#TourismeDurable
foret_tropicale_aquarelle

Douche froide et bains glacés pour la 9e édition des Universités du Tourisme Durable !

| Publié le 27 septembre 2023
             

Nouvelle édition des Universités du Tourisme Durable (UTD), nouveau cri d’alerte, nouveau discours combattif, nouveau constat implacable. Après le discours coup de poing de Lamya Essemlali, Présidente de Sea Shepherd France, qui  nous alertait aux UTD 2021 du Havre sur l’urgence d’agir voire de « dés-agir » ; après l’édition de 2022, en Occitanie, où  était une fois de plus pointés les nombreux paradoxes du tourisme et l’urgence à trouver des solutions, les UTD d’Aix-les-Bains se sont ouverts par une allocution imagée et percutante d’Heïdi Sevestre, glaciologue et spécialiste des enjeux climatiques, une allocation en lien avec la thématique « Sources et Ressources », des ressources qui s’amenuisent et qui posent une fois de plus la question de nos modes de vie et de nos choix pour demain quand tout s’accélère…

Heidi Sevestre©DR

Transmettre !

Les glaciers, la banquise, la fonte des glaces, le sujet pourrait sonner comme un marronnier s’il n’était pas si urgent, si préoccupant, et si méconnu au-delà des poncifs ! Mais Heïdi Sevestre est là, elle rayonne sur la scène du centre des congrès d’Aix-les-Bains. Son objectif, expliquer, vulgariser, éclairer, éduquer, transmettre afin de créer une chaine de connaissance pour tout le monde sache, afin que  l’on ne puisse plus dire aux nouvelles générations « on ne savait pas, on n’a rien fait », et pour que l’on se transforme à notre tour en porte-voix et que l’on passe le relais à d’autres, et d’autres encore. Alors, lisez attentivement, et faites passer ! « Soyez des pirates de l’action climatique ! »

Connaitre !

L’eau, c’est la vie.  Or 70% de nos réserves d’eau douce sur terre sont coincées dans la neige et la glace.  Les glaciers sont donc à la base du cycle de l’eau, avec une réelle influence non seulement sur nos ressources en eau mais aussi sur le climat. On sait que plus on brûle de charbon, de gaz, de pétrole, plus on réchauffe notre terre. Depuis l’ère industrielle, la température du globe a déjà augmenté de 1,2 à 1,3°. Or certaines zones se réchauffent plus vite et notamment les montagnes, avec un impact direct sur nos ressources en eau. Partout dans le monde, des phénomènes météorologiques extrêmes surviennent. Tous sont connectés à cette question de l’eau. Si on continue à brûler du charbon, du gaz, du pétrole, ils deviendront de plus en plus intenses et de plus en plus réguliers.

De belles possibilités de randonnées aux 2 Alpes © Luka Leroy
Paysage des 2 Alpes © Luka Leroy

Résister !

L’eau, c’est la vie. Dans les vallées de montagne, la vie, c’est aussi la neige et la glace. Mais, chaque année qui passe voit la glace fondre, la neige se faire plus rare. Les Alpes ont perdu une trentaine de jours de neige sur 150 ans. Alors, on passe à la neige de culture, aux canons à neige. Le sujet est très sensible. Forcément. A La Clusaz, le projet d’une retenue d’eau (une bassine de 148 000 m3, l’équivalent de six terrains de football !) dans le bois de la Colombière menace une zone humide qui pourrait se retrouver sans accès à l’eau. Et pourtant, les zones humides sont ce qu’on a de plus précieux sur terre, de véritables zones tampon pour l’eau, avec une biodiversité inégalée. L’eau joue aussi le rôle de puits de carbone, elle peut être redistribuée, La Clusaz est devenue la CluZAD. Pas question de laisser le projet se faire quand il s’agit avant tout de produire de la neige de culture (2/3 de la bassine, le reste serait pour de l’eau portable). Le 5 septembre dernier, le maire de la Clusaz a annoncé un moratoire sur le projet…. Et demain ? « Il faut que l’on arrive à montrer la valeur économique de ces zones humides et valoriser ces puits de carbone et tout ce qu’ils représentent pour contrer ces projets qui n’ont pas de sens à long terme ! »

Alerter !

Malheureusement, cela ne suffira pas. Car nos glaciers n’ont jamais été aussi mal en point. On sait dorénavant qu’on va les perdre dans les prochaines décennies. Cela aura forcément des conséquences : éboulements, écroulements, perte de la ressource en eau, etc. Le Rhône, par exemple, compte sur les glaciers des Alpes non seulement pour irriguer le bassin agricole du Lyonnais, mais aussi pour refroidir les centrales nucléaires. Veut-on voir les Alpes avec ou sans glaciers ? C’est aujourd’hui que cela se dessine !

Chaque année, près de 80 000 touristes viennent découvrir le Svalbard au pole nord. Les paysages sont à couper le souffle : banquise, ours blancs, faune et flore polaire. Mais c’est aussi l’endroit qui se réchauffe le plus vite sur terre, six à sept fois plus rapidement que notre planète. Les conséquences sont considérables : glissements de terrain, pluies, effondrements. Le changement climatique tue. L’immense croute de glace qui recouvrait alors l’Arctique se réduit de plus en plus et fond par les deux bouts, pris en étau entre un océan qui se réchauffe et l’air ambiant toujours plus chaud. En l’espace de quarante ans, on a perdu 40% de la superficie de la banquise en Arctique !

Heidi Sevestre©DR

Être concerné !

Or tout ce qui se passe au pôle Nord est ressenti dans toute l’Europe jusqu’au plus près de nous. Jusqu’alors, l’Arctique nous protégeait, permettait de faire écran avec des phénomènes climatiques extrêmes. Mais les écarts de températures s’atomisent et les vents venus de l’Arctique commencent à faire des méandres. On peut alors avoir des vagues de chaleur qui remontent vers le nord, des dômes de chaleur,  des gels précoces, des vagues de froid en plein été, autant de phénomènes qui nous couteront très chers et auront un impact direct sur notre économie. « On va se prendre plusieurs mètres d’élévation du niveau des mers d’ici la fin du siècle ! » Quid de l’Ile de Ré ? Quid de la Camargue ? Quid de Venise aussi qui en sera à + 3 mètres !

Conscientiser !

La réalité du changement climatique, cela se prépare tout de suite ! On sait d’ores et déjà que plein d’activités devront être déplacés ! Attention toutefois aux nombreuses « fausses bonnes solutions » : les bâches blanches posées sur les glaciers certes, retardent la fonte, mais en se dégradant, elles dispersent des quantités de microplastiques dans la nature. Attention donc à la mal adaptation (dernier rapport du GIEC) qui peuvent avoir des conséquences négatives très fortes. Or on est de plus en plus proche du point de bascule pour nombre écosystèmes : l’effondrement du Groenland, la mort des récifs tropicaux, les glaciers… Il y a urgence. Et même, il est souvent trop tard. D’après une étude scientifique sortie la semaine dernière sur la projection des fontes des calottes glaciaires d’ici 2030, le point de bascule est déjà franchi pour l’ouest de l’Antarctique. « Ce ne sera pas la fin de l’humanité mais bien la lutte car si on arrive à réaliser les plans climat des pays dans le monde, on atteindra + 2,7 à + 3° de réchauffement, autant dire que si on ne fait rien… » Il est donc fondamental de remettre toujours les choses en perspective. Tout ce qui se passe ne dépend que de nous.

Ressentir !

