#TourismeDurable
La feuille de chou est là

Energie : consommer moins pour gagner plus

| Publié le 20 décembre 2012 • Mis à jour le 20 décembre 2012 à 10h29
         

La gestion maitrisée de l’énergie est forcément un thème central lorsque l’on veut conjuguer performance environnementale et développement économique. Mardi 11 décembre, une soixantaine d’hébergeurs et de professionnels du tourisme bretons étaient réunis pour écouter présentations et témoignages en ce sens dont celle de Guy Laurent, représentant de l’Ademe en Ille-et-Vilaine.

CCI Bretagne

Guy Laurent, Ademe Bretagne @G.Clastres

Urgence

Campagne AdemeLes objectifs sont clairs, pas faciles à tenir (…) mais clairs. Ainsi, à l’horizon 2020, l’Europe se doit de réduire de – 20 % ses consommations énergétiques (- 38 % pour le bâti existant), diminuer de 20 % ses gaz à effets de serre (GES) et passer le cap des 20 % d’énergie renouvelable (23% pour la France). En mode Facteur 4, cela nous donne à  l’horizon 2050 une réduction des GES de 75 %. Evidemment, l’énergie la moins chère reste celle qu’on ne consomme pas, le fameux négaWatt, d’où l’importance du triptyque maitriser/réduire/sensibiliser.

En Bretagne, le bâtiment est responsable de 48% de la consommation énergétique globale et de 43 % des émissions de CO2. Il est le premier secteur consommateur d’énergie (33%) devant les transports et le 2e émetteur de GES (44%). Il est donc fondamental que les bâtiments neuf soit de plus en plus performants. Passée relativement inaperçu, la Règlementation Thermique 2012, obligera toutes les constructions neuves à respecter les normes BBC partir du 1er janvier 2013. Pour le territoire breton, cela équivaut à une consommation de 55kWhEP/m²/an (la norme varie entre 40 et 65 en fonction des régions), ce qui permet d’abaisser le coût du chauffage et des consommations. Laboratoire tourné vers l’avenir, l’Ademe encourage les initiatives innovantes en accompagnant la construction de bâtiments à énergie passive. Toutefois, il est tout aussi fondamental de rénover le patrimoine existant d’autant que sur le territoire, le parc existant est ancien et le travail de rénovation estimé à 75 milliards d’euros.

Et pistes d’actions

Campagne AdemeNombreuses, les pistes d’action allient la maitrise des énergies à la sensibilisation du public. Et pour maitriser ses consommations, Guy Laurent conseille fortement d’investir un peu plus de temps et d’argent dans les études qui permettent de réduire les coûts et les besoins. A nouveau, comme la ressource eau, l’approche globale semble fondamentale. Ainsi, lorsque l’on agit sur le bâtiment, il faut tenir compte de tous les facteurs : spécificité de la parcelle, ensoleillement, vents dominants, exposition. Il est ensuite important de réfléchir à l’enveloppe extérieur (mur manteau, isolation répartie, ponts thermiques, etc.) ou intérieur du bâtiment (choix des isolants, adaptation aux saisons, etc.), de penser à l’isolation phonique (menuiseries renforcées, triple vitrage, vitrage à contrôle solaire). Chaque détail a son importance, du choix des éclairages (ampoule basse consommation, led), à l’utilisation passive du solaire.

La sensibilisation du public se doit forcément d’être complémentaire de l’ensemble des actions engagées. Une pédagogie simple et légère est préférable à une culpabilisation à outrance. Les études le démontrent, les clients sont de plus en plus conscients et sensibles au développement durable et à l’urgence de soulager la planète. Il faut à présent les convaincre que même en vacances, même loin de chez eux, les comportements responsables et civiques restent indispensables, c’est un peu plus délicat mais les choses progressent.

——————-

EN SAVOIR PLUS / Le NégaWatt : http://www.negawatt.org/

La Norme BBC : BBC

 

 

 

 


Energie : consommer moins pour gagner plus | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Geneviève Clastres
Journaliste indépendante, auteur, spécialiste de la Chine, de l'Asie, sinologue. Publications sur le tourisme équitable. Livres documentaire jeunesse sur l'Asie. Reportages divers.
Facebook

Partagez cet article

La meilleure façon de soutenir Voyageons-autrement, média indépendant, gratuit et sans Pub c'est encore de partager cet article. Merci d'avance ;)

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

Ecolabel européen : les atouts de la vertu... fiable, vertueux et reconnu du consommateur qui commence à en faire un critère de choix, il induit des économies de fonctionnement conséquentes et permet par ailleurs...

Proposition espace partagé VOYAGEONS-AUTREMENT au salon du tourisme et des loisirs de Vannes Sylvie Masse organisatrice Dans le cadre du salon du tourisme et des loisirs de Vannes qui aura lieu du 23 au 25 mars...

Handicap International Handicap International...

Challenge Tourisme Durable en Bretagne la Région Bretagne et le réseau des Pays Touristiques organisent ensemble le Challenge Tourisme Durable...

Tourisme durable Ouest Cornouaille - Activités d'écotourisme en Bretagne L'écotourisme englobe les pratiques de loisirs à faible empreinte écologique ou à effet zéro sur l'environnement, pour le bien-être et la...

Livre Jeunesse : "La France en sac à dos" d'Aurélie Derreumaux et Laurent Granier 6 000 km à pied, ça use les souliers, mais pas la créativité ! Après cette version « pour les grands », c’est un livre dédié à la...

RECEVEZ LA VERSION NUMERIQUE DE LA FEUILLE DE CHOU* PAR MAIL * Le canard pas comme les autres

DANS LE DOSSIER VOYAGEONS-AUTREMENT :

Journée technique tourisme et environnement - Lorient

voir la carte
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda