#TourismeDurable
Aventure Écotourisme Québec

Tour de France à Pied : 2 600 km au compteur pour Aurélie et Laurent…

| 2 mars 2012 • Mis à jour le 02.03.2012 à 17h05
         

Le Tour de France à pied revêt aujourd’hui une signification toute particulière pour Laurent, touché par le récent décès de son père. Celui-ci avait pris une part active à la préparation de cette aventure, qui lui est dorénavant dédiée…

 

C’est à la presqu’île du Crozon que nous avions laissé Aurélie et Laurent lors de notre dernier article. Six mois exactement après leur départ de Bray-Dunes, nous les retrouvons aujourd’hui dans les Landes, entre Biscarosse et Mimizan, avec plus de 2 600 km au compteur. Loin d’être entamées par ces mois éprouvants, tant sur le plan physique que moral, la motivation et l’énergie de nos deux marcheurs sont à la hauteur de ce qui les attend dans les semaines à venir…

 

La côte atlantique du Nord au Sud

En longeant la côte atlantique ces derniers mois, Aurélie et Laurent ont eu l’occasion de faire de multiples rencontres, tantôt surprenantes, tantôt touchantes, toujours uniques.

Leur découverte du métier de boucholeurs – éleveurs de moules sur les fameux piquets de bouchots- s’est faite en immersion totale… et c’est le cas de le dire ! D’autres belles rencontres, comme celle, fortuite, avec un des membres de l’équipe du documentaire « On a marché sous le Pôle » (expédition de l’extrême, sous la banquise arctique !) ou encore avec le co-fondateur de l’association « la mer en solidaire », dont l’objet est de concilier navigation et handicap (www.voile-australe.com). Et bien sûr, des dizaines de personnes, rencontrées au hasard de leur chemin, soit pour partager quelques kilomètres de marche avec eux, soit pour les héberger, même pour le réveillon de la Saint-Sylvestre (avec, en prime, un repas gastronomique : knackis-pâtes, SVP !) !

A noter aussi que la descente d’Aurélie et de Laurent vers le Sud, ces deux derniers mois, s’est accompagnée d’une descente spectaculaire… des degrés ambiants ! Brrr…. Mais la météo n’est pas de nature à “refroidir” nos marcheurs : triple ration de chaussettes, de polaires, de collants et de gants, et c’est toujours 25 km qui sont parcourus en moyenne par jour ! Bonnet bas, M’ssieur-Dame !

 

Les Pyrénées se profilent à l’horizon

Vendredi 10 février 2012 – Dernière rencontre atypique en date, mais qu’Aurélie et Laurent auraient préféré éviter celle-là : un sympathique entrevue avec les militaires du centre d’essai de missiles des Landes. Et grâce à eux, une rallonge de plus de 30 km ! « Ils n’ont rien voulu savoir, raconte le couple. Pas possible de passer par la plage, près de Biscarosse. On a bien essayé de les amadouer, de leur faire comprendre que leur déviation rallongeait notre Tour de France de plusieurs dizaines de kilomètres… Il n’y a rien eu à faire ! Ils ne nous ont même pas crus : ils nous ont pris pour des activistes de GreenPeace ! » Essayez-donc, vous, d’amadouer des militaires…

Au final, un détour obligatoire dont Aurélie et Laurent se seraient bien passés… D’autant que dans les prochains jours, nos marcheurs atteindront Hendaye, et amorceront la traversée des Pyrénées. Alors, pas question de gaspiller de l’énergie… « Nous sommes très impatients de vivre cette aventure, confient Aurélie et Laurent, même si nous avons conscience que ce n’est pas la saison idéale pour le faire, car l’enneigement est important. Mais nous adapterons notre parcours, mixant le suivi des vallées et la remontée dans les montagnes. »

Ça va donc commencer à grimper pour Aurélie et Laurent, et nous leur souhaitons bon courage !

 

 

Articles précédents (du plus récent au plus ancien) :

Tour de France à pied : 1/5e du chemin parcouru

Tour de France à pied : déjà 850 km dans les mollets

Le Tour de France en 365 jours ? Oui, mais à pied !

A ce jour, l’aventure d’Aurélie et Laurent a permis de récolter près de 5 500 euros pour Handicap International. Vous pouvez toujours soutenir leur engagement en faisant un don ici


Tour de France à Pied : 2 600 km au compteur pour Aurélie et Laurent… | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Sandra Bordji

Facebook

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

Rencontre avec Dalia Hammad, membre de la Société royale jordanienne pour la Conservation de la Nature La RSCN, Société royale jordanienne pour la conservation de la nature est une ONG jordanienne indépendante...

FERME DE TRAIS LE FOUR - BARSAC entre Crest (20km) et Die (15km) aux portes du Diois entre Vercors et Provence...

Auberge des Voyajoueurs, nominé aux trophées du tourisme responsable Catégorie : Bons Plans Se ressourcer, se délasser, s’abandonner, se défouler, se dépenser, se cultiver … Echappez-vous, venez refaire le monde...

Rencontre avec Camille Thomé, secrétaire générale des Départements & Régions cyclables Avant que véloroutes et voies vertes ne voient le jour, de multiples acteurs se sont concertés, ont travaillé ensemble,...

Oléron : la sagesse naturelle de l’île aux trésors A l’exemple de Jean-Baptiste Bonnin qui à la tête de l’association IODDE* a accompli en dix ans des prodiges, l’ile d’Oléron est aujourd’hui un acteur exemplaire...

Tourisme spatial, décollage imminent ! Rencontre avec JL Wibaux. 2e Volet. Le tourisme spatial semble bel et bien se dessiner comme une activité d'avenir. Mais qui en seront les acteurs, les pourvoyeurs, et comment...

10 ANS DE TOURISME DURABLE
L'actu en continu
Les derniers tweets
Les catalogues Voyagiste

Agenda