#TourismeDurable
La feuille de chou est là

Demandez les dernières nouvelles d’ATR !

| Publié le 20 novembre 2020 • Mis à jour le 20 novembre 2020 à 16h48
         

En dépit du confinement et d’une année forcément compliquée, l’actualité est riche pour le réseau Agir pour un Tourisme Responsable (ATR), qui a vu arriver nombre de nouveaux  membres cette année, a tenu avec succès son séminaire annuel, participé activement aux dernières Universités du Tourisme durable et continue à animer son réseau avec des webinaires mensuels qui visent également à former les nouveaux membres, quitte à en attirer d’autres. On fait le point avec Julien BUOT, directeur d’ATR qui coordonne l’ensemble du réseau depuis 2014.

Membres d'ATR devant l'Auberge du lac d'Estaing pendant le séminaire de fin d'année 2020
Séminaire ATR au val d’Azun © DR

VA/ Comment va ATR et comment vont ses membres en cette année si particulière ?

L’association va très bien. Les adhérents sont très mobilisés. Cette année, nous avons accueilli une quinzaine de nouveaux membres et nous sommes à présent une soixantaine, soit le double d’il y a deux ans, avec des acteurs historiques qui reviennent comme Vie Sauvage mais aussi de nouveaux profils à l’image des croisièristes (PONANT, Voyages d’Exception)  qui des voyages en groupes (Mondélios, Teralto) ou des séjours en hôtels (Beachcomber, Soléa). Evidemment, la plupart de nos professionnels rencontrent de grandes difficultés mais ils tiennent à poursuivre leurs engagements avec deux profils qui se détachent : les entreprises déjà très engagées qui ont fait leurs preuves et de nouveaux membres qui viennent de nous rejoindre et qui ont très envie de mettre ce sujet en haut de la pile afin de profiter du temps libéré par le Covid pour réfléchir sur leurs pratiques et s’engager plus avant.  Quoi qu’il en soit, on va bien, on essaie d’être résilient, même si l’on reste un peu bousculé par une période qui depuis deux ans, a particulièrement égratigné les voyagistes, avec le coronavirus mais aussi l’urgence climatique et la crise écologique, ce qui n’est pas toujours simple.

VA/ Début octobre dernier, vous teniez votre séminaire annuel au Val d’Azun, tout s’est-il bien passé ?

Très bien, nos membres étaient très contents de se retrouver dans les Pyrénées en présentiel. Nous avons eu plusieurs séances de travail sous forme d’ateliers avec une thématique forte, la biodiversité et l’intervention d’Henri BOURGEOIS COSTA, porte parole d’Océans Sans Plastiques et de la fondation Tara Océan, qui a rappelé en introduction que le déficit de compréhension des enjeux de la biodiversité est un frein important quand on souhaite agir pour protéger et faire découvrir la nature. En ce sens, il nous a mis face à nos réalités, ce qui a permis ensuite de vrais débats, par exemple sur les pratiques et la communication mais aussi sur la mise en tourisme d’espaces fragiles, l’observation animalière. Ne faudrait-il pas prévoir des nuits en tente où les animaux sauvages restent à distance ? Susciter des expériences inattendues ? Passer une nuit sous tente et entendre rugir les lions à un kilomètre pendant plusieurs heures n’est-elle pas une plus belle expérience que de les voir furtivement de près ? La question du très faible nombre d’espaces naturels protégés s’est aussi posée avec des débats liés à la mise en tourisme de ces espaces et de l’érosion de la biodiversité liée au tourisme, à partir du témoignage d’Eric DELGADO (réseau Education Pyrénées Vivantes coordonné par la LPO).  L’idée d’associer ATR et ses membres à des projets de création de nouvelles réserves de vie sauvage a aussi été émise.

Cirque de Gavarnie sous la brune et la pluie
Les membres d’ATR à Gavarnie © DR

VA/ Un passionnant atelier sur la biodiversité mais aussi un atelier sur l’avenir du tourisme avec quatre tables-ronde prospectives ?

Tout à fait, lors de la première table ronde sur les grands enjeux du tourisme (changement climatique, réduction des GES, etc.), nous avons souhaité poser un diagnostic avec plusieurs intervenants de qualité dont Françoise VERNET, Présidente de Terre et Humanisme.  William VIDAL, Président et Fondateur du groupe Ecocert, nous a même invités à être lucides face à la crise écologique et à faire évoluer nos pratiques en profondeur… La deuxième table ronde portait sur la question de la relocalisation du tourisme, les voyages plus proches et moins fréquents, et l’adaptation de la durée des séjours à la distance pour arriver à destination. Il s’agit d’un sujet difficile puisqu’il flirte avec le concept de décroissance, l’idée de voyages moins fréquents mais il a permis d’aborder des points passionnants avec, par exemple, les interventions de Jean PINARD, Directeur d’Occitanie Tourisme et de Guillaume LINTON, Président d’Asia, qui s’engage sur la France, sur le tourisme de proximité. Pour la troisième table ronde qui s’est tenue le samedi matin sur le thème de la montée en gamme, de l’accès au voyage et de l’opposition entre tourisme durable et tourisme de masse, on souhaitait des acteurs historiques. En ce sens, nous avons eu des interventions intéressantes de Gérard RUIZ représentant des Acteurs du Tourisme Durable mais aussi de Guillaume LEGAUT, Directeur Général du Groupe associatif UCPA. Enfin, la quatrième table-ronde portait sur la transformation du tour-opérating et la transition du tourisme et là, il était intéressant d’écouter des personnalités comme Alain CAPESTAN, Président de Comptoir des Voyages, Jean-Pierre NADIR, Fondateur d’Easy Voyages, Catherine JORIOT, Fondatrice de Glacier Safari Treks, agence réceptive au Népal ou Christophe SENTUC, Président de DirecTravel.

séminaire annuel au Val d’Azun de l'association AGIR POUR UN TOURISME RESPONSABLE - vue sur le cirque de Gavarnie

VA/ Un séminaire très riche, studieux, mais aussi très convivial…

Tout à fait, La Balaguère, qui nous accueillait, avait prévu tout un programme de découverte du Val d’Azun. Ceux qui le souhaitaient ont pu rester tout le week-end et alterner découverte du cirque de Gavarnie et rencontre avec le grand spécialiste de l’ours (Jean-Jacques CAMARRA) qui nous a appris à mieux connaître cet animal emblématique des Pyrénées et les enjeux de sa protection. Toutes ces activités nous ont permis de faire plus ample connaissance avec nos nouveaux membres. Ainsi, Guillaume LINTON d’ASIA et Lionel RABIET de Voyages d’exception sont restés sur la totalité du programme et ont montré une réelle motivation pour aller plus loin dans leurs engagements. Parmi les moments magiques, à noter ce vautour fauve que j’ai eu la chance d’observer au loin près d’une carcasse de vache et qui serait passé inaperçu si nous n’avions pas pris le temps d’affûter notre regard… pour reprendre la formule chère à Sylvain TESSON et Vincent MUNIER.

Carcasse de vache et vautour fauve
Vautour fauve © Julien Buot

VA/ Enfin, ce séminaire a été aussi l’occasion pour ATR de tenir son assemblée générale.

Tout à fait, d’autant que l’on n’avait jamais accueilli autant de monde. Nous étions plus d’une cinquantaine pour l’occasion. Où l’on se rend compte que l’on est dans une crise écologique majeure et que tout le monde se sent interpellé, même si on sent une certaine fatigue de nos membres historiques à être toujours sur le banc des accusés.  Quoi qu’il en soit, nous voici à présent avec soixante adhérents et quelques nouveaux membres très motivés aux côtés de personnalités historiques, au premier rang desquels Vincent FONVIEILLE, notre hôte pour ce séminaire et qui a été réélu Président. On sent un fort besoin d’accompagnement, de ressources, de formations, ce qui nous  a poussé à faire évoluer nos outils, enrichir notre espace pro en mettant en avant les bonnes pratiques et mettre en place des webinaires mensuels avec la mise en avant d’un thème. Le prochain aura lieu dès lundi prochain, le 1er décembre, et traitera de la croisière durable.

————— Aller plus loin —————————

Les prochains webinaires d’ATR seront organisés à l’automne puis à l’hiver 2020-2021 sur les thèmes suivants : la croisière durable (1er décembre 2020) ,  le tourisme responsable dans les clubs de vacances et les hôtels (7 janvier 2021), la lutte contre le changement climatique, …
>>> Inscription en ligne pour recevoir le code d’accès au webinaire <<< 

Logo ATR solidarité

Demandez les dernières nouvelles d’ATR ! | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Geneviève Clastres
Auteur et journaliste indépendante spécialisée sur le tourisme durable et le monde chinois, Geneviève Clastres est également interprète et représentante de l'artiste chinois Li Kunwu. Collaborations régulières : Voyageons-Autrement.com, Monde Diplomatique, Guide vert Michelin, TV5Monde, etc. Dernier ouvrage "Dix ans de tourisme durable". Conférences et cours réguliers sur le tourisme durable pour de nombreuses universités et écoles.
Facebook

Partagez cet article

Une autre façon de soutenir Voyageons-autrement, média indépendant, gratuit et sans Pub c'est aussi de partager cet article. Merci d'avance 😉

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

Agir pour le Népal avec ATR Trois actions pour le Népal menées par ATR : Marcher, Donner, Voyager...

L'Islande souhaite que vous vous engagiez en faveur du tourisme durable L'Islande souhaite que les visiteurs s'engagent en matière de tourisme durable et le fait savoir en lançant le 'Serment islandais'....

Simone Allibert, lauréate du trophée 2008 «Personnalité de l'année» de l'AJT. Simone Allibert, lauréate du trophée 2008 «Personnalité de l'année» de l'AJT....

bynativ, le voyage en direct pour dénicher les pépites de l’ailleurs ! Depuis sept ans déjà, bynativ propose sur son site des voyages en direct avec des partenaires locaux où l’expérience humaine est au cœur...

Association des Tour-opérateurs Thématiques (ATT) - Agir Pour Un Tourisme Responsable (ATR) Association Tour-opérateurs Thématiques - ATT regroupe les opérateurs du tourisme souhaitant oeuvrer dans le sens d'un...

Le Tourisme Responsable par VDM : Ne pas faire des voyages à n'importe quel prix, ni à n'importe quelles conditions ! oyageurs du Monde (VDM) n'est pas une ONG. C'est une entreprise normale qui a pour objectif...

RECEVEZ LA VERSION NUMERIQUE DE LA FEUILLE DE CHOU* PAR MAIL * Le canard pas comme les autres
voir la carte
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda