#TourismeDurable
La feuille de chou du tourisme durable
         

Entre l'Hekla et l'océan - voyage aventure Islande

Nomade Aventure

à partir de 2899.00 €
Durée : 8 jours

Voir sur Nomade Aventure

Description

L'Hekla, des écrits du Moyen Age le décrivent comme une des entrées de l'enfer. Et pour cause, difficile de trouver volcan plus actif en Islande alors que la concurrence ne manque pas. Nous vous proposons un magnifique trekking entre cette montagne solitaire et l'océan. Aux espaces noirs et rudes de lave et de cendre succèdent la vallée glaciaire de Thórsmörk. Comme quoi de l'enfer au paradis il n'y a qu'un pas. Encore un effort pour franchir le col des cinq cairns entre les glaciers Mýrdalsjökull et Eyjafjallajökull, et finir côté mer au pied de la chute d'eau de SKógafoss. De refuge en refuge, cette randonnée s'adresse aux amoureux de la nature. L'Hekla, des écrits du Moyen Age le décrivent comme une des entrées de l'enfer. Et pour cause, difficile de trouver volcan plus actif en Islande alors que la concurrence ne manque pas. Nous vous proposons un magnifique trekking entre cette montagne solitaire et l'océan. Aux espaces noirs et rudes de lave et de cendre succèdent la vallée glaciaire de Thórsmörk. Comme quoi de l'enfer au paradis il n'y a qu'un pas. Encore un effort pour franchir le col des cinq cairns entre les glaciers Mýrdalsjökull et Eyjafjallajökull, et finir côté mer au pied de la chute d'eau de SKógafoss. De refuge en refuge, cette randonnée s'adresse aux amoureux de la nature.

Difficulté : Dynamique +

Les tarifs en fonction des dates de départ
dateprix
01/07/20182899 €
08/07/20182899 €
15/07/20182899 €
22/07/20182899 €
29/07/20182899 €
05/08/20182899 €
12/08/20182959 €
19/08/20182899 €

Direction l'Islande

Vol à destination de Keflavík. Accueil et transfert à Reykjavík. Dîner libre et nuit en guesthouse.

Type d'hébergement : en guest house

Reykjavik - Hekla - Dalakofi

C'est parti. Notre groupe quitte la capitale dans la matinée, avec à l'horizon la silhouette solitaire de notre vedette. Nous nous engageons sur la piste de Dómadalur et ses paysages à part, que nous quittons bientôt pour approcher du volcan. Nous finissons par quitter notre bus et notre trek commence au pied d'un cratère adjacent, rougeoyant pour accéder à un plateau qui prolonge la montagne. Le plateau franchir c'est Krákatindur autre montagne à la forme bien particulière qui nous montre la marche à suivre à travers laves, cendres, sables, mousses. Le paysage est aride, pas une seule rivière dans les parages, et c'est rare en Islande car l'eau n'est jamais loin même en plein désert. Arrivée en fin de journée à notre premier refuge.

Type d'hébergement : au refuge

Dalakofi - Hrafntinnusker

De Dalakofi nous suivons le chemin des premières fumerolles qui en annoncent d'autres qui en annonceront encore et ce durant cette journée. Nous quittons ainsi le système volcanique de Hekla pour entrer dans une vaste caldeira aux bords érodés, coiffée par le petit glacier Torfajökull, aux entrailles rongées par le feu. Nous finissons par aborder les versants couverts d'éclats noirs de Hrafntinnusker, le récif noir de corbeau, belle métaphore pour décrire l'obsidienne qui en couvre ses flancs. Arrivée au refuge de Hrafntinnusker en fin de journée. Si le cœur nous en dit et la météo nous le permet, nous finirons par l'ascension de Södull, petite crête qui passerait presque inaperçu mais qui offre de son sommet une vue extraordinaire et panoramique sur les hautes terres.

Type d'hébergement : au refuge

Hrafntinnusker - Hvanngil

Toujours sur notre vaste plateau, laissant le Torfajökull sur notre gauche nous nous retrouvons sur le fameux Laugavegur, parcours de trek le plus célèbre d'Islande. Des hauteurs nous dominons un autre plateau pour en descendre les fortes pentes, par les sentiers buissonniers, snobant le lac Álftavatn à nos pieds pour finir la journée à Hvanngil. Les derniers solfatares rencontrés avant d'entamer notre descente ne sont plus qu'un souvenir mais quel souvenir. Sur notre chemin des chaînes parallèles vertes et noires succèdent aux couleurs pastel de la caldeira qui enserre Hrafntinnusker.

Type d'hébergement : au refuge

Hvanngil - Emstrur

Nous sommes à l'orée du désert de Mælifellssandur, noir désert de sable qui vient toucher les abords du glacier Mýrdalsjökull. Peu à peu notre parcours nous rapproche du glacier duquel un violent torrent nous sépare mais nous profitons d´un gigantesque panorama, laissant de côté quelques étranges montagnes coniques vertes sur le désert noir, comme laissées au hasard sur le plateau. Au niveau de nos pieds les ronds de sorcières ne cessent de nous étonner et le paysage finit par devenir rocailleux formant des moraines, couvertes il n'y pas si longtemps de glace. S'il est question de réchauffement climatique le glacier d'Entujökull en est une des principales manifestations, reculant de plusieurs dizaines de mètres par an. Nous longeons une rivière glaciaire infranchissable jusqu'à notre refuge.

Type d'hébergement : au refuge

Emstrur - Thórsmörk

Nous retrouvons le Laugavegur, que nous avions délaissé hier pour approcher le glacier. Une passerelle nous permet de franchir en toute sécurité notre impétueuse rivière de la veille pour longer les superbes gorges de la Markarfljót atteignant vite bien plus qu´une centaine de mètres de profondeur. L'étrange montagne de Einhyrningur située sur l'autre rive nous domine avec le massif des Tindfjöll en toile de fond. Au loin l'Eyjafjallajökull désormais célèbre mais tout aussi imprononçable annonce les massifs de bouleaux arctiques de la vallée de Thórsmörk que nous gagnons en fin de journée. Canyons aux parois abruptes taillés par d´innombrables cours d´eau forment un nouvel ensemble résultat d´éruption sous-glaciaires.

Type d'hébergement : au refuge

Thórsmörk - Fimmvörduháls - Reykjavík

Ascension jusqu'au col de Fimmvörduháls par un sentier tantôt aérien tantôt empruntant de larges plateaux, dominant toujours gorges, canyons et le glacier Godalandsjökull. Un dernier raidillon et nous sommes au cœur des deux cratères et des deux coulées de lave nés de la brève et inattendue éruption de mars 2010. En quelques semaines à peine deux cratères d´environ 80 mètres hauteur virent le jour. Nous finissons sur ces terres qui comptent parmi les plus jeunes de la planète pour redescendre dans la vallée, qui marque la fin de notre trek. Transfert en ville. Arrivée en début de soirée, dîner libre. Nuit en guesthouse.

Type d'hébergement : en guest house

Retour en France

Transfert pour l'aéroport de Keflavik et départ pour Paris.


Voir sur Nomade Aventure

Sélectionnez votre destination et recevez des offres voyage sur mesure !

Cochez cette case pour valider vos choix : recevoir nos bons plans et la newsletter de Voyageons-Autrement

Informations utiles pour voyager

A Toulouse, prochain rendez-vous des Traveler On Stage…. Les Traveler On Stage (TOS pour les intimes) sont des soirées ou évènements où des voyageurs ordinaires viennent raconter des voyages extraordinaires. Le...

L'Islande, cap au sud! Un top 5 du sud de l'Islande version nature...

Cap vers le grand frisson avec 66°NORD A l’heure où l’on parle de plus en plus du voyage en direct, 66°Nord propose un modèle original qui fonctionne parfaitement. A la fois réceptif et tour opérateur, l’équipe...

EarthCheck, quel référentiel pour quel avenir ? Pas facile de choisir au sein d’une nébuleuse de normes et de labels souvent peu identifiés par le grand public. Et pourtant, si l’on a la volonté réelle de faire...

32e Festival International du Film d’Environnement Du 3 au 10 février prochain, le 32e Festival International du Film d’Environnement (FIFE) va se tenir dans 14 salles d’Ile de France. Une manifestation gratuite...

Aurores boréales : la chasse est ouverte ! Cap sur la Laponie finlandaise !...

Les Voyagistes pour Islande

10 ANS DE TOURISME DURABLE
L'actu en continu