#TourismeDurable
La feuille de chou est là

Les Sentiers de la mer

| Publié le 13 mai 2020 • Mis à jour le 13 mai 2020 à 8h33
Thèmatique :  Bons plans   Espaces protégés   Guides   Initiative privée   Portrait   Vélotourisme 
         

Alliance entre terre et mer, les Sentiers de la mer visent à rapprocher les randonneurs (ou cyclotouristes) qui parcourent les sentiers du littoral des propriétaires de voiliers, qui pourront les accueillir à bon port et leur fournir gîte et couvert. Une solution maline entre marche à pied et navigation à voile idéale pour promouvoir la découverte du territoire avec un bilan carbone proche de zéro.

les Sentiers de la mer plateforme
© www.lessentiersdelamer.com

Une plateforme pour rapprocher marins et randonneurs

Plaisancier, randonneur et ancien alpiniste, Joseph Durand a mis à profit sa retraite et son expérience en conseil et ingénierie pour développer un nouveau service : fournir le gîte et le couvert aux randonneurs du littoral à bord de bateaux de plaisance amarrés aux pontons des plus jolis ports des côtes française et espagnole. Joseph Durand : « L’idée des Sentiers De La Mer est née d’une croisière avec des montagnards. Pendant une petite semaine nous avons navigué le long de la Côte Basque où je cabote depuis plus de 30 ans. Je leur avais vanté la beauté des ports qui se nichent dans le relief de nos montagnes aux pieds dans l’eau. Nous faisions des étapes courtes. Dès l’accostage, ils partaient marcher. Ils revenaient au bout de deux ou trois heures complètement séduits par le sentier du littoral. » Une plateforme est alors mis au point qui met en ligne les offres potentielles sur une côte donnée pour attirer les randonneurs en fonction des disponibilités des plaisanciers. Le randonneur s’inscrit en ligne et découvre les plaisanciers disponibles pour la période qu’il souhaite en fonction du parcours qu’il a choisi. Les Sentiers De La Mer mettent ensuite en relation les deux parties qui organisent ensemble le séjour. La plateforme se rémunère sur une commission de 20% prise sur les séjours facturés par les plaisanciers.

randonneurs attablés sur un voilier - les sentiers de la mer
© www.lessentiersdelamer.com

Déjà huit  voiliers au Pays Basque et de nombreux projets

Suite à de nombreux repérages et un important travail de documentation, un premier groupe de plaisanciers constitue aujourd’hui une flotte de huit voiliers au départ d’Hendaye, des voiliers de 10 à 12 m capables de rentrer facilement dans tous les ports-étapes. En outre, d’autres projets d’implantation sont en cours, à l’image de la Charente et de la Normandie, avec en ligne de mire le tour du Cotentin ou le bassin Rochelais et sa culture du cyclotourisme. Le potentiel de la Côte d’Azur est également à l’étude, en ce qu’il présente des similitudes avec la Côte Basque avec des montagnes aux pieds dans l’eau et une densité de ports élevée pour s’adapter aux étapes des marcheurs. Trois voiliers sont déjà opérationnels entre Marseille et Menton. Concrètement, les randonneurs décident de leur rythme de marche et de leurs étapes. Ils peuvent faire de l’itinérance complète pendant plusieurs jours ; ou tracer des boucles autour d’un port, alterner séquences plage, tourisme et randonnée. Et l’ensemble peut évoluer durant le séjour en fonction des envies ou de la météo, le tout en concertation avec le plaisancier hébergeur.

des randonneurs avant l'embarquement sur les voiliers
© www.lessentiersdelamer.com

Slow tourism et économie collaborative

Au moment où le Covid questionne fortement l’avenir du tourisme, ce projet offre ainsi une alternative douce au tourisme de masse, en totale harmonie avec la nature. Joseph Durand : « « Rapprocher des marcheurs et des marins relève de l’évidence. Ils partagent cette lenteur active qui les met en résonance avec la nature. A la voile comme à pied, l’amateur de nature retrouve des rythmes, s’imprègne des lieux, savoure des paysages, déguste des moments et des sensations. » En outre, le randonneur et le plaisancier vont pouvoir se retrouver et partager un lieu de convivialité et d’échange à travers le voilier refuge. Et que grâce à ce dernier, l’empreinte carbone est réduite à minima, avec une démarche d’économie collaborative qui permet de ne valoriser que ce qui existe sans investissement supplémentaire. Et déjà, quelques aventures marquantes, à l’image de ces deux familles qui ont marché ensemble en lien avec deux voiliers entre Saint-Jean-de-Luz et Mutriku. Ce fut une découverte inoubliable pour les adolescents dont certains restaient à bord pendant les transferts pour profiter de la navigation entre deux ports.

groupe de randonneurs le long du littoral
© www.lessentiersdelamer.com

—- Aller plus loin ————-

www.lessentiersdelamer.com

Une plateforme pour rapprocher marins et randonneurs
© www.lessentiersdelamer.com


Les Sentiers de la mer | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Geneviève Clastres
Journaliste indépendante, auteur, spécialiste de la Chine, de l'Asie, sinologue. Publications sur le tourisme équitable. Livres documentaire jeunesse sur l'Asie. Reportages divers.
Facebook

Partagez cet article

La meilleure façon de soutenir Voyageons-autrement, média indépendant, gratuit et sans Pub c'est encore de partager cet article. Merci d'avance ;)

Découvrez nos abonnements

Une réponse à Les Sentiers de la mer

  1. Béesau, hugues a commenté:

    Belle initiative qui s’inscrit comme exemple de pratiques en Slowtourisme. Des expériences hybrides et insolites, des rencontres curieuses, des échanges passionnés, une immersion garantie et, avec des précautions sur les comportements et les consommables, une empreinte carbone réduite et une pratique « durable ». Puissent ces initiatives rester à ces niveaux de qualités et de « biens rares ». Bravo !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

Madagascar, croisière sur la baie d'halong malgache : Nosy Be - Moramba Croisière à madagascar avec Vision éthique - De Nosy Be à la baie de Moramba : croisière en harmonie avec la nature à bord du Nomade...

L’écovolontariat : un tourisme à découvrir et à adopter Explications de ce grand mouvement d'un tourisme différent : l'éco volontariat avec des exemples concrets...

Greece Terra Incognita : entrez dans la carte postale !  Cela fait maintenant deux ans que l’historien et ethnologue Grigoriou Panagiotis propose une découverte de la Grèce « en profondeur » absolument novatrice....

Rail and Ride : Un train d'avance sur les voyages nature Rail and Ride donne les clefs pour voyager aux quatre coins de l'europe grace à la mobilité douce....

Palmarès de la 23ème édition du festival international du film d'aventure Lorsque tout semble impossible et que l'avenir semble bouché, l'aventure devient le plus parfait antidote à la morosité !...

Vexiles : Croisières et Voyages responsables Vexiles s'appuie sur ladéfinition donnée par la Société Internationale d'Écotourisme - TIES...

RECEVEZ LA VERSION NUMERIQUE DE LA FEUILLE DE CHOU* PAR MAIL * Le canard pas comme les autres
voir la carte
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda