#TourismeDurable
La feuille de chou est là

Ecotourisme sur l’île maurice – rencontre avec Marijke Besselinke

| Publié le 3 mai 2010 • Mis à jour le 4 mai 2010 à 16h33
         

Paléontologue et conservatrice du musée tropical d’Amsterdam, Marijke Besselinke se partage volontiers entre l’Océan Indien et Les Pays-Bas pour promouvoir, avec ferveur, l’Ile Maurice des dodos et des écosystèmes disparus.

Consciente du rôle que l’île peut jouer sur la scène touristique internationale d’un point de vue écologique, elle nous livre ses impressions sur l’idée d’une Maurice verte, précurseur du tourisme responsable dans cette partie de l’Océan indien.

Ecotourisme sur l’île Maurice

Comment expliquez-vous que l’île voisine de la Réunion soit plus populaire que Maurice en matière d’écotourisme ? 
voyage Maurice - Domaine des 7 ValléesMarijke Besselinke : Je ne pense pas que l’on puisse établir de comparaison. L’Ile de la Réunion est beaucoup plus montagneuse que l’île Maurice. Les spots de randonnées, par exemple, y sont nombreux et la présence d’un endémisme naturel plus conséquent peuvent expliquer un écotourisme plus facile à valoriser.

Cependant, Maurice n’a rien à se reprocher. Ses dernières années, bien que la destination Maurice est toujours prisée sur l’échiquier touristique internationale, l’île a souffert d’une banalisation de la formule plage/hôtel qui est moins présente sur l’île de la Réunion. Partir à Maurice pour faire de la rando ou du trekking n’est plus tellement anecdotique aujourd’hui, la tendance change.  

Maurice, un modèle pour le tourisme responsable de l’Océan Indien

Malgré des campagnes publicitaires effectuées à l’échelle nationale, la notion de tourisme responsable en est encore à ses balbutiements.
Comment Maurice pourrait-elle être enfin un modèle pour le tourisme responsable dans la zone Océan Indien ?
  trekking Maurice

Marijke Besselinke :
Par des campagnes de sensibilisation encore et encore… Mais aussi par l’effort accru du gouvernement à travailler en collaboration avec les acteurs du tourisme locaux.
Aujourd’hui certains hôtels de luxe de l’île ainsi que des usines de textile et des hôtels touristiques se sont mis à l’énergie solaire où emploient des travailleurs issus de la région sud de Maurice.
L’île devrait arriver bientôt à concilier tourisme de masse et respect de l’environnement.

Voir Aussi : 


Ecotourisme sur l’île maurice – rencontre avec Marijke Besselinke | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Rédaction Voyageons-Autrement

Facebook

Partagez cet article

Une autre façon de soutenir Voyageons-autrement, média indépendant, gratuit et sans Pub c'est aussi de partager cet article. Merci d'avance 😉

Découvrez nos abonnements

Les commentaires sont fermés.

Informations utiles pour voyager

La Jordanie : nouveau paradis des sportifs Les offres sportives de Jordanie...

Les chauffe-eau solaires obligatoires en Outre-mer De par sa position géographique, l'outre-mer peut profiter de l'énergie solaire, en se fixant des objectifs spécifiques pour toutes les constructions neuves...

La Feuille de Chou est (presque) partout, merci à vous ! La diffusion du 1er numéro de la Feuille de Chou (trimestriel gratuit lancé par Voyageons-autrement) a été un véritable succès grâce à l'implication et la...

Revue de presse voyage et écotourisme Revue de presse internet sur Voyageons-Autrement.com...

Posada Amazonas - Ecolodge Amazonie péruvienne - Routard et écotourisme au Pérou Posada Amazonas propose aux touristes un hébergement entièrement écologique au coeur de la réserve nationale de Tambopata, situé...

La plongée écovolontaire se penche sur le cas des dauphins de Rangiroa Au milieu du Pacifique Sud, Rangiroa est le plus grand atoll de Polynésie française et la première destination touristique de l’archipel des...

RECEVEZ LA VERSION NUMERIQUE DE LA FEUILLE DE CHOU* PAR MAIL * Le canard pas comme les autres

DANS LE DOSSIER VOYAGEONS-AUTREMENT :

Tourisme responsable Maurice

voir la carte
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda