#TourismeDurable
La feuille de chou est là

Concilier luxe et écologie : le bel exemple du Grand Hôtel Cannes

| Publié le 23 avril 2016 • Mis à jour le 23 avril 2016 à 10h45
Thèmatique :  Acteur privé   Initiative privée   Labels 
         

Situé sur la Croisette, au milieu de tous les autres établissements de l’un des plus célèbres boulevards au monde, le Grand Hôtel est pourtant unique : 75 chambres « seulement », indépendant de toute chaîne et géré de façon familiale, il se démarque aussi et surtout par son engagement en faveur du développement durable. Un restaurant étoilé, une plage privée, un parc et un jardin… et un potager : zoom sur les démarches vertueuses d’un établissement cinq étoiles.

logo

La réponse verte à une demande en hausse

« L’engagement de l’hôtel en faveur du développement durable s’est concrétisé en 2012, lorsque nous avons lancé la démarche de labellisation auprès du label Green Globe, explique Victor Basquin, ingénieur en qualité, sécurité et environnement, et responsable du développement durable au Grand Hôtel. Nous sommes également le seul hôtel de la Croisette à être labellisé Ecoleaders niveau Or par le site TripAdvisor. »  Une belle vitrine pour cet hôtel qui souhaite donc jouer la carte du vert en plus (ou plutôt en adéquation) avec celle du luxe.

Composée à 70% de touristes étrangers, la clientèle du Grand Hôtel s’intéresse à son engagement écologique, jusqu’à le choisir uniquement pour ce critère. « Les Anglais, Allemands ou encore Scandinaves sont à la recherche de ce type d’hôtels, qui leur garantit un séjour responsable en plus d’être agréable, précise Victor Basquin. La clientèle française, qui représente 30% de nos occupants, est également de plus en plus attirée par ce type de démarche. »

Le parc de l’hôtel offre un véritable écrin de verdure

Un engagement sur tous les fronts…

Au-delà de l’écologie, l’hôtel se veut être exemplaire en matière d’éco-citoyenneté : le volet social est ainsi essentiel dans sa démarche de durabilité. Parité, accord de pénibilité au travail, sensibilisation du personnel, coopération entre les membres de l’équipe… La gestion humaine de l’hôtel se veut responsable et éthique, à l’image de ses autres engagements – nombreux !

Déjà très à cheval sur la question de la gestion des déchets, le Grand Hôtel veut aller encore plus loin : un projet de compacteur à polystyrène (qui emballe les produits issus de la pêche – durable, est-il utile de le préciser) est en cours, ainsi qu’une étude sur l’acquisition d’un biodigesteur.

Le restaurant de l’hôtel, étoilé au Guide Michelin, propose des produits issus à 70% de fournisseurs situés dans un rayon maximal de 160km et une carte de vins à 72% issus de l’agriculture biologique ou raisonnée. Quant au buffet du petit-déjeuner, celui-ci s’apprête à atteindre les 100% de produits bios. Enfin, la carte a intégré en 2015 un menu gastronomique entièrement végétarien, qui a tout de suite rencontré un franc succès : un joli pas en faveur d’une alimentation plus éthique et écologique.

Un petit potager pour un grand restaurant…

Parmi les autres chantiers en cours, citons entre autres un meilleur système de ventilation et de chauffage des chambres, ou encore un partenariat avec Tesla Motors, fabriquant de voitures électriques haut-de-gamme : les propriétaires de ces véhicules pourront bientôt les recharger au sein même de l’hôtel. Une prise universelle sera également installée, afin d’encourager tous les propriétaires de voitures propres à les emmener en vacances !

… et qui se concrétise au-delà de la Croisette !

L’engagement du Grand Hôtel Cannes ne se limite pas aux murs de celui-ci : il se concrétise également auprès d‘associations humanitaires, comme Les Enfants du Mékong, engagée depuis 1958 auprès des enfants d’Asie du Sud-est, ou, plus proche de nous, France Cancer. Le Grand Hôtel soutient également la Fondation du Patrimoine, se portant mécène de la restauration du musée de la Castre au Suquet, et la Fondation Prince Albert II de Monaco, qui oeuvre à préserver la biodiversité dans le bassin Méditerranéen et à travers le monde.


Concilier luxe et écologie : le bel exemple du Grand Hôtel Cannes | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Mélusine Lau

Facebook

Partagez cet article

La meilleure façon de soutenir Voyageons-autrement, média indépendant, gratuit et sans Pub c'est encore de partager cet article. Merci d'avance ;)

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

CPIE Touraine - écotourisme et Tourisme de nature en Val de Loire Le CPIE Touraine - Val de Loire est une association loi 1901, labellisée Centre Permanent d'Initiatives pour l'Environnement. Tourisme de nature...

Le Tourisme Responsable par VDM : Ne pas faire des voyages à n'importe quel prix, ni à n'importe quelles conditions ! oyageurs du Monde (VDM) n'est pas une ONG. C'est une entreprise normale qui a pour objectif...

28. Politique en interne Comment évaluer l'engagement de développement durable des stations de montagne ? Comment évaluer Politique en interne (DECHETS) ?...

Chouette Nature, la 1ère démarche de tourisme durable certifiée ISO 14001 Engagé dans cette voie, le label Chouette Nature créé par Cap France est la 1ère démarche de Tourisme Durable certifiée ISO 14001 par l'organisme...

Top Resa s’interroge…. peut-on encore prendre l’avion aujourd’hui ? Il va falloir réduire drastiquement nos émissions carbone sous peine de voir la planète se réchauffer au-delà du supportable, beaucoup...

RECEVEZ LA VERSION NUMERIQUE DE LA FEUILLE DE CHOU* PAR MAIL * Le canard pas comme les autres
voir la carte
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda