#TourismeDurable
Aventure Écotourisme Québec

Bourse AVI 2018, la soirée des lauréates et des surprises !

| 25 mai 2018 • Mis à jour le 25.05.2018 à 14h29
Thèmatique :  Acteur associatif   Projet solidaire   Routes du Monde 
         

Le charme du voyage, c’est que tout ne s’y passe toujours pas comme on l’avait prévu. C’est un peu ce qui est arrivé le 24 mai au soir, au Luminor, lors de la grande soirée du tourisme solidaire organisé par AVI International et Culture-Aventure, tout ne s’est pas vraiment passé comme les organisateurs l’avaient imaginé, mais au final, les lauréates ont été dévoilées et récompensées, ceux de l’an passé ont pu présenter le bilan de leur projet 2017 et un magnifique film sur les chants diphoniques mongols s’est mis à l’encan et a même fait « diphoner » les sous-titres… Mais qu’importe, comme toujours, la soirée a fait émerger de très belles personnes, des histoires et des idées fortes, et cette capacité d’adaptation des voyageurs au grand cœur qui retombent toujours sur leur pied, quitte à y laisser quelques plumes….

AVI

Les lauréats 2018@Arnaud CAILLOU – L’Oeil Témoin – bonjour@loeil-temoin.com

Népal, Bolivie et Gambie, trois continents pour trois lauréats 2018

Dans notre dernier article, nous vous racontions les débats du jury pour arriver à distinguer trois lauréats au sein d’une quarante de dossiers pré sélectionnés. Lors de la soirée du 24 mai, pouvoir mettre des visages derrière des dossiers a conforté le jury dans son choix car derrière les trois lauréates, de belles personnalités ont émergé, qui ont permis d’incarner ces projets solidaires. Première à monter sur scène pour recevoir son trophée, Danaé Falcoz, métallurgiste, qui après un chantier solidaire au Népal, durement touché par le tremblement de terre de 2015, souhaite y retourner pour reconstruire un stupa dans un village himalayen de la région du Langtang. Autre projet récompensé, celui de Louise Barillot, bibliothécaire à Bordeaux, qui souhaite s’investir dans des bibliothèques rurales boliviennes afin de sensibiliser les enfants à la lecture tout en menant en parallèle un travail de collecte de contes indigènes. Enfin, bloqués à Toulouse par la grève SNCF, Floran et Marie, jeunes architectes, ont pu se faire représenter par deux membres de l’association Rasyn qu’ils ont fondé. Leur projet : construire une école en Gambie en utilisant la terre crue et des matériaux traditionnels. Nous aurons l’occasion de revenir sur certains de ces lauréats pour vous en dire plus sur leurs projets et comment ils souhaitent le mener à bien…

Soirée AVI

Une lauréate 2017 et une lauréate 2018 en plein échange@GC

Retour sur les projets lauréats de 2017

Autre moment attendu de la soirée AVI du tourisme solidaire, découvrir les restitutions des lauréats 2017, soit comment ils ont pu mener à bien leur projet. Le 24 mai dernier, fort d’un projecteur taquin, ces retours en sons et en images se sont quelque peu fait attendre mais on a pu finalement découvrir le petit film de Lucas Leroy, dont le projet – Europe Who are You ? –  visait à récolter des témoignages sur le thème de l’identité et des migrants en Europe. Lucas a effectivement effectué un long périple à travers la Belgique, l’Allemagne, la Pologne, la Hongrie, la Bulgarie, enchainant les interviews et témoignages. Et au vu de l’ambition du projet et des vastes champs investigué (migrants, LGBT, identités), on peut dire qu’il a encore quelques beaux jours de montage devant lui….

Equateur

Page BD de Laëtitia Ayrault@DR

Le projet de Pierre Lefort visait quant à lui à donner des poules à des écoliers du Burkina-Faso, qui pouvaient ainsi, via la vente des œufs, générer de petits revenus pour s’acheter du matériel scolaire. Si un précédent existait, ce projet soutenu par l’association Schola-Africa a cette fois souffert du manque d’investissement des professeurs et de la fragilité des volatiles qui ont malheureusement tous péri. Toutefois, Pierre et ses compères ont su rebondir intelligemment et ont initié un nouveau chantier, sous la forme d’impluvium, soit la construction de réservoirs d’eau accolés à des écoles ce qui permet aux écoliers d’éviter l’insuffisance hydrique et donc de pouvoir étudier dans de meilleurs conditions.

Enfin, Laetitia Ayrault a fait une brillante restitution de son périple en Equateur où elle s’est fondue successivement au sein de six associations locales à but humanitaire ou social, en réussissant doublement son pari à la fois par une magnifique bande-dessinée réalisée au grès du périple mais aussi par une exposition sur place doublé d’une édition à venir en France.  Un vrai tour de force et la démonstration que la Bourse AVI est vraiment un coup de pouce déterminant pour de jeunes talents à venir !

Final en diphonie mongole

La soirée s’est achevée par la projection du magnifique documentaire de Jean-François Castell, « Maîtres de chant diphonique », qui raconte l’itinéraire d’un jeune chercheur, Johanni Curtet, passionné par les chants diphoniques mongols. En 2010, assistée d’une jeune femme mongole, il a participé à l’inscription du khöömii mongol sur la liste représentative du Patrimoine Culturel Immatériel de l’Humanité à l’UNESCO.

Burkina Faso

PROJETPOULEEcole de Sarfalao@DR


Bourse AVI 2018, la soirée des lauréates et des surprises ! | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Geneviève Clastres
Journaliste indépendante, auteur, spécialiste de la Chine, de l'Asie, sinologue. Publications sur le tourisme équitable. Livres documentaire jeunesse sur l'Asie. Reportages divers.
FacebookGoogle

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aventure Écotourisme Québec
L'actu en continu
Les derniers tweets
Les catalogues Voyagiste

Agenda