Et nos émotions ? Que ressent-on face à tous ces sujets ? Heïdi Sevestre nous a parlé le cœur serré. Elle vient d’apprendre qu’un des glaciers qu’elle étudiait en Colombie n’était plus là. Il ne reviendra plus. Alors, pour ne pas rester dans la rage et éviter que d’autres glaciers continuent à disparaitre, elle poursuit inlassablement ses interventions musclées. Des interventions vivantes, imagées, percutantes, mais sensibles aussi, qu’elle conclut avec ce joli poème à méditer…

Il est 3h23 du matin
Et je suis éveillé
Parce que mes arrière-arrière-petits-enfants
Ne me laissent pas dormir
Mes arrière-arrière-petits-enfants
Me demandent en rêve
Qu’as-tu fait lorsque la planète était pillée ?
Qu’as-tu fait lorsque la terre se défaisait ?
Sûrement, as-tu fait quelque chose
Quand les saisons ont commencé à défaillir ?
Alors que les mammifères, les reptiles, les oiseaux mouraient tous ?
As-tu rempli les rues de protestations
Lorsque la démocratie a été volée ?
Qu’as-tu fait ?

On a vraiment vraiment besoin de passer à la vitesse supérieure !

Le Groenland ne se négocie pas !

L’importance de la ressource en eau ne se négocie pas !

On a besoin de vous pour faire passer ces messages !

Heidi Sevestre©DR

————– Plus loin et plus près ——————————

Les Universités du Tourisme Durable sont organisés chaque année par l’Association ATD, Acteurs du Tourisme Durable. Rejoignez les ICI !

Universités du Tourisme Durable 2023 : la ressource en eau en question (etourisme.info)

UTD 🏴‍☠️ : Sources de préoccupations et resources de solutions  | LinkedIn

Aussi : Surging Seas: Sea level rise analysis by Climate Central


Douche froide et bains glacés pour la 9e édition des Universités du Tourisme Durable ! | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Geneviève Clastres
Auteur et journaliste indépendante spécialisée sur le tourisme durable et le monde chinois, Geneviève Clastres est également interprète et représentante de l'artiste chinois Li Kunwu. Collaborations régulières : Radio France, Voyageons-Autrement.com, Monde Diplomatique, Guide vert Michelin, TV5Monde, etc. Dernier ouvrage "Dix ans de tourisme durable". Conférences et cours réguliers sur le tourisme durable pour de nombreuses universités et écoles.
Facebook

Partagez cet article

Une autre façon de soutenir Voyageons-autrement, média indépendant, gratuit et sans Pub c'est aussi de partager cet article. Merci d'avance 😉

   

Découvrez nos abonnements

Une réponse à Douche froide et bains glacés pour la 9e édition des Universités du Tourisme Durable !

  1. Pradel a commenté:

    Excellent article qui retrace si justement le ressenti de nombreux participants à ces UTD 2023 et cette conviction de ….devenir pirate pour faire bouger les lignes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

Toursime participatif avec les greeters de Marseille Provence Exemple de visite guidée à Marseille avec un greeter de Marseille Provence Greeters - Video de Mativi-Marseille.fr ~ par Rédaction Voyageons-Autrement...

La créativité par la diversité : nouveaux horizons pour le Management du tourisme durable et des loisirs Appel à communications des «9iémes Journées Scientifiques du Tourisme Durable» qui se dérouleront à Hayward...

Les 10 commandements du voyageur écomobile Les 10 commandements du voyageur adepte de la mobilité douce - La modification profonde de nos modes de déplacement est en marche. Elle fait partie des solutions incontournables...

Sources et ressources, quels enjeux autour de l’eau ? Découvrez les enjeux de l'eau dans le tourisme, les visions d'experts hydrologues, gestionnaires publics et acteurs du tourisme. Apprenez-en plus sur les solutions...

Et si vous pensiez CAMPING pour vos prochaines vacances ? Découvrez le camping réinventé ! De l'hébergement en plein air de luxe aux initiatives éco-responsables, explorez les tendances actuelles...

Courage et paradoxes lors de la 8e édition des Universités du Tourisme Durable qui s’est tenue en Occitanie Après avoir exploré le tourisme comme accélérateur de la transition écologique et sociale, flirté avec...

carte de toutes les partenaires de voyageons-autrement voir la carte
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste