#TourismeDurable
         

Makay : l'expé ! - voyage aventure Madagascar

Nomade Aventure

à partir de 4899.00 €
Durée : 22 jours

Voir sur Nomade Aventure

Description

Souvenez-vous, le film sur canal + en 2011 "Makay, les trekkeurs du monde perdu". Evrard Wendenbaum montait l'une des plus grandes expéditions sur la biodiversité avec une équipe pluridisciplinaire de scientifiques internationaux. En 2016 et 2017, c'est avec Nomade aventure qu'Evrard a décidé de vous proposer une expédition complète, en reprenant les plus beaux tronçons figurants dans le film, mais aussi en nous embarquant dans la partie Nord, totalement sauvage. En 2018, Evrard et Nomade vous proposent à nouveau une expédition inédite avec une traversée intégrale à pied entre la partie Nord et la partie Sud de quoi innover et découvrir des zones encore plus sauvages et inexplorées ! Le massif du Makay est certainement l'une des œuvres de la Nature les plus monumentales qui soient. Cette belle traversée originale, exclusive et très peu parcourue permet une approche en profondeur du massif ruiniforme du Makay. Imaginez des canyons profonds, vallées encaissées, des falaises aux parois rouges, des vasques turquoise, du sable blanc, des fougères, des mousses et des palmiers verdoyants. Le cadre de cette partie du massif est à couper le souffle. Souvenez-vous, le film sur canal + en 2011 "Makay, les trekkeurs du monde perdu". Evrard Wendenbaum montait l'une des plus grandes expéditions sur la biodiversité avec une équipe pluridisciplinaire de scientifiques internationaux. En 2016 et 2017, c'est avec Nomade aventure qu'Evrard a décidé de vous proposer une expédition complète, en reprenant les plus beaux tronçons figurants dans le film, mais aussi en nous embarquant dans la partie Nord, totalement sauvage. En 2018, Evrard et Nomade vous proposent à nouveau une expédition inédite avec une traversée intégrale à pied entre la partie Nord et la partie Sud de quoi innover et découvrir des zones encore plus sauvages et inexplorées ! Le massif du Makay est certainement l'une des œuvres de la Nature les plus monumentales qui soient. Cette belle traversée originale, exclusive et très peu parcourue permet une approche en profondeur du massif ruiniforme du Makay. Imaginez des canyons profonds, vallées encaissées, des falaises aux parois rouges, des vasques turquoise, du sable blanc, des fougères, des mousses et des palmiers verdoyants. Le cadre de cette partie du massif est à couper le souffle.

Difficulté : Sportif

Les tarifs en fonction des dates de départ
dateprix
01/07/20184899 €

Paris- Antananarivo

Départ de France. Vol en direction d'Antananarivo.

Type d'hébergement : à bord

Antananarivo - Antsirabe

Atterrissage vers 11h du matin à Antananarivo, accueil et transfert à l'hôtel pour se rafraîchir, puis déjeuner. Départ en direction du Sud. Petite halte à Ambatolampy au bout d'une heure de route, puis nous reprenons la route vers Antsirabe. Arrivée en début de soirée. Installation, diner et nuit. 5h de route environ - Nuit et diner aux chambres du voyageur

Type d'hébergement : à l'hôtel

Antsirabe – Tsiajorambo

Départ aux aurores d'Antsirabe pour Tsiazorambo. Passage au village de Miandrivazo puis continuation de la route en direction Malaimbandy, la porte d'entrée nord du Makay. Durant deux heures, nous longeons la rivière Sakeny, une des nombreuses rivières qui empruntent l'immense plaine séparant les hauts plateaux de Madagascar des massifs sédimentaires de la côte ouest malgache, des massifs aux noms évocateurs : Isalo, Bemaraha et bien sûr Makay. A Malaimbandy, nous faisons une petite pause pour nous restaurer et visiter les étals du marché local avant de passer en mode 4x4, quittant le bitume pour découvrir les pistes sablonneuses et les marécages boueux. L'aventure commence ici ! Nous roulons encore 4 heures en direction des premiers reliefs du Makay jusqu'au village de Tsiajorambo. Là, nous rencontrons nos porteurs, installons notre premier bivouac sur les berges sablonneuses de la rivière Manampanda et passons la soirée avec les villageois dont certains travailleront à nos côtés en tant que porteurs dès le lendemain. 8h de 4x4 - Diner au coin du feu et nuit sous tente.

Type d'hébergement : en bivouac

Trek dans le massif du Makay - Nord

Sacs au dos, c'est l'heure de faire un peu chauffer les mollets. Nous montons d'abord sur un plateau aride que nous traversons intégralement ainsi qu'un des derniers reliquats des forêts sèches qui couvraient autrefois tous les plateaux du Makay, constatant au passage les dégâts des feux de brousse. Nous approchons petit à petit des reliefs typiques du Makay et suivant une superbe ligne de crête parfois escarpée qui nous permet d'atteindre un joli point de vue dans l'axe d'une des plus grandes failles rectilignes du Makay, nous rejoignons une jolie plage en bord de rivière entourée de belles falaises orangées, lieu de notre deuxième campement. Après le diner, à la frontale, nous partons à la découverte de deux petits canyons forestiers qui font face au campement et où grenouilles et lémuriens nocturnes nous attendent. 6h de marche - Dénivelée : 200 m - Diner au coin du feu et nuit sous tente. (Les porteurs prennent un autre chemin (4-5h)

Type d'hébergement : en bivouac

Trek dans le massif du Makay - Nord

Au petit matin, nous remontons d'abord le canyon principal de Manampanda à contre-courant puis rapidement nous entrons dans un canyon plus étroit et plus verdoyant où coule un paisible cours d'eau limpide. Le parcours de ce splendide canyon nous amène à découvrir deux espèces de lémuriens diurnes et à nous familiariser avec différentes espèces d'arbres typiques du Makay. Nous devons aussi régulièrement traverser des vasques de plus en plus longues et profondes. Nous quittons le fond de ce canyon pour grimper sur un colline à l'aide de quelques branches et racines bienvenues suspendues sur le versant. Sur les hauteurs, nous serpentons suivant la morphologie labyrinthique du massif et nous redescendons dans un autre canyon à l'aide d'un premier rappel. Ce canyon offre des eaux pures couvertes régulièrement d'une forêt luxuriante. Un véritable paradis ! Nous remontons alors à contre-courant ce beau débit, de l'eau jusqu'à la taille, entre fougères arborescentes, palmiers et camphriers, pour déjeuner sur une petite plage de sable blanc. Après cette pause bienvenue, nous enfilons nos frontales et nous nous enfonçons dans une entaille dans la falaise d'en face. Au bout de quelques mètres, il fait nuit noire. Il faut ici ramper, franchir un ressaut rocheux de 3 mètres à l'aide d'une corde à noeud, puis se contorsionner sur quelques dizaines de mètres afin de retrouver à nouveau un peu de lumière. Ce méandre fantastique s'élargit à mesure que nous progressons mais ne laisse jamais plus que l'espace nécessaire au passage d'un homme. Rien de compliqué mais extrêmement amusant et très spectaculaire (embonpoint à éviter !;-)). Après 1 bonne heure de ce parcours qui confine à la spéléologie, nous émergeons à nouveau aux rayons du soleil sur un lit sablonneux. Après une petite pause, nous franchissons un ressaut puis une courte crête rocheuse qui nous permet de prendre pied sur un vaste plateau partiellement couvert d'un autre reliquat de forêt sèche. Nous y découvrons le goût et les vertus des ignames puis nous entamons un splendide parcours passant d'un dôme de grès à un autre. Une dernière pause en surplomb au-dessus d'un profond canyon nous permet d'observer quelques lémuriens protégé dans une des forêts galeries typiques du Makay. Quelques montagnes russes plus loin – bon sens de l'orientation requis - nous accédons à un autre promontoire qui nous offre une vue fantastique sur la confluence trifide de la rivière Sakapaly - un véritable décor de cinéma ! - et sur notre bivouac où les porteurs nous attendent déjà. Un petit passage réclamant l'usage des mains nous permet de descendre dans le fond du canyon et de les rejoindre quelques minutes plus tard. 9h de marche - Dénivelée : 200 m - Diner au coin du feu et nuit sous tente au bord de la rivière. (Les porteurs prennent un autre chemin (6h)

Type d'hébergement : en bivouac

Trek dans le massif du Makay - Nord

Nous suivons d'abord vers l'aval la rivière Sakapaly avant de remonter son affluent principal sur la droite. Nous parcourons cette portion en silence car dans cette forêt primaire bien préservée, nous avons de bonnes chances d'observer des lémuriens ainsi qu'un petit crocodile. Nous attaquons un petit chaos de blocs puis il nous faut mettre nos affaires au sec pour entamer quelques passages de nage nous donnant accès à un des canyons les plus colorés et sculptés qui soient. Quelques sables mouvants (amusants rassurez-vous !) jalonnent ce parcours somptueux et nous débouchons quelques kilomètres en aval sur un superbe méandre de sable blanc où nous prenons une pause bien méritée à l'ombre de grands arbres. De là, nous prenons de la hauteur, grimpons sur un plateau rocailleux facile mais paumatoire. Nous serpentons tantôt à droite, tantôt à gauche pour éviter les falaises, innombrables en ces lieux. Nous franchissons un passage délicat et très aérien puis entamons quelques mètres plus loin une descente relativement raide vers le fond d'un canyon aux parois rouges. Une sente de potamochère bienvenue nous permet de prendre pied au fond du canyon et de découvrir une somptueuse arche naturelle où nous nous arrêtons pour le pique nique. Nous continuons notre route dans le fond de ce canyon aux milles couleurs et devons là encore nous glisser dans l'eau pour franchir quelques vasques. Ce canyon débouche brutalement au grand jour. Reste alors à franchir un chaos de bloc (utilisation des mains, concentration et prudence requise - selon les niveaux d'aisance, ce chaos peut être franchi en 20 mn comme en 2h) pour nous mener jusqu'au bivouac au pied d'une petite source d'eau claire. 8h de marche - Dénivelée : 200 m - Diner au coin du feu et nuit sous tente. Les porteurs font le tour du massif par l'extérieur 5h.

Type d'hébergement : en bivouac

Trek dans le massif du Makay - Nord

Nous commençons la journée en descendant le lit sablonneux de la rivière Ikaosy puis nous le quittons rapidement pour remonter un de ses affluents durant une petite heure avant de gravir le versant et franchir la falaise au-dessus à l'aide d'un petit passage sur corde sans grande difficulté. Une fois sur les sommets, la vue sur les plaines de l'est Makay est spectaculaire. Nous nous dirigeons alors facilement vers le sud par des crêtes et de jolis plateaux suspendus jusqu'à rejoindre une faille rectiligne sillonnée d'un étroit mais facile canyon. Nous suivons cette faille vers l'aval puis nous la quittons pour entrer dans un nouveau canyon plus verdoyant donnant accès à la partie la plus méconnue du Makay où nous retrouvons un cours d'eau actif. Nous descendons cette somptueuse vallée durant 2 heures puis la quittons pour remonter dans une étroiture où l'usage des mains (voire de la corde) est nécessaire. Au sommet, nous surplombons majestueusement une des plus grandes forêts du Makay, le temps d'une longue pause. Nous entamons la descente facile mais raide avec prudence et atteignons le cours d'eau en contrebas. Nous établissons le campement un peu plus loin au cœur de cette forêt. 7-8h de marche - Dénivelée : 300 m - Nuit à la belle étoile avec seulement une équipe réduite de porteurs (juste ce qu'il faut pour porter duvet et nécessaire à la préparation du diner)

Type d'hébergement : en bivouac

Trek dans le massif du Makay - Nord

Nous remontons un vallon forestier en mode jungle vers le sud (lémuriens et potamochères probables) jusqu'à son extrémité. Nous franchissons alors un petit col et basculons de l'autre côté dans un vallon plus ouvert et devenant plus étroit et plus humide au fil de notre progression. Nous le quittons brusquement pour franchir un minuscule col et resdescendre de l'autre côté jusqu'à un à-pic d'une dizaine de mètres. Nous le franchissons en rappel pour poser le pied dans le cours d'eau en contrebas. Nous remontons alors ce canyon à contre-courant sur plusieurs kilomètres dans un parcours exceptionnel. Nous sommes au coeur d'un labyrinthe dans lequel il n'est pas simple de se repérer. Enfin, le ciel réapparait à mesure que le canyon s'élargit. Nous découvrons alors une forêt perdue au milieu des falaises et nous y déjeunons. Nous sommes là au cœur d'un monde perdu, complètement isolé. Ici, pas de zébu, aucune trace de passage humain. Après cette pause bienvenue, nous remontons cette longue vallée sablonneuse désormais ouverte jusqu'à son extrémité et franchissons un petit col très escarpé où la corde s'avère utile. Nous basculons avec lui côté est du Makay et retrouvons un sentier en balcon splendide mais très étroit surplombant un gigantesque lavaka. Nous atteignons finalement le haut d'une petite falaise qui nécessite la pause d'une corde à nœud pour être descendue. Du pied de cette falaise, quelques 30 minutes de marche supplémentaires nous attendent encore pour rejoindre le bivouac au bord de l'eau. 9-10h de marche - Dénivelée : 200 m - Nuit sous tente (nouvelle équipe de porteurs de Sakena ou Mandronarivo)

Type d'hébergement : en bivouac

Trek dans le massif du Makay - Nord puis Sud

Nous remontons le cours d'eau et nous enfonçons progressivement à nouveau au cœur du massif par un canyon d'abord aquatique puis sec qui nous amène facilement sur le gigantesque plateau central du Makay, un plateau aux allures d'Ouest américain. Au détour d'une colline, nous pénétrons dans une petite grotte au fond de laquelle coule une source et dont l'entrée est masquée par un beau manguier. Cette grotte où nous déjeunons marque la limite entre le Makay nord et sud. Nous traversons l'intégralité de ce plateau, franchissons de splendides lavakas et nous dirigeons vers de nouveaux enchevêtrements de canyons que nous pénétrons non plus par le fond mais par une ligne de crête extraordinaire où nous nous retrouvons comme suspendus au-dessus du vide. Ce passage aérien, nécessitant l'usage de la corde, nous permet de rejoindre finalement un très large lit sablonneux : les berges de la rivière Morondava. C'est là, au pied de splendides falaises, que nous installons notre bivouac. 8h de marche - Dénivelée : 200 m - Diner au coin du feu et nuit sous tente.

Type d'hébergement : en bivouac

Trek dans le massif du Makay - Sud

Nous marchons dans un joli canyon sec tantôt désertique, tantôt verdoyant. Il nous faut souvent faire usage de la machette pour nous frayer un chemin et éviter les nombreux poils à gratter. Nous débouchons sur de grandes prairies puis entrons dans une large vallée aride. Le décor est une fois de plus fantastique. Nous la suivons une petite heure puis la quittons pour déboucher tout à coup au-dessus d'un immense lavaka, une véritable falaise de sable que nous franchissons à l'aide d'une corde à noeud. Un grand lac d'environ 200m dans lequel des tortues ont été observées lui fait suite. Créé par un écroulement rocheux ayant fait barrage, ce lac n'est pas profond mais il nous faut le traverser à la nage. De l'autre côté, après la descente d'un éboulis raide et délicat, nous obligeant à nous servir de la corde, nous pénétrons dans un joli canyon que nous suivons d'étroitures en étroitures jusqu'à sa confluence avec la rivière Mahasoa où nous établissons notre campement (lémuriens probables). 7-8h de marche - Dénivelée : 100 m - Diner au coin du feu et nuit sous tente. (Les porteurs nous quittent au lavaka pour prendre un chemin plus aisé pour rejoindre le bivouac– 6h)

Type d'hébergement : en bivouac

Trek dans le massif du Makay - Sud

Nous remontons la rivière Mahasoa et pénétrons dans un canyon encore inconnu au cœur de spectaculaires parois. Nous nous frayons un chemin dans ce labyrinthe aquatique hyper étroit pour atteindre au fur et à mesure de notre montée une zone plus sèche. Nous débouchons tout à coup dans une prairie au fond d'un joli vallon ouvert. Nous la suivons vers l'aval puis nous la quittons pour rejoindre un gouffre rectangulaire naturel spectaculaire. Après une longue pause, nous reprenons une direction est pour nous rapprocher à nouveau des hautes falaises. Le parcours mi-plateau, mi-crête suspendue est somptueux et donne accès à une échine rocheuse qui nous permet alors de rejoindre à l'aide d'une petite corde une jolie petite forêt (lémuriens). De là, grâce à une sente de potamochère, nous nous dirigeons vers un col aussi étroit que spectaculaire. Puis nous entamons une descente côté sud en forêt. Raide et escarpée (corde utile), cette descente nous mène à la rivière Beora où nous attendent déjà nos porteurs. 8h de marche - Dénivelée : 300 m - Diner au coin du feu et nuit sous tente (Les porteurs prennent un chemin plus aisé pour rejoindre le bivouac– 3h)

Type d'hébergement : en bivouac

Trek dans le massif du Makay - Sud

Nous quittons définitivement la deuxième équipe de porteurs et remontons cette belle vallée verdoyante. Nous observons au passage quelques rares baobabs ainsi que des fougères de toute sorte et quelques grenouilles rarissimes. De plus en plus étroite, fraiche et humide, elle nous mène à un passage de quelques centaines de mètres où les contorsions sont de mise. On rampe, on grimpe, on se faufile, pour arriver au pied d'un ressaut que nous ne pouvons franchir qu'à l'aide des belles racines méandriformes d'un arbre tombant du versant au-dessus puis de quelques mains courantes. Une fois cet obstacle franchi, nous retrouvons le lit sablonneux du canyon désormais sec et plus large. Nous observons des traces de fossas – espèce endémique - l'unique super-prédateur de Madagascar. Nous le remontons jusqu'à son terme et franchissons facilement un lavaka qui nous donne alors accès à un petit plateau suspendu à la confluence de trois vallées. Nous ne suivons aucune d'elles mais préférons grimper sur une des crêtes à l'aide d'une corde à nœud. Nous suivons longuement cette splendide ligne aérienne jusqu'à son terminus, une minuscule dalle de grès blanc suspendue au milieu du ciel sur lequel nous déjeunons. Nous quittons avec peine ce promontoire de rêve et trouvons de minuscules sentes de potamochères nous permettant à l'aide d'une corde à nœud de rejoindre le fond du canyon sous un beau couvert végétal. Nous suivons ce nouveau canyon tout récemment exploré (lémuriens probables) et franchissons de nombreux obstacles (blocs, bassins, etc.) jusqu'à pénétrer dans la plus vaste zone forestière du Makay, la forêt de Menapanda. Une fois dans le lit de la rivière Menapanda, il reste deux heures avant de rejoindre le campement permanent de l'association Naturevolution, gestionnaire de l'Aire Protégée du Makay. C'est là que nous bivouaquons. 8h de marche - Dénivelée : 300 m - Diner au coin du feu et nuit sous tente

Type d'hébergement : en bivouac

Trek dans le massif du Makay - Sud

Nous quittons ce coin de paradis et remontons la rivière Andranomanitsy puis un de ses affluents. Les parois du canyon très humides sont tantôt couvertes de fougères, tantôt d'oxydes de fer donnant des couleurs irréelles. Le parcours est plutôt facile mais exige à quelques courtes escalades. Nous atteignons rapidement la partie sèche du canyon et la remontons encore une petite heure avant d'entamer l'escalade d'une paroi sur la droite. Celle-ci, relativement facile, nous donne accès au plus haut plateau du Makay, le Vohiba Makay culminant à plus de 970 mètres. Nous déjeunons là-haut et découvrons d'immenses lavakas truffées de milliers de cheminées de fée. Après cette pause bienvenue, nous reprenons notre route pour redescendre cette fois sur le bassin versant de la rivière Makay. Une corde est à nouveau nécessaire pour prendre pied au fond du canyon où nous trouvons une petite plage de sable blanc miraculeuse installée au milieu d'un dédale de falaises vertigineuses. Nous bivouaquons là. 8h de marche - Dénivelée : 600 m - Diner au coin du feu et nuit à la belle étoile avec seulement une équipe réduite de porteurs (juste ce qu'il faut pour porter duvet et nécessaire à la préparation du diner)

Type d'hébergement : en bivouac

Trek dans le massif du Makay - Sud

Nous rejoignons rapidement la source de la rivière Makay – principal collecteur des eaux du sud Makay - et son parcours ultra minéral et nous profitons de la force du courant pour progresser vers l'aval. Le canyon s'élargit lentement et le débit augmente à mesure que nous avançons. Nous obliquons notre route tout à coup et quittons le cours d'eau principal pour entrer dans le canyon creusé par un de ses affluents en rive gauche. Ce canyon étroit et très aquatique présente de nombreux biefs parfois très étroits (largeur d'un homme) qui nous oblige à se mettre à l'eau et à nager ou à progresser sacs sur la tête. Il fait alors très frais car aucun rayon de lumière n'atteint ces eaux. En tête de bassin, nous sortons sur une colline rocheuse afin de reprendre quelques calories. Puis nous franchissons un col et à l'aide d'une corde, nous rejoignons un nouveau canyon cette fois sec et sablonneux qui nous même une heure plus tard à un plateau et à une magnifique dalle de grès blanc surplombant la forêt des Murmures et entourée de splendides sommets. Ce belvédère sera notre bivouac. 8-10h de marche - Diner au coin du feu et nuit à la belle étoile avec seulement une équipe réduite de porteurs (juste ce qu'il faut pour porter duvet et nécessaire à la préparation du diner)

Type d'hébergement : en bivouac

Trek dans le massif du Makay - Sud

Après l'observation de quelques peintures rupestres et autres vestiges archéologiques, nous rejoignons un grand col dégagé derrière la forêt des Murmures qui donne accès à un lit de canyon sec tantôt ouvert, tantôt étroit. Lorsque la vallée semble s'ouvrir complètement, nous partons explorer les pieds de parois alentours à la recherche de nouveaux vestiges archéologiques. Un peu plus loin, le canyon se ressert et après un passage de gros blocs (corde parfois utile), l'eau réapparaît et avec elle, la végétation. L'eau se fait de plus en plus présente à mesure que l'on descend et il nous faut alors plusieurs fois mettre notre sac sur la tête, de l'eau jusqu'à la poitrine. Nous pénétrons finalement dans une magnifique forêt primaire remplie de Canariums odorants (lémuriens probables) jusqu'à atteindre une plage ombragée à la confluence de la rivière Makaikely idéale pour notre déjeuner. Après cette pause, nous remontons la belle vallée forestière de Makaikely puis pénétrons dans le canyon qui lui fait suite. Nous entrons à nouveau à partir de là en territoire inconnue. Ce canyon se fait rapidement très étroit et serpente au milieu de hautes parois pour venir finalement buter au pied d'un grand plateau suspendu. Nous franchissons l'obstacle à l'aide d'une corde et traversons cet étonnant plateau isolé et protégé au creux d'innombrables sommets et où nous pouvons espérer trouver des vestiges archéologiques. Au bout de ce plateau, par une courte escalade, nous atteignons un petit sommet arrondi ouvrant accès à une formidable échine rocheuse serpentiforme descendant progressivement de bosses et bosses jusqu'à rejoindre un lit sablonneux sec. Nous le suivons quelques centaines de mètre seulement et remontons une nouvelle fois sur les sommets pour un autre parcours de crête aussi spectaculaire que labyrinthique qui nous conduit aisément au bivouac (idyllique) sur une berge de la rivière Makay. 8-9h de marche – Dénivelée : 400 m - Diner au coin du feu et nuit sous tente – Baignade possible

Type d'hébergement : en bivouac

Trek dans le massif du Makay - Sud

Nous empruntons tranquillement la superbe rivière Makay vers l'aval aidés par le courant. Nous découvrons quelques peintures rupestres le long de ce parcours apaisant puis arrivé à hauteur d'une première case et d'un premier champ de manioc, nous quittons les porteurs et le cours d'eau principal pour prendre un affluent sur la droite. Nous le quittons lui aussi assez rapidement pour grimper sur un plateau rocheux nous permettant d'accéder au-dessus du lac méandriforme d'Anosilahy. Un point de vue inoubliable sur un superbe promontoire rocheux isolé sur lequel nous nous offrons une belle pause pour observer une importante colonie de renards volants - les plus grandes chauves-souris de Madagascar - et peut-être des tortues, des crocodiles ou encore des hapalemurs, ces petits lémuriens mangeurs de bambous et si difficile à observer. De retour au fond du canyon, nous suivons le lit sablonneux de la rivière et nous éloignons définitivement du massif du Makay pour rejoindre en quelques heures les berges de la Makay aux abords du village de Beronono où nous attendent les porteurs et les 4x4. Nous bivouaquons là sur le sable. 7-8h de marche - Diner au coin du feu et nuit sous tente – Baignade possible (Les porteurs rejoignent le bivouac en 5h)

Type d'hébergement : en bivouac

Trek dans le massif du Makay - Jonction Makay - Mangoky

Nous saluons nos porteurs et quittons le village de Beronono pour un parcours très ouvert suivant tantôt sur des sentes, tantôt sur de larges pistes de charrettes qui nous amènent au village de Tanambao où nous bivouaquons sur les berges sablonneuse du Mangoky, le plus grand fleuve de Madagascar. 6-7h de marche - Diner au coin du feu et nuit sous tente – Baignade possible

Type d'hébergement : en bivouac

Descente du Mangoky en pirogue

Nous montons à bord de pirogue double et nous laissons bercer par les flots ainsi que par le son régulier et apaisant des perches de nos piroguiers. Ce parcours tout en douceur est une bénédiction pour nos corps fatigués. Nous bivouaquons sur une berge. 6-7h de pirogue - Diner au coin du feu et nuit sous tente – Baignade possible

Type d'hébergement : en bivouac

Mangoky - Bemana – Ranohira

Nous reprenons la descente en pirogue le temps de quelques heures puis nous retrouvons les 4x4 pour une grosse demi-journée de piste. Celle-ci nous offre des vues somptueuses sur le massif de l'Isalo et nous permet de retrouver le grand axe de la RN7 ainsi que la ville de Ranohira que nous atteignons avant la nuit. 3h de pirogue puis 6 heures de 4x4. Nuit et diner à l'Isalo Ranch ( Hôtel Confortable )

Type d'hébergement : à l'hôtel

Ranohira – Antsirabe ou Ambositra

Nous reprenons les 4x4 pour une grande journée de route pour rejoindre Antsirabe ou Ambositra. 8-10h de route. Nuit et diner à l'Hôtel Mania (Hôtel Simple)

Type d'hébergement : à l'hôtel

Antsirabe ou Ambositra - Tana

Nous partons pour rejoindre Tana. Déjeuner dans un restaurant local et transfert à l'aéroport dans l'après midi. 3h30 de route environ

Type d'hébergement : à bord


Voir sur Nomade Aventure

Sélectionnez votre destination et recevez des offres voyage sur mesure !

Cochez cette case pour valider vos choix : recevoir nos bons plans et la newsletter de Voyageons-Autrement

Informations utiles pour voyager

Festival Partir autrement - Le RDVZ du Tourisme Solidaire et Responsable. Festival « Partir autrement »ABM organise le 2eme rendez-vous du tourisme solidaire et responsable.Les 18 et 19 avril 2009 à l'Espace-Reuilly,...

A Tree For You et pour la planète ! L’idée de l’association A Tree For You est simple : parrainer un arbre quelque part sur la planète et contribuer ainsi à sa petite échelle à lutter contre l’inéluctable réchauffement...

Vidéo-reportage d'un voyage à Madagascar avec Vision Ethique Vidéo-reportage d'un voyage à Madagascar avec Vision Ethique - Source : Alternative Channel - 2009...

Voyager à Massy au festival des Globe-Trotters ! Du 28 au 30 septembre se tiendra à Massy le Festival des Globe-Trotters organisé par l’association Aventure du Bout du Monde, un festival particulier cette année...

Tourisme rural dans le monde : les montagnards à la rescousse ! Tetraktys est aujourd’hui une agence aidant des territoires ruraux du monde entier à mettre en œuvre des projets de développement (souvent touristique)...

La Route Des Sens - Voyages équitables et solidaires La Route Des Sens s'inscrit parmi les trois structures historiques de l'activité dite de Voyage solidaire et Equitable en France. Destination : Laos / Madagascar...

Les Voyagistes pour Madagascar

10 ANS DE TOURISME DURABLE
L'actu en continu