logo et baseline voyageons-autrement

Tourisme Durable : Quels bénéfices pour les professionnels du secteur ?

| 13 février 2017 • Mis à jour le 13.02.2017 à 17h19
Thèmatique :  Conseils   Formations   Ingénierie   Tourisme de masse 
         

Toute démarche pour un tourisme “durable” doit être guidée par une certaine passion pour sa destination (versus la seule motivation de pur opportunisme, cherchant à gagner toujours plus d’argent, le plus rapidement possible). Les valeurs de respect et de partage doivent être à la base de chacune des décisions que l’on prend au quotidien. Bien entendu toute entreprise a besoin de trouver un équilibre financier pour être pérenne. Mais c’est le faire en cherchant aussi à générer un impact positif, à long terme, pour l’environnement naturel et les populations locales. Concrètement, quels sont alors les bénéfices qui découlent naturellement de cette démarche pour les professionnels du tourisme?

Randonnée autour du lac de Quilotoa en Équateur – © Photo : Florie Thielin

Assurer un futur pour les générations à venir sur la planète

La “Terre” est une hôte bien généreuse qui nous reçoit “chez elle”, durant quelques années, le temps de notre vie. N’est-ce pas la moindre des choses de faire en sorte que les générations futures (dont nos enfants, petits-enfants…) puissent en profiter de la même manière? Le grand bénéfice, qui se cache derrière tous les autres, est le sentiment d’apaisement que chacun peut ressentir lorsqu’il sait au fond de lui-même que chacun de ses actes, au quotidien, vont dans le bon sens, le sentiment d’avoir fait sa part (mode de pensée si cher au Mouvement Colibris). Le développement d’un tourisme “durable” a un important rôle à jouer sans ce sens. Les Nations Unies ont d’ailleurs reconnu le tourisme comme secteur clef pour atteindre, ensemble, les objectifs de développement du millénaire.

Assurer le futur du tourisme au sein de sa destination

Devenir un acteur du changement positif pour la planète passe d’abord par des actions en local, au sein de sa propre destination (quartier, ville, région, pays…). C’est avoir envie que les habitants des lieux et les voyageurs puissent profiter de la richesse culturelle et naturelle des lieux encore pour de nombreuses années. En haut de la liste des attraits touristiques de nombreux endroits figurent leur nature préservée et riche biodiversité, mais aussi la culture et la sympathie de la population locale. Protéger l’environnement et veiller à l’équilibre d’une relation gagnant-gagnant avec les différents partenaires de la destination est donc primordial lorsque l’on adopte une vision à long terme du développement de l’activité touristique.

Offrir aux voyageurs une meilleure expérience

Chaque bonne pratique “durable” est forcément source de “bénéfices clients”. En mettant en place ces bonnes pratiques la qualité des services offerts s’en voit améliorée, et donc la satisfaction des visiteurs. En communiquant sur ces bénéfices clients en amont de la réservation (sur le site internet  de l’hôtel etc…) on augmente la valeur perçue par les potentiels visiteurs. Indirectement, ces bonnes pratiques de tourisme durable permettent alors aussi de développer son chiffre d’affaires. Si nous sommes, bien entendu, contre le greenwashing (communication mensongère pour verdir l’image de son entreprise), nous sommes aussi contre le greenhushing (faire pleins de belles choses et ne pas le communiquer). Communiquer sur ses bonnes pratiques permet de sensibiliser en douceur, et puis souvent aussi, d’inspirer certains et d’engendrer ainsi un effet multiplicateur. Mais tout est dans la forme… d’où l’importance de surtout mettre en avant les bénéfices clients et ensuite de les argumenter, au besoin, avec la description des bonnes pratiques associées.

Exemples :

Rendre ses employés fiers de leur entreprise

Lorsque l’on s’engage dans une démarche de tourisme durable, on s’engage aussi à chercher le bien-être de ses collaborateurs. Les employés d’une entreprise en sont les premiers ambassadeurs. Dans le secteur du tourisme, où l’on vend des services, des expériences, la part de l’humain est d’autant plus importante. Des employés, plus heureux et plus fiers de travailler dans leur entreprise, resteront certainement plus longtemps. Ils seront d’autant plus passionnés, aimables avec les clients, et efficaces pour mener à bien qui les missions qui leurs sont confiées. Tout cela a une répercussion directe sur la profitabilité de leur employeur : lorsque la satisfaction client augmente, ces mêmes clients reviennent, recommandent autour d’eux et le chiffre d’affaires augmente. En outre, en ayant moins souvent besoin de recruter de nouveaux employés (pour remplacer ceux qui partent) l’entreprise réduit ses coûts de recrutement, de formation initiale, etc… et entretient un beau cercle vertueux!

Réduire ses coûts

Pour optimiser la rentabilité d’un établissement, ne faut-il pas faire des économies ? Avec une meilleure gestion de l’eau et des énergies, en limitant le gaspillage alimentaire, l’entreprise fait d’une pierre deux coups! L’investissement en vaut généralement la chandelle. Regardez par exemple le témoignage de cette gérante d’un petit hôtel au Salvador:
(activez les sous-titres en français en cliquant sur l’icône de sous-titres en bas à droite)

Se différencier, inspirer confiance et attirer les voyageurs sensibles à la thématique

Comme Carolina le dit si bien dans la vidéo ci-dessus, lorsque l’on joue la carte du tourisme durable jusqu’au bout (ou du moins que l’on a choisi d’en prendre le chemin et que l’on a déjà bien avancé) cela peut permettre de se démarquer de la concurrence. On met bien trop souvent ce “bénéfice” en pole position, alors qu’il est plutôt le dernier, celui qui arrive, comme une cerise sur le gâteau, lorsque l’on pousse vraiment le concept. Mettre en place pleins de bonnes pratiques c’est traduire par des actions concrètes son engagement. De ces illustrations concrètes résultent alors de nombreuses belles histoires à partager, des histoires qui pourront inspirés voyageurs et professionnels du tourisme, sensibiliser sur certaines problématiques, montrer qu’une autre manière de faire est possible. Cela donne aussi du grain à moudre aux journalistes, blogueurs… On fait alors naturellement parler de soit, on attise la curiosité de certains, et puis surtout on inspire confiance.

Certains voyageurs sensibles aux enjeux du développement durable choisiront peut-être même de séjourner chez vous plutôt qu’ailleurs en découvrant votre engagement. Mais le message que vous souhaitez faire passer est bien “Venez chez nous, profitez, on s’occupe du reste!”. Le voyageur sait alors que du fait d’avoir choisi de dépenser son argent chez vous plutôt que chez un autre : son expérience sera plus agréable, plus authentique et qu’indirectement il participe lui aussi à un monde meilleur et donc “à assurer un futur pour les générations à venir sur la planète” le premier “bénéfice” de notre courte liste… la boucle est bouclée!


Tourisme Durable : Quels bénéfices pour les professionnels du secteur ? | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Florie Thielin
Florie Thielin est journaliste pour voyageons-autrement, elle propose aussi ses services en communication digitale pour les professionnels du tourisme engagés dans une démarche responsable. Originaire d'un petit village dans la vallée de la Loire, elle vit aujourd'hui à Lyon. Elle a aussi vécu en Russie, Allemagne, Nouvelle Zélande et Espagne. De 2014 à 2016 elle a voyagé à travers 16 pays d'Amérique Latine troquant ses compétences en marketing pour le gite et le couvert. Elle en a profité pour réaliser de courtes vidéos sur les bonnes pratiques pour un tourisme plus durable qu'elle a publié sur la plateforme collaborative Hopineo.
FacebookTwitter

Découvrez nos abonnements

L'actu en continu

Les plus partagés

    Les derniers tweets

    Les catalogues Voyagiste


    Agenda