#TourismeDurable
Aventure Écotourisme Québec

Un tourisme plus durable en Suisse romande ?

| 17 juin 2018 • Mis à jour le 22.06.2018 à 11h34
Thèmatique :  Monde   Territoire 
         

Bien que proposant plus de 65 000 kilomètres de chemins de randonnée, la Suisse n’a finalement que 12% de son territoire protégé sous forme de réserves naturelles*. Sa population continue de croître (de 7,6 à 8,3 millions d’habitants sur les 10 dernières années), et les activités humaines, dont le tourisme, exercent en Suisse, comme partout dans le monde, une pression sur l’environnement grandissante. Cependant le tourisme est aussi une vraie opportunité pour maintenir la vie en haute montagne et conserver les traditions. Tout dépend finalement du type de tourisme que chaque destination choisit de développer. Avec ses 26 cantons, ce sont 26 législations et façons de travailler différentes que l’on découvre sur le territoire. Nous sommes allés à la rencontre d’acteurs du tourisme en Suisse romande (la partie francophone) et vous présentons ci-dessous quelques-unes de nos trouvailles.

Glacier 3000, Les Diableret en Suisse romande © Photo Florent Broissand

Exemples d’initiatives positives en Suisse romande

Nous vous présentons ci-dessous une liste (non exhaustive) d’entreprises et organisations qui travaillent à limiter les impacts négatifs que peut engendrer le tourisme, et favoriser les impacts positifs qui peuvent en découler. Si vous pensez à des recommandations supplémentaires qu’il serait chouette d’ajouter, envoyez un email à floriethielin@gmail.com. Merci beaucoup :)

Amis voyageurs :

Que pourriez-vous faire sur place ?

Procurez-vous vite un exemplaire de My Ecothentic guide “Suisse romande” : des idées de balades éco-responsables pour visiter la région autrement. Visitez aussi les sites internet d’ArboLife et the fair traveller qui répertorient les lieux porteurs de sens afin de continuer dans votre élan de consom’acteur (même en voyage!).

Si vous êtes randonneur, commandez un kit MyGreenTrip pour rejoindre le mouvement des voyageurs-nettoyeurs de la nature. Et si vos dates de voyage coïncident, vous pourriez même participer à un des ramassages collectifs organisés par Summit Foundation, l’occasion de rencontrer des locaux en se rendant utile ! Pour une sortie accompagnée d’un guide qui puisse vous faire découvrir le pouvoir et la magie des plantes sauvages, contactez par exemple Robert à Lausanne (Into-The-Nature) ou Mélanie My Lê Ettlin (UpGreen) à Neuchâtel. Et pour découvrir la Suisse autrement, suivez et participez au drôle de mouvement : la carte des secrets banc’aires (!). Les habitants prennent en photo leurs bancs favoris et les ajoutent sur ce site internet. Chaque banc possède ainsi son propre livre banc’aire avec photos et… histoires personnelles !

Où séjourner à la montagne ?

  • Crans-Montana : Fuyez le cœur de la station, bien trop bétonné à notre goût, et séjournez dans un des chalets traditionnels du Hameau de Colombire, visitez son éco-musée : un projet touristique associatif mené par des habitants du village.
  • Les Diablerets : Vous allez adorer cette très jolie station plus familiale et labellisée Alpine Pearls, séjournez-y par exemple chez Evelyne du B&B Chalet, ou bien au bord du Lac Retaud.
  • Val d’Hérens : Prévoyez quelques jours chez Patricia, Chalet Le Rucher, et réservez au moins une soirée pour prendre l’apéro et bavarder en sa très bonne compagnie, et/ou testez le Maya boutique hôtel, premier hôtel en paille d’Europe !

Les réserves naturelles constituent 12% du territoire suisse.

Comment vous déplacer ?

Laissez votre voiture au garage : à pied, à vélo, en canoë… voire même en skate (!), visitez la Suisse différemment : www.schweizmobil.ch/fr. Pour les déplacements en train, profitez de petits prix grâce aux billets dégriffés : www.sbb.ch/fr/abonnements-et-billets/billets-suisse/billets-degriffes.html

Professionnels du tourisme :

Tandis que l’Office fédéral du développement territorial suisse (ARE) publie sur son site internet un répertoire de «bonnes pratiques» (à consulter par ici),  des bureaux d’étude (tel Pacte3F) proposent d’accompagner les offices de tourisme dans la mise en place de stratégies plus responsables et durables sur leur territoire. On trouve en Suisse des labels à l’initiative des pouvoirs publics (tel Ibex Fairstay pour l’hôtellerie), mais aussi des labels privés, comme Suisse Tourisme Handicap. Parmi les dernières actualités : un téléphérique solaire dans le le massif de l’Alpstein, un CyclingPass pour booster le cyclotourisme dans le Valais, pailles en plastique bannies dans les bars et restaurants de Neuchâtel, législation pour limiter à 60 jours par an la location via Airbnb à Genève, ça bouge, ça bouge !

Une série de Meet-ups pour rassembler et parler “tourisme durable”

A l’initiative de Florie Thielin, journaliste du collectif de notre portail d’information Voyageons-Autrement, et à l’occasion de la sortie du livre 10 ANS DE TOURISME DURABLE, une série de 5 rencontres/débats fut organisée, collaborativement, à travers la Suisse romande. Elles ont rassemblé 70 participants à : Genève, Neuchâtel, Lausanne, Les Diablerets et Crans-Montana. Découvrez le programme de ces Meet-Ups en détail par ici. Visionnez et téléchargez la présentation PowerPoint enrichie des avis partagés par les participants :

Un grand merci aux lieux qui nous ont généreusement accueillis : l’espace Voisins 105 (Genève), l’hub neuchatel, l’Impact Hub Lausanne, l’hôtel-restaurant Lac Retaud (Les Diablerets), le Relais de Colombire (Crans-Montana). Un  grand merci aussi pour leur aide précieuse sur place à Elsa Cuny, Aurélie Guédron, Alizé Aversano et Mélanie My Lê Ettlin.

———— ALLER + LOIN ————

Rejoignez le groupe LinkedIn “Tourisme Durable en Suisse Romande” et commandez le livre “10 ans de tourisme durable”.

*Chiffres tirés du rapport Le Tourisme suisse en 2016 – Fédération suisse du tourisme. Au 13 juin 2018, la Suisse comptait 5022 km² de réserves naturelles (1 parc national existant, 1 en projet – qui vient d’être rejeté par la population, 14 parcs naturels régionaux, 3 sites naturels classés UNESCO, 1 parc péri-urbain) selon le site internet du réseau des parcs suisses.

Ouvrages écrits par des auteurs suisses :

  • “Tourisme d’hiver. Le défi climatique” par Christophe Clivaz, Camille Gonseth et Cecilia Matasci, Presses polytechniques et universitaires romandes (PPUR), 2015
  • “Une histoire culturelle de Crans-Montana (1896-2016)” par Sylvie Doriot Galofaro, Éditions Alphil, 2017

Pour toute remarque ou suggestion, contactez Florie Thielin organisatrice de cette série de “Meet-ups Tourisme Durable” à travers la Suisse romande : floriethielin@gmail.com


Un tourisme plus durable en Suisse romande ? | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Florie Thielin
Florie Thielin fait partie du collectif de voyageurs-rédacteurs-journalistes de Voyageons-Autrement. Elle accompagne aussi des professionnels du tourisme dans leur stratégie marketing et digitale. Originaire d'un petit village dans la vallée de la Loire, elle vit aujourd'hui à Lyon. Elle a aussi vécu en Russie, Allemagne, Nouvelle Zélande et Espagne. Mais sa plus grande aventure fut en Amérique Latine où elle a sillonné les routes de 16 pays, de Cancun au Cap Horn, pendant près de deux ans. Elle troquait alors ses compétences en marketing pour le gite et le couvert, tout en réalisant des interviews-vidéos sur le tourisme plus responsable avec ses amis d'Hopineo. Elle a aussi mis à jour le guide de voyage du Petit Futé Nicaragua-Honduras-Salvador.
FacebookTwitter

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

10 ANS DE TOURISME DURABLE
L'actu en continu
Les derniers tweets
Les catalogues Voyagiste

Agenda