#TourismeDurable
La feuille de chou est là

La montagne l’hiver des écosystemes à découvrir et protéger : l’exemple de la Chartreuse

| Publié le 8 décembre 2018 • Mis à jour le 8 décembre 2018 à 17h04
Thèmatique :  Bons plans 
         

Depuis les années 50 l’hiver en montagne résonne comme l’or blanc, la neige autrefois contrainte est devenue un atout pour l’économie et la vie de certaines vallées. Seulement voilà les changements climatiques se font encore plus sentir en altitude, fontes des glaciers, canicule prolongée. Comment protéger et continuer à accueillir des touristes en montagne sans tout sacrifier au ski. Des massifs, des structures s’engagent pour mener à bien une transition touristique fort intéressante. Rendez-vous en Chartreuse entre Grenoble et Chambéry pour un exemple concret.

Auberge de montagne des Chic-chocs - Sépaq

Auberge de montagne des Chic-chocs ©Daniel Mallard – Sépaq

Le massif de Chartreuse est le plus petit massif alpin niché entre Savoie et Isère célèbre pour ses forêts labellisées. Le ski y a une place historique, en effet le 1er téleski Français y fut construit avant-guerre au col de Porte, il a permis à des milliers de citadins de découvrir la neige et ses joies. Seulement voilà réchauffement climatique et enneigement aléatoire associé à une belle prise de conscience ont montré que l’hiver en montagne pouvait être aussi source d’autres dynamismes. Le massif où prend place un parc naturel régional a vu se créer il y a quelques années un groupement d’accompagnateurs et de professionnels de la moyenne montagne. Ceux-ci, portés par des valeurs fortes (la préservation des trésors du massif, la volonté de créer des emplois à l’année sur le plateau) ont axé leurs activités sur l’éducation à l’environnement. Ils permettent, en toute saison, l’accueil d’enfants, d’adolescents ou d’adultes pour expliquer et transmettre les richesses de la nature. De sorties raquettes en observations d’animaux, de soirées trappeurs en activités ludiques (sarbacanes ou luge airboard par exemple), la quinzaine d’accompagnateurs de Cartusiana met toute sa fougue pour recréer du lien entre l’homme et son environnement. Une occasion unique d’initier à une montagne différente, mais si vivante. En privilégiant la pédagogie via l’expérience, la découverte en petit groupe, le bureau Cartusiana participe à sa façon à la préservation d’écosystemes. De plus les accompagnateurs en osmose avec d’autres structures entretiennent les sentiers, participent au suivi d’espèces menacées (le tétras-lyre en l’occurrence) et créent du lien entre les habitants et les visiteurs, le tout dans une ambiance volontairement conviviale, vecteur essentiel d’une transmission réussie.

Passeurs d’histoires, pédagogues nés, les accompagnateurs sont un élément essentiel dans la préservation d’une montagne accessible à tous, gage d’un avenir plus serein.

La Chartreuse, comme d’autres massifs de moyenne montagne ont entamé une transition touristique permettant de pallier au manque de neige et surtout pour recréer une dynamique autour d’un accueil différent, plus centré sur l’humain, la nature et la transmission. Sans pour autant renier le ski qui a permis l’essor économique de nombreuses vallées et reculer la désertification.

Le bureau de montagne Chartreuse Cartusiana propose à l’année des sorties accompagnées, des séjours et de nombreuses activités. Vous pouvez découvrir leur riche panel via le site internet : https://www.cartusiana.com


La montagne l’hiver des écosystemes à découvrir et protéger : l’exemple de la Chartreuse | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Guillaume Chassagnon
Amoureux des montagnes, des hommes y vivant. j'aime les parcourir, les photographier, les découvrir et donner envie de les fréquenter. Sac à dos, livres et appareil photos sont mes outils quotidiens. Je travaille aussi pour de la presse quotidienne pour notamment montrer le dynamisme culturel et associatif de mon territoire. A bientôt sur les sentiers, autour d'un bon verre de vin, d'un plateau de fromage ou dans une librairie! Et à la fac d'Avignon of course
Facebook

Partagez cet article

La meilleure façon de soutenir Voyageons-autrement, média indépendant, gratuit et sans Pub c'est encore de partager cet article. Merci d'avance ;)

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

Voyages et écotourisme au Maroc avec TERRES NOMADES écotourisme au Maroc : Du circuit aventure à la randonnée pédestre, TERRES NOMADES propose treks, randonnées et circuits dans l'Atlas, le désert et le sud marocain,...

Villages Clubs du Soleil - Retour sur un modèle original Chez Villages Clubs du Soleil (VCS), le prix de la RSE obtenu en février 2012 est aussi la marque d’un modèle original où pour des raisons historiques et...

Arbor - Production de snowboards, longboards et vêtements - développement durable et Matos de Montagne Choisir son matériel de façon responsable avec Arbor : Production de snowboards, longboards et vêtements...

Stations de ski Haut Rhin Les stations de ski, les tarifs des forfaits, les distances, le calcul du coût du voyage, tout ce qu'il faut savoir lorsque l'on veut skier engagé et durable...

1 - Qu'est ce qui a motivé les guides Michelin à travailler sur l'écotourisme en France ? En visitant des campings à la ferme, des cabanes perchées en haut des arbres, des roulottes au milieu des prés, des yourtes...

Énergies croisées des deux côtés de la frontière Le 3 juin 2014, à Bellver-de-Cerdanya - Catalogne (E)- une deuxième journée INITIATIVES TRANSVERSALES a été organisée par les associations AEC et ALPYC 66, pour...

RECEVEZ LA VERSION NUMERIQUE DE LA FEUILLE DE CHOU* PAR MAIL * Le canard pas comme les autres
voir la carte
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda