#TourismeDurable
La feuille de chou du tourisme durable

Vers une Europe du tourisme durable?

| 30 mars 2015 • Mis à jour le 30.03.2015 à 5h38
Thèmatique :  Institutionnel   Territoire 
         

Saviez-vous que l’Union Européenne soutient depuis quelques années déjà le tourisme durable ? Avez-vous constaté au niveau local le développement de projets concrets financés par l’EU en faveur du tourisme durable et responsable ? Si vous pensez que non, vous pourriez changer d’avis avec l’initiative Eurovélo par exemple, supportée et financée en grande partie par l’EU. Mais il est effectivement parfois dur de percevoir concrètement les actions des grandes politiques européennes en matière de tourisme durable.

Bretagne Responsable

Cap Frehel Cycle West @Pierre Torset BD

Les débuts du tourisme durable dans le monde

Reprenons dès le début, quand le mot tourisme durable est apparu dans le jargon politique et est devenu petit à petit une priorité pour les gouvernements et pour l’Union Européenne.
Vous savez probablement que l’année 1936 a marqué le début de la démocratisation du tourisme avec la création des congés payés en France. Le développement effréné du tourisme spécialement sur le bord de mer a commencé à être critiqué par l’Eglise dès 1970 (réunion du « World Council of Churches » en 1970 à Tutzing en Allemagne) qui créa ensuite le premier code éthique du tourisme.
En 1987, l’Organisation Mondiale du Tourisme introduit pour la première fois le terme de tourisme durable et réalise en 1999 le Code éthique Mondial du tourisme (1).
Les années 2000 marquent le lancement de la montée du tourisme durable dans les priorités politiques au niveau mondial et européen. L’ONU déclare 2002 « Année internationale de l’écotourisme ». Et les conférences et les initiatives se succèdent.

Mais en Europe, qu’est-ce qui est fait ?

Avec le traité de Maastricht en 1992, l’UE donne la possibilité à la Communauté européenne de prendre des mesures dans le tourisme, afin de contribuer à atteindre les objectifs de convergence (emploi, développement durable, cohésion sociale, économique…). Il faut attendre encore 15 ans et donc le traité de Lisbonne en 2007 pour que le tourisme apparaisse clairement dans le texte. Depuis, le tourisme figure dans les compétences d’appui, de coordination ou de complément de l’Union aux états membres (article 6 du TFUE).
Et le tourisme durable dans tout ça ? L’UE, au travers principalement de la Commission Européenne travaille depuis maintenant plus de 10 ans sur cette thématique. Ces documents de travail, appelés « Communication », sont l’illustration de l’importance qu’occupe la durabilité: Communication 2003 « Orientations de base pour la durabilité du tourisme européen », Communication 2007 « Agenda pour un tourisme européen compétitif et durable » et enfin Communication 2010 « L’Europe, première destination touristique au monde – un nouveau cadre politique pour le tourisme européen ». Véritable document de référence, 7 des 21 actions sont dédiées au tourisme durable.

Et Aujourd’hui, qu’a-t-il été fait ?

1. La Charte Européenne du tourisme durable et responsable 
Ayant l’ambition de rassembler les documents et chartes existants, la Charte européenne souhaite définir des lignes de conduites communes à tous les acteurs du tourisme (public, privé, société civile) en Europe. En 2012, la Commission Européenne a lancé une consultation auprès de tous les acteurs du tourisme et a récolté 104 avis sur une première proposition de charte. Et depuis…. Impossible de faire approuver ce document par les décideurs. Lobbying de l’industrie du tourisme ? Changements politiques ? Nous le saurons avec l’entrée en action de la nouvelle Commission (en place depuis le 1er novembre 2014).

The European Tourism Indicator System

2. Les indicateurs de gestion durable des destinations touristiques ETIS (European Tourism Indicators System) 
En février 2013, la Commission Européenne a lancé officiellement l’outil ETIS qui permet aux managers de destinations de gérer ces dernières de la manière la plus durable possible. 
Basé sur 27 critères obligatoires et 40 facultatifs, l’outil est mis à disposition gratuitement en ligne et est désormais testé par 28 destinations dans 16 pays européens, phase test qui se finira en décembre 2014 pour une éventuelle adaptation. Affaire à suivre….

3. Les itinéraires cyclables 
Les itinéraires Vélo et surtout le réseau Eurovelo sont représentatifs de cette initiative. Depuis 2011 , le réseau européen du cyclisme a commencé à se développer et ne fait que croitre depuis. Le cyclotourisme est supporté par les politiques nationales et européennes. De fait, Eurovelo est rentré comme un réseau de transport dans le groupe du parlement européen en 2012 (au même titre que le réseau routier par exemple). En France comme partout en Europe, le réseau cyclable grandit chaque jour un peu plus. Consultez notre dossier Cyclotourisme.

Carte Eurovelo

Réseau Eurovelo

4. Appel annuel à projets européens sur “produits touristiques durables européens”
En 2012 et en 2013, 12 projets européens ont été co-financés directement par l’Union Européenne pour promouvoir un tourisme durable en Europe. De la création de l’Eurovelo 13 à un produit de « slow tourism » basé sur les bières trappistes (TATRA project) allant jusqu’à la création d’un outil pour la promotion d’acteurs du tourisme durable (EcoDots), les idées et innovations sont au Rendez-vous ! D’ailleurs, devant un succès grandissant (plus de 60 projets reçus en 2013 pour 6 financés), un nouvel appel à projet sur la thématique du tourisme durable a été lancé en 2014.

5. La compétition EDEN (European Destination of Excellence)
Depuis 2007, la compétition EDEN est destinée à des destinations rurales, durables et cachées dites « émergentes ». Chaque année, une destination est primée en fonction d’un thème donné. En 2014, c’était la gastronomie qui était à l’honneur. Les critères de sélection basés sur un engagement durable concernaient les aspects sociaux, culturels et environnementaux.

Durbuy, lauréate du concours « Destinations Européennes d’Excellence » en 2007 sur le thème « Tourisme et ruralité »

Durbuy (Belgique), lauréate du concours « EDEN » en 2007 sur le thème « Tourisme et ruralité »

6. Une nouvelle stratégie pour un tourisme côtier et marin durable
Ce secteur représente 1,1 % de l’emploi dans l’Union européenne (UE). Pas moins de 51 % de la capacité hôtelière européenne est concentrée dans les régions côtières. Cela a incité la Commission a édité une communication (document de travail) en 2014 pour appliquer une politique touristique durable adaptée à cet espace si spécifique.

Des actions prévues dans sa communication telles que l’édification d’une marque de qualité tourisme incluant la durabilité n’a pas encore été réalisée. Toutefois et sachant que la Commission a des pouvoirs relativement limités en matière de tourisme mais aussi en termes budgétaires (en comparaison aux budgets nationaux), les résultats des ces 4 années de travail (depuis la communication 2010) méritent tout de même d’être salués pour le développement d’un tourisme durable. Pourvu que ça continue! 

Liens utiles:

Site de la commission Européenne pour plus d’informations sur ETIS, European Charter for Responsible and Sustainable tourism, Itinéraires cyclables, EDEN, Appels à projet et stratégie maritime: http://ec.europa.eu/enterprise/sectors/tourism/index_en.htm

(1): Code mondial d’éthique du tourisme: http://ethics.unwto.org/fr/content/le-code-mondial-d-ethique-du-tourisme


Vers une Europe du tourisme durable? | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Marie Secrétant
Je travaille actuellement comme coordinatrice du réseau européen European Alliance for Responsible Tourism and Hospitality à Bruxelles. Je suis engagée pour un tourisme respectueux des communautés d'accueil et des territoires qui incluent l'enrichissement culturel, économique, environnemental et social autant pour la population réceptrice que pour le visiteur. La durabilité, la responsabilité et la solidarité sont pour moi trois valeurs clés qui doivent être intégrées dans le tourisme. Je suis une voyageuse sans fin et le mouvement, la vie, la différence sont des moteurs de motivation. J'ai habité dans plusieurs pays tels que l'Espagne, l'Italie, l'Angleterre, le Mexique, le Vietnam et maintenant la Belgique et j'en ai partiellement découvert tant d'autres en tant que voyageuse, qui je l'espère fut le plus responsable possible.
Facebook

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

Fjallabak : les Frenchies pionniers d'Islande ou l'indépendance vissée au corps A la rencontre de Philippe Patay et de son "bébé" Fjallabak : une agence receptive indépendante et enagée en Islande....

FRAM et le tourisme durable Agence de Voyage FRAM : séjour, week end, billet d'avion dégriffé ... Fram. Découvrez les produits (séjour, week end, billet d'avion, hotel, hotel club, croisière..) et les promotions...

Caravansérail - Définition Le caravansérail est un lieu : d'accueil où les caravanes de marchands et les pèlerins faisaient halte le long des routes et dans les villes. d'échange fréquenté par de nombreux étrangers....

La Grande Assemblée des Gardiens de Mère Nature… Il y a un an exactement, nous vous racontions comment, à l’initiative du chef amazonien Raoni, plusieurs dizaines de représentants des peuples autochtones de la...

Pistes abordées pour aider la zone sahélienne Lors de l'opération Destinations Solidaires organisée par l'ATES le 17 novembre, tables rondes et ateliers ont permis de faire émerger des pistes pour aider la zone...

Informer et lutter contre le tourisme sexuel Réalisation d'un livret d'information pour les professionnels du tourisme, interventions au sein des écoles et dans les entreprises, création et mise à disposition d'un...

10 ANS DE TOURISME DURABLE
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda