#TourismeDurable
La feuille de chou du tourisme durable

18. Assainissement

| 23 novembre 2009 • Mis à jour le 30.11.-0001 à 0h00
         



La station traite convenablement ses effluents, elle possède une station
d’épuration correctement dimensionnée et en bon fonctionnement.

A l’heure actuelle, en France, 68% des eaux usées sont récupérées (fuites
et réseaux vétustes) et ces eaux sont épurées dans les station
d’épurations avec un rendement de 73%.
On enlève donc à peine 49 % de la pollution totale des eaux.
Sur la totalité des stations d’épurations, 60 % traitent correctement leurs
eaux usées.
Certaines stations multiplient leurs populations par plus de 300 en
l’espace de quelques jours.

« Le "nettoyage" des eaux usées obéit donc à une logique de
préservation des ressources en eau et de protection de
l’environnement » (CIEAU)


80 à 100% de la pollution organique de nos rivières (la matière
carbonée provenant des êtres vivants ou non), est d’origine
domestique (onpeutlefaire.com)
80 % des stations françaises dans le guide valident ce critère et possèdent un mode
de traitement des eaux conforme
eau de qualité. En montagne pour conjuguer au mieux les activités
touristiques et l’équilibre écologique fragile il est nécessaire de maîtriser la
qualité de l’eau rejetée dans les rivières.
En montagne, les stations d’épurations sont soumises à divers enjeux de
taille, telles que la variation rapide des flux d’eaux usées en fonction des
périodes touristiques et les difficultés pour gérer un traitement optimum
de l’eau.
Un exemple : une stations de taille moyenne passe de 1500 habitants au
22 décembre à plus de 15000 personnes au 23 ou 24 décembre. 100 fois
plus d’eau usées a traiter en 2 jours.
L’eau qui sort d’une station d’épuration est en moyenne dépolluée à 73%.
Il reste donc encore beaucoup à faire pour rendre l’eau aussi propre qu’à
son arrivée au robinet. L’assainissement des eaux est donc une étape
importante pour la mise en place d’un développement dit « durable » sur
les territoires de montagne !
Pourquoi ?
Les cours d’eau ont une capacité naturelle à réduire ou supprimer les
polluants contenus dans l’eau. Ceci grâce à des phénomènes physico-
chimiques naturels (filtration, oxydation, décantation) et de l’action
d’organismes vivant dans l’eau (bactéries, algues, plantes, insectes) qui
concentrent et dégradent petit à petit la pollution.
Mais les quantités importantes de polluants contenus dans nos eaux usées
retournant dans le milieu naturel freinent ou bloc la capacité naturelle des
rivières à traité les polluants. Trop de polluants signifie donc l’asphyxie
des rivières entraînant de graves problèmes pour la faune et la flore
à long terme
. Les phosphates contenus dans les lessives, en particulier,
favorise le phénomène d’eutrophisation, c’est-à-dire la prolifération
d’algues qui nuisent à la faune aquatique, peuvent rendre la baignade
dangereuse et perturbent la production d’eau potable.

– Domestiques (eau du robinet, douche, toilette…)
– Industrielles
– Eaux issues du ruissellement (eaux de pluie)
L’assainissement des eaux usées est l’un des enjeux actuel pour garder
un environnement sain et assurer un approvisionnement en eau potable
pour les années à venir. A ce titre il existe deux types d’assainissement
selon le type d’habitation et les choix fait par la collectivité :

L’assainissement collectif est assuré par un réseau de collecte
(égouts) qui recueillent les eaux usées et les acheminent vers les
stations d’épurations
.

L’assainissement individuel (dit « assainissement autonome ») pour
des habitations ou de petits groupes d’habitations trop éloignés pour
être relié aux réseaux collectifs. Une fosse septique récupère les
eaux usées.
La station d’épuration
Le but d’une station d’épuration est de traiter les eaux usées. A la fin du
processus complexe de traitement, l’eau polluée sera rendue la plus
propre possible (dépolluée à 73 % en moyenne) et les boues en résultant
seront traitées.
L’eau recueillie par les égouts doit être épurée, c’est-à-dire purifiée
avant d’être rejetée dans le milieu naturel. Cette épuration se fait dans
une station d’épuration. L’eau polluée traverse d’abord des grilles qui
retiennent les objets flottants (papiers, gros déchets…). Elle s’écoule
ensuite dans un grand bassin appelé décanteur au fond duquel se
déposent les boues. L’eau débarrassée des matières épaisses est encore
très sale. On la fait passer dans un bassin d’aération où des bactéries
"mangent" peu à peu la pollution. L’eau passe ensuite par un dernier
décanteur au fond duquel tombent les bactéries alourdies par la pollution
qu’elles ont dévorée. L’eau surnageante, même si elle n’est pas potable,
est suffisamment propre pour pouvoir être rejetée à la rivière .Celle-ci
continue le travail d’épuration.

Le 1er janvier 2006, les communes sont responsables du contrôle des
installations autonomes d’assainissement en ayant mis en place, le cas
échéant, des services publics d’assainissement non collectif.
(source anem.org)

L’assainissement en montagne:
Les techniques d’assainissement individuel et collectif en montagne sont
connues est en amélioration constante. Il n’est pas facile de trouver un
compromis entre les divers enjeux que représente l’assainissement en
montagne. En effet il faut créer des installations discrètes pour préserver
le paysage, sans odeur, permettant une épuration de qualité pour ne pas
perturber l’environnement. La dispersion de l’habitat et le relief sont deux
facteurs qui rendent la tache difficile et augmente les coûts.
Problématiques en montagne:
-Les stations d’épurations:
Le problème pour toutes les stations de montagne est la capacité à gérer
les variations de flux de matière organique durant les périodes de fortes
fréquentations touristiques. L’activité touristique (hôtel, activités basées
sur l’eau : sauna, piscine…) génère une affluence d’eaux usées dont les
quantités sont difficilement retraitées correctement.
L’affluence des touristes pendant de courtes périodes pose de gros
problèmes de traitement des eaux usées aux stations d’épuration
Pollution en aval :
Les montagnes jouent un rôle stratégique dans la gestion de l’eau, mais
les pressions qu’elles subissent s’intensifient et pourraient faire courir des
risques importants pour les plaines en aval.
Ruissellement et inondation des stations d’épuration :
Nécessité de séparer eaux de pluies et réseaux de tout à l’égout. Les eaux
de pluies si elles se joignent aux eaux usées du réseau d’égout entraînent
des problèmes pour la station d’épuration (quantité importante d’eaux
souillées difficile à traiter, débordement des bassins …)
Gestion des boues d’épurations
Problème du devenir des boues d’épurations.
En France

Près de 30 % de la population française n’a pas recours à
l’assainissement collectif.

Sur un total de 4,5 millions d’installations autonomes, 3,5
millions
ne seraient pas conformes aux normes.

49 % est le taux de dépollution pour la France.

Une goutte d’eau passe entre 13 et 30 heures dans une station
d’épuration.
En zone de montagne :

15% des stations touristiques rejettent encore leurs eaux usées
sans traitement

60% des installations d’épuration n’ont pas un fonctionnement
satisfaisant.
http://www.oieau.org/eau-
montagne/PROBLEMATIQUE_EAU_ET_MONTAGNE.pdf (page 8/13)


La population peut être multipliée jusqu’à 300 en période hivernale
Attribution du logo du guide
Assainissement : la station traite convenablement ses effluents, elle
possède une station d’épuration correctement dimensionnée et en bon
fonctionnement.
Critères :

• ET : La taille de la station (eq habitants) est supérieure à la
fréquentation maximale (nombre de lits marchands + nombre
d’habitants) des communes raccordées
• ET : la station respecte les seuils de rejet fixés par la législation.
La commune est-elle raccordée à une station d’épuration ? Laquelle?
N° Téléphone de la station ?
Taille en eq/habitants et type de la station ?
⇒ Nom des communes raccordées à la station ?
⇒ La station est-elle débordée en période d’affluence? Si non, quelles
capacités sont utilisées?

A qui est posée la question
– Mairie ou Syndicat d’assainissement ou Sivom
Liens Internet pour retrouver les informations
Données générales

http://www.lesagencesdeleau.fr/

http://www.cieau.com/toutpubl/actu/index.htm

http://www.cieau.com/toutpubl/sommaire/texte/10/f101.htm

http://www.actu-environnement.com/ae/news/1830.php4

http://www.oieau.org/eau-montagne/PROBLEMATIQUE_EAU_ET_MONTAGNE.pdf

http://www.riob.org/divers/megeve/Colloque_Megeve_pres.pdf

http://fr.wikipedia.org/wiki/Station_d%27%C3%A9puration
Tout savoir sur les eaux usées :
o http://www.cieau.com/toutpubl/faq/54_questions/contenu/5.h
tm
Station d’épuration
o http://www.ademe.fr/partenaires/Boues/Pages/f14.htm
o http://www.anem.org/fr/plm/plm_158/158_5.php
o http://www.ademe.fr/partenaires/Boues/Pages/chap12.htm
o http://www.aquawal.be/xml/liste-IDC-199-.html


18. Assainissement | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Rédaction Voyageons-Autrement

Facebook

Découvrez nos abonnements

Les commentaires sont fermés.

Informations utiles pour voyager

12. Climat Comment évaluer l'engagement de développement durable des stations de montagne ? Comment évaluer Climat (AMENAGEMENT) ?...

Voyage en immersion au sein d'un pays controversé : sur les pas de Jean Pierre Lamic dans son Cuba Jean Pierre Lamic vous donnent les cléfs pour voyager responsable à Cuba, son pays de coeur...

18. Assainissement Comment évaluer l'engagement de développement durable des stations de montagne ? Comment évaluer Assainissement (EAU) ?...

L'importance de préserver et de mettre en valeur les ressources en eau Le 2 juin 2009 a eu lieu la 3ème édition de la Journée Mondiale pour un Tourisme Responsable sur le thème : « Tourisme et Ressources en Eau...

Humanitas Voyages - Associer Tourisme et Développement Des Voyages Solidaires au Benin associant une visite commentée des principaux sites touristiques pour mieux découvrir et comprendre l'histoire, la géographie,...

L’environnement au cœur de l’action du Tourisme équitable et solidaire Le tourisme est par nature un secteur transversal qui permet de tirer des fils pour nous relier à l’histoire et aux cultures du monde mais...

Gagnez 300€ pour vos prochaines vacances !
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda