#TourismeDurable
Aventure Écotourisme Québec

Ambassadeurs d’une nourriture de qualité, le beau credo des membres d’Accueil Paysan

| 25 avril 2018 • Mis à jour le 18.04.2018 à 7h16
Thèmatique :  Acteur associatif   Territoire 
         

Ils en ont des vertus, des valeurs, les membres d’Accueil Paysan. Mais il y en a une qui en ces temps de scandales alimentaires fait du bien : leur volonté de mettre en avant des produits sains qu’eux même produisent. Voilà une belle mission que se sont donné les 35 adhérents d’Accueil Paysan PACA. Un choix marqué en lettre d’or sur une charte respectée à la lettre. Pour retrouver le plaisir de se nourrir avec des bons aliments produits sainement, à la bonne époque, par des passionnés, qui de mieux que des agriculteurs pour vous parlez de leurs élevages, de leurs fruits, légumes? La qualité, la diversité et le plaisir, le triumvirat parfait d’Accueil Paysan.

Du bon, du beau, du bio!

Des fruits bio, fleurons des Hautes Alpes

Pour évoquer ce maillon essentiel dans la vie du réseau, deux belles rencontres (deux de plus). Direction les Hautes Alpes avec en premier lieu Chantal Humbert, qui avec François exploite une ferme et des chambres d’hôtes à 1820 mètres d’altitude dans le magnifique Queyras. “Nous élevons des vaches allaitantes et des veaux en vente directe ou en circuit court en lien avec un organisme “Echanges Paysans” qui met en relation les producteurs et les professionnels de la restauration, nous fournissons aussi une biocoop locale.

La grande table paysanne de Chantal et François des Oules

“Toute l’année, nos clients mangent ce qui vient de notre ferme, notre viande évidemment, mais aussi nos légumes. De même, je fais beaucoup de conserves issues, là aussi, de nos productions, le pain est maison. Ce qui n’est pas de chez nous, on essaie vraiment de le faire venir de la région, ainsi, notamment grâce à la marque valeurs du PNR du Queyras, on arrive à se créer un réseau très intéressant. On achète aussi des fruits et des céréales à une consœur d’Accueil Paysan (la ferme de la Civadille dans le même département). C’est important car cette entraide fait notre force et nos clients viennent chercher cette qualité. Ils cherchent à se reconnecter avec les producteurs, chose impossible en supermarché par exemple. Nous leur offrons ce plus et ce dialogue. En hiver, quand on ne fait pas à manger, on a trouvé un gîte/auberge à proximité avec qui on est sur la même longueur d’ondes et qui reçoit nos clients avec la même passion. Vous savez ici dans le massif du Queyras, on a la chance de manger de moins en moins de merde!”

La ferme des Oules est située au pied des pistes de skis, alpins ou fond :

http://les.oules.free.fr/lesoules.ht

La ferme de la Civadille se situe plus au sud, dans la région de l’Embrunais, Annie et Marc Bertrand Rosset cultivent des fruits (fruits rouges, poires, coings) qu’ils transforment eux-même en jus de fruits ou qu’ils vendent directement sur la ferme. Les céréales produites sont aussi transformées en farine avec une vieille meule en pierre sur place... peut-on faire plus local? “Depuis 30 ans environ on est dans un système de distribution qui s’éloigne du type classique, on vend en direct ou via une AMAP (Association Maintenant une Agriculture Paysanne), on a en plus un lien direct avec les autres paysans. Ainsi, on vend à nos collègues du Queyras et nous pour notre consommation personnelle, on achète notre viande chez eux, c’est du réseau intelligent à l’échelle locale et régionale.” Annie et Marc ouvrent quelques champs l’été pour que des visiteurs viennent profiter d’un véritable terrain de camping à la ferme “j’insiste sur le mot véritable, à la fin de la saison ces champs repartent à l’usage agricole, nous sommes des paysans avant tout. On reçoit beaucoup de familles qui peuvent vivre de vraies vacances au grand air dans une atmosphère saine, que d’échanges, que de bons contacts.”

Pour un séjour et été dans le camping à la ferme d’Annie et Marc suivez le lien : https://www.accueil-paysan-paca.com/adherent/annie-et-marc-bertrand-rosset/

Manger, acheter, mais aussi apprendre à faire

Apprendre à faire avec les produits de la nature à la bastide de l’Adrech

Lors de vos séjours vous ne serez pas que consommateurs, à vous de mettre la main à la pâte (pour le plaisir). Quelques exemples salivants :

– dans la belle ville de Manosque, lieu de naissance de Jean Giono, la Bastide de l’Adrech est une magnifique bâtisse du 17ème avec un parc rempli d’arbres pluri-centenaires. Ce lieu, superbe, est aussi le chante d’un certain art de vivre où le gout y est décliné selon les saisons. Ateliers pour apprendre à cuisiner le gibier, la truffe, les olives raviront les amoureux de bonnes chères. Cours et ateliers possible en journée, ou week-end.  http://www.bastide-adrech.com/fr/bastide-adrech

– un peu plus au sud, dans les Alpilles, les sentiers de l’abondance sont un lieu polymorphe proposant de l’accueil, des visites, des jardins et des ateliers de jardinage, de cuisine autour des plantes. Un lieu attirant, dépaysant à découvrir : http://www.lessentiersdelabondance.com/index.php

– découvrir la miellerie et la culture du petit épeautre (céréale historique des Alpes du Sud) dans les Alpes Maritimes, aux confins du Mercantour au gîte les ruchers. Vous y comprendrez la vie d’une ruche et son importance dans la biodiversité : https://www.accueil-paysan-paca.com/adherent/florence-et-jean-claude-bonnard/

……………………………………………

Le péché de gourmandise n’en est pas un quand on se rend dans un des Accueil Paysan de Provence Alpes Côte d’Azur, par contre il s’en trouve un qui vient à mon esprit en écrivant ces lignes l’envie, dirais-je les envies de rencontres, de gouters, de découvertes. Bravo Mesdames et Messieurs de nous montrer une belle facette d’une agriculture vivante, dynamique et porteuse d’espoir!

A bientôt chez nos amis adhérents, pensez-y pour vos prochaines vacances, à coup sur celles-ci seront uniques : https://www.accueil-paysan-paca.com/


Ambassadeurs d’une nourriture de qualité, le beau credo des membres d’Accueil Paysan | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Guillaume Chassagnon
Amoureux des montagnes, des hommes y vivant. j'aime les parcourir, les photographier, les découvrir et donner envie de les fréquenter. Sac à dos, livres et appareil photos sont mes outils quotidiens. Je travaille aussi pour de la presse quotidienne pour notamment montrer le dynamisme culturel et associatif de mon territoire. A bientôt sur les sentiers, autour d'un bon verre de vin, d'un plateau de fromage ou dans une librairie! Et à la fac d'Avignon of course
Facebook

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

10 ANS DE TOURISME DURABLE
L'actu en continu
Les derniers tweets
Les catalogues Voyagiste

Agenda