logo et baseline voyageons-autrement
Le RDV du voyage sur mesure au coeur de Paris

10 conseils aux voyageurs responsables pour venir au Canada

| 17 août 2017 • Mis à jour le 17.08.2017 à 10h58
         

Le Canada, cet immense territoire richissime en merveilles naturelles est à découvrir et redécouvrir au gré des saisons et de ses envies. Connu pour ses grandes forêts de couleurs envoûtantes, ses lacs scintillants et son succulent sirop d’érable, sa population accueillante et chaleureuse participent également au charme du pays. Le Canada c’est aussi 3 grandes villes à découvrir, Montréal, ville élégante, multiculturelle et apaisante, Toronto, terre des Yankee et Vancouver si singulier où la nature se mêle gracieusement au dynamisme citadin. Vous souhaitez profiter de votre traversée dans ces immenses contrées pour vous enrichir au contact des populations, voici quelques conseils pour vous aider à préparer votre voyage.

Lac sur l’île-de-Vancouver ©MD

Effectuer sa demande d’AVE (Autorisation de voyage Electronique)

Depuis le 15 Mars 2016, le passeport n’est plus suffisant pour se rendre aux USA pour la plupart des voyageurs et il faut faire une demande d’Autorisation de Voyage Electronique (AVE) comme pour les Etats-Unis. La première chose à faire est donc de vérifier si vous avez besoin de l’AVE, elle est obligatoire dans la majorité des cas si vous arrivez par avion. La démarche est simple, pour vérifier que vous ayez besoin d’une AVE vous pouvez vous rendre sur le site internet…et répondre aux 2 questions. Pour continuer on vous demandera de remplir un formulaire, cela prend quelques minutes, un e-mail vous est envoyé une fois la demande approuvée. Les frais d’inscription AVE Canada sont de 7$ CAN, il vous sera demandé de les payer après avoir rempli le formulaire. Le traitement de certaines demandes peut prendre plusieurs jours s’il faut soumettre des documents complémentaires.
Il est donc conseillé de faire cette démarche avant de réserver votre billet d’avion à destination du Canada.
Conseil pratique n°1 : Ayez votre passeport valide en main et une carte de crédit lors de la demande car le formulaire ne peut pas être sauvegardé.
Conseil pratique n°2 : Pour les familles, il faut faire une demande par personne et payer les frais pour chaque formulaire
Conseil pratique n°3 : Imprimez votre reçu immédiatement car vous ne pourrez pas le faire plus tard ni en recevoir une copie
Bon à avoir ; l’autorisation est valable 5 ans pour le même passeport, une bonne raison pour revenir au Canada !

Prendre connaissance de la diversité des langues

Pays multilingue, au Canada on parle l’anglais et le français qui sont les 2 langues officielles et 53 autres langues des minorités. Le Québec étant la seule province francophone, tous les canadiens ne sont pas bilingues ! Les dialectes chinois sont les langues maternelles les plus courantes, ensuite viennent l’allemand, l’italien, le punjabi et l’espagnol. La richesse linguistique du pays est aussi constituée des langues autochtones comme le cri ou l’inuktitut qui est officiellement reconnue au Nevanut, le territoire des Inuits. Il est donc conseillé d’apprendre quelques phrases en anglais pour apprécier vos échanges avec les canadiens si votre destination n’est pas le Québec.
Si vous prévoyez un passage au Québec ou dans des régions francophones du Canada, il faut savoir que le français est quelque peu différent du français de France. Pour ne pas avoir l’air surpris face à un « Bon Matin ! » et ne pas « être dans le trouble », sachez qu’au Québec, le vocabulaire que vous utilisez habituellement en feront sourire plus d’un car certains mots n’ont pas du tout le même sens qu’en France. Mais rassurez-vous ils adorent l’accent européen !
Conseil pratique n°1: Vous pouvez vous renseigner sur les expressions québécoises les plus courantes pour être plus à l’aise dans vos échanges.
Conseil pratique n°2 : Ne répondez pas en anglais à un francophone car vous ne déchiffrez pas son accent, ce serait maladroit, avec un peu d’effort vous arriverez à comprendre votre interlocuteur.

Montréal, vue du belvédère du parc Mont Royal ©MD

Se renseigner sur la géographie du pays et ses particularités

Deuxième plus grand pays au monde de par sa superficie géographique, le Canada a aussi près de 89% de son territoire inhabité par une population permanente, un record mondial qui en fait le pays aux grands espaces vierges. Pays de l’immensité, ses côtes baignées dans l’Océan Pacifique, Atlantique et Arctique constituent encore un record, le littoral le plus long du monde. La majeur partie des canadiens vivent en agglomération, à la frontière nord-américaine pour une bonnes partie d’entre eux : Ontario, Québec et Colombie-Britannique, le climat étant plus doux à la frontière méridionale. Les 3 plus grandes villes sont Toronto, Montréal et Vancouver où domine l’activité économique et culturelle du pays. C’est une fédération composée de 10 provinces et de 3 territoires. Un voyage au Canada est une véritable traversée autour du monde où la diversité des paysages et des cultures se mélangent.

