#TourismeDurable

L’écotourisme, nouveau faire-valoir des grands groupes ?

| 12 décembre 2017 • Mis à jour le 12.12.2017 à 9h25
Thèmatique :  Acteur privé   Initiative privée   Tourisme de masse 
         

Peut-on “fabriquer” l’écotourisme? Ou n’y a-t-il pas un profond paradoxe entre l’esprit d’un tourisme naturel, écologique, simple, et celui d’entreprises qui le bâtissent de toutes pièces, dans un lieu prédéterminé, au milieu du béton et des “cottages” grand luxe? Récemment a ouvert à proximité de Marne La Vallée le parc Villages Nature® Paris, conçu conjointement par les groupes Euro Disney et Pierre et Vacances / Centers Parcs : paradis écotouristique ou jolie poudre aux yeux ?

Apprendre à lire derrière l’étiquette

Quand on est un peu (ou beaucoup) écolo dans l’âme, on apprend généralement à se méfier du greenwashing, qui consiste de la part des entreprises à mettre du “vert” partout, à s’afficher durable sans qu’aucune éthique n’existe réellement – voire qu’aucune preuve ne soit faite d’une véritable démarche durable.  De même que quand on est végétarien ou végane, surtout si on l’est depuis plusieurs années, on rit jaune devant les produits étiquetés “végétaux” de marques comme Fleury Michon ou Le Gaulois, qui surfent honteusement sur la tendance en continuant parallèlement d’élever des poules en cage et d’abattre des cochons dans des conditions atroces – sans oublier de jouer sur la confusion et la méconnaissance du grand public, et en n’hésitant pas ainsi à qualifier de vegan des produits contenant œufs ou produits laitiers…

Bref, vous me suivez ?

Villages Nature® Paris, un nouveau Center Parcs à quelques kilomètres de Disneyland

Du coup, quand on voit ouvrir un nouveau Center Parcs qui n’en n’est pas un, à quelques kilomètres de Disneyland, avec piscines à tout-va, cottages de luxe, ferme et animaux pour les enfants, le tout sous l’étiquette “green”… on peut faire un peu la moue. Et avoir envie de creuser pour être sûr de ne pas tomber non plus dans le voyageur-sceptique-et-hautain-à-tendance-parano.

Une démarche qualifiée de “durable”

Le complexe, encore tout récent (à peine deux mois d’ouverture) propose donc à ses visiteurs de profiter de bassins immenses, de super toboggans, de spa, d’une ferme pédagogique avec balades en poney et leçons d’agriculture bio, de restaurants de toutes sortes (dont un “bio” un peu perdu au milieu du reste – snacking, italien…)… Bref, un melting-pot censé vous permettre de vous détendre et de profiter de la nature. Le tout, sous une étiquette “développement durable”, visible… si on la cherche. Il faut en effet un peu fouiller sur les différents sites qui se réfèrent au lieu pour voir quels sont les engagements pris par Disney & cie.

L’axe le plus valorisé par Villages Nature® Paris est celui de la géothermie : tout le village est alimenté par des nappes d’eau souterraines naturellement chaudes, ce qui permet d’offrir aux piscines une eau agréable (promise à 30°C) sans avoir à utiliser de système de chauffage. Sur le papier, l’idée est plaisante : on déchante assez vite quand on regarde les déjà très nombreux avis de visiteurs postés sur TripAdvisor – et qui démontrent que pour le moment, sans entrer dans les détails, le village n’est pas au point. En effet, plus de la moitié des visiteurs se plaignent d’une eau bien trop froide, qui les ont vite menés hors de l’eau voire les ont simplement empêchés de se baigner. Dommage pour ce qui paraissait être l’argument marketing et écolo premier !…

Pour le reste, des démarches louables mais peu étonnantes : l’utilisation de quelques produits labellisés bio et/ou équitables (serviettes de bain), de l’approvisionnement local pour les restaurants (mais impossible de savoir dans quelles proportions), la construction de bassins et autres voies d’eau pour les animaux, ou encore l’utilisation de bois labellisé FSC ou de peintures écolabellisées. Mais pour qui s’est récemment rendu dans un magasin de bricolage, avez-vous vu en rayon une seule peinture qui ne porte pas l’écolabel ?…

Le plus triste, finalement, ce sont peut-être les retours des visiteurs : ceux-ci se plaignent en majeure partie de la température de l’eau, de l’absence de chauffage dans les chambres (au mois de novembre, on peut comprendre…) ou d’éclairage dans les allées… Bref, un drôle de cocktail qui démontre avant toute chose que les visiteurs ne sont pas là pour des vacances “nature” ou écolo – même s’ils apprécient la proximité de la forêt, qui se rendent sur le site par l’autoroute quand les outils de communication vantent un accès facile en transport doux (beaucoup n’ont pas trouvé les fameuses navettes se permettant de se rendre sur place)… Villages Nature® Paris est un complexe conçu pour des vacances en famille, où les visiteurs n’attendent qu’une chose : du confort. Et on ne va quand même pas aller jusqu’à croire que les équipes n’ont pas réussi à résoudre les problèmes de chauffage juste par économie d’énergie…

Villages Nature® Paris se résume donc à un simple village-vacances, qui veut avant tout attirer les visiteurs de Disneyland et surfer sur la “tendance” écotouristique en oubliant finalement que leur démarche dite “durable” devrait être la base de tout complexe sorti de terre aujourd’hui. L’écotourisme, le vrai, ne serait-il pas plutôt celui qui n’ajoute rien à ce qui existe déjà, et qui permet simplement de profiter de la nature telle qu’elle est, sans avoir besoin de construire quatre piscines et des centaines de chambres autour pour l’admirer ? Sans doute, si.

A suivre …


L’écotourisme, nouveau faire-valoir des grands groupes ? | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Mélusine Lau

Facebook

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aventure Écotourisme Québec
L'actu en continu
Les derniers tweets
Les catalogues Voyagiste

Agenda