logo et baseline voyageons-autrement

Un écolodge, et tout un beau projet, partis en fumée au Pérou

| 13 septembre 2017 • Mis à jour le 14.09.2017 à 14h19
Thèmatique :  Acteur privé   Monde   Projet solidaire 
         

Chakapata Ecolodge c’est l’histoire d’un jeune couple de français partis au Pérou pour poursuivre leurs rêves. Depuis une dizaine d’années Emilie et Skander étaient passé à l’action en travaillant au développement d’un beau projet de tourisme responsable au cœur de la vallée de la Colca. Mais le 29 juillet dernier, victimes d’un incendie, ils se retrouvent face au mur : ils doivent tout recommencer de zéro. Ils ont la passion et l’énergie, mais ont besoin d’un coup de pouce pour reprendre les travaux.  Solidaires à leur belle initiative, nous vous en parlons. Pour les encourager et les soutenir, vous avez jusqu’au 5 octobre 2017.

Le canyon de la Colca

Située dans la région d’Arequipa au sud du Pérou, la vallée de La Colca fait partie du top 3 des sites naturels les plus visités du pays (avec le lac Titicaca et le Macchu Picchu).  Atteignant 3 400 mètres de profondeur, son canyon est le deuxième plus profond au monde. On y vient avant tout pour observer le célèbre condor, oiseau emblème du Pérou, mais aussi pour profiter de ses sources d’eau chaudes volcaniques, observer des geysers, y faire des balades à cheval, des randonnées, du VTT, de la tyrolienne, pêcher, visiter des sites archéologiques… La région offre un énorme potentiel touristique.

Chakapata, bien plus qu’un écolodge

L’écolodge de nos amis Emilie et Skander (et de leur fils, le petit Louis, qui a rejoint la famille l’année dernière) est situé dans le petit village de Yanque, à 3 400 mètres d’altitude, au commencement de la route qui longe le canyon (sur lequel il offre d’ailleur une incroyable vue). L’écolodge avait été construit en respectant les traditions locales : toit de chaume, mur en terre, enduit naturel (terre, sable et sève de cactus). Un biodigesteur avait été installé pour le traitement des eaux usées, ainsi que des thermes solaires. Tout avait été pensé pour atteindre un jour une construction énergétiquement autonome et à l’impact neutre sur son environnement naturel.

Skander et Emilie - Chakapata Ecolodge

Skander et Emilie, fondateurs et gérants de Chakapata Ecolodge au Pérou

Un modèle de tourisme responsable

Au-delà de la partie écologique, Chakapata est aussi un projet visant à impacter positivement la communauté dans laquelle il est installé en contribuant à la répartition des richesses de manière plus égalitaire. La vallée de la Colca se développe de façon fulgurante, mais bien trop souvent la population locale stigmatisée « extrême pauvreté » n’en bénéficie pas ! Emilie et Skander cherchent à faire travailler au maximum les gens du village, en particulier à travers le développement de nouvelles activités touristiques : sentier pédagogique, traite des vaches, participer aux semences et récoltes avec les taureaux, fêtes locales, vente de plantes médicinales, artisanat local. Ils ont d’ailleurs en prévision de créer une association pour formaliser un peu plus encore le travail collaboratif qu’ils avaient initié dès 2009 avec, entre autres, la prise en charge d’enfants handicapés, le soutien au développement d’un artisanat local de céramique et broderie, ainsi que le soutien de cinq familles qui se sont lancées dans un projet de tourisme communautaire.

Un incendie dévastateur

“La région est agricole et les paysans brûlent souvent leurs champs afin de les nettoyer. L’ouvrier en charge n’a malheureusement pas pu contrôler son feu. Dès le début d’après-midi, le vent venant du canyon se lève. Nos structures étant en chaume, l’embrasement du toit a dévasté les locaux en moins de 3 heures. Nous étions en train d’ouvrir l’entreprise, et n’avions pas encore souscrit à une assurance. Nous ne recevrons aucun dédommagement. Par chance, il n’y a eu aucun blessé, un tel moment parait toujours irréel. Les villageois nous ont aidé à coups de sceaux d’eau car il n’y a pas de pompiers !”

Pour découvrir plus en détails Chakatapa Ecolodge, son engagement auprès de la communauté, mais aussi le plan d’investissement à venir et comment les aider, rendez-vous avant le 5 octobre 2017 sur UIule, plateforme de financement participatif. Si vous prévoyez de visiter le Pérou prochainement, vous pouvez aussi, à travers cette campagne de financement participatif, pré-payer certaines activités afin de leur rendre visite et les soutenir en même temps.

Nous leurs souhaitons beaucoup de courage. Nous connaissons leur état d’esprit de battant et sommes certains qu’ils réussiront à relever ce grand défi, que Chakapata ressortira encore plus fort de cette triste mésaventure.

———— ALLER + LOIN ————
Soutenez la campagne de financement participatif sur Ulule
Site Internet de Chakapata Ecolodge


Un écolodge, et tout un beau projet, partis en fumée au Pérou | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Florie Thielin

Florie Thielin est journaliste pour voyageons-autrement, elle propose aussi ses services en communication digitale pour les professionnels du tourisme engagés dans une démarche responsable. Originaire d’un petit village dans la vallée de la Loire, elle vit aujourd’hui à Lyon. Elle a aussi vécu en Russie, Allemagne, Nouvelle Zélande et Espagne. De 2014 à 2016 elle a voyagé à travers 16 pays d’Amérique Latine troquant ses compétences en marketing pour le gite et le couvert. Elle en a profité pour réaliser de courtes vidéos sur les bonnes pratiques pour un tourisme plus durable qu’elle a publié sur la plateforme collaborative Hopineo.


FacebookTwitter

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La Campagne à bras ouverts en Provence-Alpes-Côte d'Azur
L'actu en continu
Les derniers tweets
Les catalogues Voyagiste

Agenda