#TourismeDurable
La feuille de chou est là

26. Information au tri

| Publié le 23 novembre 2009 • Mis à jour le
         






Information au tri
La station ou la commune émet des brochures ou documents pour
expliquer le mode de tri local
L’hiver, le nombre d’habitants dans les stations de ski augmente de
manière considérable, et certaines communes de montagne voient même
leur population multipliée par 300 ! En raison de cette affluence massive
de population, parfois sur une très courte période, le volume des déchets
varie considérablement selon la saison. Il est donc indispensable
d’informer les vacanciers à l’importance du tri en station, afin que chacun
respecte et tri ses déchets en vacances, comme à la maison.
89 % des stations françaises dans le guide valident ce critère et possèdent au moins
un document disponible pour informer aux méthodes de tri locales.
La production française de déchets est de l’ordre de 600 millions de
tonnes par an.

En 1999, les collectivités locales ont traité 33 millions de tonnes de
déchets en provenance des ménages, soit environ 500 kg par an et par
habitant
. La collecte de déchets assimilables aux ordures ménagères
provenant des industriels, artisans et commerçants représentait quant à
elle 47 millions de tonnes en 1999.
Enfin, il a été évalué à 375 millions de tonnes les différents résidus des
activités de cultures et de l’élevage.

Pourquoi informer sur le tri des déchets en station ?

Au cours de la saison d’hiver, et notamment pendant les vacances
scolaires, certaines communes de montagne subissent une augmentation
massive de leur population ; parfois, celle est même multipliée par 300 !
Le volume des déchets en station fluctue donc de manière importante
d’une saison à l’autre et il est nécessaire que chacun respecte et tri ses
déchets en vacances, tout comme le reste du temps.

En matière d’information au tri des déchets, la sensibilisation vise
principalement à inciter les vacanciers à trier correctement leurs ordures
et à leur indiquer les emplacements des bacs de tri disponibles dans la
station.
Pour cela, l’idéal est de distribuer aux touristes des brochures concernant
le tri sélectif. Il est aussi possible de mettre à leur disposition des
dépliants ou des plaquettes d’information sur le tri et le devenir des
déchets dans les mairies, les offices de tourisme, les hôtels, les
commerces…
Les stations peuvent également sensibiliser au tri sélectif en réalisant des
affiches, des guides ou des expositions autour de ce thème.
Spécificités en montagne
La collecte et le traitement des déchets posent des problèmes spécifiques
en zone de montagne. Tout d’abord, le ramassage et la collecte sélective
des déchets y sont plus coûteux qu’ailleurs. Selon l’ADEME, les surcoûts
de collecte en zone de montagne sont de l’ordre de 20 %.
En outre, l’incinération des déchets y est difficile du fait de la variabilité
saisonnière de leur volume.


L’action de l’ADEME

A la suite d’une circulaire reconnaissant la nécessité de distinguer, pour la
politique des déchets, les zones urbaines des zones rurales, l’ADEME a mis
en place un dispositif spécifique pour les zones de montagne, qui propose
pour ces dernières une aide majorée de 10 %. Cependant cela reste
insuffisant et il est donc essentiel que l’aide aux collectivités locales de
montagne en matière de collecte et de traitement des déchets soit accrue,
afin de prendre en compte les difficultés spécifiques auxquelles ces
collectivités sont confrontées.


Information au tri :
la station ou la commune émet des brochures ou
documents pour expliquer le tri.

Critères
:
• ET : Des brochures sont disponibles à l’OT ou à la mairie, elles
précisent la manière de trier correctement et l’emplacement de la
déchetterie et des bacs et conteneurs en station.


Question :
 Existe t’il des documents qui précisent comment et ou trier ses
déchets ? Sous quelle forme ? Ou sont-ils disponibles ?
A qui est posée la question ?

Mairie
Office de tourisme

Sources Internet pour retrouver les informations

 www.senat.fr
 www.ademe.fr


26. Information au tri | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Rédaction Voyageons-Autrement

Facebook

Partagez cet article

La meilleure façon de soutenir Voyageons-autrement, média indépendant, gratuit et sans Pub c'est encore de partager cet article. Merci d'avance ;)

Découvrez nos abonnements

Les commentaires sont fermés.

Informations utiles pour voyager

26. Information au tri Comment évaluer l'engagement de développement durable des stations de montagne ? Comment évaluer Information au tri (DECHETS) ?...

Norrøna - Production de vêtements outdoor, sac à dos et accessoires - développement durable et Matos de Montagne Choisir son matériel de façon responsable avec Norrøna : Production de vêtements outdoor, sac à...

Ecogestes Méditerranée - pour préserver l'ecosysteme de méditerranée Pour Ecogestes Méditerranée, les plaisanciers deviennent acteurs en acceptant d'adopter un ou plusieurs écogestes du guide qui leur est distribué...

Action collective pour l'obtention de l'écolabel européen Alban MARTINEZ, coordinateur UMIHRA (Union des métiers et des industries de l'hôtellerie de la Région Aquitaine)...

Sri Lanka : La SLEF, ou l'éveil du tourisme responsable ou l'éveil du tourisme responsable. La SLEF a son tour opérateur, Sri Lanka Ecotours, qui propose des itinéraires dans l'ensemble de l'île....

Völkl skis & snowboards - Production de skis et snowboards - développement durable et Matos de Montagne Choisir son matériel de façon responsable avec Völkl skis & snowboards : Production de skis et snowboards...

RECEVEZ LA VERSION NUMERIQUE DE LA FEUILLE DE CHOU* PAR MAIL * Le canard pas comme les autres
voir la carte
La Feuille de Chou, l'aventure continue
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda