#TourismeDurable
La feuille de chou du tourisme durable

Stéphane Canarias – Retour sur Icare –

| 15 juillet 2012 • Mis à jour le 04.09.2012 à 9h27
         

Icare 2012 est donc reporté à 2013, Stéphane Canarias, jeune et dynamique directeur de l’office de tourisme de Brive, créateur du festival, nous explique les difficultés à monter et faire perdurer un festival en région.

Directeur O.T Brive 

VA/ L’équipe de voyageons-autrement.com a eu l’honneur et le plaisir de participer au festival Icare en 2010 puis 2011. Malheureusement, pour l’heure, le festival est suspendu. Pouvez-vous nous en dire plus ?

 

Icare a été créé il y a deux ans. 2012 aurait donc dû être la troisième édition. Toutefois, sur ce festival, il n’y a pas de ventes de stands, il s’agit surtout de projections de films et de débats. Toute la difficulté revient alors à trouver l’économie du projet. A  l’origine, nous avions les subventions de la ville (Brive) et de la région Limousin) mais aussi du département (Corrèze) et de la Chambre du Commerce de l’Industrie de Corrèze. Ces deux derniers se sont retirés et il devient difficile voire presque impossible pour nous de boucler le budget. Notre idée est donc d’essayer d’engranger quelques bénéfices sur notre exercice 2012 pour les réinvestir sur Icare, qui deviendrait alors une biennale. Notre seul soucis est donc purement financier, et ce, malgré un budget raisonnable de 100 000 €, bien loin du budget de Brive Plage Festival sept à huit fois supérieur, mais dont l’évènement dégage des fonds propres.

VA/ Quelle forme pourrait alors prendre l’édition 2013 ?

Nous avions déjà beaucoup travaillé en 2012 et donc le projet est avancé. On repartira donc sur cette base là, avec toujours des lieux de rencontre, des cafés débats, des conférences ouvertes et des projections de films. Pour ces derniers, on veut montrer des films pointus mais aussi plus grand public, pour sensibiliser le plus grand nombre, car on ne veut pas que le festival devienne une niche pour un public restreint. On veut aussi conquérir ceux qui ne sont pas encore sensibles à ces formes de tourisme.

Directeur O.T Brive

VA/ Y aura-t-il un thème précis ?

 

Pour l’heure, plusieurs sujets sont sur la table. En 2011, le thème était l’image et la photo à travers la personnalité emblématique de Reza. Pour 2013, on a pensé à la gastronomie, qui est souvent un moyen de pénétrer les cultures et qui, à Brive, joue un rôle important. Moi-même, lorsque je voyage, j’essaie toujours de prendre un cours de cuisine sur place, ce qui me permet de pénétrer plus facilement la culture de l’autre et de faire des rencontres fortes.                                                                           Toutefois, on a aussi eu un débat dans notre équipe sur l’idée même d’avoir un thème. Faut-il finalement un thème pour un sujet déjà serré comme le tourisme responsable. Cela peut nous restreindre et donc, ne doit-on pas rester plus large, plus transversal. En outre, il faut aussi penser aux films que l’on veut montrer et il n’y a pas une si grosse production que cela sur ces sujets.                                                                                            Enfin, un autre thème a émergé, celui du Tour du monde, aussi parce qu’aujourd’hui, on voit de plus en plus de monde partir à l’aventure. Sandrine Mercier, notre animatrice, va justement sortir un livre sur ce sujet. On peut s’interroger dessus. Est-ce un phénomène de mode ? Un besoin ?

A SUIVRE…

LES AUTRES ARTICLES DE CE DOSSIER


Stéphane Canarias – Retour sur Icare – | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Geneviève Clastres
Journaliste indépendante, auteur, spécialiste de la Chine, de l'Asie, sinologue. Publications sur le tourisme équitable. Livres documentaire jeunesse sur l'Asie. Reportages divers.
FacebookGoogle

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

2- Quels sont les enjeux du festival ICARE, dédié au Tourisme Responsable ? favoriser les initiatives professionnelles régionales dans le domaine du tourisme responsable en fourinissant aux professionnels locaux...

Les campings Huttopia : responsables mais pas labélisés ! Fanny Kaufman, responsable des études pour Huttopia, présente des campings qui contrairement à bien des hébergeurs, ont fait le choix de s’engager dans...

L’envolée d’Icare La 2e édition d’Icare, festival du tourisme responsable de Brive a vraiment marqué l’envolée de la manifestation. Pendant trois jours, les 28, 29 et 30 octobre, professionnels, responsables,...

Stéphane Canarias - Brive : territoire responsable ? Au-delà d’Icare, nous avons eu envie de demander à Stéphane Canarias, directeur de l’office de tourisme de Brive, quelle était la réalité du tourisme responsable...

Deuxième édition du Festival Icare : J-30 Durant trois jours, ce festival du tourisme responsable proposera plus d’une dizaine de projections cinématographiques en présence des réalisateurs, des débats, des expositions...

Festival Icare du tourisme responsable – Acte II Pour cette seconde édition, le monde du tourisme responsable posera ses bagages chez les gaillards de Brive pour 3 jours de films, de débats et d’animations autour...

Vous êtes dans le dossier

10 ANS DE TOURISME DURABLE
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda