#TourismeDurable
La feuille de chou du tourisme durable
         

Croisière naturaliste au Spitzberg - voyage scientifique & observation de la nature

Escursia

à partir de 5590.00 €
Durée : 11 jours

Voir sur Escursia

Descriptif de votre voyage

Observation de la faune et de la flore du Svalbard

Le Spitzberg est le lieu idéal pour découvrir une nature à l'état brut loin de toute civilisation, notamment pour observer de nombreuses espèces d'oiseaux et d'animaux polaires. Accompagnés de votre guide naturaliste et photographe, nous vous emmenons sur les sites les plus propices à l'observation. La faune est omniprésente : colonies d'oiseaux, morses, ours blanc, rennes, phoques, bélugas... D'autres observations se font depuis le bateau ou l'annexe, à hauteur de l'animal. La flore se développe peu car l'activité bactérienne est faible ; sauf là où d'importantes colonies d'oiseaux s'installent : leurs déjections fertilisent alors le sol qui peut parfois se couvrir d'une couche végétale.

Votre progression au sein du Spitzberg se fera en fonction des zones favorables à la découverte animale et végétale. Vous consacrerez ainsi le temps nécessaire pour dénicher les meilleures opportunités d'observation. Le capitaine du bateau et votre guide tenteront notamment de vous rapprocher au plus près des ours polaires.
Points forts:

Le « plus » nature :

Cet environnement rude n'a pas empêché de nombreuses espèces animales de s'y installer. Vous pourrez rencontrer tout au long de votre séjour des renards polaires, des rennes et « le Seigneur de ces lieux », l'ours blanc. Vous aurez peut-être la chance aussi d'apercevoir des phoques, annelés ou barbus, des bélugas nageant auprès du bateau ou encore des morses.

La flore du Spitzberg est réduite car le sous-sol est gelé en permanence : vous pourrez néanmoins découvrir le saule arctique et le boulot nain. Ces arbustes sont bien souvent au ras du sol afin d'être protégés du vent fréquent et parfois intense.

Le plus « oiseaux » :

L'archipel du Svalbard possède une des plus grandes concentrations d'oiseaux de l'Atlantique Nord. À l'approche de l'été des centaines de milliers d'oiseaux viennent y nicher, dont la plupart sont des oiseaux marins. Vous pourrez observer des macareux moines, des mouettes tridactyles, des sternes arctiques, des colonies de guillemots composées de plus de 100 000 couples… Le lagopède, quant à lui, a fait du Spitzberg son habitat naturel ; et le mergule nain est probablement l'espèce la plus répandue durant la période de nidification, avec plus de 2 millions de couples.

Le plus « paysages » :

60% de l'archipel du Svalbard est recouvert de glaciers. Depuis de nombreuses années, les glaciers ont reculé. Ils peuvent connaître le phénomène de « surge », c'est-à-dire une brusque avancée de plusieurs kilomètres (30 à 40m par jour !) pour devenir stables et rester immobiles pendant des années. Même si ce ne sont que des petits icebergs (comparés à ceux existants au Groenland ou en Antarctique), ils atteignent leur taille maximale en avril et leur taille minimale en août. La capitale du Spitzberg, Longyearbyen, appartient à la région la moins glacée de l'archipel car située plus au Sud, le climat y est plus continental.

Détails de votre voyage : SPITZBERG 11 jours /10 nuits

Jour 1 : Paris – Oslo

Rendez-vous à l'aéroport de Paris Charles de Gaulle où vous retrouvez votre guide. Vol international pour Oslo où vous passez la nuit. Selon les horaires d'arrivée, vous pourrez en profiter pour visiter le cœur historique, le musée d'Histoire Naturelle ou encore le splendide jardin botanique …

Dîner et soirée libre.
Jour 2 : Oslo – Longyearbyen

Transfert matinal vers l'aéroport d'Oslo pour rejoindre Longyearbyen. A votre arrivée à l'aéroport, vous ralliez le port où l'équipe du bateau vous attend. Présentation de l'équipage, visite du bateau, démonstration des consignes de sécurité. Une fois installé, votre croisière commence.

La croisière ne suit pas un itinéraire fixe, au lieu de cela, dans le style d'une véritable expédition, chaque journée sera planifiée en fonction des zones favorables à l'observation animalière, de l'état des glaces ainsi que des conditions météorologiques. Les distances sont relativement courtes dans l'archipel et comme il n'y a pas de traversées océaniques, les mers sont habituellement calmes. Pendant les neuf prochains jours, vous visiterez des mers couvertes de glace, des fjords avec des paysages époustouflants et des glaciers. Vous serez éblouis par la beauté sauvage de la nature arctique. Vous profiterez pleinement des longues journées de l'été polaire, où le soleil ne se couche jamais. L'occasion pour vous d'admirer encore un peu plus la faune arctique : émerveillés par un soleil de minuit étincelant, cherchez au loin le souffle des baleines : ici les rorquals bleus et communs viennent passer l'été. Peut-être serez-vous chanceux et assisterez à un saut de baleine à bosse.

Au détour d'une île, nous irons en zodiac à la rencontre des sternes arctiques. Ces oiseaux parcourent chaque année les 30.000 km qui séparent l'Arctique de l'Antarctique pour venir se reproduire ici. Attention donc à vos têtes car elles peuvent être féroces pour protéger leurs précieux nids ! Il s'agit également d'espèces protégées que nous nous efforcerons de ne pas déranger.
Jour 3 et 4 : Le nord-ouest du Spitzberg

Le village scientifique de Ny-Ålesund est situé dans la baie du Roi « Kongsfjorden ». C'est d'ici que Roald Amundsen et Umberto Nobile ont commencé leurs expéditions héroïques au pôle Nord dans les années 1920. Deux autres tentatives courageuses pour atteindre le pôle Nord ont commencé sur l'île des Danois « Danskøya » à la fin du 19 ème siècle.

Cette partie du Spitzberg offre une multitude de fjords grandioses. Le fjord de l'amour «Liefdefjorden », est bordé de sommets enneigés où nous pourrons observer de nombreux eiders à duvet et des oies à bec court qui y nichent. Dans la baie de la Croix « Krossfjorden », nous observerons le glacier du 14 juillet « Fjortende Julibreen », au front magnifiquement sculpté.

Sur la rive-nord de celle-ci, nichent sur les falaises une petite colonie de guillemots de Brünnich et de macareux moines. Le fjord Rouge « Raudfjorden » est une zone d'une immense beauté naturelle, dominée par de magnifiques glaciers. Vous pourrez y observer une immense colonie de Brünnich et de mouettes tridactyles mais aussi d'autres colonies plus petites. Cette concentration d'oiseaux attire les renards polaires et les ours qui sont assez souvent observables.
Jour 5 et 6 : Détroit de Hinlopen et Alkefjellet

Si la glace le permet, nous entrerons dans le détroit de Hinlopen « Hinlopenstretet » qui sépare l'île du Spitzberg et l'île de la Terre du Nord-Est « Nordaustlandet », large de 10 à 60 kilomètres sur environ 150 kilomètres. Voici Alkefjellet qui signifie en norvégien « falaise à oiseaux », gigantesque falaise basaltique, qui abrite environ 100 000 guillemots de Brünnich. Il y a été recensé sur l'ensemble de l'archipel du Svalbard plus de 140 colonies ne représentant pas moins de 850 000 couples. Nous pourrons aussi continuer dans la magnifique baie de Palanderbukta ou encore dans la baie Feuille-de-Trèfle « Kloverbladbukta » sur l'île de la Terre du Nord-Est. Sur cette dernière la faune est présente en grande quantité : rennes, bernaches, labbes.

Jour 7 et 8 : Les îles du Nord et de l'Est

L'île de la Terre du Nord-Est est recouverte d'une immense calotte glaciaire et fascine aussi bien les naturalistes que les historiens. Il y a d'énormes façades glaciaires, entrecoupées de centaines de chutes d'eau. L'île de Barents « Barentsoya » et l'île d'Edge « Edgeoya » offrent de magnifiques paysages et une vaste toundra. Vous avez de grandes chances de rencontrer des morses, des renards arctiques et des rennes.

Jour 9 et 10 : Le sud-ouest du Spitzberg

Le Hornsund est l'un des plus beaux fjords du Spitzberg, il est composé d'une dizaine de glaciers spectaculaires et de sommets montagneux imposants qui forment un paysage époustouflant. Par beau temps, on peut apercevoir au loin le Hornsundtind, mesurant 1431 mètres, la plus haute montagne du sud du Spitzberg.

Le Hornsund est un lieu de prédilection pour certains ours polaires qui viennent chasser les phoques qui se reposent sur la banquise. Régulièrement, le long des côtes ou près des fronts glaciaires, nagent des bélugas.

Lors de notre dernière journée, nous mouillerons au large de Longyearbyen et profiterons de notre dernière nuit à bord pour raconter les récits de notre voyage.

Jour 11 : Longyearbyen – Oslo - Paris

Après un dernier petit déjeuner à bord du bateau, vous débarquez aux alentours de 10h au port Longyearbyen où vous pourrez acheter quelques souvenirs. Puis transfert vers l'aéroport et vol international pour Paris Charles de Gaulle via Oslo. Vous arrivez en début de soirée à Paris.

Déjeuner libre.


Voir sur Escursia

Sélectionnez votre destination et recevez des offres voyage sur mesure !

Cochez cette case pour valider vos choix : recevoir nos bons plans et la newsletter de Voyageons-Autrement

Informations utiles pour voyager

Retrouver une âme d’enfant au Festival Passion Robinson Petit tour d’horizon du festival international des cabanes, roulottes et habitat premier » qui fête ses 12 ans et qui accueille chaque année davantage de...

Caroline Mignon, nouvelle directrice de l'ATES L'ATES (Association Tourisme Equitable et Solidaire) a accueilli mi-janvier une nouvelle directrice Caroline Mignon pour remplacer Julien Buot qui continue de son côté...

Voyage et tourisme responsable Les voyages équitables et solidaires représentent une aide au développement local - L'écotourisme cherche à impliquer les communautés locales...

Posada Amazonas - Ecolodge Amazonie péruvienne - Routard et écotourisme au Pérou Posada Amazonas propose aux touristes un hébergement entièrement écologique au coeur de la réserve nationale de Tambopata, situé...