#TourismeDurable

13. Label-qualite-environnementale

| 23 novembre 2009 • Mis à jour le 30.11.-0001 à 0h00
         

Environnementale

La station incite à la norme HQE (Haute Qualité Environnementale) ou plus
(Efinergie, bâtiments passifs) pour la construction ou la réhabilitation de ses
bâtiments.

21% des émissions de gaz à effet de serre sont imputables au
secteur des bâtiments (Ademe 2004)
Pour réduire de manière significative la consommation énergétique de nos
logements et bâtiments, le label « Haute Qualité Environnementale »
(HQE) à pour but de mettre en œuvre des principes du développement
durable. Cette démarche de qualité concerne la totalité du processus de
vie d’un bâtiment, de la conception au fonctionnement final jusqu’à sa
démolition.
L’intégration des nouvelles technologies permet de diviser
facilement la consommation de nos bâtiments par 4 voire plus !
http://www.apedec.org/squelettes/images/060209_Apedec_Sidoroff.pdf

Un bâtiment passif : 15 kWh/m²/an
Un bâtiment HQE : 40 kWh/m²/an
Un bâtiment neuf classique : 120 kWh/m²/an
Moyenne du Parc français actuel : 200 kWh/m²/an
Dans nos montagnes, l’isolation et la consommation énergétique dues au
chauffage est primordiale, notre consommation au m2/an est encore
supérieure à la moyenne française ! 270 kWh/m².an

-http://www.ibgebim.be/francais/pdf/Entreprise/Energie/07_Prime14_Batiment-Passif.pdf
-www2.ademe.fr/servlet/getBin?name=6081835B03704E16DA2E371A7854FFDE1173771285065.pdf
5 % des stations françaises dans le guide valident ce critère et possèdent un
bâtiment label isé HQE




Source : Ajena

Pourquoi ?
Les bâtiments « très basse énergie » ou « passifs » sont des
bâtiments totalement optimisés du point de vue thermique
. Ce sont
donc des maisons à très faible consommation énergétique. Elles offrent
toute l’année une température ambiante agréable sans l’utilisation de
chauffage d’appoint. Ce concept permet de minimiser les déperditions
thermiques et d’utiliser de façon optimale l’énergie solaire. Cependant la
consommation d’énergie doit être raisonnable pour ne pas utiliser l’énergie
solaire à outrance. La maison est vivable et confortable en hiver tout
comme en été. Elle n’émet pas de gaz à effet de serre.

L’exigence du standard Habitat passif est une consommation d’énergie de
chauffage inférieure à 15 kWh/m²/an. Ce qui équivaut à environ la
consommation de 1,5 litre de fioul, tout en sachant qu’une construction
récente bâtie selon les normes en vigueur nécessite 6 litres.
La norme HQE
, quant à elle, est un outil qui propose une trame pour la
réalisation d’un bâtiment respectueux de l’environnement en prenant en
compte toutes les étapes de construction par l’utilisation de systèmes et
de matériaux vertueux.

Les préoccupations pour minimiser l’impact du bâtiment deviennent des
critères d’exigences qui sont évalués par la certification HQE :
Chantiers verts
⇒ Prise en compte des contraintes du terrain et du site
⇒ Choix des matériaux à faible impact environnemental
⇒ Recours à l’énergie passive ou renouvelable
⇒ Récupération des eaux pluviales
⇒ Tri sélectif
⇒ Confort hygrothermique et acoustique
⇒ Confort visuel et olfactif
⇒ Qualité sanitaire des espaces, de l’air et de l’eau
⇒ Systèmes d’énergies renouvelables
⇒ …
Faire construire écologique et confortable tout en générant des
économies pour l’usager
, tel est donc le but de la démarche HQE.
En effet, ‘approche HQE permet de diminuer la pollution, la consommation
d’énergie, de pouvoir recyclé les matériaux en fin de vie, d’avoir des
coûts d’exploitation réduits, et bien d’autre avantages tels que les faibles
impacts sanitaires (maladies, troubles divers) ou sociaux…etc.
Par la démarche HQE, on constate que la préoccupation
environnementale et le souci de développement durable

s’affirment aujourd’hui dans tous les secteurs économiques et
même dans le bâtiment.


Qu’est-ce que la démarche HQE ?
La démarche HQE est une initiative proposée aux maîtres d’ouvrage
et aux maîtres d’œuvre pour faire les choix les plus conformes au
respect de l’environnement, et ceci à toutes les phases de la construction
et de la vie d’un bâtiment.
Il s’agit d’une démarche volontaire qui fixe des objectifs à atteindre,
mais qui ne dispose pas encore en France d’instruments de mesure et de
contrôle. Au niveau international, la démarche HQE (appelée aussi green
building) est très répandue et réglementée comme par exemple au
Canada et dans les pays du Nord de l’Europe.
On parle de « démarche » car elle favorise des choix réfléchis et adaptés
spécifiquement à chaque projet. Les solutions sont ainsi choisies par les
différents acteurs de la construction et les futurs utilisateurs.

Toutefois, pour les bâtiments neufs, les réglementations thermiques en
vigueur impose des seuils de consommation énergétique maximale à ne
pas dépasser. Cependant, elles manquent encore d’ambition et sont très
peu respectées, même si elles ont le mérite d’être révisées tous les 5 ans.
En revanche pour les bâtiments existants, aucune réglementation pour la
rénovation n’existe alors qu’ils constitueront plus des 2/3 du parc
immobilier en 2050. L’habitat collectif privé est totalement oublié.


À quels secteurs s’applique la démarche HQE ?
Cette démarche s’applique a priori à tous les secteurs du bâtiment, qu’il
s’agisse des constructions neuves comme des réhabilitations. Mais tous
n’y sont pas aujourd’hui impliqués de la même manière.
Les bâtiments publics sont les premiers concernés, car les
collectivités ont la volonté de montrer l’exemple dans ce domaine. Les
maîtres d’ouvrage publics trouvent dans cette démarche un moyen de
fédérer leurs partenaires et prestataires dans une approche globale
garantissant ainsi une meilleure cohérence de leurs interventions.
Les maîtres d’ouvrage sociaux sont également intéressés par la
démarche, parce qu’elle s’inscrit parfaitement dans leurs préoccupations
d’aujourd’hui : réduire les charges (eau, énergie,…), assurer à leurs
locataires un confort de qualité et inscrire leur mission de bailleur dans
une vision à plus long terme.
Les chaînes hôtelières se sont engagées elles aussi dans la HQE. Elles
ont signé en 1995 une "charte environnementale des hôtels" et le groupe
ACCOR a signé une Convention avec l’ADEME en 1999 dans cet esprit.
Le tertiaire privé y vient progressivement pour des questions d’image. Il
est ainsi incité à plus de qualité en matière de bâti.



Elle guide les constructeurs, maîtres d’ouvrage et partenaires dans une
approche environnementale partagée, structurée et validée par une tierce
partie indépendante.
Trois organismes contribuent en France à la promotion des principes HQE.
L’ADEME, l’association HQE et la CSTB (centre technique et scientifique du
bâtiment) ont mis en place un système de certification « NF Haute
Qualité environnementale (HQE) »
"Cette nouvelle certification a ceci de remarquable qu’elle s’adresse
directement à l’ensemble des Français, dont la majorité souhaite habiter
une maison individuelle
, conclut Alain Maugard. Chacun peut ainsi
apporter sa pierre à l’édifice de la qualité et du développement durable en
optant pour une maison individuelle démarche HQE®. Cet engagement
personnel permettra d’ailleurs de mesurer le degré de la maturité
sociétale du pays…
"
(http://webzine.cstb.fr)
Coûts
Il est admis qu’une construction répondant au label Habitat passif

entraîne un surcoût de sept à dix pour cent du tarif traditionnel. Le
temps de retour sur investissement est variable selon les choix effectués
lors de la construction.

Données
• Depuis l’an 2000, plus de 60% des logements construits sont des
maisons individuelles, contre environ 50% au début des années 90
(http://webzine.cstb.fr)
• La consommation d’énergie du patrimoine communal représente une
charge de 31,4 € par habitant (ademe)
• 21% des émissions de gaz à effet de serre imputables en 2004 au
secteur bâtiment (ademe)
• Nous passons 80 % de notre temps à l’intérieur de bâtiments

Critères : La station incite à la norme HQE (Haute Qualité
Environnementale) ou plus (Efinergie, bâtiments passifs) pour la
construction ou la réhabilitation de ses bâtiments.
• ET : Un bâtiment public possède la norme HQE au moins
• ET : Des brochures ou des informations sur les réductions de
consommation d’énergie des bâtiments sont à disposition des
personnes qui réhabilitent ou construisent un logement.
Questions :
La mairie incite t’elle a la mise en œuvre de bâtiments HQE ?
Comment ?
⇒ Existe t’il un bâtiment public respectant la norme HQE ou mieux
(Minergie, bâtiment passif…)?
A qui est posée la question ?

-Mairie

Liens internet
 En savoir plus :
http://www.assohqe.org/
⇒ http://webzine.cstb.fr/file/rub7_doc386_2.pdf
⇒ http://www2.ademe.fr/servlet/KBaseShow?sort=-
1&cid=96&m=3&catid=12624
http://www.certivea.fr
 la liste des bâtiments certifiés :
www.marque-nf.com/download/produits/FR/NF380.pdf
Pour consulter la base de donnée matériaux :

http://www.inies.fr/


13. Label-qualite-environnementale | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Rédaction Voyageons-Autrement

Facebook

Découvrez nos abonnements

Les commentaires sont fermés.

Informations utiles pour voyager

Modèle à suivre : l’ibis Styles de Troyes Fièrement dressé sur une ancienne friche industrielle, l’ibis Styles de Troyes concentre entre ses murs une mine de bonnes idées pour l’hôtellerie de demain, une hôtellerie...

Le label clef verte récompense les hébergements pour leur gestion environnementale 302 hébergements sont labélisés dans toute la France par la « Clef Verte » pour leur gestion environnementale...

Costa Croisières, acteur engagé dans la protection de l'Environnement ? Costa Croisières, acteur engagé dans la protection de l'Environnement...

Une île tournée vers l'Ecotourisme Terrain de jeu idéal pour les activités de pleine nature, Gozo se révèle aussi par son caractère traditionnel....

Le label clef verte récompense les hébergements pour leur gestion environnementale Pour choisir un hébergement touristique responsable LE LABEL LA CLEF VERTE Enjeux liés au DD : Environnement et Qualité Catégories...

13. Label-qualite-environnementale Comment évaluer l'engagement de développement durable des stations de montagne ? Comment évaluer Label-qualite-environnementale (AMENAGEMENT) ?...

10 ANS DE TOURISME DURABLE
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda