#TourismeDurable

Ekitrott’, des balades patrimoniales autour de Poitiers

| Publié le 25 septembre 2020 • Mis à jour le 1 novembre 2020 à 8h37
         

Inspirée par les balades patrimoniales de la coopérative d’habitants marseillaise, Hôtel du Nord, la Scop Ekitour a commencé à en développer dans Poitiers et alentour. Conçues par le groupe informel Ekitrott’ formé de membres qui les créent ensemble, les balades patrimoniales d’Ekitour mêlent avec équilibre marche, histoire(s), patrimoine, rencontres et grand air. Découverte du concept et avant-goût d’un programme de promenades qui ne demande qu’à s’étoffer. 

Via Anotnia © Ekitour

Déjà quatre balades au programme

« Pour l’instant, nous avons créé quatre balades. Nous avions commencé par en concevoir une il y a plus de trois ans à l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine. Puis, pendant le confinement, nous en avons créé trois autres », explique Daniel Lodenet, créateur de l’association Ekitour et expert en économie sociale et solidaire. Tandis que la première promenade propose un itinéraire des rochers du Porteau jusqu’aux prairies du Clain, la deuxième s’intitule la Via Antonia et traverse des centres d’intérêt tels que la voie romaine, les carrières d’Ensoulesse, le bois et le château de Vayres, la Roche aux oies, le Puits de Vaucroc et les bords du Clain. La troisième balade rejoint les chemins de traverses de Poitiers-ouest à Migné-Auxances et la quatrième, de la Mérigotte aux Sables, explore un petit coin de verdure en plein Poitiers

Rocher du Porteau au Clain © Ekitour

Des balades qui racontent le territoire

« Notre idée, c’est de mettre en récit le territoire« , précise Daniel. Et ce récit se fait non seulement le long de l’itinéraire avec un meneur de balade qui connaît bien le sujet mais aussi en rencontrant des gens qui y vivent et travaillent. « Il s’agit de montrer ce qu’on fait ou produit en fonction du territoire », poursuit Daniel. Ainsi, selon la balade, on peut rencontrer des agriculteurs, des apiculteurs, un tailleur de pierres et d’autres artisans. « On aimerait aussi travailler avec les Greeters de Poitiers, car l’objectif est aussi de faire découvrir aux baladeurs où on habite », complète Daniel. 

Via Antonia © Ekitour

Multiplier les balades

Gratuites, d’une longueur variant selon les créateurs de la balade, et pouvant accueillir jusqu’à 15 participants, les quatre premières balades Ekitrott’ ne sont que la partie visible d’un large réseau en projet. Ekitour prévoit en effet d’en créer d’autres rapidement. « Avec 40 communes dans l’agglomération de Poitiers et 200 000 habitants, il y a de quoi faire », s’exclame Daniel. « Ekitour va mettre en place un programme et un calendrier des balades, créer un catalogue plus conséquent destiné aussi bien aux marcheurs qui habitent ici qu’aux gens de passage », poursuit-il avant d’extrapoler sur la genèse des balades : « Nous sommes dans la phase créative, il s’agit de trouver une dynamique, de regrouper des personnes d’ici mais aussi d’ailleurs qui s’intéressent au concept des balades patrimoniales« . Avis aux amateurs !

Via Antonia © Ekitour


Ekitrott’, des balades patrimoniales autour de Poitiers | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Elisabeth Blanchet
Ancienne prof de maths, je me suis reconvertie dans le photo journalisme en 2003 à Londres où je vivais. J’ai travaillé pour différents magazines dont Time Out London et j’ai développé des projets à longs termes dont un sujet les préfabriqués d’après-guerre, une véritable obsession qui perdure, les Irish Travellers -nomades Irlandais- dans le monde, les orphelins de Ceausescu - je suis des jeunes qui ont grandi dans les orphelinats du dictateur depuis 25 ans -. Je voyage beaucoup et j’adore raconter des histoires en photo, avec des mots, en filmant, en enregistrant… Des histoires de lieux, de découvertes mais surtout de gens. Destinations de cœur : Royaume-Uni, Irlande, Laponie, Russie, Etats-Unis, Balkans, Irlande, Lewis & Harris Coup de cœur tourisme responsable : Caravan, le Tiny House Hotel de Portland, Oregon – Mon livre de voyage : L’Usage du Monde de Nicolas Bouvier – Le livre que je ne prends jamais en voyage : L’oeuvre complète de Proust à cause du poids – Une petite phrase qui parle à mon cœur de voyageur : « Home is where you park it »
FacebookTwitter

Partagez cet article

Une autre façon de soutenir Voyageons-autrement, média indépendant, gratuit et sans Pub c'est aussi de partager cet article. Merci d'avance 😉

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

Les rencontres Jacques Brel : musique et développement durable sur le même tempo La belle histoire d'un festival à part en Chartreuse, musiques, arts de rues, et actions éco volontaire et citoyenne au programme...

Cap sur l’Amérique latine pour la 6 édition de la bourse AVI International Il semblerait qu’année après année, le jury de la bourse AVI ait un petit faible pour l’Amérique Latine voire même le Pérou.... Déjà,...

6/7 - Si vous deviez donner un conseil aux voyageurs et faire la promotion d'un outil d'information ? Julien Buot nous donne des conseils pour la préparation du Voyage : Adressez-vous à des professionnels du Tourisme...

Cultures Locales : nouvelle plateforme de vente et livraison de produits locaux ! A l’heure où le confinement entre dans sa 4e semaine, Thierry Clastres n’a jamais eu autant de travail. Si l’on avait dit à ce Parisien...

Le Val d'Arly, Pays d'art et d'histoire le réseau rassemble 179 communes et pays labellisés, qui témoignent d'un désir de valoriser et d'animer leur architecture et leur patrimoine. Parmi eux se trouve le Val d'Arly...

Nous, Tikopia ! Attention : si « Nous, Tikopia » est le titre d’un film qui sortira en salles le 8 novembre prochain, derrière ce pronom collectif se cachent des personnages plutôt inhabituels… Depuis 3000 ans...

voir la carte
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda