#TourismeDurable
Aventure Écotourisme Québec

5 questions à Alain Laurent, délégué Général de TER_RES

| 27 octobre 2010 • Mis à jour le 29.10.2010 à 10h20
         

alain laurentAlain Laurent
– Délégué Général de TER_RES – Territoires Responsables
– Intervenant Toulouse II/CETIA
– Co-gérant sarl BEIRA.CFP

Voyageons-autrement.com : Quelle est la spécificité de Ter_res dans le paysage du développement territorial ?

Alain Laurent :
Ter_res favorise l’approche territoriale du développement par le biais d’une gouvernance multi-acteurs, multi-niveaux, multisectorielle. En France, on peut citer la gestion intégrée des zones côtières, les pôles d’excellence ruraux, les agendas 21, les contrats territoriaux de développement durable, etc. Tout cela appartient à la même famille. Ter_res a souhaité ouvrir, ne pas spécialiser : transversale, la démarche devient générique, ce qui permet le captage d’actions visant l’emploi, la biodiversité, le commerce équitable, etc. La Direction générale du développement de la commission européenne semble intéressée par notre approche. La prise de conscience de la certaine inefficacité de l’aide publique au développement n’est sans doute pas étrangère à cet intérêt : en allant débusquer la racine des problèmes pour déterminer des solutions durables partagées par les différents protagonistes, l’approche de Ter_res est génératrice de motivation et d’implication. C’est un atout en terme d’efficacité.

Voyageons-autrement.com : Un des fondamentaux du projet Ter_res est « l’apprentissage continu ». Qu’entendez-vous par là ?

Alain Laurent :
Ter_res capitalise les expériences issues du terrain dans lesquelles
les notions de territoire et les articulations entre acteurs sont
essentielles : connaître l’autre, le reconnaître, constitue le préalable
à toute action commune. Je sais, par expérience, que le sens de la
relation est fondamental. C’est pourquoi la démarche Ter_res veut
dépasser les cloisonnements, les procédures et le découpage
disciplinaire ou technique qui prévalent trop souvent : tout ce
« saucissonnage » nuit à la connaissance de l’autre, à la proximité.
Grâce à un fonds de connaissance d’expériences concrètes, Ter_res
s’outille en permanence, met en place tout un « bagage intellectuel »,
pour que ces outils puissent s’appliquer efficacement à d’autres
démarches de territoires, que ce soit au Laos, à Djibouti, ou dans les
Pyrénées…

VA.com : Quels sont les actions que Ter_res accompagne actuellement ?

Alain Laurent :
Il y a le programme PICODE à Djibouti, Programme Intégré de Conservation pour le Développement. C’est une expérimentation grandeur nature de l’approche territoriale du développement. Mais nous sommes en phase de repérage d’actions locales, par le biais de nos relais et grâce à l’action inlassable et l’investissement de notre président, Jean-Claude Mairal et la mobilisation pyrénéenne de Pierre Torrente, responsable du Pôle de Valorisation du CETIA. La visibilité nous fait défaut, mais l’activation de nos réseaux nous permet de dépasser cette difficulté. Le fait de trouver un bailleur va sans doute orienter et hiérarchiser nos chantiers dans la période à venir. Mais un certain nombre de chantiers sont d’ores et déjà ouverts.

Un référentiel international sur la Qualité et Responsabilité Territoriales, qui doit clarifier les aspects théoriques et pratiques de cette notion. Une branche de ce référentiel est le référentiel tourisme responsable, commencé à l’occasion de la rédaction du Document d’Orientation Stratégique pour l’aide publique au développement de la France intitulé « Tourisme reponsable et territoires » et publié en avril 2009, prolongé dans le cadre d’un chantier collectif ouvert à Poitiers par les Pactes Locaux en décembre 2009, et poursuivi cet été avec le CETIA de Toulouse II sous forme de deux mémoires de stage M2. VVE est partenaire de ce chantier, qui débouche actuellement sur une possible déclinaison opérationnelle avec Ecocert suite au FNTR 2010. 
L’enquête internationale sur la valeur ajoutée de l’approche territoriale, dont les premiers résultats sont très encourageants pour Ter_res, contribue au référentiel « territoire responsable ».

Comme perspective, la DG développement de la commission européenne et la commission de travail des Pyrénées, correspondant à une zone territoriale très large France, Andorre et Espagne, semble intéressées par notre démarche, par le biais du « Prix Territoire Responsable » pour la seconde. Mais tout est à confirmer.

VA.com : Pouvez-vous nous donner des précisions sur ce « Prix Territoire Responsable » que vous souhaitez mettre en place ?

Alain Laurent :
C’est un chantier important pour Ter_res : il s’agit de valoriser et mettre en lumière un projet territorial mettant en œuvre les pratiques vertueuses. Ce n’est pas un concours avec un prix : c’est une sorte de dotation en appui que Ter_res pourrait fournir pour réaliser le plan d’action issu de l’application de la démarche TER_RES dans un territoire partenaire. Mais tout est lié : le mécanisme de soutien et de renforcement appelé « CO3 territorial », symbolisé tout ou partie par le « Prix Territoires Responsables », permet de réaliser les effets leviers et catalyseurs du plan d’action (l’agenda territorial) réalisé avec les responsables et forces vives du territoire (le fameux « diagnostic partagé et participatif »). C’est de cette façon, intégrée, que nous concevons notre apport. C’est notre valeur ajoutée., que j’ai présentée aujourd’hui. Et ce n’est pas facile, tant les tentatives pour saucissonner et faire diverger cette délicate mais indispensables logique sont fortes.
Pour en revenir au Prix, il n’y a aucune idée de compétition. Un projet sera sans doute sélectionné lors des prochaines Uniter_res.

VA.com : Les prochaines Universités Internationales des Territoires Responsables auront lieu en 2011, quel est l’objectif de cet événement ?

Alain Laurent :
La première édition des Uniter_res 2011, prévues à Foix en mai 2011 et accueillies par l’Université de Toulouse II/CETIA, sont actuellement en gestation. Deux options s’offrent à nous : soit nous ouvrons la boite à présentations et à ateliers multithématiques dans l’esprit des forums, mais ce type de manifestations existent déjà, soit nous restreignons au « décorticage » d’une ou deux expériences concrètes, ce qui me paraît plus efficace pour mettre en lumière la spécificité et la valeur ajoutée que génère l’approche portée par Ter_res. Dans tous les cas, les Uniter_res sont conçues comme des lieux d’échanges, de valorisation des « bonnes pratiques » et de construction du réseau international que Ter_RES souhaite accompagner en faveur de l’approche territoriale du développement.

VA.com : Rendez-vous est donc pris pour relayer l’information concernant votre agenda et pour apporter notre soutien à votre communication
Monsieur Alain Laurent, merci du temps que vous nous avez consacré.

Pour aller + loin, retrouvez la présentation de la journée :
http://www.voyageons-autrement.com/tour-de-ter-res.html
le site de TER_RES : http://www.territoires-responsables.org/
les photos et la vidéo de la journée sur la chaîne de TER_RES

LES AUTRES ARTICLES DE CE DOSSIER


5 questions à Alain Laurent, délégué Général de TER_RES | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Rédaction Voyageons-Autrement

Facebook

Découvrez nos abonnements

Les commentaires sont fermés.

Informations utiles pour voyager

La labélisation - Deux questions à Jean-Pierre Lamic (VVE) Un mois après les Journées Mondiales du Tourisme Responsable qui ont porté sur le thème de la labélisation. Il nous semblait intéressant d'avoir l'avis...

Ter_res et l'apprentissage continu Ter_res capitalise les expériences issues du terrain dans lesquelles les notions de territoire et les articulations entre acteurs...

5 questions à Alain Laurent, délégué Général de TER_RES Quelle est la spécificité de Ter_res dans le paysage du développement territorial ?...

PREMIÈRE EDITION DES UNIVERSITÉS INTERNATIONALES DES TERRITOIRES RESPONSABLES Foix, 25, 26 et 27 mai 2011 DES LIEUX ET DES LIENS EN PARTAGE : UN APPORT INTERNATIONAL POUR COMPRENDRE ET CONSTRUIRE L'APPROCHE...

La sphère d'influence du voyage responsable Partir en voyage, c'est participer à l'économie du tourisme. Le transport, l'hôtellerie, la restauration, l'artisanat et le commerce, et les guides. Une personne qui décide...

Transversalis : tourisme pyrénéen et développement durable Le projet Transversalis est un "Programme Européen de Coopération Territoriale France Espagne Andorre" dit POCTEFA. Un nouveau cadre accordé au financement...

DANS LE DOSSIER VOYAGEONS-AUTREMENT :

Ter_res et le développement territorial

10 ANS DE TOURISME DURABLE
L'actu en continu
Les derniers tweets
Les catalogues Voyagiste

Agenda