#TourismeDurable
La feuille de chou est là

Une grande respiration verte dans la vallée de la Dordogne

| Publié le 24 mars 2020 • Mis à jour le 24 mars 2020 à 9h50
         

Que ce soit l’été lorsque la chaleur plombe et qu’il est bon de s’abriter au bord de sa rivière, ou l’automne lorsque les lumières dansent en ombres lascives avec la pierre, le roc et les ardoises, la vallée de la Dordogne se savoure. Parcourue de routes panoramiques piquetées de villages de caractères, elle offre une multiplicité d’activités proches de la nature comme la descente de ses flancs en canoë-kayak, la randonnée ou tout simplement des moments de jeux et de détente en famille, lovés au bord de la rivière.

Vallée de la Dordogne ©DR

Sur les bords de la Dordogne

La Dordogne est une rivière avant d’être un département, d’autant plus qu’en attendant de rejoindre le Périgord, cette fille issue de « la Dore » et de la « Dogne » file entre le Lot et la Corrèze, des territoires bucoliques où il est bon de planter la tente pour se poser au cœur de la nature. Avec son bassin versant classé en réserve de biosphère par l’Unesco depuis 2012, la vallée de la Dordogne est donc le lieu par excellence pour retrouver du souffle ! En itinérance, en randonnée pédestre, au fil de l’eau, mais aussi à bicyclette ou en camping-car, tout est possible pour profiter au mieux d’un territoire qui allie tous les charmes, des virées à vélo sur les voies vertes aux ballades champêtres sur d’anciennes voies ferrées désaffectées jusqu’aux parties de pêches à guetter le gardon, l’ablette ou la tanche.

Descente en canoë le long de la Dordogne

Trouver un camping dans la Vallée de la Dordogne

Et rien de plus facile pour trouver le camping idéal sur les bords de la Dordogne, car on en compte pas moins d’une soixantaine dans les environs de Rocamadour, l’un des lieux phares du coin, avec le gouffre de Padirac et le village de Collonges-la-Rouge. Classée « pays d’art et d’histoire », la région offre une concentration de sites préhistoriques exceptionnelle, nombre d’entre eux classés au patrimoine mondial de l’Unesco. Au cœur de ces vallées flanquées d’impressionnantes falaises, grottes et abris calcaires ont longtemps tenu lieu d’habitations ou de « sanctuaires » à nos ancêtres. Les gisements et peintures pariétales retrouvés ont fourni un témoignage unique pour les préhistoriens.

Parcourir ces routes permet de plonger dans les entrailles de l’histoire, mais cela offre aussi des loisirs plus contemplatifs tels la baignade ou le canoë, la marche nordique ou l’équitation. Tout cela non loin des nombreux campings et logements dans lesquels les visiteurs peuvent séjourner entre deux escapades.

Des sites anciens à découvrir au bord de la Dordogne

Et au cours de cette plongée dans le temps, il faut absolument prévoir une escapade dans le village des Eyzies-de-Tayac-Sireuil, cœur de la préhistoire scientifique. La commune s’appelait Tayac jusqu’en 1905, date à laquelle elle fut rattachée au hameau des Eyzies, devenant les Eyzies de Tayac puis en 1912 les Eyzies de Tayac Sireuil. En occitan, les Eyzies évoquent les résidences ou demeures de Tayac.

À la jonction des vallées de la Vézère et des Beunes, que l’on peut appréhender de la terrasse du musée national de Préhistoire, le bourg se déploie. Le musée, consacré au paléolithique, possède une collection exceptionnelle d’outils et d’objets d’art des sites alentour tel un extraordinaire bison en os du site de la Madeleine. Il vous permettra de mieux comprendre les méthodes de datation et les techniques de taille des silex et des os, mais aussi de découvrir le matériel des peintres préhistoriques, ainsi que les sépultures et parures.

Autres sites pour les férus de spéléologie, les nombreuses grottes et cavités de la basse Vézère, qui possède à elle seule plus de la moitié des 200 gisements répertoriés en Dordogne. La richesse de ces vestiges est à la mesure de la falaise qui borde la vallée, impressionnante. Trois de ces gisements se succèdent ainsi. Le Gisement de la Ferrassie, composé de trois abris dont le plus grand a livré huit squelettes néanderthaliens. Le Gisement de la Micoque, site important pour les préhistoriens, l’un des plus vieux de Dordogne (presque 500 000 ans) occupé alors par les hommes du Néandertal. Il a la particularité d’être installé en plein air près d’un petit ruisseau, le Petit Manaurie. Enfin, le Gisement de Laugerie-Haute, au pied des falaises, où ont été mis à jour nombre de spécimens de l’industrie et de l’art des hommes préhistoriques. En outre, sa stratigraphie très complète a aidé à dater nombre de sculptures paléolithiques de la région.

En aval de la Micoque, l’Abri préhistorique de Laugerie-Basse fut un lieu d’habitat depuis le magdalénien moyen. Outils en pierre et en os, objets d’art sur supports osseux ou en bois de cervidés ont été retrouvés sur place. Cependant, l’homme préhistorique n’a pas vraiment vécu dans ces cavernes, il se contentait de camper à l’entrée, à l’abri du vent, sur la pente exposée au soleil.

On peut ensuite rejoindre la Grotte du Grand Roc, qui offre une très belle vue sur la Vézère et sa vallée fertile. Découverte en 1924, la grotte se déploie sur 40 m de tunnels étroits avant de livrer un impressionnant ballet de concrétions diverses qui enchantent l’œil et l’imagination. Plus au sud, l’Abri du Poisson contient un saumon sculpté long de plus d’un mètre et daté de – 23 000 ans. Il s’agit de la plus grande et de la plus ancienne figuration en bas-relief connue à ce jour.

Enfin, il y a ces mille et un villages médiévaux, de Sousceyrac à Souillac, en passant par Bretenoux, Saint Céré, Autoire, Loubressac, Carennac, Montvalent, Curemonte, Gluges, Creysse, Lacave, Martel, Argentat-sur-Dordogne, Beaulieu-sur-Dordogne, la Xaintrie, des villages de charme que surplombent souvent de fiers châteaux perchés sur les hauteurs blanchies des falaises calcaires quand, dans la vallée, les vergers de noyers jouent avec les méandres de la rivière.

Enfin, si vous cherchez encore une activité originale pour découvrir la vallée de la Dordogne autrement, n’hésitez pas à essayer les promenades en gabarres. Elles furent jusqu’à 300 à naviguer sur la rivière au 17e siècle, quand le commerce était florissant et que l’on abordait sur des quais pavés comme à Argentat. Une occasion unique de vous familiariser avec la faune et la flore locale.

Vallée de la Dordogne ©DR

Une grande respiration verte dans la vallée de la Dordogne | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Geneviève Clastres
Auteur et journaliste indépendante spécialisée sur le tourisme durable et le monde chinois, Geneviève Clastres est également interprète et représentante de l'artiste chinois Li Kunwu. Collaborations régulières : Voyageons-Autrement.com, Monde Diplomatique, Guide vert Michelin, TV5Monde, etc. Dernier ouvrage "Dix ans de tourisme durable". Conférences et cours réguliers sur le tourisme durable pour de nombreuses universités et écoles.
Facebook

Partagez cet article

Une autre façon de soutenir Voyageons-autrement, média indépendant, gratuit et sans Pub c'est aussi de partager cet article. Merci d'avance 😉

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

Accueil paysan Bourgogne > Nièvre Accueil Paysan dans un gîte en milieu rural, dans sa maison, à sa table ou à l'auberge, dans ses champs, parmi ses animaux, dans le paysage que son travail façonne Nièvre Bourgogne...

Accueil paysan Midi-Pyrénées > Tarn Accueil Paysan dans un gîte en milieu rural, dans sa maison, à sa table ou à l'auberge, dans ses champs, parmi ses animaux, dans le paysage que son travail façonne Tarn Midi-Pyrénées...

Accueil paysan Limousin > Haute-Vienne Accueil Paysan dans un gîte en milieu rural, dans sa maison, à sa table ou à l'auberge, dans ses champs, parmi ses animaux, dans le paysage que son travail façonne Haute-Vienne...

Lauréats 2018 des Trophées du Tourisme Accessible Les 4èmes trophées du tourisme accessible ont été remis lors du salon Autonomic. Mis en œuvre et organisés par l’Association Tourisme & Handicaps (ATH), sous...

Accueil paysan Bretagne > Finistère Accueil Paysan dans un gîte en milieu rural, dans sa maison, à sa table ou à l'auberge, dans ses champs, parmi ses animaux, dans le paysage que son travail façonne Finistère Bretagne...

Accueil paysan Rhône-Alpes > Isère Accueil Paysan dans un gîte en milieu rural, dans sa maison, à sa table ou à l'auberge, dans ses champs, parmi ses animaux, dans le paysage que son travail façonne Isère Rhône-Alpes...

RECEVEZ LA VERSION NUMERIQUE DE LA FEUILLE DE CHOU* PAR MAIL * Le canard pas comme les autres
voir la carte
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda