logo et baseline voyageons-autrement

Cinécyclo : les aventures solidaires de Vincent Hanrion

| 17 octobre 2017 • Mis à jour le 20.10.2017 à 7h23
Thèmatique :  Acteur associatif   Projet solidaire 
         

A la fin de l’année 2015, Vincent Hanrion effectue un voyage de 3000 Km à travers le Sénégal pour expérimenter un cinéma itinérant à vélo électriquement autonome. Son film, « L’ étranger et l’enfant peul » raconte ce périple extraordinaire de 6 mois, la naissance d’une amitié et d’un projet plein d’avenir. Embarquez au festival du Grand Bivouac du 20 au 22 octobre 2017 pour découvrir l’aventure Cinécyclo !

Vincent Hanrion - Cinécyclo

©Cinécyclo

Après avoir pédalé pendant de longs hivers rigoureux au Québec, Vincent, graphiste français cycliste et cinéphile, décide d’entreprendre un long voyage. Mais pas n’importe quel voyage. Il souhaite y mettre du sens, de la passion et faire rimer aventure avec solidarité. Une idée prend alors forme : projeter des films, partager de l’information et de la culture dans les villages isolés du Sénégal où il n’y a pas d’électricité grâce à un vélo électriquement autonome. Le vélo sera l’unique moyen de locomotion et fournira la totalité de l’électricité nécessaire aux projections grâce à une génératrice à pédales conçue spécialement pour le projet.

Cinécyclo Tour Sénégal

©Cinécyclo

Début de Cinécyclo, une association culturelle de solidarité internationale

Un premier voyage de repérage au Sénégal en 2014 lui permet de préparer le terrain, cerner les problématiques sociales (plus de la moitié de la population sénégalaise n’a pas accès à l’électricité), trouver des partenaires locaux et passer du temps à Dakar pour préparer sa monture et le matériel. Débarqué avec un vélo cargo fabriqué en Côte d’Or, Vincent est convaincu de son moyen de déplacement. Avec son deux-roues, il peut rejoindre des coins difficiles d’accès et montrer autour de lui un moyen autonome de production d’électricité. Vincent explique le projet Cinécyclo à chaque personne rencontrée sur place : pédaler de villages en villages, alimenter la salle de ciné mobile et regarder le film. Une vraie communauté se fédère autour de lui et rapidement de nombreuses projections s’organisent.

Projection Cinécyclo Sénégal

©Cinécyclo

Une génératrice à pédales, un mini projecteur, une toile de projection, des enceintes et de bons mollets…

Par le biais du cinéma, Cinécyclo tente de répondre à des besoins propres à chaque village traversé. Films d’animation, courts-métrages sur les thèmes de l’agriculture, de la pêche, de l’éducation, de l’énergie, de l’environnement… « Le public a adoré par exemple le film tourné en Casamance : Binta et la Bonne idée, qui traite du droit des enfants et de l’éducation des petites filles. On a projeté quelques long-métrages sans dialogue comme Le Cirque de Charlie Chaplin ou d’autres films sélectionnés en amont avec des doublages en différents dialectes locaux.»

Projection Cinécyclo Sénégal

©Cinécyclo

Du 15 Novembre 2015 au 1er Juin 2016, Vincent réalise le premier Cinécyclo Tour au Sénégal en effectuant au total 3000km, 100 projections et rassemblant 12 000 spectateurs. Sa rencontre avec Yoro Diallo, jeune peul de 25 ans qui l’accompagne sur les projections, sera décisive pour la suite de Cinécyclo après le voyage. Aujourd’hui, l’association au Sénégal est créée, une équipe de bénévoles sur place continue les actions en souhaitant élargir les projections à un projet de ferme pédagogique dans la région de Kédougou, d’où est originaire Yoro. 

Yoro au Sénégal

©Cinécyclo

Cinécyclo en France et ailleurs

Le Cinécyclo Tour Panaméricana, s’est déroulé de septembre 2016 à Juin 2017. Trois aventuriers, Guillaume Blanchet, Victor David et Tom Müller ont sillonné le continent américain avec leur cinéma itinérant à vélo. Des tournées régionales en France ont été organisées en 2017 : en Région Centre et en Bourgogne par Vincent. Dans le Finistère, par deux bénévoles cinécyclistes, Lucille Chauvin et Amandine Le Moan qui ont parcouru la région et projeté des films tout au long du mois d’août. Comme au Sénégal, le concept de cinéma participatif créé un vrai engouement, un évènement à la fois ludique et culturel. Le spectateur devient acteur de la projection et est invité à pédaler pendant le film. Deux minutes d’autonomie permettent aux cyclistes de se relayer. « L’étranger et l’enfant peul » a été diffusé lors des tournées régionales ainsi que plusieurs documentaires sur des initiatives citoyennes inspirantes, des problématiques énergétiques, environnementales, suivi de discussions et d’ateliers. Les projections sont gratuites, et les donations soutiennent directement les actions de l’association en France et au Sénégal.

Lucille Chauvin – Baie de Kernic –
Cinécyclo Finistère ©Amandine Le Moan

Tous en selles !

Le meilleur moyen de soutenir ce projet innovant et solidaire est bien sûr d’y participer. « Venez pédaler avec nous ! En Bourgogne par exemple je me suis retrouvé en compagnie de neuf autres cyclistes pendant plusieurs jours, quelle ambiance !»  nous dit Vincent. Vous avez envie de partir en vélo sur les routes de France l’année prochaine ? Aider à l’organisation d’une projection ? Contactez l’équipe de Cinécyclo. Une tournée est déjà prévue en 2018 dans le Jura. Pour les grands voyageurs, si l’idée d’une expédition à l’étranger vous intéresse, Cinécyclo est en pleine réflexion pour un prochain projet, qui comme Cinécyclo Sénégal, a pour objectif de s’inscrire dans le temps.

Vincent - Cinécyclo Sénégal

©Cinécyclo

Les Ecrans de l’Aventure

Lauréat de la bourse Aventure Labalette de La Guilde en 2015, Vincent est déjà venu à Dijon présenter son projet il y a deux ans. Il y est retourné en 2016 pour débriefer sur l’actualité de Cinécyclo après le voyage au Sénégal. Le samedi 7 octobre dernier, Vincent était présent avec Yoro pour la projection de son film dans une salle comble. Comme nous le rappelle Vincent : « Cette 26e édition ne présentait pas moins de 13 films d’aventure en avant-première, c’est un évènement exceptionnel, l’occasion de voir les meilleures productions audiovisuelles, de rencontrer les professionnels de l’image, les aventuriers et les voyageurs ».

L’étranger et l’enfant peul sera également projeté au What a Trip Festival de Montpellier (28 septembre au 1er Octobre), au Festival des Aventuriers de Tonnay-Charente (14 et 15 octobre), au festival du Grand Bivouac à Albertville (19 au 22 octobre) et au festival international du film d’aventure de la Rochelle (14 au 19 novembre 2017).

Pour en savoir plus :


Cinécyclo : les aventures solidaires de Vincent Hanrion | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Sophie Squillace

Facebook

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tous à Clermont pour la troisième édition des Universités du Tourisme Durable !

L'actu en continu

Les plus partagés

    Les derniers tweets

    Les catalogues Voyagiste


    Agenda