#TourismeDurable

Voyageurs du Monde – Mettre au centre du voyage “l’homme et la rencontre”

| 21 mai 2010 • Mis à jour le 27.05.2010 à 9h04
         

Petite extension de la réponse des voyagistes, à l’international.
Même si les Français partent avec le handicap de n’être guère doués pour les langues étrangères, leur besoin de rencontrer “l’autre” ne s’arrête pas à nos frontières.

Voyageurs du Monde : Rencontrer TOUS les hommes

Rencontrer l'habitant avec Voyageurs du MondeVivre la vie locale et rencontrer l’habitant
Ainsi que l’explique Thérèse Battesti, directrice marketing de Voyageurs du Monde, leader incontesté en matière de Tourisme Responsable : “Maintenant, quand les gens découvrent un pays, ils veulent moins d’étapes, mais qu’elles soient traitées plus en profondeur. Ils souhaitent vivre la vie locale, sortir des parcs à touristes et rencontrer l’habitant. Mais cela se prépare bien à l’avance. Il y a dix ans, les réceptifs ne comprenaient même pas ce qu’on leur demandait : rencontrer des gens d’ici ? Pourquoi faire ?! Aujourd’hui, tout le monde s’y met”.

Mettre au centre du voyage “l’homme et la rencontre”
Pour preuve, chez Club Aventure, désormais, “L’aventure est d’abord humaine” et depuis peu, c’est écrit partout : Nouvelles Frontières met au centre du voyage “l’homme et la rencontre”.

Seuls les retours des voyageurs et la mise en réseau des opérateurs permettra une évolution des pratiques vers un tourisme responsable.

LES AUTRES ARTICLES DE CE DOSSIER


Voyageurs du Monde – Mettre au centre du voyage “l’homme et la rencontre” | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Rédaction Voyageons-Autrement

Facebook

Découvrez nos abonnements

Les commentaires sont fermés.

DANS LE DOSSIER VOYAGEONS-AUTREMENT :

Episode 3 : La réponse des Voyagistes

L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda