#TourismeDurable
La feuille de chou du tourisme durable

Dernière semaine de suspens pour la grotte Chauvet Pont d’Arc candidate à l’Unesco

| 18 juin 2014 • Mis à jour le 21.11.2014 à 6h42
Thèmatique :  Institutionnel   Monde 
         

Dans moins d’une semaine, si tout va bien entre le 20 et le 23 juin prochain, on devrait savoir si la grotte Chauvet Pont d’Arc obtient ou non son inscription sur la liste du Patrimoine mondial de l’Unesco. Depuis sept ans, le Syndicat mixte de la Caverne du Pont d’Arc, les services de l’Etat, le Conseil général de l’Ardèche et la Région Rhône-Alpes portent cette candidature. Elle sera célébrée par une grande fête le 27 juin à Vallon Pont d’Arc, l’occasion de saluer également l’ambitieux projet réalisé dans cet élan, « la Caverne du Pont-d’Arc », la plus grande réplique de grotte jamais réalisée.

Grotte Chauvet

Détail de lions. Grotte ornée de Vallon Pont d’Arc.@DRAC-Rhône-Alpes.

Une inscription prochaine sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco ?

 C’est à Doha, au Qatar que se jouera le dernier acte de la candidature de la grotte Chauvet Pont d’Arc à l’Unesco. Entre le 20 et le 23 juin, les 21 états membres du Comité du Patrimoine mondial se prononceront et rendront leur verdict, autant dire que le suspens est terrible pour l’ensemble des acteurs qui ont participé à cette formidable aventure.

De fait, une inscription sur la liste du Patrimoine mondial serait une opportunité fantastique pour la grotte, un formidable coup de projecteur qui participerait à son rayonnement économique et scientifique, garantirait sa conservation et permettrait au plus grand nombre de comprendre ce formidable héritage pictural.

La grotte, qui daterait de l’Aurignacien, comporte un millier de peintures et gravures dont 420 représentations d’animaux. Ses œuvres compteraient parmi les plus anciennes au monde, près de 36 000 ans, datation officielle des peintures rupestres découvertes en 1994. Le bien proposé pour l’inscription englobe la totalité de la cavité mais également l’écrin paysager naturel et le bassin hydrogéologique d’alimentation dont l’arche naturelle du Pont d’Arc et ses 54 mètres de haut.

Grotte ornée de Vallon Pont d'Arc@DRAC Rhônes-Alpes

Grotte ornée de Vallon Pont d’Arc@DRAC Rhône-Alpes

Un enjeu stratégique pour toute une région

Conscients que toute inscription sur la liste du Patrimoine mondial de l’Unesco a aussi ses effets pervers. de part les flux touristiques soudainement engendrés (4 000 personnes par jour prévues en haute saison dans ce cas précis), les responsables régionaux et locaux ont également pensé à l’après en entamant toute une réflexion pour développer et diversifier l’attractivité de la grotte afin de favoriser un développement durable et équilibré de l’activité touristique.

C’est aussi dans cette dynamique que la région Rhône-Alpes et le département, avec le soutien de l’Etat et de l’Europe, s’investissent depuis 2012 dans un chantier exceptionnel, l’invisible (puisque la grotte ne se visitera jamais), la plus grande réplique de grotte jamais réalisée (3000 m2 au sol). L’ensemble des peintures et gravures mais également les éléments géologiques et archéologiques (ossements) majeurs de la cavité seront restitués à l’échelle. L’ambition et le défi à relever est de réaliser une vraie grotte (sol, parois et plafonds) où l’on retrouvera toutes les caractéristiques du milieu souterrain : fraicheur, humidité, obscurité, odeurs… Cette notion paysagère de la Caverne, semi enterrée et végétalisée a aussi obligé à un minimum de déboisement afin de bien s’intégrer dans le paysage ardéchois du plateau des Gras. En outre, chaque étape de ce chantier gigantesque sera validée par des préhistoriens tels Jean Clottes, Jean-Michel Geneste ou Jean-Jacques Delannoy, représentants de l’équipe scientifique qui étudie la grotte depuis 1998.

Chauvet

Grotte ornée de Vallon Pont d’Arc@DRAC Rhônes-Alpes

La « Caverne du Pont-d’Arc » devrait ouvrir ses portes au printemps 2015. De 300 000 à 400 000 visiteurs sont attendus, autant dire que l’ensemble sera très bénéfique à l’économie départementale voire régionale. D’ores et déjà, 50 millions d’euros ont été investis par le Conseil Général de l’Ardèche, la Région Rhône-Alpes, l’Etat français et l’Europe pour la réalisation de ce vaste chantier, un espace qui sera ensuite géré sous la forme d’une délégation de service public par la société Kléber Rossillon (aidée de Sodexo Loisirs) spécialisée dans la gestion des sites culturels et touristiques. En outre, afin de garantir l’approvisionnement local du restaurant (à 70%), un partenariat a été mis en place entre l’Association Ardèche le goût et la Sodexho grâce au label qualité “Goutez l’Ardèche”.

On aura donc une pensée toute particulière dans les jours à venir pour tous ceux qui se sont investis pour l’avenir de la grotte Chauvet Pont d’Arc et son inscription sur la Liste du Patrimoine Mondial. Et d’ores et déjà dans la perspective de cette inscription, une grande fête s’annonce le vendredi 27 juin à Vallon Pont d’Arc. A suivre…

———————- ALLER PLUS LOIN –———————

Témoin de la dynamique ardéchoise, département qui s’est également fortement investi dans cette inscription afin de séduire de nouvelles clientèles, plus culturelles, plus internationales, de nouveaux sites à visiter attendent les touristes dès 2014 comme la Cité de la Préhistoire à Orgnac L’An, MuseAl à Alba la Romaine, l’exposition Chauvet ainsi que de nouveaux évènements comme Mome’z merveilles à Vallon Pont-d’Arc.

La grotte Chauvet a reçu 33.000 soutiens à la candidature UNESCO, des professionnels du tourisme, des habitants de l’Ardéche, des élus et des personnalités conscients de la valeur universelle de ce bien. www.lagrottechauvetpontdarc.org/la-candidature-unesco/

Pour assister en direct à l’inscription et aux débats de Doha :                                          http://www.38whcdoha2014.qa/fr/aboutwhc.php

Pour la fête, toutes les informations sur : www.lacavernedupontdarc.com

Voir aussi : http://lacavernedupontdarc.org/la-grotte/

La Cité de la préhistoire www.orgnac.com

Ardèche guide www.ardeche-guide.com

 


Dernière semaine de suspens pour la grotte Chauvet Pont d’Arc candidate à l’Unesco | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Geneviève Clastres
Journaliste indépendante, auteur, spécialiste de la Chine, de l'Asie, sinologue. Publications sur le tourisme équitable. Livres documentaire jeunesse sur l'Asie. Reportages divers.
FacebookGoogle

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

Grand Nord : embarquement immédiat pour deux croisières exceptionnelles ! La première croisière s’appelle « Immersion en baie de Disko » et propose, sur 11 jours, de vous faire découvrir les trésors cachés du Groenland....

Tourisme au Chili - L'Ile de Pâques, la mystérieuse Inscrite depuis 1995 au Patrimoine Mondial de l'UNESCO, l'Ile de Pâques propose au touriste de partir à la découverte de ses parcs, de ses réserves naturelles,...

Retour en Mauritanie L'ancienne cité caravanière de Oualata, au sud-est de la Mauritanie près de la frontière malienne, nourrit volontiers l'imaginaire avec ses maisons décorées de fresques, ses lourdes portes en...

Un circuit de cyclotourisme à l'accent méditerranéen Un projet de développement touristique durable 100% conçu pour les cyclistes et financé en grande partie par l'Union Européenne....

Ethiopie, que le spectacle commence ! Rencontre avec Laetitia Ferreira, créatrice du voyage solidaire “l’Ethiopie fait son cirque !“...

Les plus beaux endroits du monde pour un roadtrip à vélo Le vélo serait parait-il le meilleur moyen de découvrir un pays ! A 20 km/h, tout est plus facile : les paysages défilent ni trop vite ni trop lentement,...

10 ANS DE TOURISME DURABLE
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda