#TourismeDurable
La feuille de chou du tourisme durable

Le Label Qualité Outdoor : d’une démarche qualité à une démarche de progrès

| 22 juillet 2014 • Mis à jour le 23.07.2014 à 8h54
Thèmatique :  Initiative régionale   Institutionnel 
         

Article Co-écrit par Alphée Adimi et Geneviève Clastres

Le secteur touristique n’échappe pas à la tendance qui prévaut partout ailleurs, celle du TROP d’offres pour PEU de clients. On en arrive alors à de difficiles situations de concurrence des deux côtés des Pyrénées, où seuls ceux qui auront le produit le plus complet pourront tirer leur épingle du jeu. La mise en place du label Qualité Outdoor Ariège Pyrénées résulte de ce constat et a pour objectif « d’améliorer l’offre grâce à une démarche qualité ». Les sports de pleine nature étant une activité de mise en valeur du patrimoine, c’est la qualité de l’offre qui fera la différence.

Séminaire Res'Pir

De gauche à droite : Montcalm aventure (labelisé) et Bernard Piquemal, Vice président du Conseil général de l’Ariège

Quatre années de travail et d’échanges

Référente des sports de pleine nature au sein de l’ADT Ariège Pyrénées, Caroline Bayard a participé à la mise en place du label Qualité Outdoor. Elle précise : « L’objectif du label Qualité Outdoor est d’améliorer l’offre grâce à une démarche qualité, quatre années de travail ont été nécessaire pour mettre en place l’ensemble du projet ». Un projet qui a nécessité un travail de collaboration avec les entreprises de pleine nature, l’Université de Toulouse 2 et la mairie de Gérone, et a finalement abouti à un référentiel qualité de 140 critères. La démarche étant volontaire, son intérêt réside avant tout dans le respect de ses engagements, ce qui équivaut pour le professionnel à mettre en valeur le territoire et son histoire au travers de l’activité qu’il développe.

logo label qualite outdoor

L’obtention du label

Le label Qualité Outdoor est accordé avec un minimum de 85% des critères respectés. En 2014, quinze entreprises ont été labellisées en Ariège et onze à Gérone. Quelques autres entreprises ont intégrées récemment le processus, et travaillent à l’obtention du label”. Les entreprises labélisées parlent d’une démarche de progrès qui les oblige à avancer, à ne pas se concentrer uniquement sur les aspects techniques de l’activité mais à prendre également en compte des thématiques transversales telles que  l’accueil, la qualité du site internet, la relation client, le management environnemental, etc. A noter que la philosophie et les objectifs de la démarche reposent sur un label et des critères choisis en fonction de la contribution au respect de l’environnement, la découverte du territoire, des patrimoines et de la vie locale, la valorisation de la diversité des prestations et des savoir-faire, être dans une approche de progrès, la consolidation des liens entre les prestataires.

La création récente de l’association APQO (Ariège Pyrénées Qualité Outdoor) qui n’était pas prévue au départ est une preuve de plus du dynamisme et de la sincérité du projet.  David Descoins, professionnel labélisé, gérant de Montaswin (site proposant du swingolf dans le Couserans), précise que la démarche: « est un mouvement structuré et global qui vient cueillir le client de manière naturelle sans forcer . C’est aussi ce qui rend cette démarche sincère, solide et transversale. ».

Label Outdoor

De gauche à droite : Julien Militon, professionel APN (activité de pleine nature) et secrétaire de l’association APQO (Ariege Pyrénées Qualité Outdoor, Stéphane Amiel, gérant du refuge des Estagnous & David Descoins, gérant de Montaswin

L’avenir ou la question de la pérennisation du label

Quelle pourra être la pérennité de Res’Pir et donc dans son sillage du label Qualité Outdoor ? Pour l’heure, tout le monde est désireux de continuer le partenariat et la collaboration entre les acteurs mais se pose la question de la forme que prendrait la suite de l’aventure. Pour l’heure, l’association porte le label, une commission d’agrément en garantie la qualité d’attribution et un chargé de mission est mis à disposition par l’ADT. Le souhait général serait de poursuivre à travers le prochain Poctefa 2014-2020, plus particulièrement dans des actions de protection et de conservation du patrimoine naturel. Dans sa conclusion, Pierre Torrente, Directeur adjoint de l’ISTHIA, a mis en exergue le fait que « l’originalité du projet repose dans le fait que la mise en place de la démarche qualité est devenu un prétexte pour réfléchir à l’activité de pleine nature comme facteur du développement du territoire. » Ce n’est plus la satisfaction du client qui est au centre et qui définit les choix, mais l’approche du développement territorial.

Clôture Res'Pir Foix

A l’heure du bilan, les acteurs reconnaissent qu’il demeure perfectible, notamment dans l’adaptation des critères aux différents statuts juridiques des professionnels mais aussi pour une meilleure prise en compte des différents métiers du tourisme de nature. L’extension de la démarche au massif pyrénéen n’en a pas moins a été évoquée tout au long de journée. En effet, le label Qualité Outdoor mériterait de trouver sa place et d’être largement diffusé des deux côtés de la frontière. Au-delà de l’objectif premier d’être une démarche de progrès pour les professionnels, le label sera plus d’autant plus fort quand il s’appliquera sur un territoire plus important que l’unique département de l’Ariège ou que Girone. Et qui sait, comme le dit justement Pierre Torrente : « Le vrai pari du projet serait d’arriver à faire que le tourisme de nature soit reconnu avec des indicateurs économiques certes, mais aussi sociaux et environnementaux. L’Ariège deviendrait ainsi un lieu de vie où les gens viennent en vacances et non un territoire de vacances où les gens vivent » !!

Res'Pir

– ALLER PLUS LOIN ———————-

– Sur le projet Res’Pir : http://respireurope.eu/

– Le site internet : http://www.ariegepyrenees-outdoor.com/

– Page Facebook : https://www.facebook.com/tourisme.ariege

– Sur YouTube : https://www.youtube.com/user/AriegeOutdoor

 

 

 


Le Label Qualité Outdoor : d’une démarche qualité à une démarche de progrès | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Geneviève Clastres
Journaliste indépendante, auteur, spécialiste de la Chine, de l'Asie, sinologue. Publications sur le tourisme équitable. Livres documentaire jeunesse sur l'Asie. Reportages divers.
FacebookGoogle

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DANS LE DOSSIER VOYAGEONS-AUTREMENT :
Projet Res’Pir : la qualité au service du tourisme durable

Gagnez 300€ pour vos prochaines vacances !
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda