#TourismeDurable
La feuille de chou du tourisme durable

7. Chauffage bois

| 23 novembre 2009 • Mis à jour le 30.11.-0001 à 0h00
         

La station possède au moins une chaufferie au bois
Le coût du combustible bois est 2 à 3 fois moins cher que le gaz ou
le fioul
C’est une énergie renouvelable, neutre vis à vis de l’effet de serre,
car les arbres en croissance fixent le CO2 émis lors de sa
combustion.
18 % des stations françaises dans le guide valident ce critère et proposent une
chaufferie automatique au bois pour leurs bâtiments publics ou professionnels
Le bois est une ressource abondante en France. La forêt recouvre 28%
du territoire national et s’accroît à raison de 30 000 hectares chaque
année !
Aujourd’hui, la surface occupée est quasiment similaire à celle de la fin du
Moyen Age.
L’utilisation du bois comme énergie pour alimenter un chauffage collectif
présente de nombreux avantages :
D’après l’ADEME, en comptabilisant l’énergie consommée du «puits»
à la chaleur produite, y compris les étapes de transport et raffinage,
les chaufferies au gaz, au fioul et à l’électricité émettent
respectivement 222, 466 et 180 kg de CO2 par MWh de chaleur
utile. Le chauffage au bois n’en émet que 40. Ainsi l’utilisation du
bois permet de diviser les émissions de CO2 par 12 par
rapport au fioul et par 6 par rapport au gaz.
Pourquoi ?

Sur le plan de la préservation de l’environnement le bois est un atout
intéressant. En effet le CO2 relâché lors de la combustion du bois provient
du carbone fixé par les arbres tout au long de leur croissance. Ces
émissions de CO2 seront compensées par les jeunes arbres en croissance
qui les absorberont. L’utilisation du bois comme combustible ne contribue
donc pas à l’accroissement de l’effet de serre car le bilan CO2 est quasi
nul.
La filière bois énergie exploite le potentiel énergétique du bois et de ses
dérivés : chauffage collectif et domestique, chaufferies industrielles, …etc.
Ce système de chauffage fait appel aux ressources en bois issues des

Comment ?
Quels bois utiliser ?
Les feuillus dit durs comme le chêne, le hêtre ou encore le charme sont
les plus appréciés pour le chauffage domestique. Ils ont une bonne
capacité calorifique. Les feuillus dit tendres ainsi que les résineux quand a
eux brûlent plus vite. Les résineux ont une bonne capacité pour monter
rapidement en température mais demandent un ramonage plus fréquent
du conduit de cheminée.
Sous quelles formes ?

Le combustible bois peut être utilisé sous différentes formes : sciure,
écorce, copeaux, découpes, emballage… Mais aussi sous des formes telles
que des granulés, ou des plaquettes. Ces nouvelles formes de combustible
à base de bois permettent de faire fonctionner des chaudières à gros
rendements pour des réseaux collectifs ou individuels.
Les installations de type chaufferie automatique à bois :
Ces chaudières qui utilisent des granulés ou des plaquettes ont beaucoup
d’avantages. Elles sont faciles à utiliser et offre un rendement de 75 à
90%. L’alimentation en bois est programmé et se fait automatiquement.
Un silo relié par une vis sans fin à la chaudière assure le stockage de
plusieurs mètres cubes de combustibles. Cela permet une autonomie de
plusieurs mois.
La chaufferie est totalement autonome. Toutes les étapes (alimentation,
combustion, décendrage, extraction des fumées, etc.) sont contrôlées et
optimisées grâce à une régulation électronique. Le rendement peut
atteindre 90 %, performance équivalente à celle des chaudières à fioul.



• Dans les 12 départements où 80% de la forêt est en montagne, la
sylviculture n’occupe que 4% des actifs du secteurs primaires et la
filière bois, 1,7% de l’emploi total.
(http://www.fne.asso.fr/PA/montagne/dos/exploitation-for%EAt-
montagne.pdf)
• Les produits connexes de la forêt et des industries du bois
constituent une ressource très importante et largement sous-utilisée
en France et en particulier dans la région Centre (à moins de 50%).
• La filière bois énergie représente à elle seule plus de 80 % des
sources d’énergies renouvelables en France et 4 % de la
consommation nationale d’énergie (hors hydraulique).
Particularité en montagne
Le chauffage collectif au bois permet de chauffer des villages entiers tout
en respectant l’environnement. Citons par exemple la commune des Gets
qui grâce à sa chaudière collective à bois alimente un réseau de bâtiments
en chaleur.
Des quantités importantes de bois sont disponibles dans nos montagnes.
Avec l’utilisation du bois on favorise l’utilisation de ressources en filières
locales. Une activité et des emplois sont créés pour le bienfait des
communes qui utilisent le bois. Enfin, Le bois disponible quasiment sur
place n’augmentera pas le trafic routier entre chaque station comme pour
le fuel ou le gaz.
Données
• En France, la forêt couvre quinze millions d’hectares, soit 28 % du
territoire national.
• Tant que le volume de bois prélevé ne dépasse pas l’accroissement
naturel de la forêt, la ressource est préservée. On peut alors dire
que le bois est une énergie renouvelable
• Le bois fournit à notre pays neuf millions de tep (tonnes équivalent
pétrole), ce qui représente 4 % de la production totale d’énergie. Le
bois est la deuxième énergie renouvelable après l’hydraulique.
• Selon les études de l’ADEME, en comptabilisant l’énergie
consommée du « puits » à la chaleur produite, y compris les étapes
MWh de chaleur utile. Le chauffage au bois n’en émet que 40. Ainsi
l’utilisation du bois permet de diviser les émissions de CO2 par 12
par rapport au fioul et par 6 par rapport au gaz.


Attribution du logo du guide
Critères : La station possède au moins une chaufferie au bois.
• ET : La chaufferie est utilisée pour des bâtiments publics, pour les
locaux des remontées mécaniques ou pour des hébergements
collectifs.
• ET : Le bois consommé est local : la filière bois est bien exploitée
Questions :
Possédez-vous une chaufferie au bois ? De quel type ? Pour quels
bâtiments ?
⇒ D’ou vient le bois consommé ?

A qui est posée la question ?


-Mairie
-OT


Liens Internet

http://www.ademe.fr/particuliers/Fiches/chauffage_bois/rub2.htm
⇒ http://www.actu-environnement.com/ae/news/1570.php4
http://www.fne.asso.fr/PA/montagne/dos/exploitation-for%EAt-
montagne.pdf
http://www.site-en-bois.net/fr/accueil.phtml


7. Chauffage bois | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Rédaction Voyageons-Autrement

Facebook

Découvrez nos abonnements

Les commentaires sont fermés.

Voyage sélectionné par Voyageons-Autrement.com

Informations utiles pour voyager

La Finlande au plus près de la nature La Finlande avec 66°Nord, au cœur de la région la plus sauvage d’Europe, à quelques cinq kilomètres de la frontière russe, à 85 kilomètres de la première ville – 5 000 habitants...

14. Incitation Comment évaluer l'engagement de développement durable des stations de montagne ? Comment évaluer Incitation (AMENAGEMENT) ?...

Rendez-vous à l’Ecole Internationale de Manosque L’Ecole Internationale « Provence – Alpes – Côte d’Azur - de Manosque accueillera la Grande Journée Multimédia du Tourisme Durable le 21 novembre prochain...

L'Attribut Rando - Nouveau sur la commune de Névache dans les Hautes Alpes Tous à vos raquettes à neige ou à vos skis !... Nouvel hébergement à Laval pour cet hiver ! Autonome en énergie avec panneau solaire,...

Modèle à suivre : l’ibis Styles de Troyes Fièrement dressé sur une ancienne friche industrielle, l’ibis Styles de Troyes concentre entre ses murs une mine de bonnes idées pour l’hôtellerie de demain, une hôtellerie...

Les Gets, une commune de montagne eco-engagée La multitude d'eco-actions misent en place sur la station de ski des Gets, provient d'une dynamique locale insufflée par la mairie....

10 ANS DE TOURISME DURABLE
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda