#TourismeDurable
La feuille de chou du tourisme durable
         

Par la côte, découverte d'un littoral sauvage - voyage aventure Vietnam

Nomade Aventure

à partir de 1409.00 €
Durée : 10 jours

Voir sur Nomade Aventure

Description

Un voyage Nord-Sud Vietnam axé sur l'exploration des réserves naturelles de la côte et des parcs nationaux maritimes d'exception, dans un esprit alliant soft-adventure et balnéaire. Depuis Hanoï, découverte d'une partie reculée de la baie de Ha Long, continuation pour le Centre Vietnam, région préservée et chargée d'histoire. Plus au sud, cheminement le long d'un littoral sauvage aux allures méditerranéennes et final dans le delta du Mékong. Visites de réserves naturelles maritimes, activités insolites, et rencontres humaines constituent l'âme de ce circuit d'aventure Un voyage Nord-Sud Vietnam axé sur l'exploration des réserves naturelles de la côte et des parcs nationaux maritimes d'exception, dans un esprit alliant soft-adventure et balnéaire. Depuis Hanoï, découverte d'une partie reculée de la baie de Ha Long, continuation pour le Centre Vietnam, région préservée et chargée d'histoire. Plus au sud, cheminement le long d'un littoral sauvage aux allures méditerranéennes et final dans le delta du Mékong. Visites de réserves naturelles maritimes, activités insolites, et rencontres humaines constituent l'âme de ce circuit d'aventure

Difficulté : Tranquille

Les tarifs en fonction des dates de départ
dateprix
05/05/20181409 €

Hanoï - Bienvenue dans la capitale du Vietnam

Rendez vous à votre hôtel . Accueil par le guide francophone. Hanoï est la capitale politico-administrative et historique de la République Socialiste du Vietnam. Appelée Hanoï depuis 1831, qui signifie « la ville à l'intérieur d'un fleuve », elle était originellement lovée dans un coude de la rive droite du fleuve Rouge. Cette cité millénaire du haut delta est aujourd'hui localisée à près de 100 km de transfert routier des côtes du golfe du Tonkin. Puis, premières visites de la ville articulées autour du centre historique : d'abord son cœur, avec une promenade le long du « lac de l'épée restituée », puis ses bruyantes ruelles commerçantes avec un tour animé en cyclo-pousse ou à pied dans le Quartier des 36 corporations. Visite du temple de Ngoc Son. Ce sanctuaire construit en 1841, signifiant temple de la montagne de jade, accessible par le célèbre pont rouge « The Huc », est dédié à des génies confucianistes et taoïstes ainsi qu'au héros national Trân Hung Ðao. Si le temps le permet, visite du Temple de la Littérature. Cette magistrale représentation de l'architecture traditionnelle était dédiée, sous la période monarchique, au culte de Confucius, des lettres et grands lettrés du royaume. Centre spirituel mais aussi intellectuel car il abritait depuis sa fondation (1070) une école supérieure préparant aux concours littéraires : le Collège des fils de l'Etat.

Type d'hébergement : à l'hôtel

Hanoï - Baie de Ha Long - À la découverte des pitons rocheux

Le matin, transfert vers la ville portuaire de Hai Phòng. Au port de Ben Binh sis au bord de la rivière de Cua Cam, embarquement sur une navette rapide. Transfert naval pour accéder à l'île de Cát Bà (1H30) en passant devant le port de Hai Phòng, là où les troupes françaises ont quitté le Vietnam en 1954. Arrivée à Cát Bà, et déjeuner dans un restaurant local. L'imposante île calcaire de Cát Bà, qui forme, avec plus de trois cents îlots rocheux l'archipel du même nom, se situe à 48 kilomètres à l'est de Hai Phòng et à une vingtaine de kilomètres au sud de la célèbre Baie de Ha Long. Appartenant depuis 1994 à une réserve de biosphère de l'UNESCO, elle est célèbre pour son parc national qui occupe plus de la moitié de l'île (280 km²). C'est également l'île la plus importante du golfe du Tonkin, couverte par une forêt tropicale dense abritant de nombreuses espèces faunistiques et floristiques indigènes (dont des serpents aquatiques, pythons, geckos et une espère rare de singes endémiques, la Langur à tête dorée). Après le repas, court transfert routier jusqu'à l'entrée du parc national de Cát Bà, conservatoire de biodiversité et notamment d'écosystèmes forestiers, et marins. Le parc créé en 1986, couvre une surface de 16 200 ha (sur le nord-est de l'île). Randonnée de niveau modéré de 4h00 à travers le parc. Le chemin se transforme à la fin en piste serpentant au milieu d'une forêt subtropicale luxuriante avant de déboucher sur la large vallée agricole de Viêt Hai. Cette vallée encaissée est habitée et bordée de hautes murailles calcaires boisées. En fin d'après-midi, installation dans les bungalows d'une auberge locale. Note: Transfert de 3h pour une distance de ± 150 km

Type d'hébergement : à l'auberge

Viêt Hai - Hué - Voguez sur les eaux émeraudes de la baie

Le matin, escapade en vélo jusqu'au port de Viêt Hai par une route vallonnée et enchâssée dans des mamelons boisés. Après un col, descente sur un petit fjord et continuation le long du bord de mer jusqu'à l'embarcadère de Viêt Hai. Embarquement ensuite sur un bateau local pour naviguer sur la baie de Lan Ha. Durant la croisière découverte de cet immense chaos de pitons et mamelons karstiques aux formes fantomatiques, émergeant des eaux émeraude ; de ces pains de sucre aux formes toujours plus tourmentées, criblés d'anfractuosités et de grottes tout en étant parsemés de lagons inattendus. Le jeu des lumières, des nuages et de la brume crée des atmosphères irréelles au cœur de ce paysage marin. La baie est par ailleurs bien vivante : elle est à la fois la porte de sortie pour les exportations de charbon, le lieu de vie pour nombre de villages flottants vivant de la pisciculture et le lieu de travail des pêcheurs de calmars, dont les embarcations scintillent dans la nuit. Limitrophes au sud de la baie de Ha Long, la baie de Lan Ha et les îlots de Ho Ba Ham se caractérisent par une moindre fréquentation touristique et la présence d'un grand nombre de maisons flottantes, entourées de fermes piscicoles. La baie de Lan Ha renferme par ailleurs les deux passes assurant l'accès à la haute mer. En cours de trajet, option d'activité kayak ou de baignade sur une plage de sable fin. Déjeuner à bord puis débarquement au port de Ben Beo. Transfert vers l'embarcadère pour le trajet retour en navette rapide vers Hai Phòng. A l'arrivée, pick-up véhicule et route en direction de Hanoï pour le train de nuit vers Hue.Cette nuit dans le train de la Réunification est une expérience authentique dans un Vietnam qui se modernise rapidement depuis le début des années 90. L'oscillation et le tressautement des wagons sur des lignes d'époque coloniale offre des émotions d'un autre temps. Note: Transfert de 2h pour une distance de ± 130 km

Type d'hébergement : à bord

Vinh Hy - Cap Padaran - Randonnée sur le chemin douanier

Le matin, transfert vers le parc national de Bach Ma. A partir de l'entrée du parc, continuation du transfert jusqu'à atteindre une ancienne villa coloniale, située à proximité du sommet culminant à 1450 m d'altitude. Visite de l'extérieur puis marche sur un petit chemin bétonné ascendant vers le sommet. En cours de cheminement, découverte d'un ancien tunnel utilisé par le Viêt-Cong pour se protéger des bombes et cacher des armes lors de la deuxième guerre d'Indochine. Arrivée au sommet du parc, qui offre par temps clair, une vue imprenable sur les massifs environnants recouverts de jungle ; sur la lagune de Cau Hai ; et plus loin sur le mont Tuy Van. Explication de l'histoire du parc (photos, illustrations disponibles) avant de retourner vers la maison coloniale et accéder au point de départ de la randonnée. Descente alors à travers une forêt de bambou creusée par une rivière qui se divise en diverses ramifications formant parfois de petits étangs naturels. Continuation le long du cours d'eau, sur un petit sentier bordé de rochers, et quelques mains courantes pour assurer la sécurité. Déjeuner au bord de l'un de ces points d'eaux au milieu de la jungle. Option de baignade. Après le repas, reprise de la marche et passage aux abords d'un ancien camp de chercheurs américains ayant jadis investis les lieux afin de trouver des restes de soldats disparus (MIA). Poursuite de l'excursion jusqu'à la chute d'eau de Do Quyen. D'une hauteur de 400 m, elle parait comme suspendue entre ciel et terre. Panorama sur les ondulations verdoyantes de la chaîne annamitique. Au printemps, de chaque côté de la cascade, les rhododendrons en fleurs forment un vaste tapis multicolore. La dernière partie de la randonnée trace à travers une forêt parsemée de plantes médicinales. En milieu d'après-midi, pick-up véhicule et transfert vers Danang. Arrivée au niveau d'une réserve naturelle maritime nichée au bout d'une petite péninsule. Rencontre avec M. Tuan, jeune chercheur au Centre de Protection de la Biodiversité de Son Tra, et guide local. En tant que spécialiste, il connait les meilleurs endroits pour observer le Douc Langur à pattes rousses (pygathrix nemaeus), une espèce de primate endémique et extrêmement rare vivant uniquement au centre du Vietnam et au sud du Laos. La péninsule de Son Tra est le refuge d'environ 200 individus, et par conséquent meilleur site d'observation au monde de cette espèce.Marche ou transfert véhicule sur un chemin bétonné à travers la jungle en quête de rencontre animale. Divers arrêts sont prévus pour contempler la reine des primates, le Douc Langur à pattes rousses, s'agitant dans son espace naturel. Moment privilégié pour observer cette espèce en voie de disparition évoluant au milieu de ces montagnes enveloppées par une forêt tropicale maritime quasiment intacte. Note: Transfert de 3h30 pour une distance de ± 170 km

Type d'hébergement : en train couchette

Da Nang - Vinh hy - Levez le voile sur le Royaume Cham

Le matin, temps libre ou visite du musée Cham qui abrite une grande collection de sculptures de cette civilisation Champa : en 192, suite au chaos qui accompagne l'effondrement de la dynastie Han en Chine, le fonctionnaire chargé de la région de Hue se rend indépendant et fonde les bases des royaumes du Champa… Peu unifiés et peu populeux, ces royaumes rassemblent les Cham : une population d'origine malayo-polynésienne installée sur les côtes du Centre et du Sud Vietnam actuel et ayant adopté l'hindouisme au contact de marchands indiens. Excellents marins, leurs principales activités étaient le commerce et la piraterie…Sous la dynastie Cham d'Indrapura (860 – 986), ils sont maîtres du Quang Binh et étendent leur domination jusqu'au Nord de la cordillère de Hoanh Son (Col Ngang, limite provinces Quang Binh et Ha Tinh actuelles). Au nord, les Viet (dynastie des Ly 1009-1225), désormais indépendants et solidement ancrés dans le bassin rizicole du fleuve rouge, entament leur longue « Marche vers le Sud ». Le Champa fut donc lentement assimilé par l'empire du Ðai Viêt (le Vietnam ancien). En 1832, l'empereur vietnamien Minh Mang annexa complètement le dernier royaume Cham, le Panduranga. En fin de matinée, transfert à l'aéroport pour le vol vers Cam Ranh. A l'arrivée, route en direction de la péninsule de Nui Chua le long d'une voie côtière serpentant à travers forêts, rivières et montagnes rocailleuses. Au nord de la baie de Vinh Hy, une superbe crique dominée par un imposant promontoire. Arrivée au niveau d'une plage isolée et option de baignade. Reprise ensuite de la route vers Vinh Hy. A l'arrivée, installation dans les chambres et temps libre. La péninsule de Nui Chua s'étire entre les baies de Cam Ranh et de Phan Rang, ses promontoires rocheux se prolongent sous les flots bleus de la Mer de l'Est, anciennement Mer du Panduranga. Ses sommets recouverts de forêts maritimes, habitats d'espèces endémiques, sa côte rocheuse entrecoupée de plages désertes et d'anses où sont établis quelques petits ports donnent à la contrée une allure étrangement méditerranéenne, improbable sous ces latitudes. En fin d'après-midi, marche à pied en direction d'un petit village Raglai situé aux abords de Vinh Hy. Rencontre avec une famille Raglai. Partage d'une conversation ouverte sur la culture locale, les traditions, leur système matriarcal, les rituels autour des ancêtres, la vie quotidienne et leur point de vue sur la société contemporaine. Option de visiter les plantations locales dont les noix de cajou. Les Raglai sont des Austronésiens, de culture matriarcale, environ 110 000, établis au Sud Vietnam, entre les provinces de Khan Hoa, Ninh Thuân et Binh Thuân. Egalement nommés Rac Laï, Orang Glaï ou Roglaï, jadis essarteurs et nomades, ils sont jadis étroitement liés au royaume du Champa. En 1832, à la chute du Panduranga, les princes Cham confient une partie de leurs trésors aux Raglai. tiares, fibules, boucliers d'or, manuscrits arabisants, armes précieuses, coffres à bétel et autres merveilles sont cachés en montagne, participant ainsi à la sanctuarisation et aux mythes auréolant certains monts. Note : Transfert de 1h20 pour une distance de ± 60 km

Type d'hébergement : à l'hôtel

Vinh Hy - Cap Paradan - Panorama sur la côte de Nui Chua

Le matin tôt, départ pour une randonnée-balnéaire sur chemin de douanier. Court transfert vers le sud de Vinh Hy. Départ le long d'une route cimentée de 3 km dans une brousse semi-aride parsemée de blocs erratiques, de quelques sous-bois desséchés où femmes, enfants et pâtres Raglai du non-loin village déambulent à la recherche de combustible et autres produits forestiers. Arrivée à une crique fermant un golf rocheux aux eaux turquoise, option de baignade. Continuation vers le sud sur un chemin de douaniers, d'abord longeant 30 min le sud de la baie, progression entre le rivage et des falaises rougeâtres à travers un ensembles de blocs, puis montée vers un puissant promontoire à la partie sommitale plate et recouverte d'une multitude de blocs et monolithes granitiques : un champ de pierres aux couleurs sablées parfois ocres, aux formes lisses et variées, érodées par les caprices des vents. Du haut du promontoire, vue panoramique sur toute la partie côtière du Nui Chua, ensemble grandiose et sauvage de promontoires marins, de falaises, d'abîmes, de pics, de plages désertes, d'îles et d'îlots. Au sud, le chemin se rétrécit et rentre dans un sous-bois d'allure méditerranéen où s'entremêlent buissons épineux et cactus, où pâturent quelques chèvres Raglai. Une heure de marche vers le sud du Nui Chua le long de falaises et de contre-pentes surplombant la mer rejointe au niveau d'un corail géant émergé. Arrivée au nord de la baie de Thai An. Puis pick-up véhicule et bref transfert vers Vinh Hy pour prendre une douche et le déjeuner. Le Parc National du Nui Chua s'étend sur 29 900 hectares et 7 300 hectares de réserve marine, il comporte divers écosystèmes, notamment la forêt maritime sèche, ensemble se constituant de halliers denses, de sous-bois impénétrables et de divers ficus et cactées, habitat de six cent soixante-quatre variétés de plantes, de soixante-douze mammifères (dont douze espèces de chauve-souris), cent quatre-vingt une espèces d'oiseaux et des reptiles. Durant la guerre du Vietnam, les Monts du Nui Chua, qui dominent la baie de Cam Ranh, constituent un maquis stratégique de l'Armée Populaire du Vietnam (APVN), et le théâtre de nombreuses opérations contre les américains. Les Raglai prennent part aux événements en y installant de nombreux pièges. L'après-midi, transfert en direction de Phan Rang avec un détour sur une petite route de campagne, passage à travers des vignes et des plantations de piment, option de visiter ces dernières. Visite alors des tours Cham de Po Klong Garai, construites en l'honneur du légendaire roi Po Klong Garai par le roi Jaya Sinhavarman III, régnant sur le royaume du Champa de 1285 à 1307 ap J.C. Route alors vers le Cap Padaran, en longeant des dunes centenaires et mouvantes séparées de petites combes ensablées où croissent quelques plantes grasses. Arrivée au campement : des tentes installées entre les dunes de l'erg du Cap Padaran, improbable désert sud-vietnamien. Fin d'après, promenade dans les dunes autour du camp. Note : Transfert de 2h pour une distance de ± 70 km. Vous aurez pour dormir des matelas fins, couvertures, toilettes sèches & douches disponibles à 1 km du campement – confort simple.

