#TourismeDurable
La feuille de chou du tourisme durable

Betenza, vagabondage au pays des anciens

| 27 février 2017 • Mis à jour le 27.02.2017 à 8h43
Thèmatique :  Livres   Portrait 
         

Toute petite, Rachel parcourt la campagne en compagnie de son grand-père paysan, ce papou taquin et attentionné qui lui conte le monde. Il lui transmet l’amour des près et des champs, mais surtout, l’attention au moindre détail, une foultitude de leçons de choses faites de mille et unes recettes pleines de sagesse et de bon sens que Rachel nomme joliment sa « poésie du minuscule ». Aujourd’hui, la petite-fille revient témoigner sur ce monde lumineux de son enfance. « Betenza », « Autrefois » en patois du gers, est un premier opus plein de talent qui n’attend que votre soutien pour exister…

Battage pendant la guerre

Rachel et son papou@Betenza

Un livre truffé d’anecdotes sur les paysans d’hier

Avec l’œil d’un entomologiste, Rachel nous fait revivre ces joyeux fragments de son enfance qui mettent en scène hommes et bêtes. Les personnages, hauts en couleur, ont le parfum du grand air. Pour les retrouver, Rachel est allé toquer aux portes et écouter les paroles des anciens. « J’ai rêvé d’un livre où se promèneraient des mains bavardes et abîmées, un bon sens venu de l’observation de dizaines de printemps, une espièglerie obstinée et le maquillage des mésanges. De photographier par les mots la lumière dorée qui baigne la campagne au début de l’été, l’odeur de la soupe au pain et les jurons de ceux dont le patois était la première langue. »

Paysans d'hier

Le battage pendant la Guerre @Betenza

Un premier opus en auto-édition qui a besoin de vous !

Ainsi, au-delà du grand-père, c’est tout un kaléidoscope de personnages qui se dévoile page après page, « tonton Yves, Ernest, Mauricette, Lucette, Ferdinand, Suzon et Louis, Justine et Gaston, Pierre “peut-être un peu caillou”, Marius, Léopold et Dédé. » Des hommes et des femmes que l’on imagine simple et sincère, et dont les quelques extraits livrés par Rachel annoncent déjà toute la saveur.

Extraits choisis

Papou répare

Mon grand-père a toujours fabriqué « des trucs », rabiboché des machins, arrangé des outils… Rien n’avait le droit d’être fichu. Les égratignures, les écorchures, les coupures, ne se manifesteront que plus tard. Pendant qu’il bricole, elle se taisent. Cette façon de réparer n’appartient qu’à lui, personne d’autre n’est capable de faire obéir ses engins condamnés à l’éternité par son génie. Inventer des malices pour « s’arranger la vie », faire soi-même, c’est une évidence. Les vies prêtes-à-consommer ne l’intéressent pas, il n’y a rien à résoudre.

Mauricette : « L’armagnac ?! Ça guérit tout ça ! »

Du temps où Mauricette jouait à la dînette avec des boîtes de sardines, quand quelqu’un avait la gorge qui piquait, la solution n’était pas compliquée : « On allait au lit, avec un chapeau sur le pied. On mettait quatre morceaux de sucre dans un verre, de l’armagnac par-dessus, et le feu avec une allumette. Il fallait boire le demi-verre de brûlot, et ensuite, si vous voyiez quatre chapeaux sur votre pied, c’est que vous étiez guéri ! ».

Les paysans d'hier

Il était une fois Betenza@DR

Comment aider à la naissance de Betenza ?

Très simplement, en vous rendant sur le lien Ulule crée par Rachel et en apportant votre pierre à son projet en commandant un ou plusieurs de ses ouvrages. Plus il y aura de pré-ventes, plus elle commandera de livres à l’imprimeur ! Rachel part sur un objectif de 600 livres pour en pré-vendre au moins 400 afin de rentrer dans ses frais et de pouvoir en vendre ensuite sur les marchés, chez l’épicier, ou dans les festivals !

—– Aller plus loin ——–

LE LIVRE : il comportera à peu près 230 pages, sera dimensionné en 14 x 20 cm, imprimé en France, sur du beau papier crème ! Il comportera des histoirettes de l’enfance de Papou, des souvenirs immortels à jouer dehors, nos rencontres avec douze Mohicans-paysans, un poème, quelques dessins, toute une flopée de phrases dans leurs jus attrapées au vol, un petit lexique de jurons gascons ou inventés… Et sera bien-sûr, toujours dédicacé avec un joli mot ! Modeste, il n’exige pas une lecture linéaire, vous pourrez le grignoter comme bon vous semble ou vous y plonger d’un coup, le voyage sera tout autant sympathique !

Au coeur de la campagne gersoise

Rachel@DR


Betenza, vagabondage au pays des anciens | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Geneviève Clastres
Journaliste indépendante, auteur, spécialiste de la Chine, de l'Asie, sinologue. Publications sur le tourisme équitable. Livres documentaire jeunesse sur l'Asie. Reportages divers.
FacebookGoogle

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

10 ANS DE TOURISME DURABLE
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda