#TourismeDurable
La feuille de chou du tourisme durable
         

Des oiseaux aux mammifères marins - voyage scientifique Islande & observation de la nature

Escursia

à partir de 4490.00 €
Durée : 13 jours

Voir sur Escursia

Descriptif de votre voyage

le sublime perdue au cœur de l'Atlantique Nord

Au pays de la glace et du feu, l'Islande recèle des plus beaux paysages et des plus belles lumières de notre planète au milieu desquels une faune unique se laisse observer le plus souvent dans des conditions époustouflantes. Nous partirons à la rencontre d'une multitude d'espèces d'oiseaux mais aussi des mammifères comme le renard polaire, les phoques gris, veaux-marins et différentes espèces de baleines.
Points forts:

Une faune abondante et variée :

Grandes colonies d'oiseaux de mer : Macareux moine, Guillemot à miroir et de Brünnich, Mouette tridactyle…
Plongeon catmarin et imbrin, Lagopède alpin
Limicoles : Pluvier doré, Courlis corlieu, Bécassine des marais, Phalaropes à bec étroit et à bec large…
Spécialités : Garrot d'Islande, Arlequin plongeur, Faucon gerfaut, Pygargue à queue blanche, Labbe à longue queue et Bruant des neiges.
Mammifères de la mer et de la terre : phoque gris et veau-marin, renard polaire, cétacés...le sublime perdue au cœur de l'Atlantique Nord

Détails de votre voyage : ISLANDE 13 jours /11 nuits

Jour 1 : Paris – Keflavik - Borgarnes

Vol de Paris pour Keflavík, l'aéroport Islandais est situé à la pointe de la péninsule de Reykjanes, 50 kilomètres à l'ouest de Reykjavik.

À peine le minibus récupéré nous sommes directement immergés dans l'atmosphère volcanique de l'île. Les limicoles sont d'ores et déjà omniprésents en cette période de reproduction : huîtrier-pie, chevalier gambette, courlis corlieu et pluvier doré nous repèrent dès notre sortie du véhicule. Nous débutons notre séjour par un arrêt près du phare de Garður pour observer nos premiers oiseaux marins comme le puffin des anglais ou l'océanite tempête avant de prendre la route pour Borgarnes où nous passons la nuit. Une balade près de l'hôtel devrait nous permettre d'entendre la « croule » de la bécasse des bois en bordure de forêt mais aussi d'observer des familles de sizerin flammé nourrissant leur nichée ainsi que de scruter les éventuels déplacements du majestueux pygargue à queue blanche, hôte de ces lieux.
Jour 2 : Presqu'île de Snaefellsnes – Côté sud

C'est en longeant la côte sud de la presqu'île de Snæfellsnes que nous découvrons nos premiers paysages riches en couleurs, surplombé par le seul stratovolcan de l'île : le Snaefellsjökull et son imposant glacier. Nos différents arrêts nous permettent d'observer nos premiers plongeons de catmarins et imbrins avec leur magnifique plumage nuptial ainsi qu'une importante colonie de phoques veau-marin.

Nous déjeunons à Büðir, connu pour sa petite chapelle noire en bordure d'une petite baie très appréciée par de nombreux groupes d'eiders à duvet au milieu desquels se cache peut être une espèce plus rare : l'eider à tête grise.

Nous poursuivons par les falaises sculptées d'Arnarstapi et la rencontre de nos premiers arlequins plongeurs. Nous terminons près du phare d'Öndverðarnes pour nous « poser » tranquillement près d'une colonie d'alcidés avec de belles opportunités d'observer et photographier les guillemots de Brünnich.

Jour 3 : Presqu'île de Snaefellsnes – Côté nord

Cette nouvelle journée débute près de la petite ville de Rif. Les amateurs de photos se souviendront certainement de cette rencontre avec une des plus importantes colonies de sternes arctiques islandaises comptant plus de 5 000 couples. Les importants rassemblements de phalarope à bec étroit, pouvant compter plusieurs centaines d'individus, ne nous laisserons pas non plus insensible.

Un peu plus loin, un arrêt dans le port de Ólafsvík permet d'observer de nombreuses espèces de laridés dont le Goéland bourgmestre et à ailes blanches, deux goélands arctiques. Nous continuons ensuite notre route le long de la côte en direction de Stykkishólmur.

Jour 4 : Ile de Flatey - Latrabjarg

Après notre petit-déjeuner, nous embarquons avec notre minibus à bord d'un ferry afin de traverser la baie de Breiðafjörður. A mi-chemin, nous débarquons à pied sur la charmante petite île de Flatey, véritable havre de paix, avec ses petites maisons colorées où règne un calme paisible (dans la mesure où, bien-sûr, vous ne vous approchez pas trop près d'une des colonies de sternes arctiques … toujours toutes proches).

Nous passons la journée en ces lieux, le véritable coup de cœur du séjour, où nous avons tout le loisir de marcher tranquillement ou simplement s'asseoir pour admirer et photographier les hôtes toujours très familiers de cette île comme les bruants des neiges, les guillemots à miroirs, les macareux moines ou les phalaropes à bec étroit. L'île de Flatey est aussi un des uniques sites où se reproduit le rare et coloré phalarope à bec large.

Nous reprenons en fin d'après-midi un nouveau ferry pour terminer la traversée de la baie et nous ramener à notre minibus afin de prendre la route de Látrabjarg. Après un bon dîner local, nous profitons du soleil de minuit pour partir à la recherche du renard polaire autour de notre chambre d'hôtes.

Jour 5 : Latrabjarg – fjords nord de la baie de Breiðafjörður

C'est au bord des imposantes falaises de Látrabjarg avec leurs 440 mètres de haut sur plus de 14 kilomètres que nous passons cette nouvelle journée. Ce bout de terre, le plus occidental d'Europe, n'est autre que l'emplacement d'une des plus importantes colonies d'oiseaux marins du monde avec plusieurs millions d'oiseaux créant un spectacle inoubliable selon leurs allées et venues entre les falaises et la mer.

Lieu magique et unique pour l'observation et la photographie des macareux moine, d'autres espèces comme le pingouin torda, la mouette tridactyle ou le fulmar boréal ne nous laisse pas indifférents par leur nombre et l'ambiance sonore qu'ils y créent.

Avec chance, peut être surprendrons-nous un renard polaire venu chercher son petit déjeuner au milieu de cette cacophonie ! Ou peut-être assisterons-nous à la prédation ou la chasse d'un grand corbeau, d'un goéland bourgmestre ou d'un faucon gerfaut, les trois grands maîtres de ces lieux.
Jour 6 : Fjords nord de la baie de Breiðafjörð

Départ le matin pour une journée où nous sillonnons les grands fjords de l'ouest où le plus rare et majestueux pygargue à queue blanche se reproduit bien en sécurité sur des îlots rocheux.

Nous traversons ensuite des hauts plateaux parsemés de petits lacs, repères de nombreux limicoles - harelde boréale ou cygne chanteur - mais surtout zone de chasse privilégié du faucon gerfaut. Nous arrivons à Holmavik en soirée pour y passé la nuit. La balade post-dîner sera peut-être l'occasion d'observer le petit rorqual, présent dans la baie face à l'hôtel.
Jour 7 : Presqu'île de Vatnsnes

Après une bonne nuit dans la petite ville de Holmavik nous nous dirigeons vers la presqu'île de Vatnsnes où différents arrêts sont consacrés à l'observation et à la photographie des petites colonies de phoques réparties tout au long de la presqu'île. Plus loin, dans un estuaire avant d'arriver à Vatnsnes, une petite colonie de Goéland cendré nous attend avec quelques labbes parasites rodant toujours.

Jour 8 : Godafoss – Husavik

Matinée de transfert en direction d'Húsavík avec quelques petits arrêts en route afin de dénicher des familles d'oie à bec court nichant dans les grandes vallées glaciaires que nous traversons mais aussi pour contempler les fameuses chutes d'eau de Godafoss. Húsavík est considérée comme la capitale européenne du « Whale Watching » (observation des baleines), c'est donc à bord d'un ancien bateau de pêche reconverti, qu'en fin d'après-midi, vêtus d'une combinaison pour ne pas avoir froid et accompagnés d'un chocolat chaud et d'un roulé à la cannelle (spécialité locale) que l'équipage nous guide à la rencontre de ces grands cétacés. Parmi les 10 espèces de mammifères marins observées dans la baie d'Húsavík, l'espèce phare de cette sortie est sans nul doute la baleine à bosse qui nous gratifiera peut être de sauts comme elle seule sait le faire, ou, comme en 2015 peut être aurons-nous la chance de voir également apparaitre la majestueuse baleine bleue…

Jour 9 : Delta d'Oxcarfjordur, Dettifoss, Soflatares

Matinée spéciale « Toundra arctique». C'est dans un paysage complètement différents de ceux rencontrés depuis le début du séjour que nous passons la matinée au milieu d'une colonie de grand labbe, où bécasseau variable, pluvier doré et lagopède alpin ne seront toujours pas bien loin.

Nous passons ensuite l'après-midi auprès des imposantes chutes d'eau de Dettifoss, considérées comme les plus puissantes d'Europe, et des solfatares de Namafjall avant de gagner notre hébergement à une vingtaine de kilomêtres du lac Mývatn.

Jour 10 et 11 : Myvatn

Un passage par le Lac Mývatn représente une immersion dans une nature très puissante et primitive mais où l'homme a su développer et conserver des traditions telles que la cuisson du pain dans le sol brûlant ou le fumage de la truite.

Avant de goûter à ces spécialités nous remontons à pied la rivière Laxa où les femelles de garrot d'Islande et arlequin plongeur élèvent leur canetons dans les remous du torrent et où l'œil attentif du mythique faucon gerfaut nichant à proximité, est toujours aux aguets, cherchant un pluvier doré ou un lagopède alpin trop étourdi pour nourrir sa progéniture. Le lac Mývatn est surtout le site le plus important d'Islande pour les oiseaux d'eau. C'est dans ce lieu que l'on rencontre la plus grande diversité et le plus grand nombre de canards, oies, harles, garrot et autres plongeons. Avant de passer du côté de l'unique et récente colonie islandaise de labbe à longue queue, nous découvrons à pied les paysages contrastés et colorés de fumerolles, cratères et coulées de lave anciennes ou plus récentes voire encore chaudes.

Avant notre retour à l'hébergement en fin de journée nous pourrons prendre un bain thermal dans une eau entre 36 et 40°C.

Jour 12 : Myvatn, Reykjavik, retour en France

Nous quitterons le lac pour un long transfert vers Reykjavik et découvrir les vastes espaces de l'Ouest islandais. Après un périple ponctué d'observations ornithologiques à travers les meilleurs sites de reproduction d'Oie à bec court, nous arriverons en milieu d'après-midi à Keflavik pour bénéficier des derniers Hot Spot ornithologiques islandais. Notre vol de nuit après le diner nous ramène à Paris pour la fin de ce séjour.

Jour 13 : Paris

Arrivée à Paris en début de matinée.

NB : Cet itinéraire est donné à titre indicatif : selon les conditions météorologiques, les contraintes opérationnelles ou un événement d'intérêt ponctuel, votre guide pourra le modifier pour votre sécurité et le bon déroulement du séjour.


Matinée de transfert en direction d'Húsavík avec quelques petits arrêts en route afin de dénicher des familles d'oie à bec court nichant dans les grandes vallées glaciaires que nous traversons mais aussi pour contempler les fameuses chutes d'eau de Godafoss. Húsavík est considérée comme la capitale européenne du « Whale Watching » (observation des baleines), c'est donc à bord d'un ancien bateau de pêche reconverti, qu'en fin d'après-midi, vêtus d'une combinaison pour ne pas avoir froid et accompagnés d'un chocolat chaud et d'un roulé à la cannelle (spécialité locale) que l'équipage nous guide à la rencontre de ces grands cétacés. Parmi les 10 espèces de mammifères marins observées dans la baie d'Húsavík, l'espèce phare de cette sortie est sans nul doute la baleine à bosse qui nous gratifiera peut être de sauts comme elle seule sait le faire, ou, comme en 2015 peut être aurons-nous la chance de voir également apparaitre la majestueuse baleine bleue…

Jour 9 : Delta d'Oxcarfjordur, Dettifoss, Soflatares

Matinée spéciale « Toundra arctique». C'est dans un paysage complètement différents de ceux rencontrés depuis le début du séjour que nous passons la matinée au milieu d'une colonie de grand labbe, où bécasseau variable, pluvier doré et lagopède alpin ne seront toujours pas bien loin.

Nous passons ensuite l'après-midi auprès des imposantes chutes d'eau de Dettifoss, considérées comme les plus puissantes d'Europe, et des solfatares de Namafjall avant de gagner notre hébergement à une vingtaine de kilomêtres du lac Mývatn.

Jour 10 et 11 : Myvatn

Un passage par le Lac Mývatn représente une immersion dans une nature très puissante et primitive mais où l'homme a su développer et conserver des traditions telles que la cuisson du pain dans le sol brûlant ou le fumage de la truite.

Avant de goûter à ces spécialités nous remontons à pied la rivière Laxa où les femelles de garrot d'Islande et arlequin plongeur élèvent leur canetons dans les remous du torrent et où l'œil attentif du mythique faucon gerfaut nichant à proximité, est toujours aux aguets, cherchant un pluvier doré ou un lagopède alpin trop étourdi pour nourrir sa progéniture. Le lac Mývatn est surtout le site le plus important d'Islande pour les oiseaux d'eau. C'est dans ce lieu que l'on rencontre la plus grande diversité et le plus grand nombre de canards, oies, harles, garrot et autres plongeons. Avant de passer du côté de l'unique et récente colonie islandaise de labbe à longue queue, nous découvrons à pied les paysages contrastés et colorés de fumerolles, cratères et coulées de lave anciennes ou plus récentes voire encore chaudes.

Avant notre retour à l'hébergement en fin de journée nous pourrons prendre un bain thermal dans une eau entre 36 et 40°C.

Jour 12 : Myvatn, Reykjavik, retour en France

Nous quitterons le lac pour un long transfert vers Reykjavik et découvrir les vastes espaces de l'Ouest islandais. Après un périple ponctué d'observations ornithologiques à travers les meilleurs sites de reproduction d'Oie à bec court, nous arriverons en milieu d'après-midi à Keflavik pour bénéficier des derniers Hot Spot ornithologiques islandais. Notre vol de nuit après le diner nous ramène à Paris pour la fin de ce séjour.

Jour 13 : Paris

Arrivée à Paris en début de matinée.

NB : Cet itinéraire est donné à titre indicatif : selon les conditions météorologiques, les contraintes opérationnelles ou un événement d'intérêt ponctuel, votre guide pourra le modifier pour votre sécurité et le bon déroulement du séjour.


Voir sur Escursia

Sélectionnez votre destination et recevez des offres voyage sur mesure !

Cochez cette case pour valider vos choix : recevoir nos bons plans et la newsletter de Voyageons-Autrement

Informations utiles pour voyager

Aurores boréales : la chasse est ouverte ! Cap sur la Laponie finlandaise !...

Rail and Ride : Un train d'avance sur les voyages nature Rail and Ride donne les clefs pour voyager aux quatre coins de l'europe grace à la mobilité douce....

bynativ, le voyage en direct pour dénicher les pépites de l’ailleurs ! Depuis sept ans déjà, bynativ propose sur son site des voyages en direct avec des partenaires locaux où l’expérience humaine est au cœur...

Les voyageurs du monde ont leur festival : il aura lieu à Paris les 18 et 19 juin prochain 2 jours de rencontres à Paris, de projections pour voyager mieux, pour voyager conscient...

Paris Yves-Robert : 3e Auberge de Jeunesse la plus écologique au monde ! Hostelling International (HI) organise chaque année les Hostel Awards qui récompensent les meilleures Auberges de Jeunesse dans cinq catégories...

66° Nord : se sentir vibrer en kayak… Pour avoir découvert rapidement toute la magie qu’il y avait à parcourir les fabuleux paysages du Grand nord en kayak, les équipes de 66° Nord ont concocté une quinzaine...

Les Voyagistes pour Islande

10 ANS DE TOURISME DURABLE
L'actu en continu