Un espace tranquille dans la ville de Vancouver ©MD

Choisir la bonne période pour partir

Sur ce territoire aussi vaste, le climat varie fortement entre son point le plus au sud situé à la même latitude que Rome et le froid polaire de l’Arctique. Quelque soit la saison, ses paysages colorés et pleins de vie font la beauté de ce pays. Le doux climat du Printemps commence en Avril, hormis pour la côte Ouest où il arrive en Février, et il dure jusqu’en Juin. En Mai par exemple, vous pouvez skier sur les montagnes de la côte Ouest ou pratiquer du kayak au milieu de paysages verdoyants. L’été dure de Juin à Aout et c’est le meilleur moment pour observer les baleine au Quebec ou pour partir dans les grands espaces et louer un hébergement en pleine nature. En Automne, les temperatures peuvent être très fraîches mais il reserve un spectacle extraordinaire pour les amoureux de la nature dans l’Est du Canada. C’est la bonne période pour mêler activités en pleine nature et visites culturelles dans les grandes villes. Les chutes de neige peuvent commencer en Octobre formant ainsi un grand manteaux blanc sur une bonne partie du Canada. Si vous souhaitez dévaller les montagnes à ski ou partir en expedition en motoneige, vous pourrez le faire jusqu’en Mai voir Juin à l’Ouest du pays.

Comprendre le rôle de la France dans l’histoire du Quebec

Pourquoi ce pays est-il devenu bilingue et multiculturel? C’est une bonne question à se poser avant de partir découvrir ce pays très contrasté. Les Canadiens autochtones furent la première nation à occuper le Canada bien avant que les Européen arrivent. C’est dans les années 1000 av. JC, que les premiers Européen arrivèrent sur le territoire, appelés les Vikings. C’est ensuite qu’apparu une lutte acharnée entre Français et Anglais pour la conquête du territoire canadien. En 1534, le français Jacques Cartier accoste sur la baie de Gaspé, c’est alors que le Canada prend son origine en tant que colonie française sur le territoire du Quebec. Les premiers habitants Européen furent français et habitaient dans la «Nouvelle France» située dans la vallée du Saint-Laurent. Des siècles plus tard en 1947, Henri VII le roi d’Angleterre, envoie l’italien John Cabot en expédition pour cette “Nouvelle Terre” et proclama le Canada comme l’une de ses propriétés. Pour en savoir plus sur l’histoire du Canada

Au centre-ville à Montréal ©MD

Circuler selon vos envies

Malgré l’immensité du territoire, il est facile de se déplacer au Canada. Selon la région dans laquelle vous prévoyez de séjourner, les moyens de transport ne manquent pas au Canada, la voiture, les bus, les trains, les bateaux, les vélos,… Prenez votre temps, le temps passé dans les transports fait aussi partie du voyage et c’est souvent l’occasion de rencontrer les locaux ou d’échanger avec d’autres voyageurs sur leur expérience dans le pays visité.
Si vous passez par les provinces maritimes ou en Colombie-Britannique, vous pourrez utiliser le réseau de ferries appelé aussi “traversiers” au Quebec. Si vous avez loué une voiture, pensez à réserver à l’avance pour pouvoir l’embarquer sur le bateau pour etre sûr d’avoir de la place surtout en périodes de vacances. Il existe plusieurs compagnies BC Ferries (www.bcferries.com), Bay Ferries (www.ferries.ca)…
Pour le bus, comme aux Etats-Unis la compagnie Greyhound Canada a un réseau immense du Centre à l’Ouest du Canada et qui permet aussi de se rendre ou de venir des Etats-Unis.
Pour les plus longues distances, vous pouvez opter pour le train avec la compagnie Via Rail (www.viarail.ca) entre Montreal et Toronto par exemple. Il existe de nombreux itinéraires qui offrent aux voyageurs une traversée dans des paysages somptueux.
Louer un véhicule est une bonne solution si vous souhaitez voyager à votre rythme, le réseau routier canadien étant en bon état. Pour louer une voiture il faut être âgé d’au moins 25 ans, avoir une carte bancaire, et bien entendu un permis de conduire valide. La location coûte en moyenne par jour entre 40$ et 60$, il est conseillé de réserver sur internet avant votre départ pour bénéficier d’un tarif avantageux. Renseignez-vous sur le code de conduite canadien qui diffère quelque peu du notre. Soyez vigilent, conduire en hiver peu s’avérer être une expérience périlleuse entre les nids-de-poule, la neige et la glace, certains axes peuvent être fermées.

Respecter l’environnement

Deuxième plus vaste pays au monde, le pays abrite une nature grandiose: les Plaines des Grands Lacs et du Saint-Laurent, la chaîne de montagne des Appalaches, la forêt boréale du Bouclier canadien, les grandes plaines de l’Alberta ou la Cordillère Canadienne font entre autres la richesse environnementale du pays. Il y a d’ailleurs un ministère appelé “Environnement Canada” qui a pour mission de protéger et améliorer la qualité du milieu naturel, de sauvegarder les ressources renouvelables,…Le tourisme étant l’une des plus grandes ressources du pays, c’est tout naturellement que l’éco-tourisme se développe au Canada pour proposer aux visiteurs un tourisme différent. Pour préserver ces sites naturels, de nombreux parcs nationaux, ouverts au public, ont été créés. Parmi eux, la province de l’Ontario dispose de plus de 200 000 lacs, le parc provincial d’Algonquin abrite des forêts de pins, d’érables et de chênes et protège une faune variée de loup, cerf de Viriginie ou d’orignal. Lors de votre visite, nous vous conseillons donc d’adopter un comportement responsable vis-à-vis de cet environnement et d’en prendre soin. Quelques conseils qui sont valables dans tous les pays : N’arrachez pas les fleurs ou les plantes que vous croisez, ne jetez pas vos déchets dans la nature mais conservez les aussi bas que possible, évitez d’utiliser de l’eau embouteillée si cela est possible et ne donnez pas à manger aux animaux.

Croiser une biche dans la forêt à Quebec ©MD

Dormir au cœur de la nature

La nature omniprésente au Canada et les nombreux parcs nationaux permettent de passer un séjour en plein air et de profiter de nombreuses activités (randonnée, vélo, kayak, via ferrata ect). L’éco-tourisme est très développé au Quebec comme dans le reste du Canada et les certifications et labels comme par exemple la certification Reser-vert pour des hôteliers québécois, sont répandus. Ces labels sont nombreux et garantissent au voyageur que la structure dans laquelle il séjourne, respecte l’environnement.

Goûter à une cuisine régionale et aux produits du terroir

Vous ne goûterez pas qu’au bien-aimé sirop d’érable et au cheddar au Canada. Les canadiens sont de plus en plus sensibles à la provenance des aliments qu’ils retrouvent dans leur assiette. Il existe une multitudes de spécialités régionales qui pourraient bien vous surprendre.
En Gaspésie, vous pourrez vous régaler de crustacés comme le homard après avoir pris l’apéritif accompagné de crevettes nordiques. Toujours en Gaspésie, l’agneau de Charlevoix est très populaire, il est à goûter en épaule, en carré ou même dans un hamburger.
Vous ne partirez pas du Québec sans avoir goûté à la Poutine, superposition de frites, fromage en grains et d’une sauce ou à la Tourtière, tarte à la viande. Autre produit à goûter absolument en tant que fin connaisseur, le fromage! Au Québec, vous trouverez toute une variétés de fromage de petits producteurs.
Ce qui fait aussi la richesse culinaire dans les provinces de l’ouest du Canada est la variété de mets qu’elles proposent expliquée par le multiculturalisme des régions. Vous pourrez goûter à une cuisine thaïe, indiennes, chinoise ou mexicaine.

Adopter les bonnes manières

Pays vaste avec une diversité culturelle omniprésente, vous découvrirez au cours de votre voyage les us et coutumes qui peuvent être quelques peu différents selon la région que vous visitez.
En plus d’avoir une nature somptueuse, le Canada peut se vanter de sa population très accueillante, ouverte et respectueuse. Vous pourrez facilement rentrer en contact avec eux et en cas de besoin, ils feront toujours l’effort de vous comprendre.
Il est coutume de donner un pourboire entre 10% et 20% dans les restaurants et les bars. Vous pouvez remettre directement le pourboire au serveur ou le laisser sur la table. Sachez qu’au Quebec, pour se référer aux repas principaux, on parle du déjeuner, diner et souper. Les canadiens soupent en général vers 18h.
Les canadiens sont très respectueux des lois et des règles. Dans les musées, ils attendent patiemment dans les files d’attente, donc ne négligez pas cet aspect. Si vous louez une voiture, soyez respectueux du code de conduite, à pied ne traversez pas à un feu rouge au risque de vous prendre une amende.
Il faut savoir que les canadiens n’aiment pas être comparés aux américains, alors évitez d’avoir des propos qui pourraient paraître déplacés !


10 conseils aux voyageurs responsables pour venir au Canada | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Mélanie Darrieumerlou

Facebook

Découvrez nos abonnements

Le RDV du voyage sur mesure au coeur de Paris

L'actu en continu

Les plus partagés

    Les derniers tweets

    Les catalogues Voyagiste


    Agenda