#TourismeDurable
Aventure Écotourisme Québec

Les fjords de l’ouest, le secret le mieux gardé d’Islande

| 30 juillet 2015 • Mis à jour le 31.07.2015 à 11h27
         

Les Fjords de l’ouest de l’Islande sont certainement le secret le mieux gardé de la “terre du soleil de minuit”. Cette zone, difficile d’accès en hiver, et qui nécessite plusieurs heures de route pour s’y rendre en été, ne reçoit qu’une infime partie des 800 000 touristes qui viennent en Islande chaque année. Pourtant, les westfjords valent vraiment le détour.

Les fjords de l'ouest - © Sébastien Repéto-18

Sur la route des fjords de l’ouest

Avec ses dizaines de fjords, résultats de la lente action des glaciers, ses sommets qui ne perdent jamais vraiment leur manteau d’hiver, ses nombreux cols, ses cascades, ses petits villages de pêcheurs et d’éleveurs de moutons, la région des fjords de l’ouest offre un cadre enchanteur, particulièrement bien préservé.

Les fjords de l'ouest - © Sébastien Repéto-3

Pour les visiter, il est cependant nécessaire de prévoir du temps ainsi qu’une bonne logistique. Difficile en effet d’imaginer y séjourner moins d’une semaine, au risque de passer des journées entières à courir contre la montre. Le passage d’un fjord à l’autre nécessite bien souvent de longer la côte sur plusieurs dizaines de kilomètres. Mais peu importe, le spectacle est toujours au rendez-vous et le road trip fait partie du voyage.

Les fjords de l'ouest - © Sébastien Repéto-16

À chaque virage, la lumière change, les paysages évoluent et l’envie de faire une pause photo est omniprésente. Au fil des kilomètres, on ne compte plus le nombre d’oiseaux qui pataugent, flottent, volent et piaillent. Dès la fin du printemps, moutons et agneaux pâturent sur les rives des fjords, véritables prés salés. Et il n’est pas rare que tout ce petit monde côtoie quelques phoques affalés sur le rivage.

Les fjords de l'ouest - © Sébastien Repéto-17

L’édredon de Broddanes

Bien que la journée soit déjà bien avancée, la lumière ne faiblit pas. Mais cette étrange sensation de jour sans fin ne semble pas déstabiliser une seule seconde les centaines de sternes, mouettes et goélands qui peuplent la baie. A Broddanes, comme dans tous les fjords de l’ouest en Islande, les oiseaux sont rois.

Les fjords de l'ouest - © Sébastien Repéto-11

En été, le nombre de spécimens et leur diversité y est particulièrement impressionnant. La petite bourgade, qui se compose d’une poignée de fermes, est un camp de base idéal pour tous les amateurs d’ornithologie.

Cette nuit, il n’y aura pas de nuit.

Posted by Sébastien Repéto on samedi 13 juin 2015

 

La piste qui descend les pentes de l’Ennisháls pour rejoindre Broddanes offre un point de vue sur la baie qui nous plonge immédiatement dans l’ambiance du lieu. Une bâtisse à la forme peu conventionnelle pour la région, reçoit plusieurs dizaines de visiteurs durant la saison d’été. Cette ancienne école semble avoir été créée pour observer le fjord. Ses immenses baies vitrées, qui encadrent la principale pièce de vie, laissent entrer le soleil de minuit et offrent une vue à plus de 180°. Face à elles, deux fauteuils encadrent une longue-vue, et de nombreux ouvrages sur la faune locale remplissent les étagères. Ce petit nid douillet plutôt bien équipé, au coeur même de la nature Islandaise, est un incontournable de la région.

Les fjords de l'ouest - © Sébastien Repéto-13
À Broddanes, une colonie de macareux moine cohabite au coeur de la baie avec des canards eider. Ces derniers sont particulièrement prisés par les islandais, non pas pour leur viande, mais pour leur duvet. Durant la période de nidification, les eiders utilisent leur duvet pour isoler les nids et ainsi permettre aux oeufs de conserver quelques précieux degrés. Les fermiers locaux viennent ramasser ce duvet à deux reprises : un première fois durant la période de nidification, puis une seconde fois lorsque les canards auront quitté le nid. Un équilibre fragile et important à respecter afin que la colonie puisse continuer de se développer.

Le phare Svalvogar et le mirage du Groenland

Tout visiteur des fjords de l’ouest fait généralement escale à Isafjordur. Cette ville de quelques milliers d’habitants est le chef lieu de la région, et compte de nombreux hébergements. Il est donc possible d’y faire une simple étape, ou d’y établir son camp de base pour rayonner à travers la région.

Les fjords de l'ouest - © Sébastien Repéto-20
En mettant le cap au sud, on rejoint alors le village de Þingeyri. De là, une piste suit le fjord en direction du phare de Svalvogar. Il est alors tout à fait possible de longer la côte jusqu’à Hrafnseyri, et ainsi de relier à pied ou en VTT les fjords d’Arnarfjörður et de Dýrafjörður. Cependant, cet itinéraire de randonnée ne peut se faire en une seule journée, et il est donc obligatoire de prévoir de passer la nuit en totale autonomie.

Les fjords de l'ouest - © Sébastien Repéto-23

La piste domine le fjord d’Arnarfjörður sur plusieurs kilomètres avant de rejoindre le bout de la péninsule où se trouve le phare. Le spectacle est alors unique, particulièrement contrasté, offrant un tableau inattendu composé de criques aux eaux transparentes et de sommets encore enneigés.

Les fjords de l'ouest - © Sébastien Repéto-22

Depuis le phare de Svalvogar, la vue est tout aussi belle, et on se plaît à imaginer apercevoir à l’horizon les terres du Groenland. Un mirage certainement, car cette terre de glace, administrativement européenne et géographiquement américaine, est trop éloignée pour être aperçue depuis l’Islande.

Randonnée au-dessus d’un nid de macareux

A l’extrême ouest des Westfjords, et donc le l’Islande, se trouve la fameuse falaise de Látrabjarg. Haute de quelques centaines de mètres, elle héberge un véritable melting pot de volatiles. Petrelles fullman, mouettes tridactyles, goélands argentés et macareux moine nichent à Látrabjarg. En quelques battements d’ailes, cette colonie de piafs a la possibilité de plonger à la recherche de  provisions dans un immense garde-manger océanesque.

La falaise de Látrabjarg dans les fjords ouest de l’Islande est un véritable paradis pour les ornithologues. cc Allibert Trekking

Posted by Voyageons-Autrement on mercredi 17 juin 2015

 

Même si les espèces y sont variées, la star locale reste le macareux. Il est vrai que ce petit oiseau au regard triste est un véritable symbole de la région. Ces derniers, qui ne viennent sur terre que pour pondre, habitent la falaise durant toute la période de nidification.

Les fjords de l'ouest - © Sébastien Repéto-24

Une colonie d’environ 10 000 spécimens y est donc observable durant les mois de juin et juillet, avant qu’ils ne repartent au large. Afin de mieux se protéger de leurs prédateurs, les macareux moine creusent une sorte de terrier sur les hauteurs des falaises. Ainsi, il est très facile de les voir en suivant le chemin qui domine cette immense muraille naturelle.

Les fjords de l'ouest - © Sébastien Repéto-25
Au total, plus de 500 000 oiseaux peuplent les falaises de Látrabjarg, ce qui en fait un haut lieu de l’ornithologie en Europe.

Informations pratiques :

Organiser un séjour dans les westfjords avec Allibert Trekking : www.allibert-trekking.com/islande-la-boucle-de-l-ouest-de-l-islande.htm
L’Islande avec Allibert Trekking : www.allibert-trekking.com/trekking-islande
Vol au départ de Paris : www.wowair.fr
Plus d’informations sur l’Islande : fr.visiticeland.com


Les fjords de l’ouest, le secret le mieux gardé d’Islande | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Sebastien Repeto
Fondateur de l'Agence Social Media My Destination, Sébastien est avant tout un passionné de voyage.
FacebookGoogleTwitter

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

World me now, le blog "green lifestyle" de Pauline Après avoir travaillé 5 ans dans le tourisme, Pauline décide d’allier sa passion pour l’audiovisuel et le voyage en créant un blog en 2017. Rapidement elle s’aperçoit...

Rencontre avec Helen Feustel, ambassadrice d'EarthCheck en France Helen Feustel a plus de 35 ans d'expérience en marketing international qui l'ont amené à travailler pendant de nombreuses années avec l'Asie, l'Europe,...

Laponie : la communauté de l’aurore est née ! Rappel des épisodes précédents* : Nos héros s’étant rencontrés sur un forum dédié aux aurores boréales, décidèrent de tenter leur chance en Laponie pour les observer....

66° Nord : se sentir vibrer en kayak… Pour avoir découvert rapidement toute la magie qu’il y avait à parcourir les fabuleux paysages du Grand nord en kayak, les équipes de 66° Nord ont concocté une quinzaine...

Voyageurs du Monde - Des engagements responsables souvent pionniers Voyageurs du Monde est un TO qui s'engage dans des actions de réduction et de compensation des emissions de CO2 et d'équité Nord/sud...

32e Festival International du Film d’Environnement Du 3 au 10 février prochain, le 32e Festival International du Film d’Environnement (FIFE) va se tenir dans 14 salles d’Ile de France. Une manifestation gratuite...

10 ANS DE TOURISME DURABLE
L'actu en continu
Les derniers tweets
Les catalogues Voyagiste

Agenda