#TourismeDurable
10 ANS DE TOURISME DURABLE

Des montagnes sources de vie

| 20 décembre 2013 • Mis à jour le 02.02.2014 à 20h31
Thèmatique :  Acteur associatif   Conseils   Initiative régionale   Tourisme de masse 
         

Cet hiver encore, Voyageons Autrement vous propose un dossier spécial « Ski & Vacances à la Montagne » parce qu’il n’y a pas que les sujets sur « Comment réduire son budget Ski cet hiver » qui doivent primer … 15 articles distillés chaque semaine, pour vous faire découvrir toutes les facettes d’une ‘montagne responsable’

En introduction du dossier, une tribune de Frédi Meignan, président de Mountain Wilderness

Un petit clip* réalisé récemment par l’ONU et présenté à l’occasion de la journée internationale de la montagne le rappelait avec force : les montagnes sont importantes, pour tout le monde. Un quart des animaux et des végétaux de la planète vivent en montagne et 70 % de l’eau douce disponible sur terre provient des cimes.

A l’heure du réchauffement climatique et des pollutions envahissantes, nos montagnes sont des sources de vie à préserver, absolument. Et je dirai plus encore, des sources de vie à valoriser : les montagnes peuvent faire du bien aux hommes. Dans nos sociétés de plus en plus urbaines où la relation à la terre s’étiole, les territoires montagnards, d’une nature majestueuse et fragile, sont essentiels pour reprendre contact et retrouver la conscience de ce monde naturel qui héberge notre vie. Pour les jeunes générations citadines, venir découvrir, vivre un peu la montagne devrait être un droit et pour les adultes et les institutions, un devoir de les y aider. Découvrir, la somptueuse beauté de nos montagnes, l’importance des changements de saisons, la force de l’évolution du temps, le fabuleux spectacle des jeux de lumière du soleil ou de la lune sur les lacs ou dans les forêts, écouter le vent, ressentir un peu ou imaginer ce rapport à la grande nature sauvage, avoir conscience d’être, de progresser dans ce milieu si peu familier mais magique, observer cette richesse de la vie, ces aventures possibles, approcher de petits moments de calme, de sérénité… Cette connaissance là est tout simplement importante pour l’équilibre de vie, pour l’épanouissement de chacun.

sortie du couloir de la Pène Blanque

Crédit : Benoit Dandonneau (licence creative commons)

On ne s’étonnera donc pas que 73% des Français, des Européens se déclarent attirés par la montagne, estivale ou hivernale. Et que cette attirance pour la montagne s’appuie sur des valeurs, une identité forte, ancrée dans une histoire, une géographie, un imaginaire. Toutes les études qualitatives sur l’attractivité de la montagne pointent en premier lieu : la grandeur des paysages et la mythologie de l’alpinisme, la nature riche et préservée, l’évasion et le dépaysement, la vitalité et la sportivité, l’autonomie et l’apprentissage…

Une période nouvelle pour le tourisme en montagne

Il y a moins d’un siècle encore, les territoires de montagne étaient considérés plutôt comme défavorisés. L’émergence, depuis une cinquantaine d’années, d’un tourisme de masse, centré sur le ski, a eu des répercussions économiques importantes pour la vie de nos vallées et de leurs habitants. Ce développement avec le plan neige s’est accompagné de gros investissements : aujourd’hui encore sur 10 euros investis dans le tourisme 9 euros vont aux aménagements pour les sports d’hiver, c’est vrai aussi de toute l’ingénierie touristique et de toute la communication relative à la montagne. On le sait, ce développement dit de l’or blanc, basé quasi exclusivement sur des aménagements lourds, a aussi eu de nombreux impacts sur la montagne. Des paysages durablement défigurés à la course folle à l’immobilier de loisirs, des cours d’eau de montagne détournés à la recherche éperdue de niches touristiques fortunées à l’autre bout de la planète, de l’explosion des émissions de gaz à effet de serre dans les hautes vallées à l’artificialisation de ces territoires naturels, la liste est longue… Mais les impacts négatifs ne se limitent pas seulement aux impacts environnementaux. Le fait d’avoir tout investi dans une quasi mono activité a grandement contribué à réduire les enjeux de la montagne à ce terrain de jeux touristique semi urbanisé. Et donc à gommer, à dissimuler en arrière plan la véritable richesse de la montagne dans ce qu’elle peut apporter aux hommes et à la société.

Au moment où nous sommes en haut de vague pour ce « tourisme industriel », avec une fréquentation de stations qui s’oriente à la baisse pour les Français et plus particulièrement pour les jeunes, ce serait une impasse de continuer à surinvestir dans l’aménagement lourd et donc à surimpacter le territoire.

Et si c’était cela aussi l’avenir de nos montagnes ?

Si l’attractivité de la montagne prend appui sur une identité forte, basé sur la différence, notamment de cadre de vie, sur une relation forte et vraie à la nature, sur l’envie d’aller y chercher autre chose que ce que l’on a déjà en bas, alors la montagne peut avoir un bel avenir. A condition bien sûr que l’on se tourne résolument vers les montagnes dans toutes leurs dimensions, dans toutes leurs diversités. Et tout n’est pas à inventer et de loin !

Crédit : CLED12

Crédit : CLED12

Cela surprendra peut être : mais, si il y a très peu d’investissements dans le tourisme estival et quatre saisons (il ne reçoit que 1 euro sur 10 investis dans le tourisme), ce tourisme différent existe déjà bel et bien. A l’échelle de l’ensemble des massifs montagneux, le chiffre d’affaire du tourisme estival est supérieur au tourisme hivernal et, dans les Alpes, ils sont aux même niveaux. Mais c’est un tourisme beaucoup plus diffus, disséminé au cœur des vallées avec une multitude d’acteurs, eux-mêmes pas toujours organisés en réseaux. Quand on prend le temps de regarder de plus près, on est souvent agréablement surpris par la richesse de ces expériences. De plus en plus, ces acteurs du tourisme cherchent un vrai enracinement dans les ressources culturelles du territoire, dans la découverte de la nature, avec des pratiques sportives respectueuses et la volonté de travailler avec les producteurs locaux, les agriculteurs et les éleveurs. Des actions touristiques correspondant bien mieux aux attentes des touristes souvent à la recherche d’un autre rapport à la consommation, des populations locales qui souhaitent développer les circuits courts et des actions qui valorisent et respectent l’environnement montagnard. Elles mériteraient d’être plus connues et encouragées.

Ça bouge en montagne !

Et de ce point de vue aussi, ça bouge dans le monde de la montagne. Des acteurs se mettent plus facilement en réseau, les parcs régionaux et nationaux sont à l’initiative, la région Rhône Alpes vient d’élaborer une politique intitulée « Montagne 2040 », la campagne « changer d’approche » initiée par Mountain Wilderness contribue à une dynamique en faveur de la mobilité douce et de l’écotourisme. Le milieu des pratiquants de la montagne bien actif mais très morcelé cherche à se regrouper et vient de créer la « Coordination montagne » avec tous les syndicats professionnels, les fédérations et autres institutions. A l’initiative de trois ONG dont Mountain Wilderness, un « Appel pour les montagnes » a été lancé par 130 personnalités de tous horizons. Cet Appel qui a eu un impact important, se prolonge par des rencontres citoyennes de la montagne dans tous nos massifs, avec l’objectif d’œuvrer à une dynamique pour un véritable projet d’avenir pour nos montagnes.

Nous nous réjouissons de ce mouvement, parce que toute la beauté de nos montagnes mérite d’être protégée et que le bon chemin pour y parvenir est sans doute de montrer comment ces montagnes préservées sont une véritable richesse pour les hommes, pour l’humanité.

Cliquez sur l'image pour signer L'Appel pour nos Montagnes

Cliquez sur l’image vous aussi

Ils soutiennent et participent à ce dossier engagé et engageant : Mountain Wilderness, Mountain Riders

* http://www.youtube.com/watch?v=FhleLb-59HM&feature=youtu.be

Souvenir, souvenir ! le dossier 2013 : Une Montagne de solutions durables

Pour s’abonner et recevoir la quinzaine d’articles du dossier, inscrivez vous ci-dessous et surtout … n’oubliez pas de Partager


Des montagnes sources de vie | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Fredi Meignan
Frédi Meignan Gardien du refuge du Promontoire (3100m en Oisans) Président de Mountain Wilderness France
Facebook

Les 5 derniers articles de Fredi Meignan

    Voir tous les articles de

    Découvrez nos abonnements

    Une réponse à Des montagnes sources de vie

    1. Ping : Du vert dans vos vacances à la neige | Alain Wagener Green

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Informations utiles pour voyager

    Rencontre avec Laurent Burget, directeur de Mountain Riders L’association Mountain Riders existe depuis 2001. Elle est née avec le ramassage des déchets au printemps, après la fonte des neiges. Elle a pour objectif...

    Sur le chemin de Saint-Guilhem… en VTT, avec Languedoc Nature Les randonneurs passionnés le connaissent bien : le chemin de Saint-Guilhem-le-désert, itinéraire pédestre reliant l’Aubrac au Languedoc, est d’une...

    Cap vers le grand frisson avec 66°NORD A l’heure où l’on parle de plus en plus du voyage en direct, 66°Nord propose un modèle original qui fonctionne parfaitement. A la fois réceptif et tour opérateur, l’équipe...

    La neige autrement, un hiver aux Diablerets, façon mobilité douce! Je vous parle d'un lieu à part, un village comme surgi d'un rêve d'enfant! Un village où le piéton a toute sa place malgré la frénésie touristique....

    2. Pack accès + forfait Comment évaluer l'engagement de développement durable des stations de montagne ? Comment évaluer Pack accès + forfait (TRANSPORT) ?...

    Rhône Alpes > Ecotourisme en Isère La charte nationale en faveur du développement durable - Ecotourisme en Isère - Rhône Alpes...

    DANS LE DOSSIER VOYAGEONS-AUTREMENT :
    Vacances ski & montagne

    Aventure Écotourisme Québec
    L'actu en continu
    Les derniers tweets
    Les catalogues Voyagiste

    Agenda