#TourismeDurable
La feuille de chou est là

35. Adaptation aux personnes handicapées

| Publié le 23 novembre 2009 • Mis à jour le
         



Adaptation aux personnes
handicapées
La station est équipée pour accueillir les personnes à mobilité réduite, elle
possède un label sur le handicap

Depuis plusieurs années déjà, les professionnels du tourisme ont été
sensibilisés à l’accueil des personnes handicapées sur les lieux de
vacances et de loisirs.
Le label Tourisme et Handicap, va dans ce sens puisqu’il garantit un
accueil et une accessibilité adaptés aux clientèles spécifiques. Ce label
concerne l’hébergement, la restauration ainsi que les sites touristiques et
de loisirs.
Le label Espace Loisirs Handisport, quant à lui, distingue les sites où
les personnes handicapées peuvent pratiquer des activités sportives de
plein air en toute sécurité.
22 % des stations françaises dans le guide valident ce critère et possèdent au moins
une structure label isée ‘Tourisme et Handicap’ ou ‘Espace Loisirs Handisport’, des
avantages financiers et des structures adaptés sont disponibles.
Au même titre que la santé ou l’éducation, l’accès aux vacances et aux
loisirs est un droit fondamental
inscrit dans la loi «de lutte contre les
exclusions » du 29 juillet 1998.
Ce droit est conditionné par l’accessibilité aux sites et aux équipements
touristiques, et par une information fiable et objective sur ces conditions
d’accès.



handicapées
La vie quotidienne des personnes handicapées et leur capacité à se
déplacer est souvent difficile, voir impossible, du fait de l’inadaptation des
villes. Depuis plusieurs années, de nombreuses collectivités territoriales
agissent pour rendre les centres urbains et les transports en commun
accessibles aux personnes handicapées. Les communes et les stations
touristiques sont particulièrement concernées par cette démarche et
développent des efforts importants.
En effet, le libre accès aux vacances, aux sports et aux loisirs et un
facteur essentiel d’intégration sociale et d’épanouissement personnel pour
les personnes handicapées qui veulent mener une vie autonome. Leur
permettre d’accéder aux équipements et aux activités touristiques est
donc un véritable enjeu social.
D’après une enquête menée par l’INSEE, il apparaît que :
13,4 % de la population française souffre d’une déficience
motrice, soit 8 millions de personnes

6,6 % souffrent d’une déficience mentale, soit 4 millions de
personnes
-11,4 % souffrent d’une déficience sensorielle, soit 6,9 millions de

personnes, dont 3,1 millions de déficients visuels
Sur les 370 personnes handicapées interrogées au cours de cette enquête,
90 % des personnes ont déclaré partir en vacances au moins une fois
dans l’année, à plus de 80 km de chez eux et plus d’une nuit, et la moitié
d’entre eux déclarent des durées de séjour de deux semaines et plus.
Pour ceux qui ont déclaré ne pas partir en voyage, ils signalent des
obstacles liés au manque d’information au niveau de l’offre, mais aussi
une certaine appréhension et des coûts de séjour trop onéreux.
Il est important que les professionnels du tourisme puissent répondre à la
demande de ce public en rendant leurs sites accessibles à tous et en
proposant un personnel formé et des activités variées.


Comment agir en station ?
Le ski alpin est la première activité sportive pour personnes
handicapées à se mettre en place, dans les années 50
, et il fait parti
de la Fédération Française Handisport dès sa constitution en 1963.
Le ski alpin est aujourd’hui pratiqué par les personnes aveugles et
malvoyantes, les amputés et paralysés debout, et, depuis la fin des
années 80, par les personnes en fauteuil roulant. La fréquentation des
d’évolution comparables.
Grâce à la Commission d’Homologation des Matériels de Ski, les activités
de ski alpin des personnes en situation de handicap, et en particulier de
ski assis, se déroulent en conformité avec les usages et les règlements
administratifs en vigueur.
Toutefois, les professionnels des stations, déterminés à assurer l’accueil
des skieurs handicapés dans les meilleures conditions, ont sollicité le SNTF
qui a alors diffusé une circulaire à ses adhérents pour les aider à mettre
fin aux difficultés qui sont encore rencontrés.
Ce texte établit tout d’abord « un guide d’accès au domaine skiable »
puis « le règlement du ski assis ». Il indique également quel doit être
le comportement des skieurs et du personnel des remontées mécaniques.
Enfin il précise quelle est la liste du matériel de ski assis homologué.
Le « guide d’accès au domaine skiable » incite les exploitants à mettre en
place une signalétique qui indique l’emplacement des parkings munis de
stationnement réservés pour les skieurs handicapés, ou situés à proximité
des caisses ou des remontées les plus facilement accessibles à ce public.
De même, le guide préconise de signaler les remontées mécaniques dont
l’accès est conseillé, autorisé ou non autorisé.
D’après cette circulaire, chaque station française « a vocation d’ouvrir
l’accès de son domaine aux skieurs en situation de handicap ».
Cependant, en vertu du règlement du ski assis édité par la Fédération
française handisport les responsables d’exploitation peuvent :
• restreindre l’accès au domaine si des conditions particulières de
sécurité l’exigent
• refuser l’accès à la station à un matériel non homologué ou
défectueux
• refuser l’accès à la station à un skieur assis non accompagné
La FFH a mis au point « le règlement du ski assis », annexé à la circulaire,
et qui peut être utilisé par exemple lors des formations du personnel. Ce
texte indique le comportement que devraient avoir les skieurs assis et le
fonctionner et être utilisés.
La FFH préconise en outre l’utilisation des télésièges et téléskis par les
skieurs assis, plutôt que celle des télécabines et téléphériques. De plus,
elle indique avec précision dans quelles conditions doit se faire
l’embarquement et le débarquement des skieurs assis.
En ce qui concerne la tarification, elle est librement définie par chaque
exploitant, si bien que les personnes en situation de handicap qui sont
dans l’obligation de se faire accompagner peuvent parfois bénéficier d’un
tarif plus favorable pouvant même aller jusqu’à la délivrance de deux
forfaits pour le prix d’un.
Les labels
le label « Espace Loisirs Handisport »
Il garantie la présence de critères déterminants pour la pratique des
activités sportives de pleine nature :
-un service d’accueil de qualité
-des hébergements accessibles à tous
-des activités sportives (trois au moins) avec mise à disposition de
matériel adapté
– un encadrement par des éducateurs sportifs qualifiés Handisport
A ce jour, trois sites labellisés permettent la pratique du ski.
La demande est actuellement en augmentation, surtout en ski assis. Les
clubs handisports proposent un large choix de journées et de stages
grâce aux stations qui se sont dotées d’infrastructures permettant
d’accueillir dans les meilleures conditions les personnes se déplaçant en
fauteuil roulant. Il faut aussi noter que de plus en plus d’écoles de ski
françaises possèdent du matériel et offrent des services d’encadrement et
des leçons adaptées.

le label « tourisme et handicap »

Il constitue la garantie d’un accueil efficace et adapté aux besoins des
personnes handicapées.
de la politique de développement du droit aux vacances pour tous, menée
par le secrétariat d’Etat au Tourisme.
La liste des professionnels susceptibles de recevoir le label est
particulièrement vaste puisque tous les types d’hébergement sont
concernés, mais aussi les établissements de restauration de toute nature
et tous les sites touristiques et de loisirs.
Ils peuvent tous demander à être labellisés puisqu’il s’agit d’une démarche
volontaire de leur part.
Le label peut être attribué pour une ou plusieurs familles de handicap et
pour une durée maximale de cinq années. Les sites labellisés signent alors
une « charte d’engagement du labellisé », contrat d’une durée de cinq
ans qui garantit l’accueil et l’accessibilité permanente du site. Le label est
renouvelable au terme des cinq années après contrôle de ces critères.
Les demandes de labellisation augmentent sensiblement depuis 2001 et la
multiplication des sites demandeurs prouve que les informations circulent
et que les professionnels du tourisme sont particulièrement sensibles à ce
sujet. Environ 1500 sites labellisés sont répertoriés à ce jour.


Attribution du logo du guide

Adaptations handicapés :
la station est équipée pour accueillir les
personnes handicapées.

Critères
:
• ET : Un ou des sites d’hébergement, de restauration, et de loisirs
sont labellisés « tourisme et handicap », mental, visuel, auditif et
moteur.
• ET : Des enseignants sont formés pour accueillir les handicapés
• ET : Les remontées mécaniques sont labellisées « Espace loisir
handisport »




 La station est-elle labellisée « espace loisirs handisport » ? Quelles
actions sont menées pour les handicapés ?
 Quelles infrastructures sont labellisées « Tourisme et handicap » ? A
quel degré (mental, visuel, auditif, moteur) ? Quelles actions sont
menées pour les handicapés ?
 Quelles autres actions en faveur du social en station ?
A qui est posée la question ?

Mairie
Remontées Mécaniques
Office du tourisme

Sources Internet pour retrouver les informations
 www.tourisme-handicap.org
 www.handisport.free.fr
 www.tourisme.gouv.fr
La circulaire n° 2566 du SNTF sur l’accueil des skieurs handicapés est
consultable sur :
 http://assoc.orange.fr/adepa-69/Documents/guide_ski/sntf.htm
La liste complète des sites labellisés « tourisme et handicap » se trouve
sur le site internet Maison de la France :
 http://fr.franceguide.com
Deux brochures à consulter pour plus d’information :
Skier avec votre handicap : guide annuel des stations de Savoie et
Haute Savoie
Guide des stations de ski des Hautes Pyrénées : guide généraliste
avec un point complet sur l’accueil des handicapés pour chaque
station.


35. Adaptation aux personnes handicapées | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Rédaction Voyageons-Autrement

Facebook

Partagez cet article

Une autre façon de soutenir Voyageons-autrement, média indépendant, gratuit et sans Pub c'est aussi de partager cet article. Merci d'avance 😉

Découvrez nos abonnements

Les commentaires sont fermés.

Informations utiles pour voyager

35. Adaptation aux personnes handicapées Comment évaluer l'engagement de développement durable des stations de montagne ? Comment évaluer Adaptation aux personnes handicapées (SOCIAL) ?...

RECEVEZ LA VERSION NUMERIQUE DE LA FEUILLE DE CHOU* PAR MAIL * Le canard pas comme les autres
voir la carte
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda