logo et baseline voyageons-autrement

Une maison de répit à Megève pour de véritables vacances entre aidants et aidés

| 14 avril 2018 • Mis à jour le 13.04.2018 à 10h31
Thèmatique :  Acteur associatif   Initiative privée   Innovation 
         

Partir en vacances, prendre du bon temps, se reposer, s’avère très complexe quand, comme pour 8 millions de Français, on s’occupe d’un proche malade et dépendant. Nous sommes allés rendre visite à l’équipe formidable de l’association Mont Blanc Oxygène qui, pas à pas, a fait rénover un ancien centre de vacances, les Grands Monts, sur les hauteurs de Megève face au Mont Blanc. Un chalet tout en bois qui ne deviendra pas un hôtel grand luxe mais accueillera d’ici la mi avril ses premiers pensionnaires. Ceux-ci viendront passer un séjour reposant, dépaysant. Notre coup de cœur de ce printemps va à cette maison de répit qui va permettre d’accueillir pour de véritables vacances des personnes atteintes de pathologies telles qu’Alzheimer par exemple. Elles seront accompagnées par leurs familles qui profiteront du lieu pour souffler et se sentir soutenu et écouté. 

Vue de la terrasse, une vue magnifique accessible à tous

Se retrouver, se ressourcer aux Grands Monts

Il est des lieux qu’on dirait fait pour apporter une plus-value humaine, un surcroit d’humanité. Après avoir rempli fièrement son rôle de centre de vacances (colonies  pour enfants) durant des décennies, le bâtiment, propriété de la caisse de retraite Caisse de Retraite et de Prévoyance des Clercs et employés de Notaires, a été totalement repensé et réaménagé dans le but de recevoir les personnes en perte d’autonomie et leurs familles! C’est là le concept, permettre à tous de vivre un superbe moment en montagne avec un accueil individualisé et des activités pour chacun. “Le rôle du proche aidant est immense” confie Didier David directeur de la maison de répit Les Grands Monts. “Si les aidants venaient tous à stopper leur aide, cela coûterait 11 milliards d’euros par an à l’état. (source : étude de Marie Eve Joel, université Paris Dauphine 2014). On a besoin des aidants, ils sont vitaux à notre société, mais ils sont fragiles, usés prématurément. On estime à 60% le risque de surmortalité des aidants dans les 3 années qui suivent le début de la maladie de leur proche (source ; maladie d’Alzheimer et maladies apparentés, suivi médical des aidants naturels, Haute Autorité de santé février 2010). Notre rôle au sein des Grands Monts sera de les faire se poser, vivre un temps pour eux mais aussi de se former, de les accompagner et de leur faire connaître des personnes ressources dans leurs régions d’origines.”  L’association porte des valeurs fortes et souhaite fédérer autour des rôles des aidants. Une volonté qui se traduit par une recherche de qualité dans l’écoute, les prestations, et un travail pour faire déculpabiliser ces personnes en tout point formidable au quotidien. Depuis 2015, une loi (la loi relative à l’Adaptation de la société au vieillissement de la population) reconnaît ce droit au répit aux aidants et leur rôle ô combien important.

Des temps adaptés pour tous dans une ambiance bienveillante

La maison permet l’accueil de personnes en perte d’autonomie relevant de pathologies telles que maladie d’Alzheimer, Parkinson, Charcot ou encore sclérose en plaques. Cette perte d’autonomie peut être aussi la conséquence d’AVC ou de divers traumatismes. Mont Blanc Oxygène a pour but de proposer des séjours avec des activités de qualité et un encadrement médico-psychologique spécialisée et bienveillant. Ainsi psychologue, animateur sportif adapté, aide médico psychologique seront là du lundi d’arrivée (afin d’éviter les affluences des jours de week-end) au jour de départ. Des ateliers cuisine, sport, activités sensorielle ou manuelle seront mises en place avec chacun, toujours en groupe très réduit avec une approche très individualisée de la personne. Les espaces sont chaleureux, conçus avec de nombreux repères, chaque étage a sa couleur discrète et ses salles spécifiques. Des ateliers cuisines à un parcours sensoriel et physique en passant par des jeux, des soirées animées, du jardinage, le panel est large et l’équipe planche d’arrache pied pour être au top. Notons la création d’une salle quelque peu hors-norme : celle-ci dénommée “espace Snoezelen“, est un bijou de créativité. Elle propose des jeux de lumières, des projections en lien avec les étoiles, des couleurs diffuses et des sensations avec les 5 sens. Un vrai plus, très en lien avec les notions de prendre soin de l’autre en l’écoutant. Un engagement fort pour les 24 salariés de l’association.

L’espace Snoezelen

Durant ces activités aux petits oignons, les aidants sont libres, de randonner, de lire, de visiter. Le soir, ils retrouvent leurs familles dans la belle pièce à vivre si chaleureuse. Conscient de l’importance du bien manger, la cuisine attache un intérêt important aux produits locaux, de saisons et si possible bio. Le service des repas se fait à l’assiette. De même, fort d’un attachement à la région, les prestataires de services locaux seront aussi privilégiés. Avec une ouverture prévue de 10 mois sur 12 la maison, qui peut accueillir 50 personnes est vue d’un très bon œil tant par la mairie que par le conseil départemental. Ainsi l’établissement bénéficie d’une autorisation de fonctionnement du Conseil Département de la Haute Savoie au titre de dispositif expérimental de répit.

Comment bénéficier de cette offre?

Créée sur des valeurs d’ouverture, l’association type loi 1901 n’est pas là pour créer du bénéfice. Les fondateurs ont mis beaucoup d’argent dans cette action, pour que chacun puisse y trouver son bonheur. Une volonté philanthropique qui rejaillit dans les tarifs pratiqués. Par exemple, en basse saison, la nuit en demi pension coûte ente 80 et 96 euros (selon la qualité de la chambre); en haute saison de 90 à 110 euros. L’accompagnement à la journée est, toute l’année, de 38 euros. Tout cela, je le répète, avec un chalet superbe, un personnel très formé et compétent. Chaque visiteur devient adhérent à l’association pour une somme dérisoire, il devient de fait acteur du lieu et de son avenir. “Nous avons la volonté de travailler avec les associations, les services de soins à domicile, les fondations type France Alzheimer mais aussi les particuliers, tout le monde est le bienvenu chez nous” explique  Didier David. L’ouverture du séjour aux aides diverses est possible, comme par exemple les chèques vacances, l’allocation personnalisée d’autonomie ou la prestation de compensation du handicap. Ainsi certains organismes de prévoyance, de retraites et certaines mutuelles s’engagent également aux côtés des Grands Monts en allouant une aide au financement du séjour de leurs affiliés”.  

L’équipe de la maison de répit vous attend pour un moment hors du temps

Dans le concret, après un premier contact téléphonique ou par mail, un dossier complet est envoyé. A réception, une commission d’accueil se réunit afin d’étudier les besoins et attentes des personnes. A la suite de cela, un projet de séjour personnalisé est mis en place entre l’équipe et les séjournant. L’ équipe est aussi là pour faciliter la venue des hôtes en aidant par exemple à la rédaction des dossiers d’aides ou le travail en lien avec les transports. De nombreux temps d’échanges sont prévus durant le séjour et la fin des vacances est synonyme de bilan complet et de suivi pour le retour à la maison.

………………………….

Enfin un temps pour se poser, pour réfléchir et rompre un isolement insidieux. La maison de répit Megévane répond à ses attentes, elle remplit un rôle vital, celui de permettre à tout un chacun de vivre. Sans oublier, que ces pathologies, sans vouloir faire peur dans les chaumières, tout le monde un jour ou l’autre pourrait y être confronté. Un véritable exemple pour moi de ce qu’est l’empathie, des hommes et des femmes donnant du temps et de l’argent pour son prochain. Merci.

Le Mont Blanc, version été

Renseignements auprès de la sympathique équipe au 04 50 78 53 55, par mail : accueil@mbo2.fr

Le site internet : www.mbo2.fr

 

Merci à Didier David et Malourène Cordier pour leur accueil et leur motivation sans failles.

 

 


Une maison de répit à Megève pour de véritables vacances entre aidants et aidés | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Guillaume Chassagnon
Amoureux des montagnes, des hommes y vivant. j'aime les parcourir, les photographier, les découvrir et donner envie de les fréquenter. Sac à dos, livres et appareil photos sont mes outils quotidiens. Je travaille aussi pour de la presse quotidienne pour notamment montrer le dynamisme culturel et associatif de mon territoire. A bientôt sur les sentiers, autour d'un bon verre de vin, d'un plateau de fromage ou dans une librairie! Et à la fac d'Avignon of course
Facebook

Découvrez nos abonnements

3 réponses à Une maison de répit à Megève pour de véritables vacances entre aidants et aidés

  1. CORDIER Malourène a commenté:

    Merci Guillaume pour ce bel article qui reflète si bien la réflexion de notre association autour des séjours proposés!

  2. Dumas f a commenté:

    Superbe initiative. Aidants de beaux parents âgés et de mon conjoint atteint d un glioblastome grade 4, je sens mes forces d amenuisier rapidement. J ai très envie de venir faire une pause chez vous!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aventure Écotourisme Québec
L'actu en continu
Les derniers tweets
Les catalogues Voyagiste

Agenda