#TourismeDurable
Aventure Écotourisme Québec

Un sport sans compétition, un hobby écologique

| 19 juin 2009 • Mis à jour le 19.06.2009 à 16h27
         

La randonnée palmée, comme la randonnée pédestre, peut n’être qu’une saine dépense physique dans une nature préservée. Elle peut devenir plus curieuse.
Le but est alors de découvrir les multiples ressorts de la vie, identifier l’animal du végétal, s’approcher au plus près des poissons.
Une passion pour la photographie ou la biologie marine peut naître.

Pour d’autres, la randonnée palmée sera la rencontre avec l’élément liquide, ce vol irréel, l’ivresse de l’immersion. Ceux-là pourront s’intéresser à l’apnée. Elle leur ouvrira la porte d’un monde, au-delà des cinq premiers mètres, promesse de rencontres avec de plus gros poissons, d’autres sensations.

Celui qui, un jour, voudra s’essayer à un baptême de plongée en scaphandre sera « comme un poisson dans l’eau » et pourra se consacrer à ses sensations respiratoires en toute quiétude. Celui qui deviendra randonneur de grand chemin, s’équipera de manière plus complète prendra soin de parfaire sa condition physique. Celui qui se fera cueilleur ou chasseur, faire attention de ne pas devenir braconnier ou destructeur.

À l’heure où l’état des mers et des océans ne fait que se dégrader, où la vie sous-marine semble partout en danger, la randonnée palmée est une découverte merveilleuse qui peut se muer en utile prise de conscience.

Prenez votre masque et votre tuba, n’oubliez pas vos palmes et suivez-nous.


Un sport sans compétition, un hobby écologique | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Rédaction Voyageons-Autrement

Facebook

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DANS LE DOSSIER VOYAGEONS-AUTREMENT :

Snorkeling

Aventure Écotourisme Québec
L'actu en continu
Les derniers tweets
Les catalogues Voyagiste

Agenda