#TourismeDurable

Au creux de la baie des Anges….. Nice !

| 2 juillet 2019 • Mis à jour le 02.07.2019 à 11h09
Thèmatique :  Acteur privé   Conseils   Territoire 
         

Capitale des Alpes-Maritimes, Nice est un étendard rêvé pour un département qui évoque autant la mer que la montagne et dont la ville phare oscille entre une côte d’Azur sublimée et ces collines, au nord, qui annoncent d’autres reliefs autrement vertigineux. Un site unique, idoine qui, il y a 400 000 ans déjà, attira les premiers hommes. Ce fut ensuite le temps des Grecs, des Romains, des Angevins et enfin de la famille de Savoie. Finalement, ce n’est qu’en 1860 que Nice est rattachée à la France. Ville rebelle, à la croisée des routes du sud, elle attire aujourd’hui pour la multiplicité de ses facettes, une cité promenade à sillonner sans modération !

Baie des Anges@DR

 « Nissa la bella », des classiques…

Evidemment, il y a la promenade des Anglais ! Lumineuse, cette immense esplanade file dès l’aéroport puis longe sur sept kilomètres les galets de la baie des Anges entre la mer et ces sublimes bâtisses tel l’hôtel Negresco, majestueux, qui trône de toute sa superbe. Nice saisit dès le premier contact. Plus intime, plus secrète, la vieille ville offre l’ombre et le dédale d’un entrelacs de ruelles sans fin. Colorée sur le marché du Cours Saleya, entre olives, anchois, épices et fleurs du pays, elle s’ouvre et se ressert à loisir pour découvrir ses charmes. Sur la place Pierre Gautier, ce sera le palais de la préfecture (anciens palais des rois Sardes) et la chapelle de la Miséricorde. Un peu plus loin, rue Saint-François-de-Paul, l’Opéra vous plonge au temps de la Belle Epoque. Il se visite aussi hors spectacles. C’est aussi aux abords de la vieille ville qu’il revient de déguster quelques spécialités locales, telle la socca, une galette à base de farine de pois chiche que Stéphane Chenneveau revisite depuis dix ans au cœur de l’Atelier, une antre de la gastronomie niçoise où vous trouverez en outre près de 500 références de vins, tous naturels ou en biodynamie.

Vieux Nice@DR

… et des lieux plus improbables !

On aurait pu aussi vous parler de la place du palais de justice, de la cathédrale Sainte Réparate, de la rue Droite et du marché aux poissons de la place Saint François mais pour l’heure, on vous amène sur les hauteurs, en direction des Corniches pour visiter la villa Ephrussi-de-Rothschild, un des plus beaux palais de style Renaissance de la Côte d’Azur. Construite en 1905, à l’italienne, pour accueillir les collections de la baronne éponyme (plus de 5.000 pièces !), elle déploie tapisseries, peintures, meubles, porcelaines, costumes, et donne une idée particulièrement vivante de ce que fut la résidence d’un grand amateur d’art de la Belle Époque. Autre temps autre lieu, en plein cœur de la cité, juste derrière la gare, la cathédrale russe rappelle combien Nice fut un refuge pour la communauté russe au 19e siècle. Et pour mieux prendre la mesure de ces quartiers nord piquetés de palais privés et de trésors cachés, n’hésitez pas à retrouver The French Way pour des balades à thème et autres dégustations gourmandes. Et si vous cherchez un lieu original pour une balade digestive, rendez-vous sur la Coulée Verte et les jardins du Paillon, un poumon vert inauguré en 2013 qui traverse le cœur de ville en suivant l’ancien tracé de la rivière du Paillon. Là, fontaines à eau, jeux pour enfants, sculptures contemporaines et pelouses offrent des haltes appréciables avec notamment, sur le « plateau des brumes », une immense esplanade constellée de brumisateurs qui ravit les enfants l’été. Enfin, pour achever la journée sur une note méditerranéenne avec une table de qualité qui met à l’honneur produits du marché et pêche du jour, nous ne serions que trop vous conseiller d’aller faire un tour Au Canon, une excellente table reconnue par ses paires.

Dédales au coeur de Nice@DR

Place aux artistes !

Enfin, Nice est encore et toujours la ville des artistes, abritant de nombreux musées et lieux culturels. Le plus emblématique est sûrement le musée Chagall, construit sur la colline de Cimiez dans les années 1960 et aménagé par l’artiste lui-même dans un écrin de rêve. Chagall avait peint les grands tableaux inspirés du cycle biblique dont celui du Cantique des cantiques, pour les exposer dans une chapelle malheureusement inutilisable. Cette série d’œuvres, 17 toiles sur la Bible et 400 peintures, gouaches, et dessins illustre pleinement le concept de vie et d’amour de l’artiste russe, qui a vécu l’après-guerre sur la Côte d’Azur.  Plus au nord, au cœur du site de Cimiez qui comprend les arènes et le site romain, un jardin planté d’oliviers centenaires, ainsi que le monastère, le musée Matisse est consacré au parcours artistique du peintre niçois. Inauguré en 1963 au premier étage de la villa des Arènes, il comprend 1200 m² d’espaces d’exposition et notamment, depuis 2013, la céramique de La Piscine, don de Claude et Barbara Duthuit, installée dans une salle dédiée. On pourrait aussi citer le musée des arts asiatiques au cœur du parc Phoenix, la Villa Masséna ou le Palais Lascaris….. Toutefois, on achèvera notre promenade au Musée d’Art Moderne et d’Art Contemporain, le MAMAC, qui jouit d’un jardin suspendu et d’une terrasse panoramique où l’on découvre une vue sublime sur Nice, parce que l’on n’a jamais fini de contempler « Nissa la Bella »…

Et pour poursuivre ou étoffer vos aventures niçoises, vous pourrez également trouver de nombreuses propositions issue du projet SISTINA financé par le programme franco-italien Interreg Marittimo, qui a distingué de nombreux prestataires engagés dans le cyclotourisme, le nautisme ou l’oenogastronomie.

Rendez vous sur le site dédié #grandtourupmed et selon que vous rêviez d’une excursion en voilier, d’un tour à vélo dans le Mercantour, ou d’un voyage sublime pour vos papilles, laissez vous porter par les nombreuses propositions
https://www.grandtourupmed.eu/fr/nos-produits/

SISTINA@DR


Au creux de la baie des Anges….. Nice ! | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Geneviève Clastres
Journaliste indépendante, auteur, spécialiste de la Chine, de l'Asie, sinologue. Publications sur le tourisme équitable. Livres documentaire jeunesse sur l'Asie. Reportages divers.
FacebookGoogle

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

A vélo sur les routes de Provence ! La Provence s’est convertie au vélo. Plus de 1 500 km de circuits, pas moins de 3 voies vertes, 35 itinéraires, 300 prestataires adhérents à la charte « accueil vélo » et un mastodonte,...

My Trip Tailor ou l’itinérance en ligne de A à Z Non, My Trip Tailor n’est pas la nouvelle marque de prêt à porter des voyageurs aux longs courts, mais bien l’association de trois acteurs – la Caisse des Dépôt,...

2015 année charnière entre enjeux, projets et concrétisation pour Move your Alps Partenariat, contrat de destination, nouvelle itinérance, situation financière plus saine, la GTA ( et donc Move your Alps sa marque...

Biodiversité : les efforts de l’Union européenne doivent encore être renforcés Une étude internationale menée par des chercheurs de 15 pays et dirigée par Sylvaine Giakoumi, chercheur au laboratoire ECOMERS...

Sur la Côte d’Azur, des professionnels du tourisme s’engagent pour le bon, le bio et le durable ! Le 7 juin dernier, à l’occasion du salon « l'Italie à Table » dédié à la gastronomie italienne et dans le cadre...

Terres d'Aventure, spécialiste du voyage à pied et du voyage aventure Membre du Groupe Voyageurs Du Monde (VDM), Terres d'Aventure a obtenu la certification Tourisme Responsable, délivrée par l'AFNOR certification...

Gagnez 300€ pour vos prochaines vacances !
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda