#TourismeDurable

Intelligence collective et gouvernance partagée

| Publié le 10 novembre 2010 • Mis à jour le 10 novembre 2010 à 8h55
         

Jean-Philippe GOLD

Le tourisme de proximité : intelligence collective et gouvernance partagée au service d’un nouveau modèle de développement du tourisme
Jean-Philippe GOLD, directeur du Comité Régional du Tourisme (CRT) de Picardie

Développement durable et intelligence collective

Un des enjeux majeurs du développement durable est de mobiliser les acteurs. L’intelligence collective, à ne pas confondre avec la prise de décision collective, est un facteur important de mobilisation. Le manager de l’intelligence collective, qui est un manager de projet, doit savoir créer son chemin, selon différentes phases. Pour mettre en oeuvre l’intelligence collective, le manager de projet doit favoriser en permanence trois conditions essentielles : le vouloir-coopérer, le savoir-coopérer et le pouvoir-coopérer.

Le manager, véritable « jardinier », cultive non seulement les semences, mais aussi les conditions et l’environnement propices au développement de ces semences.
Le Comité Du Tourisme (CDT) de la Somme a été précurseur dans l’art de mettre en oeuvre ce savoir-faire. Le CRT de Picardie s’en est inspiré, logo crt picardieet met en oeuvre au quotidien ce principe de travail, en interne, avec les différents CDT et les partenaires, mais aussi en mettant les habitants au coeur des projets, par le biais d’outils collaboratifs permettant la transmission des émotions. La logique est celle du jeu collectif.
Notre système de jeu est basé sur les producteurs d’offre de tourisme, un référentiel collectif permet de collecter l’ensemble des émotions issues du territoire, ouvert à terme aux visiteurs.

Le tourisme de proximité : développer l’affinité avec la destination

Notre ambition est de considérer le visiteur non pas comme un touriste, mais comme un ami, avec qui l’on souhaite partager des émotions, des coups de coeur.
La création de souvenirs correspond au partage d’émotions.
L’émotion crée une relation d’affinité.
Le talent de la Picardie réside dans sa sincérité, sa spontanéité, le goût du travail bien fait. Ce talent doit être valorisé.

Le tourisme de proximité se base sur trois éléments :
– une démarche systémique,
– un certain marketing du sens (légitimation du tourisme),
– une gouvernance partagée.

Le tourisme de proximité est un tourisme « à taille et à visage humains » qui fait partager une expérience émotionnelle du territoire aux visiteurs : faire partager une émotion, en dehors de l’offre marchande. La création de lien entre le touriste, les habitants et le territoire passe en amont par le lien fort qui existe entre les habitants et leur territoire.
Des outils communs aux différents acteurs (comités départementaux du tourisme, offices de tourisme, professionnels privés –hébergeurs, restaurateurs, etc.) rendent possible la remontée des émotions sur l’ensemble du territoire. Grâce à cette connaissance, il est ensuite possible de développer une affinité entre le visiteur et la destination.

Un outil comme le magazine régional « Esprit de Picardie » esprit de picardieest à ce titre essentiel : sa rédaction collaborative basée sur la participation des habitants, des CDT, des professionnels du tourisme, parvient à créer un lien fort entre l’histoire du territoire, ses habitants, et le lecteur extérieur à la région. La mesure de l’efficacité de cette création de lien peut s’apprécier au regard du taux élevé de transformation du lecteur en visiteur effectif, d’après une enquête menée récemment. Il a également favorisé le tourisme des Picards dans leur propre région en créant un sentiment fort d’appartenance.
Des exemples très intéressants existent en Suède et à Montréal : des sites collaboratifs permettent le partage d’expériences vécues dans les lieux touristiques par le biais de la constitution de communautés d’internautes.

La performance d’une destination touristique est sans doute liée au management de son intelligence collective : organismes de tourisme, acteurs, habitants, visiteurs, dans un système de jeu partagé qui sous-entend le développement d’un travail collaboratif. L’art de s’ouvrir à l’intelligence collective est une discipline à mettre en oeuvre chaque jour.


Intelligence collective et gouvernance partagée | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Rédaction Voyageons-Autrement

Facebook

Partagez cet article

La meilleure façon de soutenir Voyageons-autrement, média indépendant, gratuit et sans Pub c'est encore de partager cet article. Merci d'avance ;)

Découvrez nos abonnements

Les commentaires sont fermés.

Informations utiles pour voyager

Pont-Sainte-Maxence Guidon d’Or 2016 ! Après Ploufragan (Côte d’Armor) en 2015, la communauté urbaine de Bordeaux en 2014 et Tours en 2013, c’est au tour de Pont-Sainte-Maxence (Oise) d’être récompensée d’un «...

Mise en réseau des acteurs locaux du tourisme par les territoires La majorité des régions et départements organisent régulièrement des journées des acteurs, relayées au quotidien par des sites communautaires...

8/10 - Colloque Tourisme et Carbone organisé par le Collectif Baie de somme Zéro Carbone Colloque Tourisme et Carbone organisé par le Collectif Baie de somme Zéro Carbone - 1er Colloque sur le tourisme et les changements...

Accueil paysan Picardie > Aisne Accueil Paysan dans un gîte en milieu rural, dans sa maison, à sa table ou à l'auberge, dans ses champs, parmi ses animaux, dans le paysage que son travail façonne Aisne Picardie...

Bernard Richelle association Baie de Somme Zéro Carbone Il animera le 8 octobre 2010 lors du 1er Colloque national sur le tourisme et les changements climatiques...

Frédéric CHOME Docteur en sciences Bilan carbone et tourisme, données techniques, zones d'action possibles...

RECEVEZ LA VERSION NUMERIQUE DE LA FEUILLE DE CHOU* PAR MAIL * Le canard pas comme les autres
voir la carte
La Feuille de Chou, l'aventure continue
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda