logo et baseline voyageons-autrement

Allibert – Enjeux n°2 : Des consommateurs d’aventure ?

| 13 janvier 2012 • Mis à jour le 13.01.2012 à 11h06
         

Retour sur la conférence de presse tenue dans les locaux d’Allibert afin de présenter les quatre enjeux majeurs du tourisme d’aventure. Deuxième point développé : les nouveaux consommateurs d’aventure…

Du voyageur au vacancier…

Pour Allibert, un voyage réussi est avant tout un voyage où un échange a été possible et où un partage a eu lieu ; déjà au sein du groupe, mais aussi avec le milieu local. Toutefois, fonction des lieux et des pays, le milieu local n’est pas toujours aussi facile que pourraient l’imaginer des hordes de voyageurs habités de plus en plus par le spectre du consumérisme ambiant. Ainsi, si certains sont toujours motivés et prêts à accepter l’inconfort et l’imprévu, d’autres tendent de plus en plus vers une attitude faite d’exigences et d’inflexibilité. On voit alors des routards d’hier se métamorphoser peu à peu en voyageurs, touristes, vacanciers, faisant de leur “Aventure” un itinéraire balisé où le moindre accroc est de suite noté, consigné, rapporté, à charge aux voyagistes de s’en débrouiller…

Heureusement, il reste encore bon nombre de voyageurs agréables et motivés. Qui n’empêchent malheureusement pas cette “consumérisation” du voyage esquissée par Gérard Guerrier. Une tendance palpable qui pose un vrai problème pour des voyagistes engagés dans le tourisme responsable (Allibert fait partie d’ATR) car qui dit tourisme responsable dit touriste responsable…

Gérard Guerrier. Directeur Général d'Allibert. @G.Clastres

La valeur des vacances, c’est la vacance des valeurs ?

Il y aurait beaucoup à dire et on pourrait parfois en rire quand un client en arrive à se plaindre que son chauffeur de taxi népalais klaxonne trop souvent. Toutefois, cette tendance « consumériste » (qui touche d’ailleurs bien des pans de notre société) a aussi des effets terriblement pervers. Dernier exemple en date, Gérard Guerrier nous raconte comment il a du rembourser un voyage au Sikkim à deux personnes suite à une lettre recommandée avec accusée de réception (puis menace de procès) alors que la zone de trek n’était en rien touchée et que les locaux les attendaient. Il y a aussi ces clients qui refusent de payer les pourboires, et tant d’autres situations qui malheureusement, ruinent des heures de travail ici et  là-bas, et nuisent à l’ambiance général.

De quoi jeter son chapeau aux éléphants ? Gérard Guerrier précise toutefois : “Chez Allibert Trekking, nous avons la chance de conserver une large majorité de “voyageurs” par rapport aux “vacanciers” un peu inquiet par notre style provincial et montagnard et la typologie sportive de nos circuits. Il est vrai que nous ne faisons guère d’effort pour attirer à  nous les “consommateurs sûrs de leur bon droit”.


Allibert – Enjeux n°2 : Des consommateurs d’aventure ? | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Geneviève Clastres
Journaliste indépendante, auteur, spécialiste de la Chine, de l'Asie, sinologue. Publications sur le tourisme équitable. Livres documentaire jeunesse sur l'Asie. Reportages divers.
FacebookGoogle

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

Quelques astuces pour rendre son voyage au Sri Lanka plus responsable Vous songez à vos prochaines vacances au soleil ? Vous avez envie de nature, de dépaysement, de rencontres authentiques et pourquoi pas d’un agréable...

Choisissez une destination et un voyagiste engagé avec les labels et certifications Voyager responsable, c'est aussi choisir d'être à la fois consommateur et citoyen, autrement dit se poser la question de l'impact...

Nouvelle perle française pour Alpine Pearls Le 1e janvier, Termignon a fait son entrée dans le réseau Alpine Pearls, regroupant 29 destinations européennes engagées en faveur d’un développement durable dans les...

Terres latino-américaines : Invitation au voyage avec Allibert Le continent latino-américain, une terre d'extrêmes. Une Invitation au voyage avec Allibert...

Simone Allibert, lauréate du trophée 2008 «Personnalité de l'année» de l'AJT. Simone Allibert, lauréate du trophée 2008 «Personnalité de l'année» de l'AJT....

Quelle est la part de voyageurs qui compensent les émissions de CO2 de leurs voyages ? certains versent leur compensation directement à Globetrekkeurs, pour soutenir des projets définis, mais un certain nombre s'adressent...

DANS LE DOSSIER VOYAGEONS-AUTREMENT :

Dossier Allibert et le tourisme d’Aventure

La Campagne à bras ouverts en Provence-Alpes-Côte d'Azur
L'actu en continu
Les derniers tweets
Les catalogues Voyagiste

Agenda