#TourismeDurable

LE TOURISME DURABLE EN 10 EXEMPLES CONCRETS

| 15 septembre 2008 • Mis à jour le 30.09.2008 à 14h20
         

10 exemples concrets pour devenir un voyageur responsable

4 axes sont développés dans ce dossier pour vous aider, de la préparation au retour de votre voyage :
Un voyage organisé mais engagé
Partir seul mais bien préparé
Une fois sur place : adoptez les bons gestes
Après votre retour : Ne coupez pas le fil !

Un voyage organisé mais engagé 

1 – Trekking et tourisme d’aventure au Vietnam : « Les tribus du Haut Tonkin » avec Allibert Les tributs du Haut Tonkin avec Allibert

Les 6 jours de balade en étoile dans le haut Tonkin proposent une immersion dans le Viêtnam traditionnel avec une découverte de différents villages (où chaque ethnie a développé une culture spécifique et très marquée).             

Allibert est le 1er Tour Opérateur certifié ATR. Ce label, premier du genre, constitue la reconnaissance de leurs engagements à Agir pour un Tourisme Responsable et Durable. Chaque année, l’agence investit plus de 50 000 € dans le développement durable. Elle soutient, par exemple, le microcrédit au mali et la construction de serres solaires en Inde.
Informez-vous sur le label Agir pour un Tourisme Responsable 

2 – Voyage solidaire à Madagascar : « Aux racines du Nord-ouest » avec Vision EthiqueLe Nord Ouest de Madagascar Avec Vision Ethique

Le circuit « le Nord/Ouest Authentique » met plus particulièrement l’accent sur un tourisme solidaire, basé sur les échanges culturels et le respect d’autrui. Car, si Madagascar est connue de par le monde pour sa biodiversité (lémurien, baobab), la plus grande richesse de l’île reste sa population. Tout au long de ce séjour vous découvrirez donc sur le terrain, le travail d’associations et d’entreprises actives dans des domaines tels que : l’agriculture, l’environnement, l’éducation et la santé et l’écotourisme.

Partez en voyage solidaire à Madagascar

3 – Ecotourisme communautaire au Kenya : « je serai un maasai » avec Terra Natura Ecotourisme Communautaire avec les Maasai

Le campement de Leganishu, en territoire Maasaï (entre le Kenya et la Tanzanie) va accueillir ses premiers visiteurs. Rencontres et échanges autour de la vie de la communauté qui bénéficiera d’un reversement d’environ 50% du prix payé par le voyageur. Un programme de développement pourra s’engager autour de la conservation de la faune et de la flore, la plantation d’arbres (Moringa), la scolarisation, la gestion de l’accès à l’eau potable, la réduction et le traitement des déchets.

Echangez avec le projet “Je serai un Maasai”.

Partir seul mais bien préparé

4 – Choisir un hébergement engagé : Accueil Paysan Drôme – La campagne à bras ouverts toute l’annéeAccueil Paysan en Drôme

Une façon originale de découvrir la Drôme avec plus de 50 lieux d’accueil différenciés en gîte paysan, chambre paysanne, gîte de groupe et d’étape, relais paysan, table paysanne, auberge paysanne, aire de camping naturelle…Accueil Paysan est le 2me réseau national d’offres en matière d’agritourisme. La spécificité de l’accueil est basée sur les relations humaines et l’échange en fait son succès et son exigence : un séjour personnalisé à taille humaine, fait de dialogues sur le métier des paysans et leur environnement.                                                

Découvrez le réseau
Accueil Paysan de la Drôme

5 – Se déplacer en douceur et en bonne compagnie avec le covoiturageCovoiturage

Le covoiturage : des trajets partagés et des économies pour chacun.
– Environnement : Baisse de la pollution et économies d’énergie,
– Budget : Réduction du temps et des frais de transport,
– Economie : Réduction des coûts d’entretien et d’aménagement de la voirie
– Solidarité : Accessibilité pour personnes à mobilité réduite
– Sécurité Routière : Réduction des accidents et des frais qui en résultent.

Optimisez vos déplacements avec le covoiturage

6 – Calculer et compenser ses émissions de GES

Choisir son déplacement et compenser ses émissions de GES La compensation carbone volontaire est un mécanisme de financement par lequel un particulier substitue une réduction à la source de ses propres émissions de gaz à effets de serre par une quantité équivalente de « crédits carbone », en les achetant auprès d’un tiers.
La démarche consiste à mesurer les émissions générées par le transport par exemple, réduire les émissions de GES à la source et à financer un projet de réduction du carbone ou de reboisement. 
Choisir son mode de déplacement et compenser ses émissions de C02

Une fois sur place : adoptez les bons gestes

7 – Partir à la rencontre des autres et s’engager dans le tourisme solidaire avec ARVEL VoyagesPartir avec ARVEL Voyages

Réalisés avec des associations ou ONG partenaires, les voyages d’Arvel sont conçus sur des bases d’échanges qui se veulent  équitables (prestations achetées à des tarifs supérieurs aux normes locales), durables (échanges dans le temps permettant une professionnalisation des partenaires locaux)  et Solidaires (aides financières apportées aux partenaires pour mener à bien des actions locales de terrain). Ex: En 2006,  Arvel a reversé une somme totale de 12 000 euros pour un fonds de solidarité. ARVEL est membre du réseau français ATES (Association pour le Tourisme équitable et Solidaire).

Partez en voyage solidaire avec ARVEL Voyages

8 – A la découverte de l’environnement naturel local avec l’écotourisme Ecotourisme

« L’écotourisme est une forme de voyage responsable dans les espaces naturels qui contribue à la protection de l’environnement et au bien-être des populations locales ».

Agissez avec les gestes de l’écovoyageur

9 – Avant de rentrer : Attention aux cadeaux empoisonnésFavoriser l'artisanat local

N’achetez pas d’animaux vivants, d’objets d’origine animale ou de souvenirs d’espèces menacées (corail noir, étoiles de mer, hippocampes, éponges…).
Préférez vos appareils photos et achetez de l’artisanat local. Ne cassez pas les prix inutilement !                

Découvrez la charte éthique du voyageur.                                                

Après votre retour : Ne coupez pas le fil !

10 – Partagez vos expériences et vos conseils pratiques sur les forums d’échanges et de discussionsEchanges des carnets de voyages

Parce que le voyage est le plus beau des récits, offrez vous la possibilité de publier vos carnets de voyage.”Voyagez et Racontez !” Pour ceux qui désirent s’informer, poser des questions sur leurs prochains voyages, partager leurs connaissances, expériences et réflexions ou simplement rêver de voyages. Vous êtes invité(e) à poster dans les rubriques du site tous les messages que vous désirez.

Participez à la communauté de Voyageons-Autrement.com

Ressources

Pour effectuer un lien-texte simple et direct vers le Guide de votre propre site

Pour téléchargez (PDF) et imprimer le Guide ” Le tourisme durable en 10 exemples “


LE TOURISME DURABLE EN 10 EXEMPLES CONCRETS | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Rédaction Voyageons-Autrement

Facebook

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

10 ANS DE TOURISME DURABLE
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda