#TourismeDurable
10 ANS DE TOURISME DURABLE

Rencontre avec Maurice Freund (Point Afrique)

| 23 novembre 2011 • Mis à jour le 24.11.2011 à 8h50
         

Maurice Freund est présent depuis 40 ans au Sahel. Fondateur du Point Mulhouse puis de Point Afrique, il a traversé les nombreux soubresauts qui ont touché ces régions. Sa philosophie mais aussi son credo : « désenclaver ces régions déshéritées grâce à l’aérien ». En 1995, il a inauguré les premiers vols directs avec Point Afrique. Le temps a passé, la situation s’est particulièrement compliquée ces dernières années. Rencontre avec un homme qui a voué sa vie à ces régions.

Maurice Freund de Point Afrique
Maurice Freund (au centre). Point Afrique. ATES 2011. @G.Clastres

Extrait de son intervention de la table ronde concernant l’état des lieux du tourisme au Sahel :

Comment collaborer ?

Le problème : au fur et à mesure que l’activité touristique est délaissée, l’AQMI et les trafics augmentent (héroïsme, cocaïne). Nous ne pouvons pas accepter que seule une intervention militaire règle le problème. Certes, aujourd’hui, on ne peut pas faire n’importe quel type de tourisme au Mali, et sûrement pas du tourisme aventurier. Mais jusqu’où faut-il aller pour minimiser le risque de prise d’otages ? Je regrette que Point  Afrique  n’ait pas pu échanger avec les professionnels de la DGSE qui m’ont renvoyé comme un commerçant.

Je me pose la même question sur la Mauritanie. Comment peut-on faire pour rester quelque part présent ? On ne peut pas laisser tomber ces populations. Aujourd’hui, on est responsable de ces situations. Que peut-on faire ? Nous ne sommes pas des fous, nous voulons juste collaborer avec les autorités pour trouver des solutions. On ne peut pas faire n’importe quoi mais il y a des zones sur lesquelles je m’interroge, comme Mopti… Je cite un haut dignitaire rencontré mi-septembre : « Je partage votre point de vu mais Paris est formel, on ne veut pas de touristes au Mali. »

Confidences à V.A suite à une année 2011 mouvementée :

Début 2007, on avait 8 millions d’euros de fonds propres. On a tout fait pour relancer des vols, pour faire des liaisons aériennes. On a réussi à garder des vols jusqu’en janvier 2011, vers Mopti, Agadès, des vols presque vides (15 à 20 personnes par semaine). Depuis fin décembre 2007, on a perdu plus de 6 millions d’euros de fonds propres. Reste 1,5 millions…

Que faire pour que les gens restent sur place ? Pour restaurer le tourisme ? Depuis fin janvier 2011, notre activité est presque arrêtée. En 2009, Point Afrique c’était 89 personnes un peu partout en France. Nous sommes trois aujourd’hui. Nous avions pour projet de rouvrir un vol sur Mopti pour décembre 2011, au bout d’un mois, nous n’avons eu que 39 inscriptions. Impossible. J’ai aussi de nombreux projets de développement (micro-crédits) en cours (Point-Afrique Solidarité) mais qui ne seront pas remboursés car la situation est terrible.

Alors, pour rester présent au Mali, nous avons décidé d’utiliser le nouvel aéroport de Kayes (piste de 1 700 m) et de nous associer avec Air Méditerranée (2e actionnaire du Point) pour proposer un vol sur Kayes qui sera inauguré le 13 décembre 2011. Un autre projet qui vient tout juste de se concrétiser est l’ouverture d’un vol sur le Tchad, à Faya-Largeau, pour février 2012. Il me reste juste un rendez vous avec le MAE mais je suis optimiste car au Tchad, le risque de prises d’otages est quasi-inexistant.


Rencontre avec Maurice Freund (Point Afrique) | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Geneviève Clastres
Journaliste indépendante, auteur, spécialiste de la Chine, de l'Asie, sinologue. Publications sur le tourisme équitable. Livres documentaire jeunesse sur l'Asie. Reportages divers.
FacebookGoogle

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

Retour en Mauritanie Beaucoup avaient rêvé de la voir. L'ancienne cité caravanière de Oualata, au sud-est de la Mauritanie près de la frontière malienne, nourrit volontiers l'imaginaire avec ses maisons décorées...

Rencontre avec Maurice Freund (Point Afrique) Maurice Freund est présent depuis 40 ans au Sahel. Fondateur du Point Mulhouse puis de Point Afrique, il a traversé les nombreux soubresauts qui ont touché ces régions....

Quand Kevin Girard fait le Point… Point Afrique, Point Afrique-Voyages, Point-Voyages, il était temps de faire un point avec Kevin Girard, qui a pris la suite de Maurice Freund, pour mieux comprendre et appréhender...

"Vivre et travailler au pays en vivant de sa passion" - Entretien avec Vincent Fonvieille Le voyage à pied l'a conduit aux quatre coins du globe, mais il reste pour autant très attaché aux Pyrénées. Il y a quelques...

DANS LE DOSSIER VOYAGEONS-AUTREMENT :

Tourisme au Sahel

10 ANS DE TOURISME DURABLE
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda