#TourismeDurable
La feuille de chou du tourisme durable

Et le patrimoine rural ?

| 5 juin 2010 • Mis à jour le 05.06.2010 à 17h52
         

La valorisation du patrimoine rural est en parti la résultante du développement des activités touristiques : ce sont en effet bien souvent les touristes qui auront ouvert les yeux aux habitants, à leurs élus sur la qualité de leur patrimoine et l’intérêt de la sauvegarder et de la valoriser du plus monumental comme les ruines d’un vieux château ou d’une chapelle désaffectée au plus banal comme les anciennes murettes le long des chemins.

Souvent ils auront montré l’exemple, notamment en remettant au goût du jours les techniques abandonnées localement lors de la restauration de leurs résidences secondaires. Dans tous les cas, c’est leur présence qui aura donné une valeur économique à cette protection et aura motivé l’engament des partenaires aux côtés des communes souvent très démunies.

Nous avons tous de multiples exemples en tête de ce phénomène, à mon niveau, le plus symptomatique qui m’aura été donné de connaître et celui du programme « Pays Cathare » en Languedoc mis en oeuvre dans le département de l’Aude à l’initiative de quelques « fondus » partis il y a une vingtaine d’année d’un petit spectacle de repas médiéval organisé entre amis à Mouthoumet pour financer la restauration de leur château et dont l’exemple et surtout l’énergie de leur leader aura abouti à un programme qui aura profondément marqué tout un département au plan touristique et culturel mais également artisanal, agricole. Les crédits européens sont passés par là mais sans cette vision du patrimoine facteur d’un développement durable, rien ne se serait passé de tel et les corneilles auraient continuées à survoler ce pays sur leur dos !

J’ai également vécu ce phénomène en Afrique avec l’expérience des Villages d’Accueil TDS que nous avons initié il y a une dizaine d’années : c’est aussi le regard des touristes qui aura conduit les villageois et leurs responsables à prendre soin de leurs maisons en renouant notamment avec des techniques abandonnées de décoration ou bien encore en encourageant les jeunes à reprendre
goût aux danses traditionnelles.

En Equateur ou TDS intervient également, cette valorisation du patrimoine et de l’identité culturel est même à l’origine du développement de l’activité de tourisme solidaire que nous soutenons, les populations locales souhaitant sensibiliser indirectement les Autorités à la valeur de leur identité , jugée « dépassée » en se servant du regard et des apports économiques des voyageurs.

Au Maroc, c’est également par le tourisme solidaire qu’une communauté de l’anti-atlas restaure peu à peu son agadir qu’elle désespérait de voir tomber en ruine – à sa grande honte pour la mémoire de ses anciens.

On voit bien que le patrimoine est au coeur même de l’identité des territoires, le rattachant à son histoire et à ses traditions auxquelles peuvent se retrouver tout le monde, toutes origines sociales et tous âges confondus, que l’on soit du cru, néo ou de passage comme touriste. Il donne du sens, une originalité, une vie ; il mobilise et interpelle, il n’est jamais neutre. Il crée des dynamiques sociales, culturelles, économiques qui elles mêmes alimentent le développement local.

Ils attirent, alimente la notoriété d’un lieu, crée de l’empathie et du lien social.
Nous sommes bien là, vous en conviendrez avec moi, au coeur de cette notion de tourisme responsable. La valorisation du Patrimoine de nos territoires ruraux n’aura pas attendu ce « label » pour faire la preuve de son impact sur le développement local, mais ce mouvement de fond viendra conforter cette valorisation.

Paris, le 2 juin 2010

Pierre Martin-Gousset
Consultant et cofondateur de l’ONG « Tourisme & Développement Solidaires »
4ème édition de la Journée Mondiale pour un Tourisme Responsable


Et le patrimoine rural ? | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Rédaction Voyageons-Autrement

Facebook

Découvrez nos abonnements

Les commentaires sont fermés.

Informations utiles pour voyager

EARTH : 1er réseau européen des acteurs privés du tourisme solidaire et responsable. Le réseau EARTH s'est donné comme but de réunir à l'échelle européenne l'ensemble des acteurs du tourisme solidaire et responsable....

Gîtes de France - Gites ruraux, chambres d'hôtes et locations vacances en France Gîtes de France - Gites ruraux, chambres d'hôtes et locations vacances en France - - 43 000 propriétaires, 56 000 hébergements,...

“Le Mexique est un pays aux mille facettes !” Le 3 février 2011 a été officiellement lancée l’année du Mexique en France....

La Gomera, l'île à l'âme verte Située non loin de la côte nord-ouest de l’Afrique, la Gomera est une île sauvage posée sur l’Atlantique et dotée d’un environnement vert et luxuriant sur les hauteurs de l’île,...

JMTR 5e édition : OUVERTURE : 5e Journée Mondiale pour un Tourisme Responsable Gérard FELDZER, président du Comité Régional du Tourisme Ile-de-France Bernard SCHEOU, chercheur à l'Université de Perpignan, parrain...

Focus sur Migrations & Développement Pilier et co-organisateur du FITS, Migrations & Développement est une association franco-marocaine créée en 1986 regroupant des collectifs de migrants du sud de la France....

DANS LE DOSSIER VOYAGEONS-AUTREMENT :

Enjeux des territoires ruraux

10 ANS DE TOURISME DURABLE
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda