#TourismeDurable
La feuille de chou du tourisme durable

3. Mobilite douce

| 23 novembre 2009 • Mis à jour le 30.11.-0001 à 0h00
         

Mobilité douce


La station met en œuvre des actions concrètes pour favoriser les
transports alternatifs et les modes de mobilité douce
En montagne comme en vil e, des modes de transport doux sont possibles :
• 60% des déplacements en vil e se font en voiture particulière, 27% par la
marche à pieds, 9% en transport en commun, 2% en vélo et 2% en deux-
roues motorisés.
• 50 % des trajets en vil e font moins de 3 km
• Pour parcourir jusqu’à 5 km en vil e, le vélo est le mode de transport le plus
rapide !
18 % des stations françaises dans le guide valident ce critère et proposent des
modes de déplacement électrique, des vélos, des calèches ou des véhicules
fonctionnant avec des huiles alimentaires récupérées
Il est possible aujourd’hui d’utiliser des modes de transport collectif ou
individuel qui ne rejettent que très peu de gaz à effet de serre ou pas du
tout. Bien que les véhicules actuels consomment et polluent de moins en
moins, l’augmentation du trafic compense tous les efforts. La
concentration de dioxyde de carbone dans l’atmosphère est actuellement
bien plus élevée qu’au cours des 650 000 dernières années.
La concentration du CO2 dans l’atmosphère augmente très vite :
280 ppm en 1750
368 ppm en 2000
(greenfatcs.org)
Le transport est l’un des secteurs représentant la croissance principale
des émissions de CO2 dans le monde à l’horizon 2030.
(ifp.fr)
Le passage aux énergies vertes est donc une nécessité si l’on veut tenter
d’inverser les tendances. Le changement doit avoir lieu sur le parc
d’automobile existant en utilisant des carburants verts et sur les nouveaux
véhicules qui doivent s’affranchir des carburants à base de pétrole.
Le meilleur moyen de stopper ses émissions de polluants est tout
simplement d’utiliser des modes de transports alternatifs à la
voiture
! La marche, le vélo, métro, tramway, bus électrique,… toutes ces
solutions son saines pour l’environnement et en les combinant les
possibilités sont démultipliées !

Sur le territoire Français l’accroissement des émissions de polluants,
notamment de gaz qui aggrave l’effet de serre, est du principalement à
l’augmentation de la consommation d’énergie par le transport.
Selon l’ademe cette hausse de la consommation de carburant trouve deux
raisons importantes :
• L’allongement des distances et la multiplication des trajets en ce qui
concerne les marchandises et de voyageurs
• La progression des transports routiers au détriment des transports
ferroviaires ou fluviaux.
Cette hausse de consommation des carburants fossiles par le transport
explique les fortes émission de gaz a effets de serres (27%) et de
CO2 (35%). Voici les tendances en émissions de CO2 pour les prochaines
décennies :

Utiliser des modes de transports alternatifs ou fonctionnant aux énergies
vertes est une urgence. C’est surtout une manière intelligente de
diminuer ses émissions de polluants en s’affranchissant du
pétrole
dont le prix ne cesse d’augmenter.

Il existe différents moyens pour se transporter autrement.

Transport collectif
:
-Utilisation de bus qui fonctionnent soit au gaz naturel, à l’électricité ou au
bioéthanol.
-Utilisation de Tramway, métro ou téléphérique
Transport individuel :
-La marche, vélo, chevaux, trottinette, rollers et autres inventions…

Nouveaux carburants pour les véhicules :

-Véhicule électrique ou fonctionnant avec des biocarburants (éthanol
cellulosique de deuxième génération issu des déchets organisque :
cellulose, déchets verts.., huiles de friture récupérées…)
-Véhicule hybride (moteur normal couplé à un moteur électrique)

Combinaison des transports alternatifs :
La combinaison des modes démultiplie les possibilités et rend le transport
alternatif beaucoup plus souple. On peut raccourcir les temps de trajets à
sa guise et selon sa condition physique.
Exemple : Utilisation du vélo et du train
Il faut penser à utiliser les aménagements spéciaux ! Pistes cyclables,
zones piétonnes…etc. Ils facilitent l’accès à la ville et font gagner un
temps appréciable.
C’est du temps en plus à consacrer à vous-même !

Les problématiques liées au transport ont encore plus d’impact dans un
milieu fragile comme la montagne.
Utiliser des transports respectueux de l’environnement est une priorité.
L’aggravation de l’effet de serre est responsable du changement
climatique et de la raréfaction de la neige en station. Les émissions
de gaz a effet de serre menacent l’équilibre des écosystèmes de
montagne
de par le changement climatique.

Sustainable slopes

Les transports doux font partis de la mise en place d’un développement
respectueux et durable en montagne. Plusieurs stations étrangères
(Suisse, Autriche, Canada, USA..) l’ont bien compris et leur avance sur ce
domaine doit être un exemple pour les stations française. Il y a beaucoup
à apprendre sur leur mode de fonctionnement et leur charte « Sustainable
Slopes » qui vise a protéger la montagne pour les générations de skieur à
venir.
http://www.nsaa.org/nsaa/environment/sustainable_slopes/
Perle des Alpes
Le programme perle des Alpes invite et accompagne les stations de
montagne à optimiser leur mode de transport. Le programme est le
résultat de deux projets européens baptisés Alps Mobility et Alps Mobility
II
. Il met l´accent sur la création d’offres touristiques offrant les
avantages de la mobilité douce et des moyens de transport écologiques.
Aujourd’hui en France les stations engagées dans Alpine Pearls :
Les Gets
Morzine
Villard de Lans
http://www.alpine-pearls.com/home.php

• Les transports représentent en France 66 % de la consommation de
produits pétroliers à usage énergétique et sont responsables de 35
% des émissions de dioxyde de carbone (CO2).
• Faire 500 mètres à pieds prend 8 minutes, cela évite la recherche de
place de stationnement et les problèmes de surconsommation et de
pollution liés au démarrage.
• Pour parcourir jusqu’à 5 km en ville, le vélo est le mode de transport
le plus rapide !
• 60% des déplacements en ville se font en voiture particulière, 27%
par la marche à pieds, 9% en transport en commun, 2% en vélo et
2% en deux-roues motorisés.
(Source : Ademe)


Critères :
La station met en œuvre des actions concrètes pour favoriser
les transports alternatifs et les modes de mobilité douce

• OU : Des transports verts sont disponibles pour les vacanciers :
chevaux, vélos
• OU : Des transports utilisant des énergies renouvelables ou de l’électricité (ou
hybride) sont disponibles en station : bus, voiturettes ou petit train hybrides,
électriques, ou utilisant du biocarburant.

Question :

Les touristes ont-ils accès à des modes de transport alternatif au sein
de la station par ex : vélos, chevaux, transports électriques ou a huile
(autres que téléphériques et ascenseurs)? Nombre approximatif. de
ces transports ?
⇒ Quel type de carburant ou d’énergie est utilisé ?

A qui est posée la question ?

– OT
– Mairie



Liens internet pour retrouver les informations
http://www2.ademe.fr/servlet/KBaseShow?sort=-
1&cid=96&m=3&catid=12859
http://www.greenfacts.org/fr/ecosystemes/index.htm
http://www.ifp.fr/IFP/fr/fichiers/ifp/IFP_EmissionDeCO2etEffet
DeSerre-LesGrandsChiffres.pdf
http://www.nsaa.org/nsaa/environment/sustainable_slopes/


3. Mobilite douce | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Rédaction Voyageons-Autrement

Facebook

Découvrez nos abonnements

Les commentaires sont fermés.

Informations utiles pour voyager

Frédi MEIGNAN - Colloque Tourisme et Carbone Les actions pour une mobilité douce en montagne...

Alpine pearls - La perle des Alpes pour des vacances douces Des vacances douces-mobiles dans 22 localités alpines européennes...

Languedoc Nature : portrait d’une passion assouvie… Languedoc Nature s’est fait une spécialité des voyages d’aventure et de pleine nature. Travaillant main dans la main avec les Parcs Naturels...

La montagne séduit de plus en plus les français l'été Selon une étude OpinionWay, 28% des français envisagent des vacances en altitude cet été. Pourquoi ? Pour vivre de nouvelles sensations, découvrir de nouvelles...

La petite reine de Bretagne Encourager touristes et usagers des territoires à utiliser la petite reine et développer les voies vertes, promouvoir la bicyclette et les projets de mobilité douce, une vraie volonté...

L’itinérance, pôle d’excellence touristique ! les acteurs de l’itinérance touristique, douce et durable, seront au rendez-vous pour contribuer à la mise en œuvre de cette nouvelle ambition pour la France...

10 ANS DE TOURISME DURABLE
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda