logo et baseline voyageons-autrement
Aventure Écotourisme Québec

LYON championne d’Europe des destinations week-end !

| 20 septembre 2016 • Mis à jour le 20.09.2016 à 15h03
Thèmatique :  Monde   Routes du Monde   Territoire 
         

Brûlant la politesse à Paris, Bordeaux, Londres, Berlin, Athènes, Rome ou Dublin, Lyon a remporté les World Travel Awards 2016 dans la catégorie « Meilleure destination européenne de week-end ». Après Genève en 2015, la ville de Gérard Collomb est sous les feux de la rampe. Près de vingt ans d’efforts pour changer l’image de la ville ont payé. Aujourd’hui, les Lyonnais sont fiers de leur métropole qui s’est peu à peu transformée pour accueillir toujours mieux touristes et hôtes de passage.

Lyon ville lumière

Confluence et musée des Confluences@www.philippepataudcélérier.com

Qui ne vote pas n’est pas Lyonnais !

Créés en 1993 par le Wall Street Journal pour récompenser l’excellence dans le tourisme, les World Travel Awards sont des prix qui comptent dans la profession. Ainsi, en mars dernier, dès l’annonce de la nomination de Lyon dans la prestigieuse compétition, une véritable ferveur a saisi la ville. Objectif : séduire un jury composé de 167 000 agents de voyage et professionnels du tourisme du monde entier mais aussi les internautes et amoureux de Lyon. Prioritaires, les votes du jury ont été accompagnés du soutien de plus de deux millions de votants pris dans l’effervescence d’une immense campagne orchestrée par la ville sous l’égide de personnalités lyonnaises (Tony Parker, Thierry Marx, Alexandre Lacazette) et de 23 000 ambassadeurs ONLYLYON basés aux quatre coins du monde qui ont inondé les réseaux sociaux.

Lyon, ce qui a changé !

Fini la ville grise, triste, délaissée par les touristes ! La prise de conscience a commencé en 1998, lorsque le Vieux-Lyon a été inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco : « les Lyonnais ont compris que leur ville méritait d’être vue », commente François Gaillard, directeur de l’office de tourisme. Et de fait, Lyon a fait peau neuve. Les berges du Rhône et de la Saône ont été peu à peu réaménagées et ouvertes aux piétons avec des terrasses estivales éphémères. L’éco-quartier de la Confluence offre à présent une promenade urbaine scandée de galeries d’art avec notamment l’emblématique Sucrière le long des anciens docks. A son extrémité, le Musée des Confluences (400 millions d’euros tout de même !) trône tel un vaisseau spatial d’un autre temps. D’immenses parcs ont été créés, tel le parc Blandan, sis sur une ancienne caserne de 17 hectares. En outre, la mise en lumière des ponts et monuments entamée sous Michel Noir a été finalisée. Ces nombreux aménagements et initiatives ont été relayés par un battage médiatique intense mené tambour battant par OnlyLyon, marque lancée en 2007 par la Ville, le Département et de nombreux partenaires pour faire parler de Lyon et assurer son rayonnement !

Lyon ville lumière

Animations quais du Rhône@www.philippepataudcélérier.com

Une intense vie locale

Désormais Lyon attire 5,5 millions de visiteurs par an, les hôtels ne sont plus vides le week-end (65% de taux d’occupation pour les sept premiers mois de 2016) et l’accessibilité sur place a été largement facilitée (ouvertures de lignes aériennes, bus et trains moins onéreux, tramway, Vélo’V, etc.). Etudiants, cadres, entrepreneurs, visiteurs, tout le monde y trouve son compte avec une vie locale ponctuée de nombreux festivals (Festival Lumière, Nuits Sonores, Quai du Polar, Woodstower…) et animations. En novembre prochain, Quai du Départ, Festival de film et de livre de voyage, fêtera ainsi ses cinq ans d’existence. Depuis sa création, il a été soutenu par des acteurs locaux tels  ARVEL, voyagiste engagé également présent au sein du CADR (collectif des Associations de développement de Rhone Alpes Auvergne), qui organise également des « balades culturelles » pendant la Semaine de la Solidarité Internationale pour découvrir et rencontrer les acteurs de quartiers populaires de Lyon à l’instar de la Guillotière. La ville attire aussi de jeunes entrepreneurs qui ont envie de réaliser leur rêve et de s’y investir. Léonie Ledy-Lepine, jeune diplômée accompagnée par l’incubateur lyonnais Beelys, vient ainsi de lancer son concept-store, « La Chouette Curieuse », à la fois dépôt-vente visant à donner une deuxième vie aux vêtements mais aussi lieu d’échanges avec l’envie de mettre en lumière créateurs et artisans du fait-main. PDG de 66°Nord agence basée à Lyon qui depuis 15 ans crée et organise des treks, randonnées et croisières polaires, Yannick Briand souligne un autre atout de la cité, sa situation idéale en terme d’accessibilité et à sa culture Rhône-Alpine : « Avec le TGV, l’aéroport et sa position géographique assez centrale, Lyon est pour nous une zone d’implantation très pratique en terme d’accessibilité. » Tous ces atouts, alliés à une gastronomie qu’on ne présente plus et une qualité de vie indéniable ont sûrement fait pencher la balance…

Le Guignol lyonnais

Théâtre de Guignol@www.philippepataudcélérier.com

Lyon ville durable ?

Enfin, Lyon se veut aussi une métropole engagée dans l’air du temps. Pas question d’oublier les enjeux de demain. Si l’on explore le site officiel de Lyon Métropole, on trouve très vite un onglet « Ville durable » qui détaille le label « Lyon, ville Equitable et Durable », démarche volontariste qui a déjà séduit 200 structures. En 2015, le quotidien britannique avait déjà désigné Lyon comme l’une des dix « destinations alternatives » en Europe. Certes, il reste encore des marges de progression et des zones d’ombre notamment côté embouteillage avec le fameux tunnel de Fourvière, enfer des Lyonnais, mais aussi en ce qui concerne les hébergements en manque d’hôtels de charme. Zone d’ombre également le sort du Musée des tissus lyonnais, aux collections uniques, qui a failli fermer ses portes il y a quelques mois suite au désengagement de la CCI. La mobilisation populaire et une pétition en ligne ont temporairement eu raison de cette décision. En mars dernier, la CCI s’est finalement engagée à apporter 1 million d’euros de budget aux 750 000 € déjà avancés par l’Etat, la région Rhône-Alpes, la ville et la métropole. Toutefois, le sort du musée sera définitivement fixé le 19 septembre, lors de sa prochaine AG. Au moment où les World Travel Awards 2016 viennent confirmer que Lyon a belle et bien fait sa mue, il serait regrettable que la ville lumière jette dans l’ombre l’un de ses fleurons patrimoniaux  !

Lyon les paradoxes

Chambre de commerce de Lyon@www.philippepataudcélérier.com

 


LYON championne d’Europe des destinations week-end ! | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Geneviève Clastres
Journaliste indépendante, auteur, spécialiste de la Chine, de l'Asie, sinologue. Publications sur le tourisme équitable. Livres documentaire jeunesse sur l'Asie. Reportages divers.
FacebookGoogle

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aventure Écotourisme Québec
L'actu en continu
Les derniers tweets
Les catalogues Voyagiste

Agenda