Type d'hébergement : sous tente

Cap Paradan - Kê Gà - Découvrez l'ancienne capitale des Cham

Le matin, départ d'une randonnée-balnéaire sud-nord à travers les ondulations sableuses de l'erg du cap Padaran. Passage non loin d'une vieille piste en terre battue, vraisemblablement une ancestrale voie Cham. Puis marche sur la ligne de crête d'une longue dune orientée nord-sud et dominant le rivage, et via d'autres dunes secondaires séparées de petites combes ensablées. Découverte d'un site aux allures sahariennes, bordé d'une longue plage de sable fin blanc où demeurent quelques pêcheurs. Arrivée à Son Hai, un village de pêcheur Cham et vietnamien établit dans ce décor aride et désertique. Puis, route vers Kê Gà. En chemin, arrêt pour découvrir les salines du port de pêcheur de Ca Na. Déjeuner dans un restaurant local et poursuite du trajet le long de la côte. Arrêt dans le district de Pa Rik, fondu dans un paysage constitué d'une succession de petites plaines arides prolongées de cordons de dunes et peuplées de quelques villages Cham et Raglai. Avec un historien Cham garant du patrimoine, ou un de ses représentants, visite du musée Cham et si possible des descendants de la dernière princesse Chame (fermée tous les jeudis) et visite de l'atelier poterie. Pa Rik étant la dernière capitale du Panduranga (et des royaumes du Champa) et, du fait présentant de fortes caractéristiques anthropologiques et historiques. Découverte de la complexité de la culture locale, son système matriarcal et les étonnantes interactions entre les deux communautés du district : Cham-Bani, influencés par un Islam modéré et Cham-Balamone, brahmanistes de culture hindouiste. Les Cham appartiennent au groupe ethnolinguistique austronésien (ou malayo-polynésiens). Leurs ancêtres, les proto-Chams, seraient arrivés sur le littoral vietnamien entre le 4e et 1er siècle av J-C. Ils fondèrent ensuite le Champa, ensemble de quatre royaumes indianisés. Le Champa brilla sur les côtes centrales et sur les hauts plateaux du Centre Vietnam mais fut lentement assimilé par l'empire du Ðai Viêt (le Vietnam ancien). En 1832, l'empereur vietnamien Minh Mang annexa complètement le dernier royaume Cham, le Panduranga ; dont les descendants direct vivent dans le secteur de Pa Rik. Suite à la relative récente disparition de leur dernier royaume, les Cham de Pa Rik ont conservé une forte identité culturelle et font preuve d'un réel désir de partager leur patrimoine. Aujourd'hui leurs descendants, hindouistes ou musulmans, constituent l'une des 54 ethnies officielles du Vietnam (16e population avec 161 729 h. 2009). Ils résident essentiellement sur les plaines du Sud Annam (provinces de Ninh Thuan, Binh Thuan et Phu Yen) et à proximité de la frontière cambodgienne, autour de Chau Doc. Arrivée en fin d'après-midi à Kê Gà. Note : Transfert de 4h pour une distance de ± 150 km

Type d'hébergement : à l'hôtel

Kê Gà - Bên Tre - Le Grand Mékong et ses affluents

Le matin, départ pour le cœur du delta du Mékong, dans la province de Bên Tre, connue au Vietnam par l'abondance des cocotiers qui y poussent en jungles denses traversées d'une multitude de canaux alimentés par le grand Mékong, créant un paysage des plus exotiques. Traversée des plaines littorales arides et en cours de route, non loin de Kê Gà, option de visiter une plantation de fruit du dragon. Rencontre avec un cultivateur pour connaitre l'histoire et les caractéristiques de ce fruit écailleux connu sous le nom de pitaya ou pitahaya, provenant en réalité d'une espèce de cactus ; puis promenade dans les vergers pour observer les méthodes de culture. Poursuite de la route vers le district de Giong Trom. Bên Tre se distingue également par son passé, puisque à l'époque coloniale elle était devenue une sorte de royaume sous le contrôle du Colonel Jean Leroy, celui ci-ayant aménagé et organisé la province, y créant des milices catholiques, impliquées avec les milices Hoa Hao, Caodaïstes et Binh Xuyen dans la guerre d'Indochine. Durant la guerre du Vietnam, certaines forêts deviennent par ailleurs de redoutables maquis Viêt-Công. Arrivée en milieu d'après-midi dans une auberge familiale installée dans un village perdu à l'ombre des cocotiers. Rencontre avec la famille d'accueil et installation dans les chambres. Ensuite, départ d'un circuit à vélo (± 45min) vers l'île d'Oc. Cheminement le long d'une route pierrée traversant la campagne exotique avant d'atteindre l'embarcadère pour accéder en ferry à l'île. Traversée alors à deux roues du nord au sud de l'île sur une piste bétonnée, bordée d'arbres fruitiers et cocotiers d'eau. Sur le trajet, rencontre d'une apicultrice, visite d'un élevage de coq de combat et d'une ferme piscicole. Arrêt photo au niveau du pont permettant d'accéder à l'îlot principal afin d'appréhender toute la splendeur de ce monde aquatique efflorescent. Au bout d'une heure, arrivée à l'embarcadère sud et nouveau transfert en bateau local de la rivière Ham Luong. Retour à la maison en fin d'après-midi. Note : Transfert de 5h30 pour une distance de ± 270 km. Vous dormirez en chambres privées avec lits et moustiquaires, ventilateurs, toilettes et douches privées – confort correct.

Type d'hébergement : à l'auberge

Ben Tré - Saïgon - Flânez à la découverte de Hô-Chi-Minh-Ville

Le matin tôt, trajet en direction de Go Cong, un bourg de la province méridionale de Tien Giang, pays d'origine des quatre premières dames du Vietnam, dont notamment les reines de Tu Ðúc (1810-1902) et de Nam Phuong (femme de Bao Dai – 1914-1963). Visite de la maison de culte de la lignée Pham Dang, dédiée à l'archiduc Pham Dang Hung, grand-père maternel de l'empereur Tu Ðúc, et ancienne résidence de la reine-mère Tu Du lors de son enfance jusqu'à son entrée au palais de Hué à l'âge de 14 ans. Ce site a été classé en 1992 monument historique de niveau national en raison de sa valeur. Arrivée en milieu de matinée à Tan Dien, et embarquement sur un petit bateau motorisé pour naviguer aux larges de l'estuaire. Observation de la vie aquatique des pêcheurs agitant leur filet. A l'aide d'un expert en la matière, initiation aux techniques de pêche locale (remontée des nasses et des filets). Débarquement à midi à Tan Dien, et déjeuner de fruits de mer fraîchement pêchés dans un restaurant local profitant d'une vue directe sur la plage. L'après-midi, transfert vers Saïgon et installation à l'hôtel. Puis première marche d'orientation dans l'ancienne capitale coloniale française de Cochinchine (1862-1945). Passage devant ses principaux monuments historiques, qui parsèment la rue Dong Khoi (ancienne rue Catinat, artère de la ville coloniale) : la Poste centrale de Saïgon (1891), la Cathédrale Notre-Dame (1863/1880) et le Théâtre « Saigon Opera House » (1897). Escapade ensuite dans le quartier chinois de Cholon pour découvrir un peu plus cette capitale économique en plein essor. Excursion au sein d'une multitude de marché et commerces aux étales foisonnantes. Note : Transfert de 3h45 pour une distance de ± 130 km

Type d'hébergement : à l'hôtel

Saïgon - Profitez de ces derniers moments à Saïgon

Fin de nos prestations. Continuation du séjour ou transfert libre vers l'aéroport de Saigon suivant les horaires de votre vol international.

Type d'hébergement : chez l'habitant


Voir sur Nomade Aventure

Sélectionnez votre destination et recevez des offres voyage sur mesure !

Cochez cette case pour valider vos choix : recevoir nos bons plans et la newsletter de Voyageons-Autrement

Informations utiles pour voyager

Thaïlande Autrement - Séjours privés sur mesure et tourisme communautaire responsable L'agence THAILANDE AUTREMENT promeut le tourisme responsable et communautaire dans des maisons d'hôtes de village, compromis...

Les Gagnants du Tirage au sort du 1er Aout 2008 Le Troisième tirage au sort du concours Quel voyageur êtes-vous, organisé par Voyageons-Autrement vient d'avoir lieu....

Du voyage durable au commerce équitable. L’aventure d’Ekimundi. Ekimundi est né en 2008 d’un voyage et d’une volonté. Le voyage, c’est celui qu’accomplit Véronique Fayard au Mali, voyage au cours duquel elle...

Les « casas particulares » de Viñales A l’ouest de La Havane, la vallée de Viñales déroule un paysage fantasmagorique, un chapelet de collines de karst qui se déploient tout autour de la ville sur la terre rouge...

Guide Tao Aimer Paris en été Après le succès d'Aimer Paris en hiver, le Guide Tao lance Aimer Paris en été....

Les Voyagistes pour Vietnam

10 ANS DE TOURISME DURABLE
L'actu en continu