#TourismeDurable
bynativ est la communauté des agences locales pour votre voyage sur mesure

Rencontre avec Christian Ragil, le nouveau président du GGN (Global Greeters Network)

| 14 novembre 2012 • Mis à jour le 25.11.2012 à 9h39
         

C’est lors de la rencontre annuelle du Global Greeter Network (GGN) qui se trouvait cette année à Bruxelles que nous avons rencontré Christian Ragil. Ce secrétaire général des Greeters de Paris connus sous l’association « Parisien d’un jour » a été choisi pour être le nouveau président du GGN. Christian Ragil répond à nos questions concernant le phénomène des Greeters en France et à Paris.

Christian Ragil et Claude d’Aura (présidente de Parisien d’un Jour)

 

Les Greeters sont apparus en France en 2007 en commençant par la ville de Nantes. Aujourd’hui on compte 11 destinations dans toute la France et plus de 50 villes sont concernées. L’association « Parisien d’un jour » qui gère les Greeters de Paris a ouvert en 2008 et compte déjà 311 bénévoles parisiens qui font visiter Paris et leur quartier gratuitement (c’est autant que les Greeters de New York qui existent depuis 1992). Parisien d’un jour est d’ailleurs le seul prestataire du secteur non marchand qui propose des visites guidées à Paris.

Christian Ragil nous explique le succès du phénomène Greeter

 

Selon lui le succès des Greeters vient d’une évolution du tourisme. Avant les touristes voulaient voir des choses (monuments, patrimoine…) aujourd’hui les touristes veulent rencontrer des gens (les habitants). Loin de vouloir être considérés comme des touristes lambdas, les touristes d’aujourd’hui veulent faire partie, le temps de leurs vacances, de la vie locale en côtoyant les habitants et en évitant les pièges touristiques.

En participant à une visite Greeter, les touristes ont l’occasion de rencontrer les habitants de la ville qu’ils visitent et de partager un moment convivial. « La rencontre et le contact humain est plus important que la balade en elle-même ». A Paris, il y a de plus en plus de demandes, en 2011 plus de 2000 visites ont été réalisés. Bien sûr cela n’est qu’une goutte d’eau dans la masse de touristes qui viennent annuellement à Paris mais les visites augmentent et le phénomène se fait de plus en plus connaître. A New York on compte entre 3000 et 4000 visites par an.
Selon M. Ragil il serait plus difficile de se faire connaître dans les plus petites villes comme Nantes où il y a moins de touristes étrangers.

Mathieu Baudoux, représentant des tout nouveaux Greeters de l’Aisne, nous livre que le développement des Greeters révèle un enjeu double pour le département. Il s’agit de redorer l’image du département pour
les touristes en leur proposant une offre de qualité, adaptée à leurs nouvelles demandes de visites et de rencontres plus authentiques
les habitants en faisant renaître leur intérêt pour leur région

Y a-t-il un profil type de Greeter?

 

Au sein de l’association « Parisien d’un jour » il semble y avoir une bonne balance entre femmes et hommes, actifs et seniors. Les plus jeunes sont des jeunes actifs d’environs 25 ans mais il y très peu d’étudiants. Le fait est que chaque bénévole Greeter doit apporter sa connaissance sur sa ville afin de partager se qu’il connait avec les touristes, ce qui est plus difficile avec les jeunes. Ils savent néanmoins renseigner les touristes sur l’ambiance de la ville, les restaurants et les bars branchés.
Selon les intérêts des touristes, les Greeters sont choisis pour leur correspondre. Que vous aimiez l’histoire, la musique, la gastronomie, la pêche, la danse… il y aura bien un Greeter pour vous satisfaire et vous faire découvrir sa passion pour sa ville en respectant vos envies.

Comment suivre une visite Greeter ?

 

Il vous suffit de vous connecter sur le site internet des Greeters de la ville que vous souhaitez visiter et de faire votre demande en indiquant vos centres d’intérêts. Il faut s’y prendre en générale 15jours avant votre visite. Ce temps est nécessaire pour transmettre votre demande et vous mettre en relation avec un Greeter qui vous correspond et qui sera disponible le jour de votre venu. Cependant, environ 25% des personnes font leur demande quelques jours avant et arrivent tout de même à trouver un Greeter disponible. A Paris, la page facebook des Greeters permet aux bénévoles d’accepter une visite quand ils le veulent et à la dernière minute.
Pour ceux qui souhaitent devenir eux même bénévoles Greeters et faire visiter leur ville, n’hésitez pas à prendre contact avec les différentes associations pour obtenir un entretien.

Les Greeters ont conquis les touristes

 

Les résultats de l’enquête auprès des touristes aillant suivi une visite Greeter à Paris sont plus que satisfaisants. Rares sont ceux qui n’ont pas appréciés la visite. La plupart des touristes sont conquis et bien que la visite soit gratuite, ils n’hésitent pas à léguer des dons à l’association pour manifester leur engouement pour cette forme de tourisme alternatif.

Alors, quand vous laisseriez vous Greeter ?

Une Greeter de Namur commente la vitrine d’une librairie dédiée à l’Amérique à deux touristes New-yorkais!

LES AUTRES ARTICLES DE CE DOSSIER :
LES GREETERS


Rencontre avec Christian Ragil, le nouveau président du GGN (Global Greeters Network) | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Mélanie Gentile

Facebook

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 voyages sélectionnés par Voyageons-Autrement.com

Informations utiles pour voyager

Rencontre des Greeters de France à Nantes 28 et 29 janvier 2010 - Nantes : Les greeters de Nantes accueillent les 1ères rencontres des Greeters de France...

tourisme participatif : une aide au développement social de la population Le activités de tourisme participatif peut être un moyen de faciliter cette appropriation en rencontrant les personnes qui vivent sur leur...

L’OITS se rapproche encore de l'OMT lors du 8e forum européen du tourisme pour tous ! Le 8e forum européen du tourisme pour tous s’est tenu du 21 au 23 octobre à Albufeira, au Portugal, sur le thème de l’innovation....

Les rencontres Tourisme & Carbone 2011 en Baie de Somme Après un premier événement national organisé en octobre 2010 sous la forme d’un colloque dédié au Tourisme et aux changements climatiques, l’association...

1- Quels retours attendez-vous de cette nomination aux Trophées du Tourisme Responsable ? Pas de calais Tourisme nominé aux Trophées du Tourisme Responsable 2010 - Destination et Territoires de France....

La Belgique: pas si plate que ça quand on parle de tourisme durable ! Retrouvez Marie-Paule Eskenazi, la présidente de l’association « Tourisme Autrement » à Bruxelles qui vous donne sa vision du tourisme durable...

DANS LE DOSSIER VOYAGEONS-AUTREMENT :
LES GREETERS

10 ANS DE TOURISME DURABLE
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda