#TourismeDurable
bynativ est la communauté des agences locales pour votre voyage sur mesure

Synthèse de la 1ère journée des RDV 2016 de l’UNAT – JP Giraud

| 3 juin 2016 • Mis à jour le 03.06.2016 à 10h13
Thèmatique :  Acteur associatif   Projet solidaire 
         

A l’occasion des 9ème Rendez-Vous de l’UNAT qui ont eu lieu les 19 & 20 mai dernier à la Grande Motte, Jean-Paul Giraud, Vice-Président de l’UNAT Nationale était amené à conclure et à mettre en perspective les travaux et les tables-rondes de la 1ère journée. Il a bien voulu que nous publiions ici son discours.
————————————
Chers Amis,
Après cette riche journée sur l’ambition partagée du Tourisme Social et Solidaire, on m’a demandé de tenter (je dis bien tenter) de faire une synthèse. Une belle ambition, me direz vous…

Jean Paul Giraud, vice président de l'UNAT

Jean Paul Giraud, Vice Président de l’UNAT

Il est toujours compliqué de faire une synthèse sur des sujets aussi essentiels que les vacances ou le temps libre. Clin d’œil à notre délégué général qui appréciera la citation, Pierre Dac, Chansonnier et humoriste français (1893-1975) disait : « la synthèse du monde peut se résumer en ces deux mots : oui et non ».

Sans avoir la prétention de vouloir faire la synthèse du monde (une autre belle ambition), je peux néanmoins vous dire, au regard de nos échanges d’aujourd’hui, que « oui » les congés payés et plus globalement « les vacances » ont été et sont toujours un élément structurant et essentiel dans notre société et « non » la poursuite des actions pour l’accès aux vacances pour tous est loin d’être terminée.

Je ne reviendrai pas sur la qualité des échanges que nous avons eu aujourd’hui et je profite de cette tribune qui m’est donnée pour remercier chacune et chacun des intervenants qui nous ont apporté un éclairage précieux sur cette ambition partagée du Tourisme Social et Solidaire ».

Si je devais résumer cette journée en un mot, j’opterai pour celui d’« impulsion »

« Impulsion » hier avec les premiers congés payés et les politiques volontaristes des différents gouvernements successifs. Un tourisme populaire, de masse. Nous sommes ici à La Grande Motte dans une station symbolique de cette période.

Le tournant des années 80 c’est l’appropriation des pratiques des vacances et de l’organisation de son temps libre. Cette appropriation est maintenant largement bousculée par la révolution numérique qui change les comportements, bousculée aussi par la diminution des moyens financiers des prescripteurs : CE – COS et, enfin, la modification du salariat qui éloigne les travailleurs des différentes aides. Il va falloir nous adapter.

« Impulsion » d’une économie sociale et solidaire avec un tourisme de proximité de plus en plus accessible. Philippe Mauduit nous fait partager l’évolution de la demande d’individualisation dans le cadre collectif. Nous avons approché avec François Soulage, la complexité du VIVRE ENSEMBLE qui doit intégrer de multiples données, sociologiques, économiques, générationnelles dans lesquelles sont installés les différents publics. Et, enfin avons noté avec Mr Mathieu – directeur de VACAF – que le départ en vacances est constitutif d’une politique de dignité et il nous a fait mesurer l’importance de la solvabilisation qu’amènent les CAF.

Table ronde rencontre de l'UNAT des 19 et 20 mai 2016

Table ronde sur la transformation des modes de consommation et les nouveaux besoins

« Impulsion » d’acteurs engagés, de partenariats nouveaux et durables, d’une réussite des vacances pour tous. Jean-Luc Guilhaumon fait part de l’importance des valeurs portées par notre secteur qui donne du sens à la valeur économique, qui irrigue la région et dont l’importance est reconnue.
Mr Coste insiste sur le modèle économique original et moderne de nos structures qui ont et doivent intégrer l’ensemble des fonctions de l’entreprise : communication – marketing – financier – ressources humaines dont Yannick Gallien, président de l’UNAT PACA dit que ces fonctions ont déjà et depuis longtemps impactées notre fonctionnement.

Vous qui êtes sur le terrain – opérateurs, collectivités, comités d’entreprise, associations …etc… vous l’aurez compris, l’évolution des attentes sociales des vacances, l’apparition de nouveaux comportements touristiques et de nouveaux profils sociologiques, la concurrence des destinations …sont autant d’éléments qui posent la question de la place du Tourisme Social et Solidaire dans le paysage touristiques français.

J’aimerai insister sur 2 chiffres souvent repris par l’UNAT et peut-être oublié de certains :
40% (ou 53% selon le mode de calcul) des français ne partent pas en vacances chaque année. Nous pouvons en effet, célébrer les 80 ans des congés payés et le rôle essentiel joué aujourd’hui par le tourisme social et solidaire mais comment répondre à ces non-partants ?
Je vous invite, comme l’a fait Madame Moisy à lire la revue Partance qui apporte, à mon sens, un éclairage pertinent sur ces problèmatiques. Et, nous attendons, bien entendu, les préconisations du ministère sur le départ en vacances et le TSS prévu pour la fin de l’année.

3 ministres réunies aux rencontres de l'UNAT 2016

De GàD : M.Pinville, secrétaire d’état à l’artisanat, au commerce et à l’économie sociale et solidaire, M.Demessine, Présidente de l’UNAT et C.Delga, présidente de la région LRMP

2/3 du PIB touristique de la France sont générés par les français. Alors, oui, reconnaissons-le, il est important d’avoir une stratégie vis-à-vis des clientèles étrangères mais qu’en est-il de nos compatriotes ? quelles stratégies pour soutenir ce marché intérieur qui, avec le contexte international actuel, ne va cesser de croître ?
C’est en lisant l’étude l’Atout France qui vous a été présentée tout à l’heure que l’on se rend compte, par exemple, de l’apport économique des villages de vacances et de ses clientèles dans l’économie locale. Là encore, je vous invite, mes chers amis, à lire ce bel ouvrage « les valeurs ajoutées du tourisme social et solidaire ».

Nous sommes conscients aujourd’hui des difficultés que peut connaitre notre filière et j’irais même jusqu’à dire la filière touristique dans son ensemble. A ce titre la question patrimoniale est, à mon sens, au cœur des débats.
Sans patrimoine, pas de tourisme social.
L’UNAT a décidé de consacrer une partie importante de son action pour l’année qui vient à la question patrimoniale.
Il nous faudra mobiliser, sans à priori, tous les acteurs qui peuvent et doivent intervenir dans ce dossier. : ANCV – TSI – CNAF – départements – régions – Etat…etc..
Se servir de nouveaux modes de financement pour notre secteur (titres associatifs), en imaginer d’autres.

Il n’est pas vain de rappeler que le tourisme social et solidaire a toujours apporté des réponses concrètes à des besoins non satisfaits tout au long de son existence et qu’il doit, aujourd’hui, se renouveler, se moderniser et s’approprier les nouvelles tendances en matière de vacances. Mais je ne voudrais pas empiéter sur les ateliers de demain qui auront pour objectif d’anticiper le tourisme social et solidaire de 2030.

Mes chers amis, comme il l’a été souvent répété aujourd’hui, poursuivons cette ambition partagée mais n’oublions pas que le monde change plus rapidement qu’hier, que les clientèles s’adaptent plus facilement aujourd’hui, que le marché s’ubèrise indéniablement, que le numérique devient omniprésent et que, pour toutes ces raisons et celles que j’oublie surement de mentionner, nous devons déjà penser à demain et je vous invite à soutenir l’initiative « le plaidoyer inter-cités, un train pour tous » qui vous a été présenté par Ayda Hadizadeh.

Aller + loin avec l’UNAT un tourisme au service des hommes et des territoires


Synthèse de la 1ère journée des RDV 2016 de l’UNAT – JP Giraud | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Rédaction Voyageons-Autrement

Facebook

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

JMTR 2014 : Rencontre avec Grégoire Mallet, VVF Directeur Marketing de VVF, Grégoire Mallet a participé à la Journée Mondiale pour un Tourisme Responsable qui s’est tenue mardi 3 juin au Conseil Régional d’Ile-de-France....

Les colonies de vacances : un enjeu de poids pour une société apaisée et harmonieuse A l’heure où bien des parents rêvent de souffler quand dans le même temps de nombreux enfants ont des envies d’ailleurs sans...

Caroline Mignon, nouvelle directrice de l'ATES L'ATES (Association Tourisme Equitable et Solidaire) a accueilli mi-janvier une nouvelle directrice Caroline Mignon pour remplacer Julien Buot qui continue de son côté...

Bilan de la saison estivale 2011 du Tourisme associatif à vocation sociale Malgré des difficultés de contexte économique de plus en plus accrues, l’Union Nationale des Associations de Tourisme et de plein air, qui...

Tourisme et développement durable : l'avis du CESE " Tous acteurs d'un tourisme responsable ". C'était le thème de la conférence organisée par ATR au dernier festival Grand Bivouac où l'association rappelait sa...

Julien Buot (ATES): "Le cap des 20,000 voyageurs solidaires est dépassé !” L'ATES, Association pour le Tourisme Equitable et Solidaire, vient de souffler ses cinq bougies ! Que de chemin parcouru depuis ses débuts…...

DANS LE DOSSIER VOYAGEONS-AUTREMENT :
9ème Rendez-Vous du Tourisme Social et Solidaire

10 ANS DE TOURISME DURABLE
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda