#TourismeDurable

Rencontre avec Franck Michel

| 26 avril 2013 • Mis à jour le 26.04.2013 à 17h57
         

On ne présente plus Franck Michel, anthropologue, écrivain, voyageur, passionné d’Asie et notamment d’Indonésie où il passe une bonne partie de son temps – Récemment, Franck a participé au comité éditorial de l’Université Populaire du Voyage lancée par Grand Bivouac, l’occasion pour nous de le retrouver et de lui poser quelques questions sur son rôle au sein de l’UPV mais aussi, sur ses projets du moment.

Auteur et écrivain

Franck Michel @FM.

VA/ FM, vous faites partie du comité éditorial de l’Université Populaire du Voyage, quel a été votre rôle dans cette aventure ?

Comme tous les autres membres de ce comité, mon rôle a été d’accompagner la mise en place de ce beau projet d’Université et de tenter d’apporter modestement des idées quant à sa mise en œuvre (forme et contenu). Il a aussi fallu réfléchir à l’esprit et à l’organisation de ces deux innovations – l’UPV et la Villa Marco Polo – que nous espérons prometteuses. Notre volonté commune – également initiée et portée par Guy Chaumereuil et toute l’équipe du Grand Bivouac – reste que cette aventure (humaine c’est sûr et utile nous l’espérons tous !) aide à soutenir les jeunes voyageurs à vivre de leurs rêves. Nous souhaitons également que tous puissent bénéficier de réflexions nourries mais jamais ronflantes sur le voyage et sur l’univers des mobilités de notre civilisation présente. Cela pourra prendre la forme d’un reportage sur la condition des femmes en pays touareg, d’un  périple au Japon sur les traces de Nicolas Bouvier, de conférences sur la mondialisation jusqu’à des séminaires sur l’éthique en voyage ou encore des ateliers techniques portant sur l’utilisation d’une caméra ou sur la rédaction de haïkus ! Vous l’aurez compris, il faut briser certaines barrières de la bien-pensance officielle et montrer que le voyage est un outil pour avancer dans la vie, un formidable vecteur de rencontres et de partages. Un partage fait d’échanges humains tout d’abord. L’important est aussi de se distinguer de l’industrie universitaire avec ses savoirs trop souvent redondants et dépassés, officiels et désuets, qui ne répondent plus guère à la réalité du monde actuel, notamment celui des jeunes, et surtout autour de ces thèmes du voyage – entre interculturel et géopolitique – compris dans son acception la plus large. Un défi donc aussi passionnant que prometteur !

Routes et Déroutes

FMichel @FM.

VA/ Quels sujets aimeriez-vous développer et quelles valeurs transmettre pour l’Université Populaire du Voyage ?

Parmi les nombreux sujets ou valeurs qui me paraissent fondamentaux, il y a notamment le métissage, l’altérité, l’inter-culturalité, l’importance des langues et des croyances, la culture avec et non contre la nature, etc., sans jamais perdre de vue la passion et la connaissance qui restent essentiels et complémentaires. Cette UPV souhaite explorer non seulement le voyage dans toute sa complexité mais aussi le mieux-vivre ensemble, et le second découle parfois du premier… lorsqu’il est bien pensé, mieux partagé. Avec humilité et respect. Il s’agit également, dans une perspective résolument pluri et transdisciplinaire, de promouvoir des savoirs ouverts non seulement sur les ailleurs et les autres mais également aux critiques et aux contre-pouvoirs, à toutes les formes de réflexions humanistes qui décrivent et décryptent les “turbulences” actuelles de notre monde : frontières, migrations, discriminations, etc. Le projet est aussi de démontrer ou en tout cas d’expliciter que le voyage est un apprentissage continu de la liberté et souvent du bonheur… Contre la morosité ambiante et tous les replis qui caractérisent un peu trop nos sociétés de plus en plus figées… Peut-être le voyage comme antidote véritable à la crise que l’on sait désormais durable?

VA/ Enfin, pouvez-vous nous donner quelques nouvelles concernant votre actualité et vos derniers projets.

Personnellement, j’ai récemment publié deux petits livres de poche très accessibles (en termes de coût de l’ouvrage et de style littéraire) – comme pour promouvoir, sous le mode de l’écrit, une forme d’éducation populaire au voyage ! Deux autres ouvrages sont en chantier et paraîtront en septembre 2013: “En route pour Bali, chroniques culturelles d’un paradis en mutation” (sur cette île indonésienne aujourd’hui très prisée par les touristes) et “Des voyages et des hommes” (un essai anthropologique sur nos désirs d’ailleurs revisités)… Mais avant cela, de nouveaux voyages susceptibles d’alimenter mes réflexions sont prévus, en Asie comme souvent…

——————

Derniers ouvrages de Franck Michel – Aux Editions « Livres du  Monde » : “La marche du monde” et “Eloge du voyage désorganisé“.

Site de Franck Michel : http://www.deroutes.com/

LES AUTRES ARTICLES DE CE DOSSIER


Rencontre avec Franck Michel | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Geneviève Clastres
Journaliste indépendante, auteur, spécialiste de la Chine, de l'Asie, sinologue. Publications sur le tourisme équitable. Livres documentaire jeunesse sur l'Asie. Reportages divers.
FacebookGoogle

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

Tous acteurs d’un tourisme responsable ? Vendredi 17 octobre, une conférence sur le tourisme responsable s’est tenue sous le chapiteau du Grand Bivouac d’Albertville. Sous l’égide d’ATR et animée par Pierre Bigorgne...

Entreprendre le monde : un couple, deux vélos, à travers l'Europe Jusqu’à son récent départ en voyage, Mila travaillait dans le monde de l’économie collaborative. Très sensible à de nombreuses causes, son engagement...

Camille Szklorz lauréate des Premiers Pas de l’Aventure 2014 Camille Szklorz, 29 ans, a été récompensée ce week-end, lors de la 13ème édition du Grand Bivouac à Albertville, pour son « Cyberconte à l’Africaine...

Et que vive la 15e édition du Grand Bivouac BIlleterie, coups de coeurs et infos pratiques : vous saurez tout sur le 15e Grand Bivouac d'Albertville...

Voyage intérieur : Suyin Lamour, la femme qui voulait s’éveiller Truffé de conseils pratiques, frais, intimiste, direct, fraternel, définitivement accessible à tous, le récit des explorations que délivre Suyin...

Festival ICARE : La 3ème édition reportée à 2013 Depuis sa création en 2010, Icare, le Festival du Tourisme Responsable est un lieu de rencontres de professionnels, de voyageurs et d’autres acteurs du tourisme...

DANS LE DOSSIER VOYAGEONS-AUTREMENT :

Grand Bivouac

voir la carte
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda